« Vous voulez le chaos? Il sera le bienvenu. Vous voulez la guerre? Elle sera la bienvenue. Nous serions prêts à tout brûler sur notre passage »


Ce n’est pas le dernier discours du Sayyed Hassan Nasrallah, ni de Michel Aoun, ni d’Ahmedinejad, ni un discours électoral de Hillary Clinton – non, c’est un discours du 10 février 2008 (soit trois mois avant l’actuelle crise) du « libéral » (1) et membre de l’Internationale socialiste Walid Jumblatt, reçu par ailleurs ce lundi par un diplomate de l’ambassade étatsunienne à Beyrouth.

La citation complète – en version anglaise, et merci à Nidal pour la version française, quant à la version arabe, elle est ici - est ici (2):

If you think that we will stand idly by, you are imagining things. We might be forced to leave scorched earth. Our existence, our honor, our survival, and Lebanon are more important than anything else. You want anarchy? We welcome anarchy. You want war? We welcome war.

We have no problem with weapons. We have no problem with weapons or missiles. We will take the missiles from you, ready to fire. We have no problem with martyrdom or suicide. We’ve had enough humiliation and accusations of treason. We’ve had enough assassinations and contempt. No [Nasrallah], it is not fitting for you to keep making these despicable statements all the time. Forget about the others. Forget about the wall [built around Al-Dhahiya]. If Darwin could see them today… They are the best proof of the theory of Darwin – [Nawwaf] Al-Musawi, and all the others.

We have had enough of the open war with Israel under false slogans, in the service of the Syrian regime and the Iranian empire.

Mais ces propos que n’auraient pas tenus un social-démocrate scandinave émanent d’un grand combattant pour la démocratie et la liberté – parole d’expert:

I’m pleased to be among the many participants in the conference, a group that includes your key noter, Walid Jumblatt, from Lebanon. I’ve met with Mr. Jumblatt on a number of occasions, and I admire the courageous stand he’s taking for freedom and democracy in his home country. (Applause.)

Il serait erroné de prétendre que le zaïm druze (et membre de l’Internationale socialiste, où il faut dire qu’il forme une belle paire avec François Hollande) aurait commis là un impair inhabituel. Ainsi, lors d’une conférence à Washington le 19 octobre 2007, organisée par le think-tank pro-israëlien Washinton Institute for Near East Policy, Jumblatt avait exprimé sa vision de la lutte anti-terroriste:

Jumblatt: (…) What do you want me to say? I’m speaking to a diplomat. No, I’m not going to be a diplomat. If you could send some car bombs to Damascus, why not? [Laughter, applause]
Satloff: I can honestly say we’ve never had that before at The Washington Institute. [Laughter, applause]

Coïncidence: quelques mois plus tard, Imad Mughniyeh, responsable sécuritaire du Hezbollah, allait mourir dans un attentat à la voiture piégée à Damas – honni soit qui mal y pense…

Toujours à Washington, le 26 février 2007, il avait demandé le soutien financier et militaire des Etats-Unis contre « l’occupation syrienne indirecte du Liban » que constitue, selon lui, la présence de la résistance armée du Hezbollah, lors d’une conférence donnée au think-tank néo-con American Enterprise Institute:

Yes, I’m seeking assistance. I got the assistance I wanted at one time. I need more assistance politically, military, against indirect Syrian occupation because the direct Syrian occupation is no more, but you have the indirect Syrian occupation through the Hezbollah and the allies. It is very complicated because of the Iranian ambitions, the Persian empire, but I have fixed my path and I will do anything to liberate my country from indirect Syrian occupation.

Il faut cependant dire à sa décharge, comme l’ont souligné d’autres avant moi, qu’il n’est pas sourcilleux dans le choix des actions violentes qu’il souhaite ou approuve:

A January 2003 WND article reported that Jumblatt « says the true axis of evil is one of ‘oil and Jews,’ calling President George W. Bush a ‘mad emperor’ and Prime Minister Tony Blair an ‘imperial servant’ with a ‘peacock appearance.’ « 

But WND didn’t start out praising Jumblatt. In fact, an unbylined January 2004 article detailed how Jumblatt « praised a Palestinian mother’s suicide bomb attack, calling the ‘fall of one Jew’ a ‘great accomplishment’ and urging lawmakers to support similar efforts against the ‘Jewification’ of Palestine. »

Indeed, Jumblatt has something of a history of anti-Semitism; as Think Progress reported, the United States revoked Jumblatt’s diplomatic visa in 2003 for wishing out loud that Iraq war architect Paul Wolfowitz had been killed in a Baghdad rocket attack. He has also stated that « my joy was great » at the Columbia space shuttle disaster « because one of those killed was an Israeli astronaut … who had previously been part of the Jewish criminal army, particularly against Lebanon and Iraq. »

A part ça, c’est Nasrallah/le Hezbollah/l’Iran/la Syrie (rayer la mention inutile) qui est la cause unique des récents prodromes de guerre civile au Liban…

(1) Le terme libéral n’a pas le même sens dans le tiers-monde qu’en Europe: il y signifie « allié des Etats-Unis« , alors qu’une déformation locale du terme en Europe lui a donné la signification saugrenue d’ami des libertés et de la démocratie.

(2) Avec l’avertissement d’usage pour les documents diffusés par cette officine – MEMRI – dirigée par un ancien du Mossad.

About these ads

12 Réponses

  1. Voilà ce que m’évoquent les mots démocratie et libéralisme maintenant :
    « Le monde occidental ne m’a pas convaincu. Il m’a piétiné. »
    Jean Genet

    DaSpaceMonki, qui reprend le service.

  2. I.K.

    Joumblatt n’a pas fait dans la dentelle lorsqu’il a commence a s’affronter a la Syrie et l’opposition libanaise pro-syrienne. Je crois qu’il avait senti les vents americains souffler sur la region et il a surfe sur la vague pensant jouer un role important. Il est communement admis que Joumblat est une girouette qui change tres vite son fusil d’epaule et ses sorties etaient a mon sens deplacees et meme provocatrices. Un autre grieff est de voir l’acharnement de Joumblatt sur le regime syrien, comme s’il lui incombait de le changer.

    L’appartenance de son parti a l’Internationale Socialiste, au meme titre que l’USFP ou le Parti travailliste israelien ne veut rien dire. Dans son cas, c’est un non sens venant d’ubn seigneur feodal. Mais il est une realite que beaucoup gens oublient, c’est que son pere feu Kamal Jamblatt etait un panarabiste et undefenseur de la cause palestinienne. Du temps de l’Union sovietique, il avait recu la medaille « Lenine », la plus haute distinction de l’ ex URSS.

    Le revirement de Joumblat a une explication logique et personnelle et une autre plus politique. Kamal aurait ete assassines par les syriens, car a la tete du Mouvement National Libanais l’allie des plaestiniens, il avait commence a deranger les syriens qui ne voulaient pas la suprematie d’un camp par rapport a un autre i.e. les islamo – progressistes sur les chretiens. Walid Joumblat, apres avoir pactise avec le syriens pendant 25 ans, aurait juge le moment opportun pour la vengence. Sur le plan politique, l’occupation syrienne, devenait inacceptable pour les USA – qui l’avaient encouragee auparavant pour maintenir l’equilibre au Liban- . L’ administration Bush voulait se debarrasser des regimes de « l’axe du mal », et cela, Joumblat l’ a bien compris et il a vire depuis l’annee 2004 pour devenir anti presence syrienne. L’assassinat de Hariri a fourni a Joumblat une occasion unique pour appraitre comme le porte drapeau du 14 Mars et celui qui jette de l’huile sur le feu.

    Mais rappelons aussi que Joumblat figure depuis des annees sur les listes des personnages politiques a assasiner au Liban, et a mon avis, il s’est cru oblige de  » hurler plus fort » pour se oproteger, ce que Rafic Hariri n’aurait pas su faire.

    Selon les commentateurs, il aurait menace Seniora de faire demissioner ses ministres si le premier ne prenait pas les deux decisions qui ont servi de pretexte au Hezbollah – et non cause- les derniers evenements malhereux.

    le fait que Joumblat ait demande a ses partisans de ne pas combattre ne doit pas etre considere comme une victoire du camp adverse. Cela va creer des rancoeurs et un sentiment d’impuissance et d’humiliation qui ne s’effaceront pas de sitot. ceux qui veulent prendre la place de Joumblat dans la montagne ne sont pas mieux: Arslane est un feodal, pas tres verse en politique et n’ayant pas de veritable poids; et la catatstrophe, c’est Weam Wahab, un veritable populiste, mediocre et a la solde des maitres du moment.

    Ayant parle de Joumblat de cette maniere, je voudrais aussi dire, ma grande desillusion et surout mon indignation devant l’utilisation des armes par le Hezbollah contre d’autres libanais. Mes discussions avec mes amis libanais me font craindre le pire. Les choses prennent une tournure qui menace de devenir confessionnelle. Et tous ceux qui osent dire qu’il n’y pas de sentiment d’humiliation et d’envie de vengence de la part des Sunnites et des Druzes veulent se bercer d’illuions. L’avenir ne me semble pas rose. J’espere vraiment me tromper!

    Salam

    Je ne veux pas epiloguer sur le Hizbollah, j’ai dit tout le « bien » que j’en pensais sur le blog du « Monde Diplomatique » http://blog.mondediplo.net/

    Salam

  3. rien à dire sur votre petit dieu Nassrallah!!?

  4. IK,

    J’ai oublie de parler de Saad Hariri. Il est plus a plaindre qu’autre chose. C’est un type sans experience, qui s’est trouve propulse sur les devants de la scene. Le lendemain de l’assassinat de Hariri et le jour de l’enterrement, les supporters du « Future » qui ressemblent plus a ceux d’un club de foot, qu’a un courant organise avaient scandes deux jours durant le nom de Bahaa le fils aine de rafic; et puis volte face, la famille se reunit et decide que c’est Saad qui doit porter le poids et l’etendard de la famille. Si lui et sa famille avaient un gramme d’intelligence, ils se seraient replies sur leur business qui leur assure des rentrees en milliards de dollars, au lieu de tenter cette aventure. Ils avaient toujours la possibilite d’utiliser Bahia Hariri soeur de Rafic ou meme Seniora comme porte etendard. Au moins ces deux la ont de l’ experience. Ils pensaient que la politique etait un jeu facile, la suite on la connait.

    Le jeune Saad s’est laisse embarquer dans un jeu qui le depasse, sur les conseils de Chirac, des saoudiens et Joumblat a reussi a le mettre sous le bras et a lui faire faire et dire ce qu’il voulait qu’il dise.

    La symetrie entre les propos de Joumblat et ceux de Hariri est on ne plus claire. Mais ce genre de declarations me fait pouffer de rire! Le jeune Hariri risque de s’ evanouir s’il voit un mort devant lui. Il n’a pas le sang froid, ni l’ etoffe d’un chef de clan, un chef de milice comme Berri, Geagea ou Joumblat. Je n’arrive meme pas a comprendre la betise qui a pousse Hariri a coups de millions de dollars a recruter des jeunes desoeuvres du Nord, des palestiniens et des ex Mourabitoune ou voyous pour soit disant defendre Beyrouth. Il n’avait vraiment pas besoin de cela. Il aurait du laisser l’aspect militaire ou militien a d’autres chefs plus qualifies que lui, quitte a les financer de maniere detournee par les saoudiens ou les jordaniens.

    Le courant du future, ce sont tout simplement des groupes de benefiiciares des subsides de Hariri, des employes de ses entreprises, des anciens boursiers de la fondation Hariri et surtout des sunnites qui ont trouve en Hariri le zaim qui leur manquait. mais cela ne fait pas du Future ni un vrai parti ou courant politique, ni une milice disciplinee.

    Le lendemain de la mort de Hariri, la famille a achete pour neuf (9) millions de dollars le terrain ou a ete enterre Rafic et juxtaposant la mosquee qu’il a faite construire en plein centre ville commercial (Solidere) reconstruit par Hariri. La famille voulait que Hariri puisse etre venere comme un saint et pour des generations de musulmans sunnites ou meme chretiens. En rigolant, et pour provoquer mes amis, je disais qu’il fallait desormais appeler Rafic « L’Imam Mar Nasrallah Hariri » pour etre federateur pour les maronites et les musulmans.

    La famille Hariri avait appele a la rescousse « Satchi & Satchi » qui a decroche un contrat d’un (1) million de dollars pour organiser la campagne « Verite pour le Liban ». Cela a ete une reussite sur le plan communication a l’image de la revolution orange en Ukraine (au Liban la revolution du cedre a pour couleur le bleu).

    Quant aux medias du groupe Hariri, ils ont excelle dans la surenchere anti syrienne, anti Hezbollah et anti opposition et jete de l’huile sur le feu du communautarisme. Mais toutes les teles jouent sur le meme registre d’une maniere ou d’une autre. ce ne sont que des outils de propagande et de Fitna. Al Manar n’est pas mieux quand il s’agit de jouer sur le registre communautaire shiite. Elle distribue a longueur de journee les qualificatifs de traitres atous ceux qui sont contre le Hezbollah. Resultat, dans la rue, la haine est au paroxysme et l’explosion difficilement evitable.

    Mais personne, vraiment personne ne veut entendre le discours de la raison.

    Il n’y a pas plus sourd , que celui qui ne veut pas entendre!

    Bonsoir

  5. Jel

    Je ne sais pas si la question s’adresse a moi ou a I.K.

    Au risque de me repeter, j’ai dit clairement, ce que je pense sur Hezbollah et son leader hassan Nasrallah dans le blog du « Monde Diplomatique ».

    Donc, pas besoin d’ecrire les memes choses sur ce blog -qui par ailleurs- n’etant pas libanais n’a pas vocation a trop s’attarder sur un seul evenement.

    IK vous donnera sa position, et il n’est pas avare en commenatires, ce qui nous donnera l’occasion de nous livrer a des joutes qui nous ont manquees depuis l’ete 2006. Mais peut etre qu’entre temps, il aurait change, mais cela, je ne le crois pas a lire ses commentaires sur ce blog et d’autres.

  6. [...] “Vous voulez le chaos? Il sera le bienvenu. Vous voulez la guerre? Elle sera la bienvenue. Nou… [...]

  7. Chakazoulou :
    La question s’adresse à IK et à tout qui s’acharnent sur les autres acteurs politiques au Liban sauf Nassrallah, le petit dieu de ces gens…
    Mais, je pense que c’est une chose logique dans ce blog que je trouve pro-tout-ce-qui-est-anti-usa-et-israel

    Un autre point de vue interessant et équilibré : http://www.larbi.org

  8. Jel : Je pense que c’est tout honneur pour le blog de IK qu’il soit « pro-tout-ce-qui-est-anti-usa-et-israel »
    et si vous reprochez à Nasrallah est d’être justement « anti-usa-et-israel » c’est que vous ne connaissez rien à la réalité du Liban. Pour la majorité des libanais être anti-israel c’est leur cause nationale, car israel est une force occupante, elle ne cesse de violer le ciel libanais, elle a envahi le Liban massacré les Libanais femmes et enfants : Qana I et II.
    (même si on néglige le massacre de Sabra et Chatilla car il n’y a peut être pas d’unanimité chez les libanais la-dessus)…

    Pour la majorité des libanais Nasrallah a plus de crédibilité qu’un Jounblatt, un Hariri, ou un Jaajaa…

    Mais ça serait plus juste de dire que ce blog est « anti-tout-ce-qui-est-pro-usa-et-israël ». car ce billet critique plutôt un pro-usa-et-israel, que fait l’éloge d’un anti-usa-et-israel.
    Votre lecture est biaisée par les médias occidentaux LeMonde, france 2 etc…

  9. adilb :

    Vous me connaissez pas, je ne suis pas un fan des médias comme Le Monde ou France2 … ni Aljazerra ou Almanar …
    Si je ne suis pas d’accord avec l’idéologie de Hizballah et surtout de son denier comportement ne veut pas dire que je suis un pro-usa-et-Israël, loin de ça cher monsieur.
    Quand le Liban est envahit pas l’armé israélienne, j’encourage la résistance légitime libanaise qu’elle vienne de Hizballah ou autres. Mais je ne suis pas toujours aveuglé par la haine contre Israël pour suivre comme un mouton Nasrallah.

  10. Chak: ne cite pas les noms de Kamal et Walid Jumblatt dans la même phrase, c’est manquer de respect au père!

    Sinon, je suis d’accord avec toi – rien n’est définitif, surtout dans les guerres civiles libanaises, à l’exception des conflits claniques à l’intérieur de chaque camp confessionnel – Arslane vs Jumblatt – ou les conflits personnels – je doute que Sleiman Frangié et Samir Ja’ja soient jamais du même côté…

    Pour le Hezb, je crois qu’il était dans une situation précaire, notamment eu égard à la fameuse réunion du Conseil de sécurité relative à l’application de la résolution 1559. Que le Hezb soit sur la défensive et attende que le gouvernement Siniora fasse le premier pas pour démanteler son réseau télécom pour se défendre par la force, et son refus de se soumettre aurait été un prétexte tout trouvé pour des sanctions supplémentaires, le Conseil de Sécurité étant l’instrument docile des parrains franco-US du 14 mars. Sa réaction violente lui cause des problèmes évidents au niveau des relations avec les sunnites et les druzes, mais a définitivement convaincu tant Jumblatt que les puissances amies du 14 mars que s’en prendre au Hezb ce n’est pas s’en prendre au Hamas ou à Fatah al islam. Donc à court et moyen terme, leur système de télécom est assuré, leur suprématie militaire confirmée – mais au prix de relations avec les sunnites désastreuses. Mais je crois que le Hezb n’avait pas de bonnes alternatives, que des mauvaises et des pires encore. Enfin, allah ou alem, c’en est loin d’être fini…

  11. I.K.

    Je suis partiellement d’accord, et l’hypothese que tu avances me parait tres plausible. Le Hezbollah devait se defendre face au risque de nouvelles sanctions.

    Cependant, j’ai quelques remarques diviergentes avec toi:

    1- Personne, y compris le gouvernement et l’armee ne peuvent appliquer la decision d’interdire l’utilisation du reseau de telephone par le Hezbollah. Et cela est de notoriete publique. Donc, pourquoi le branle bas de combat?

    2- Pourquoi avoir pousse les miliciens dans la rue, qui d’un seul coup se sont decouverts des talents de Rambo terrorisant le petit peuple? Les Hariri et Joumblat sont bien proteges dans leurs palais. Le pire, c’est d’avoir fait descendre dans la rue, les plus voyous des voyous a savoir les miliciens d’ Amal, du PNSS, du Baas..et; et ceux la n’ont aucune discipline!
    La preuve, c’est le mitraillage d’un cortege funebre par un milicien d’Amal qui a fait 2 morts et quelques blesses; l’incendie de « Future TV » et du journal « Al Moustakbal’. Et meme l’evenement de Tripoli, c’est une provocation du PNSS qui a tire sur la foule passant devant son siege, tuant 7 personnes, la replique ne s’est pas faite attendre :11 morts tortures du PNSS. C’est le cycle de la folie meurtriere. pourquoi? Est ce que le jeu en valait la chandelle?

    Je pense que le Hezb, voyant que son action au centre ville ne debouche sur rien a ete tente par une action populaire / populiste. Elle carese le public shiite de l’opposition dans le sens du poil. Ce public a ete remonte depuis des lustres par les teles Al Manar, NBN, New TV et O TV. De l’autre cote, la tele du Moustaqbal ne faisait pas dans la dentelle. Il y a aussi des rancunes decennales des shiites qui se considerent comme les « desherites » du systeme libanais, et ce discours leur est tenu par Amal depuis Moussa Sadr, juqu’au Hezbollah.

    Mais en faisant cela, le Hezbollah a definitivement coupe le « cheveu de Mouaaya » qui le liait aux autres communautes consdierees musulnmanes (les druzes sont pour les autres non musulmans, mais des « Mouwahidines druzes »). Je me demande, si dans le fond, le but n’etait pas d’arriver a cette situation, voire meme creer une fitna inter musulmane.

    Je crois que le Hizb aurait mieux fait de mener son action de desobeissance civile, sans faire debarquer ses miliciens dans la rue. Il aurait evite l’affrontement.

    A la faute du gouvernement et du 14 mars, le Hezb a repondu par une faute aussi lourde ou meme plus grave, puisqu’il s’est desavoue devant une partie du public qui l’a soutenu dans sa resistance. C’etait peut etre cela le piege? Un propos, parmi d’autre d’une femme druze rapporte par un journaliste  » Le Hezb nous a fait subir, ce que les israeliens n’ont pas ose nous faire subir ». Vrai ou faux? Mais toujours est-il que l’action du Hezb a Beyrouth Ouest et dans la montagne a ete comparee par beaucoup a l’invasion israelienne.

    J’ai une theorie, qui est peut etre rocambolesque, mais je crois que Joumblat a cherche a provoquer un clash entre les sunnites et le shiites, qui affaiblirait les deux et lui donnerait plus de poids. Les regions chretiennes n’ ont pas suivi, et c’est peut etre une autre illustartion de la tehorie du « chaos » que propose l’administartion Us pour le Grand Moyen Orient.

    Salam

  12. 1- « 1- Personne, y compris le gouvernement et l’armee ne peuvent appliquer la decision d’interdire l’utilisation du reseau de telephone par le Hezbollah. Et cela est de notoriete publique. Donc, pourquoi le branle bas de combat? » – c’est tout à fait vrai, mais la question doit d’abord être posée à Siniora & co – ils ont pris une décision dont ils savaient qu’elle était inapplicable, au sujet d’un système de télécoms existant depuis 2000 et utilisé la dernière fois en 2006… Pourquoi maintenant? Qu’espéraient-ils? Comment ne pouvaient-ils pas ne pas prévoir une réaction dure du Hezb? En fait, ils espéraient sans doute naïvement l’intervention directe des USA ou d’Israël, ou un black-listing du Hezb par le Conseil de Sécurité. Il suffit d’écouter Nayla Mouawad pour se rendre compte de leur immense déception – les Etats-Unis ou Israël n’ont pas fait le sale boulot à leur place.

    2- Pour le Hezb et ses alliés militaires (Amal, Baath, PSNS,…), je pense qu’il y a une répartition des rôles naturelle – le Hezb est une force militaire régulière, du moins dans son comportement discipliné et ses capacités, tandis que les autres sont des milices de soudards et pilleurs. Au Hezb les actions militaires exigeantes, aux autres la frime dans la rue avec les kalach et les Ray Ban, et les exactions contre les civils. On le voit bien avec la coordination parfaite avec l’armée que le Hezb a respecté, en remettant à ces dernières les prises sur Hariri. Par contre, les milices… je crois qu’il y a un jeu dans tout ça: le good cop (Hezb) fait passer le message que vaut mieux pour Hariri, Ja’ja et Jumblatt à avoir affaire à lui qu’aux bad cops, les tueurs sans foi ni loi d’Amal & co.

    3- Les comparaisons avec Israël sont de bonne guerre – il est amusant de voir comment même les alliés de la France, des USA voire d’Israël – on sait que des ministres libanais avaient salué en privé la guerre israëlienne de 2006 à ses débuts, espérant que le Hezb serait écrasé – ressortent Israël comme le repoussoir absolu – je croyais que c’était la seule démocratie de la région?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :