Le sondage Zogby sur l’opinion publique (qui n’existe pas) arabe en 2008

C’est un sondage périodique intéressant, qui montre notamment que la propagande étatsuno-séoudo-israëlienne présentant l’Iran et son programme nucléaire comme un danger pour les pays arabes unnites ne prend pas vraiment, y compris dans les pays du Moyen-Orient les plus travaillés par le sectarisme: ainsi, 73% des Séoudiens estiment que l’acquisition de l’arme nucléaire par l’Iran serait une bonne chose pour le Moyen-Orient (p. 30 – le chiffre équivalent pour le Maroc, où 750 personnes habitant Casablanca et Rabat ont été interrogées pour ce sondage, est de 37%, avec 35% estimant que les conséquences seraient néggatives et 28% que cela ne changerait rien – ces chiffres marocains indiquent peut-être l’influence des médias français tant sur les personnes interrogées que sur les journalistes marocains).

C’est surprenant, mais le Liban, pourtant très gravement confronté à un conflit sectaire sunnites/chiites, semble beaucoup moins réticent envers l’arme nucléaire iranienne que le Maroc, qui ne connaît aucun conflit sectaire de ce type: 15% des Libanais interrogés (mais on ne connaît pas la répartition confessionnelle de l’échantillon libanais) seulement estiment que l’Iran devrait être contraint à cesser son programme nucléaire, avec 75% d’avis contraires (pour le Maroc, la proportion est de 31% et 68% respectivement, seuls les Emirats arabes unis étant plus réticents, avec 34% et 55%) – sur les pays concernés par ce sondage, aucun ne dégage une opinion majoritairement favorable à l’interdiction du programme nucléaire iranien (cf. p. 33), en dépit de la propagande incessante en ce sens des médias séoudiens, et bien évidemment occidentaux.

Le fiasco de cette propagande est encore plus patent quand on interroge les personnes sondées sur le pays représentant la plus grande menace pour eux: 95% désignent Israël, 88% les Etats-Unis – et seulement 7% l’Iran et 1% la Syrie (p. 89). Idem quand on leur demande leur leader politique favori: le trio de tête, devançant le numéro quatre qui est un surprenant… Nicolas Sarkozy (!?), est Sayed Hassan Nasrallah (26%), Bashar al Assad (16%) et l’inénarrable Mahmoud Ahmedinejad (10%), soit un trio de tête composé de deux chiites et d’un alaouite, dont un non-arabe. Rappelez-vous en quand vous lirez la prochaine fois un journaliste, éditorialiste, « talking head » ou « fast-thinker » dire ou écrire que les arabes et les sunnites se sentent menacés par les Iraniens et les chiites…

Sur le conflit israëlo-palestinien, 73% des personnes interrogées (tous pays confondus) sont favorables à une solution de coexistence de deux Etats, un juif et un palestinien, ce dernier s’étendant sur tous les territoires occupés en 1967 y compris Al Qods (Jérusalem-est), tandis que 19% sont pour la lutte contre Israël même si les territoires occupés en 1967 sont rendus aux Palestiniens (p. 41) – et ces chiffres sont rigoureusement identiques à ceux obtenus auprès des personnes interrogées au Maroc (p. 42) .

Sur toute la région, la Palestine est citée parmi les trois questions les plus importantes par 86% des personnes interrogées (p. 44 ) – ceux qui se complaisent à penser, y compris au Maroc, que l’opinion des pays arabes est lassée de la question palestinienne en sont pour leurs frais.

La vision d’Israël est intéressante, car peu conforme au stéréotype voulant que les arabes soient persuadés de l’existence d’un immense complot judéo-sioniste qui asservirait le monde en général et les Etats-Unis en particulier: ainsi, ils sont 41% à penser que les Etats-Unis et Israël ont des intérêts mutuels la plupart du temps, et 26% à penser qu’Israël est un simple instrument de la politique extérieure étatsunienne, tandis que 24% pensent qu’Israël influence les Etats-Unis en vue d’obtenir son soutien (p. 47).

Sur la politique intérieure palestinienne, c’est-à-dire le conflit entre Hamas, vainqueur des élections législatives de 2006, et autorité palestinienne contrôlée par le Fatah, l’opinion arabe est plutôt favorable au Hamas, du moins lorsqu’elle prend parti ce qui n’est le cas que de 26% des personnes interrogées (8% favorables au Fatah, 18% au Hamas), 37% étant partagés et le reste sans opinion. Le Maroc est le pays où les personnes interrogées sont les plus partagées: 7% favorables au Fatah, 8% au Hamas (p. 53), ce qui traduit peut-être l’hypothèse émise plus tôt d’une plus grande réceptivité du public casablanco-rbati pour à la vision des faits reflétée dans les médias occidentaux. Le Maroc est également le seul pays parmi ceux couverts par ce sondage à avoir une opinion qui estime avec une légère majorité – 24% – que le Hamas est plus responsable de la crise interne palestinienne que le Fatah – 22%.

S’agissant du Liban, 9% des personnes interrogées dans la région sympathisent avec le gouvernement du sunnite Siniora, allié des Etats-Unis et de l’Arabie séoudite, tandis que 30% déclarent sympathiser avec l’opposition composée du Hezbollah, allié de l’Iran et de la Syrie, et de l’ex-général maronite Michel Aoun, 19% déclarant sympathiser avec les deux et 24% avec aucun des deux (p. 58). Au Liban même, l’opposition est relativement parlant majoritaire dans l’opinion (30%), le gouvernement recueillant 24%, tandis que ceux qui sont partagés sont 19% et ceux qui rejettent à la fois le gouvernement Siniora et l’opposition Nasrallah/Aoun sont 9%. Par confession, 83% des chiites soutiennent l’opposition (0% le gouvernement!), mais c’est le seul groupe où elle est majoritaire, les chrétiens étant les plus partagés (25% pour l’opposition, 45 % pour le gouvernement et 26% partagés), tandis les druzes sont les plus favorables au gouvernement (68%, contre 15% pour l’opposition) et les sunnites en même temps les moins favorables à l’opposition (seuls 4% des sunnites le sont, contre 55% pour le gouvernement, mais ce sont également ceux à être les plus nombreux à refuser de choisir – 18% – tandis 21% sont partagés) (p. 59). Le clivage le plus fort semble donc être entre sunnites et chiites…

Le classique du genre c’est l’attitude face aux Etats-Unis: pas de surprise, 4% sont très favorables et 64% très défavorables, avec 11% de quelque peu favorables et 19% de quelque peu défavorables, soit au total 15% d’opinions favorables et 83% d’opinions défavorables (p. 62)… Encore plus intéressant à cet égard est l’affirmation de 80% des personnes interrogées que leur opinion est le fruit de la politique étatsunienne au Moyen-Orient, seul 12% basant leur opinion sur les « valeurs » étatsuniennes (p. 71).

Pour 50% des personnes interrogées dans la région, la contribution étatsunienne à une paix juste en Palestine fondée sur la création d’un Etat palestinien sur tout les territoires occupés en 1967 et ayant Al Qods (Jérusalem-est) pour capitale améliorerait leur opinion des Etats-Unis – au Maroc ce chiffre est de 63% (seuls les Emirats arabes unis font mieux avec 90%) (p. 75).

S’agissant des élections présidentielles étatsuniennes, la position de l’opinion arabe interrogée est d’une indifférence marquée, combinée à du cynisme (c’est également ma position personnelle): 32% estiment que la politique étatsunienne au Moyen-Orient demeurera la même quel que soit le président élu parmi McCain, Clinton et Obama, tandis que 20% ne suivent pas la campagne électorale. Sur ceux qui prennent position, Obama est en tête (18%), avant Clinton (13%) et McCain(4%) (p. 78 ).

Ma thèse sur l’influence des médias français, plus consommés au Maroc que dans les autres pays concernés, sur les opinions des Marocains interrogés ne se vérifie pas en lisant leurs réponses aux médias audiovisuels qu’ils suivent pour les informations internationales (p. 104): 59% regardent Al Jazira, 12% MBC et… 9% les chaînes marocaines! La chaîne d’obédience séoudienne Al Arabiya ne recueille que 3%, Al Manar du Hezbollah 1% et la chaîne étatsunienne Al Hurra 1% – mais je suis surpris de l’absence totale de chaînes françaises voire espagnoles (au Sahara et au Nord) parmi les réponses, ce qui laisse suggérer que les réponses n’étaient possibles que parmi l’éventail de chaînes citées par le sondeur.

About these ads

20 Réponses

  1. Salut,

    Je suis peut-être hors sujet, mais, je ne suis pas d’accord avec toi lorsque tu dis que les marocains, enfin l’élite lettrée marocaine , est encore sous influence médiatique française. C’est vrai que « l’élite » regarde beaucoup les chaînes françaises pour les films,les séries, Cauet et dans le meilleur des cas de façon ponctuelle certains débats politiques.

    L’influence des médias américains et britanniques est de plus importante dans ce même milieu parce qu’il a les moyens d’envoyer ses gosses à l’école américaine, puis souvent aux States, parce que Londres c’est plus compliqué pour les concours.

    Contrairement à toi, je pense que l’élite « friquée » marocaine s’est depuis très longtemps mise à « l’américain » et non pas l’anglais, et que le must aujourd’hui c’est le Wall Street Journal, The Economist (GB) et le FT parce que c’est branché, CNN, the Daily Show…Cette future élite maroco-américanophone que je connais un peu, me semble, en tous les cas à moi, bien moins critique et moins « lettrée » que la francophone.

    Désolée d’être longue, mais je trouve que les résultats du sondage de l’institut Zogby sont conformes à l’influence grandissante des médias américains (les britanniques c’est exceptionnel) sur l’élite marocaine. N’oublie pas non plus qu’Al Hourra ou Radio Sawa sont financées par les States et assez suivies par le public arabophone. Surtout radio sawa.

  2. Même si je ne crois pas trop dans ces résultats, car il y a pas une culture de sondage dans les pays arabes, il faut avouer qu’ils nous donnent une tendence des cette opinion publique dans ces pays.

    ps. de point de vue statistique je ne sais pas comment ils ont obtenu un échantillon vraiment représentatif du Maroc.

  3. Ibn Kafka votera peut être pour « Sayed » Hassan Nasrallah? ;-)

  4. Au delà des chiffres et des pourcentages cette enquête ne fait que confirmer à mon avis une réalité perçu et évidente à laquelle les sondeurs devaient s’attendre:

    1-un rejet unanime de la politique américaine qui défend sans réserves Israël même au dépend des droits du peuple palestinien et des états arabes agressés et imputés d’une partie de leurs territoires dans l’impunité la plus totale aux yeux de l’occident et en particulier des USA,ce qui se traduit par un message clair: nous vous offrons la paix mais avec les conditions d’Israël.

    2-cette politique Étasunienne est rendu possible par des régimes arabes amadoués et subordonnés à la politique américaine sans contre partie dans la politique de la région à part la défense de la pérennité de ces régimes et par là les intérêts économiques et stratégiques des USA.

    3-la défense des pays qui tiennent tète à la politiques Américaines fussent-ils dictatoriaux et ou islamistes car ils incarnent résistance et une sorte d’équilibre c’est donc mieux que rien

    4-la défense de la puissance Iranienne et l’envie de la voir posséder l’arme nucléaire pour contrecarrer celle d’Israël qui la possède sans contestation, ceci avec les risques qui peut émaner de la possession de cette arme par une théocratie aux aspirations dangereuses. Cette prise de position de l’opinion publique arabe trouve son explication par l’absence d’aucun pays arabe moderne et démocratique susceptible de détenir l’arme nucléaire à vocation dissuasive.

    En résumé l’opinion publique arabe dans cette enquête a du être désemparée et n’avait pas d’autres alternatives que de choisir entres les inconvénients celles qui s’imposent à lui sans vraiment en être convaincu, en attendant des jours meilleurs!

  5. La clé de voute de cette enquête est la parenthèse d’Ibn Kafka dans le titre de ce billet [opinion publique -arabe- (qui n’existe) pas] !!!
    Pour le cas du Maroc que je connais un p’tit chewiya, nos compatriotes sont loin d’avoir une opinion qui se tient par un raisonnement quel que soit le sujet abordé « illa mane rahima Rabbi » ! Ca peut paraitre gonfler de ma part. Je vous invite à faire une expérience toute simple : choisissez ce que vous voulez comme sujet (ramadan par exemple) et affirmer une position à votre interlocuteur (une personne de votre choix) dans l’exemple ramadan, « on préférait qu’il soit plus qu’un mois on s’y habitue tellement et facilement ». Je parierai ce que vous voulez qu’il hochera la tête en guise d’accord. 5 mn après changer d’ongle d’attque et affirmer le contraire genre « avec le ramadan j’ai de plus en plus mal à me consacrer au travail, je me fatigue rapidement etc… » il rehochera la tête en guise d’accord.
    Cherchez pas à comprendre le raisonnement sous-jacent. Y en a pas !
    Le jour où l’école se donnera pour mission de former des citoyens et non des perroquets les choses évolueront. D’ici là, parler d’opinion publique ou d’opinion tout court c’est bp.

    Quant à la politique américaine au PO, le jour où nous comprendrons que le monde est guidé par la raison et non l’émotion, on aura accompli un pas considérable. Les relations internationales obeissent à la loi immuable de la défense des intérêts. B’l 3arabiya ta3erabete « kolla kaye neche 3ela 3erramo » !!! Dernière chose à propos des USA et sa politique étrangère, y a un dicton marocain que j’adore « kone sebe3e o koleni » !

    PS : à choisir entre l’influence des chaines françaises et celles stellitaires arabes, je choisis de loin, celles françaises avec toute la réserve que j’avais émises à son sujet.

    @ GM,
    Avec tout le respect que je te dois, en lisant ta conclusion « En résumé l’opinion publique arabe dans cette enquête a du être désemparée et n’avait pas d’autres alternatives que de choisir entres les inconvénients celles qui s’imposent à lui sans vraiment en être convaincu, en attendant des jours meilleurs! » j’ai pensé à Jacques le fataliste ! A moins que je n’aie mal lu / interprêté tes propos.

  6. une marocaine: « L’opinion publique n’existe pas » est le titre d’un célèbre article de Bourdieu sur les sondages, et c’est à ça que je pensais. Le bougre avait le chic pour les titres de ses articles – je me rappelle aussi de « La jeunesse n’est qu’un mot ».

  7. @ une marocaine
    Interpréter Jacques le fataliste est délicat voire impossible,ce qui n’est pas le cas pour mon commentaire, le résumé que j’ai rapporté n’était que la suite logique de ce que j’ai écrit plus haut,un avis que je pense être défendable mais qui n’exclue pas d’autres avis plus ou moins pertinents. Merci pour ton intérêt.

  8. I.K,

    Que Hassan Nasr Allah soit promu numero dans les sondages ne m’etonne pas, il a mene la resistance contre Israel. Mais Bashar Al Assad qui n’a jamais tire une seule balle sur Israel, cela me fait pouffer de rire! Quant a Ahmadi Najjad, il faudra poser la question aux iraniens, premierement, avant de tirer des colclusions pour le monde arabe.

    Au Liban, je presume que le resultat serait totalement different, ne serait-ce que par ce que le fameux trio que tu cites est entrain de souffler sur les braises d’une guerre civile qui ne dit pas son nom; mais qui n’attend qu’un coup de vent pour ravager le pays.

    Que ce soient les USA ou l’Iran, ils ont leur politique hegemonique regionale ; et leur affrontement potentiel se fera -a Dieu ne plaise- au detriment des peuples arabes. Il n’est plus necessaire de s’arreter sur la politique des americains dans le Golfe en tant que puissance imperialiste; comme il n’est plus necessaire de repeter que l’invasion de l’Irak a sonne le glas de la paix dans la region et entraine la mort de centaines de milliers d’innoncents au nom de la soi disante demoicratie a la sauce americaine. Leurs allies locaux depuis le Roi Abdelaziz ne font qu’exceuter et suivre a la lettre les directives, tout en payant des revenus de leur petrole…

    Mais ce qui m’interpelle, c’est le nouveau discours iranien sur le fait que Bahrain n’est qu’une province iranienne, sur la quasi domination iranienne sur le sud de l’Irak… Si ce n’est pas de l’expansionisme, alors, c’est quoi? du tourisme culturel? Quant a Ahmadi Najjad, il est par ses discours le meilleur allie des faucons de l’administartion americaine et du lobby isarelien; il leur sert sur un plateau d’argent des arguments pour leur politique desastreuse et leurs plans conte les pays de la region.

    Le petit dictateur Bashar , parachute President sans preparation et par un coup d’etat constitutionnel, se debat pour sauver sa tete et sa dictature, qui finiront un jour par tomber. Pour cela, il est est pret a s’allier avec le diable. Il negocie avec Israel et ses medias accusent les autres d’etre des vendus. La Syrie n’a t-elle pas fait part de la coalition contre l’Irak en 1990-91?

    A ma grande deception, le Hezbollah est passe de statut de mouvement de resistance a celui de milice; les zones qu’il controle sont devenus des zones de non droit; ses resistants se comportent comme des voyous; et ses bastions sont devenus le refuge de ceux qui fuient la justice, comme les assassins des deux jeunes sunnites de Beyrouth ou des assassins des miiltants Kataeb a Zahle le dimanche dernier. Sa popularite est desormais limiteea la communaute shiite qu’il controle a la maniere de la Stasi de l’ex RDA, petro dollars iraniens en plus.

    C’etait juste pour enumerer les faits d’armes des trois personalites preferees des arabes!

    Salam

  9. @ Ibn Kafka,
    Sacré Bourdieu :)
    Il s’avère que l’opinion tout court (cad à titre individuel) est rarissime chez nous !

  10. Amina: je ne suis pas d’accord avec toi. Qu’il y ait une tendance anglo-saxonne beaucoup plus forte aujourd’hui qu’il y a vingt ans dans l’élite marocaine, c’est un fait. Alors qu’on ne trouvait guère d’anglophones il y a vingt ans, un nombre non-négligeable de Marocains résidant au Maroc est aujourd’hui capable de parler et travailler en anglais.

    Mais je suis désolé: lis les journaux, lis les blogs, lis les forums marocains, et tu verras infiniment plus de références médiatiques et politiques françaises qu’anglo-saxonnes – d’ailleurs, la proportion de médias et sites anglophones est infiniment moindre que celle de médias francophones – on peut regretter ce fait, mais c’est comme ça. Quand l’islamo-nihiliste bling bling que je suis fréquente mes congénères, j’entends parler de l’actualité française et écoute des comparaisons quasi-exclusivement avec la France. Et pour rester dans l’anecdotique: quand un commentateur sportif français est mort récemment, il a eu droit à des billets sur la blogoma. Je ne connais pas d’équivalent… Face it, Amina: the anglo-saxon cultural and political influence is much stronger in France than it is here in Morocco…

    jeL: je ne sais pas ce que veut dire une culture de sondage. Il serait par contre plus intéressant de savoir dans quelles conditions le sondage a été effectué (échantillons, méthode d’interview, questions ouvertes ou fermées, langue).

    Mes favoris? Ahmed Fatfat, le roi Abdallah de Jordanie et Taïeb Fassi Fihri, dans le désordre (c’est bête, si je pouvais donner un quatrième nom je citerais Moubarak, Zine el Abidine Ben Ali ou Saad Hariri).

    MG: les choix dénotent effectivement le rejet des politiques séoudo-étatsuno-israëliennes dans la région, et le soutien à tous ceux qui sont présentés comme s’opposant à ce trio infernal, plus qu’une adhésion aux politiques concrètes de Bachar el Assad ou Ahmedinejad.

    une marocaine: attention, ce que tu écris fait penser à Wafa Sultan, qui elle aussi estime que les arabes sont incapables de raison… Plus sérieusement, je ne partage pas du tout ton opinion. L’incohérence dans les raisonnements est hélas chose bien humaine, que l’on rencontre aussi bien en France, au Maroc qu’en Islande. Lance un débat en France sur la liberté d’expression, évoque les cas de Dieudonné et des caricatures danoises, and sit back & enjoy the utter incoherence you’ll be faced with.

    Chak: dans ton panorama de la situation au LIban, c’est bizarre, mais nulle mention de Saad Hariri, de Walid Jumblatt ou de Samir Ja’ja – le Hezbollah a sans doute ses défauts, mais il n’est hélas pas confronté au parti social-démocrate finlandais ou aux démocrates-chrétiens norvégiens…

    une marocaine (bis): l’opinion individuelle est-elle si fréquente ailleurs, s’il faut en déduire tout ce qui n’est que reprise du discours médiatique et politique dominant? Prend les campagnes sur la Birmanie et le Tibet, reprises sans aucune réflexion ni aucune comparaison avec d’autres situations plus proches (Palestine par exemple), prends le discours sur la laïcité, souvent une simple resucée de l’idéologie orthodoxe. Ce que tu dis me rappelle ce que disait Vaclav Havel aux intellectuels occidentaux quand il était dissident et avant qu’il ne devienne atlantiste et néo-con: « nous, nous sommes conscients que nous sommes censurés et soumis à de la propagande, vous, vous n’en êtes pas conscients ».

  11. @ Ibn Kafka,
    Wafa Sultan et moi sommes à des années lumières l’une de l’autre.
    Pour ce qui est de l’opinion individuelle, je suis tout à fait d’accord avec toi, que 1-elle varie en France en Islande, au Maroc et ailleurs. 2-la manipulation des masses fait des ravages dans l’hémisphère nord. Mais, et là je clarifie ma position en tout cas je l’espère!, dans les exemples de débats que tu as cités, tu vas avoir des gens qui sont pour, d’autres qui sont contre d’autres qui sont nuancés. Ce dont je parle moi, c’est qu’au chez nous une même personne est capable de te tenir un discours et son contraire et ses nuances tout ça en 5 mn chrono !!! Mieux encore elle ne sera dérrangée le moins du monde de l’avoir tenu !
    C’est cette absence de cohérence, cohérence nécessaire pour parler d’opinion, qui me scotche personnellement.
    Que quelqu’un change d’avis c’est tout à fait légitime et c’est même recommandé dans certains cas sinon on n’évolue pas. Comme le dit l’adage français « seuls les imbéciles ne changent pas d’avis » et chez nous on dit « rass illi maydoure kodeya » :)
    Mais, le changement d’avis/d’opinion intervient suite à l’apparution ou la découverte de nouveaux arguments, de nouveaux éléments etc… et non pas comme ça sans raison valable sinon ce n’est plus du raisonnement c’est autre chose.

    Pour revenir à Wafa Sultan, je ne dis pas que « les arabes sont incapables de raisonner », je dis que l’école chez nous ne forme pas les enfants pour raisonner mais pour apprendre et réciter. Car je jour où les masses raisonneront, elles se poseront des questions somme toutes légitimes, et du coup inquiéteront plus d’un ! Le fameux « mine ayena laka hada » En plus clair demanderont des comptes. D’ici là comme dirait Loula, « khelihe f’dar ghefeloune » est en vigueur au grand bonheur de ceux qui en tirent profit.

  12. L’incohérence à cinq minutes d’intervalles, je la détecte aussi chez des non-marocains – en France, à titre d’exemple, parle du boycott du Salon des Livres et de celui des JO de Pékin et tu auras sans doute aucun des réponses diamétralement opposées en l’espace de trente secondes de la part de la même personne, surtout si elle est bloggeuse ou éditorialiste… Tu peux aussi parler de Dieudonné et des caricatures danoises, de la répression au Tibet et en Palestine occupée, et plein d’autres sujets, et tu seras sans doute édifiée dans bien des cas.

  13. @une marocaine
    Tu veux nous prouver ze3ma que tu portes bien ton pseudo ?! Ou tu es l’exception marocaine qui confirme ta règle ?

    Ibn Kafka vient de te citer l’exemple Tibet/Palestine, où est le raisonnement et l’argument du peuple français ?

    L’opinion public est par essence simpliste et sans arguments. Elle tire vers le bas l’intelligence individuelle. C’est le minimum dénominateur commun. Une sorte de compromis. Et cela dans tout les pays.

    La Maroc n’échappe pas à cette règle.

  14. @ Ibn Kafka,
    Tu as probablement raison. Une chose est sure aucun endroit au monde n’est parfait. Mais mais … les degrés différent. Et c’est là toute la différence, à mes yeux en tout cas.

    PS : Navrée pour ce qui va suivre !!!

    @ 7didane,
    « Tu veux nous prouver ze3ma que tu portes bien ton pseudo ?! Ou tu es l’exception marocaine qui confirme ta règle ? »

    Je te le dis une fois pour toute, parce que ce n’est pas la première fois que tu l’insénues, JE NE CHERCHE A PROUVER RIEN. Encore plus quand il s’agit de ma personne. Pour la simple raison que je n’en ai pas besoin.

    Je débats et qui dit débat * dit différence de points de vue. Si t’as des idées divergentes par rapport aux miennes, présentes-les, on en discutera. Mais arrête de te focaliser sur ma personne. Ca devient lassant, dans le sens ennuyeux , ennuyant et endormant!, à la fin !

    * Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l’avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes pour le sujet considéré.

  15. @une marocaine
    Tu débâtais à propos des Marocains, et les Marocains sont une 30aine de millions de personne avec qui je prends la peine de parler tout un chacun. Peut-être, qu’ils se trompent sur ce que les autres pensent d’eux. Je leur apporte la lumière.

    Et tu es une Marocaine. Donc j’essaie d’appliquer à toi, les idées reçus et autres opinions divers que tu sembles détenir sur les Marocains.

    Est-ce que mon procédé est différent du tien ?

    On nage, toi et moi, dans le vraisemblable.

    La vérité est ailleurs : http://www.charlesgancel.com/2007/04/17/rhetorique-verite-opinion/

  16. Ik,

    Tu me fais un mauvais proces parce que je ne t’ai pas parle des saad Hariri, un milliardiaire parachute en politique, un criminel de guerre comme Geagea dont l’ alter ego est l’autre criminel qui preside le parlement libanais i.e. Nabih Berri, par ailleurs, parrain d’une vraie mafia et de Walid Joumblatt. ce dernier, la seule chose a son credit, c’est que son pere a ete le federateur du Mouvement National Libanais et un vrai progressiste. Ils sont tous a mon avis mafieux, manipules sont par les seoudiens ou americains, soit par les iraniens via les syriens: egalite

    Mais tu evites de parler de l’essentiel, a savoir que les preferes des arabes sont loin d’etre des democrates ou des enfants de choeur… Saddam Hussein etait populaire, alors qu’il a conduit l’Irak vers l’abime. Les masses arabes aiment les demagogues et il se trouve encore des gens pour pleurer Saddam…

    Que le sondage soit une expression anti americaine et anti sioniste, soit; mais si on porte au pinacle des dictateurs comme Bashar Al Assad, on est pas sortis de l’auberge!

    Au cas ou tu aurais rate cette information, le porte parole de l’anti-americanisme la chaine « Al Jazira » a recu dans ses locaux Tsevi Levny la ministre israelienne des AE, personne n’en parle surtout pas la chaine et ses presentateurs Islamo – progressistes comme Faycal Al Kassim ou Ahmed Mansour. Quant a l’allie de l’Iran, de la Syrie et du Hezbollah, l’Emir et le gouvernement du Qatar, ils ont recu la ministre Levny et leur pays miniscule possede ni plus, ni moins le plus hrand centre de stockage de l’armee US en dehors des USA!

    Salam

  17. Marocaine, l’exemple que tu donnes est particulièrement peu probant. Si quelqu’un me dit: le Ramadan est trop court, je répondrai, oui, whatever. Pareil si on me dit: le Ramadan est trop long. La longueur du Ramadan est ce qu’elle est et ce n’est pas un sujet qui mérite qu’on s’échauffe, qu’on s’énerve, et qu’on cherche des arguments frappants.

    Je dirais aussi que les gens qui se contentent de hocher la tête en réponse à ces remarques peu intéressantes sont
    1) des gens polis qui n’aiment pas signaler à leurs interlocuteurs que leur conversation laisse à désirer;
    2) des gens occupés qui ont des choses plus importantes dans leur vie que de discuter de ce sujet.

    Bref, s’il est vrai que la majorité des Marocains répondrait comme tu le dis, je trouve que c’est un compliment pour les Marocains.

  18. @ sanaa,
    Moi aussi je suis ravie !!!
    Pour le ramadan, j’ai précisé que ce n’était qu’un exemple pour illustrer autre chose.
    Je pointais la lune mais c’est aussi ton droit le plus légitime de ne voir que le bout de mon doigt !

    ——————————

    Chakazoulou a dit :
    « Saddam Hussein etait populaire, alors qu’il a conduit l’Irak vers l’abime. Les masses arabes aiment les demagogues et il se trouve encore des gens pour pleurer Saddam… »

    Je suis plus que d’accord avec elle. Ce constat, et bp d’autres, mérite méditation.
    Un peu de sociologie et d’anthropologie, je recommanderai aussi de la psychanalyse collective !!!, sur qui nous sommes, ce que nous voulons et pourquoi nous nous comportons de telle ou telle manière et non pas une autre, nous aidera à nous améliorer. Réagir au quart de tour, s’enflammer etc… Ca peut faire du bien sur le coup. Mais, hélas, ça ne mène pas très loin. Si c’était le cas, ca se serait pluisqu’on serait les premiers de la classe.

  19. http://tunisie-harakati.mylivepage.com

    Seul l’Occident et Israël paniquent face à la possibilité de l’Iran d’être en possetion de l’arme nucléaire.
    Je pense que cela apporterait un certain équilibre surtout vis-à-vis des nations arabo-musulmanes.

    http://tunisie-harakati.mylivepage.com

  20. […] Rétroactes: – “Conspiration? Quelle conspiration?“; – “Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran“; – “Pendant que le Maroc fait du zèle anti-iranien“; – “Maroc, Algérie & Vénezuela: let me get this straight…“; – “Maroc/Venezuela: Honni soit qui mal y pense“ – “Hier l’Iran…“; – “Israel and the “moderate” Arab countries, or with enemies like these who needs friends?“; – “L’Economiste-watch – flashback persan“; – “Malgré la propagande étatsuno-séoudienne, les opinions arabes n’ont pas bougé“; -”Un intéressant sondage iranien“; – “Le sondage Zogby sur l’opinion publique (qui n’existe pas) arabe en 2008“ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :