"2007 fait partie des dix années les plus chaudes jamais enregistrées"

Tiré de la Déclaration sur l’état du climat mondial en 2007 de l’Organisation météorologique mondiale – et je vous conseille également le site de l’Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) .

On y lit également ceci:

Par conséquent, 2007 se place au septième rang des années les plus chaudes depuis le début des relevés.

Janvier 2007 a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré depuis que des relevés ont commencé à être établis à l’échelle du globe.

La température moyenne à la surface du globe a accusé une hausse de 0,74 °C depuis le début du XXe siècle, mais cette progression n’a pas été continue. Sur les cinquante dernières années, le rythme moyen du réchauffement (0,13 °C par décennie) est presque le double de celui calculé pour le siècle écoulé.

Les anomalies chaudes les plus marquées ont concerné les hautes latitudes de l’hémisphère Nord, dont une grande partie de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie. Dans ces régions, les températures annuelles ont dépassé de 2 à 4 °C (3,6 à 7,2 °F) la normale calculée pour la période 1961-1990. En Fédération de Russie, 2007 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en 150 ans de mesures hydrométéorologiques.

Étendue de la banquise de l’Arctique
En septembre, l’étendue moyenne de la banquise était de 4,28 millions de km2, soit la plus faible jamais constatée. À l’issue de la saison de la fonte des glaces de l’Arctique, l’étendue de la banquise était inférieure de 39 % à la moyenne calculée pour la période 1979-2000 et de 23 % à celle de 2005, l’année du record précédent.

Le niveau de la mer a continué de monter en 2006 et 2007. Les mesures faites par satellite révèlent que depuis 1993, le rythme de cette augmentation, moyenné à l’échelle du globe, est d’environ 3 mm par an, soit nettement plus que la moyenne annuelle de 1,7 mm calculée pour l’ensemble du XXe siècle et déduite de mesures effectuées le long des côtes. Ces mesures révèlent que le niveau moyen de la mer en 2006/2007 est supérieur de quelque 200 mm à celui de 1870, et que depuis cette date, le rythme de l’augmentation s’est nettement accéléré. (…)
Toutes ces indications donnent à penser qu’en moyenne, le niveau de la mer n’a guère évolué
entre le Ier et le XIXe siècle et que le rythme de la hausse au XXe siècle est anormal si l’on se réfère à l’holocène récent.

Toutefois, ces dix dernières années, il semblerait que l’écoulement des glaciers issus des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique occidental joue un rôle accru dans l’élévation du niveau de la mer. S’il s’agit bel et bien du signe d’une accélération liée au réchauffement planétaire, la situation serait fort préoccupante dans la mesure où ces masses de glace contiennent assez d’eau pour entraîner une hausse du niveau de la mer de 7 m dans le premier cas et de 6 m dans le second. En outre, la dynamique de ce phénomène pourrait entraîner une hausse du niveau de la mer beaucoup plus rapide que si la fonte des glaces ne se produisait qu’en surface. (…)
Parmi les conséquences à redouter figurent l’augmentation de la gravité et de la fréquence des inondations dans les basses zones littorales, l’érosion des côtes et les dommages causés aux infrastructures et à l’environnement, notamment aux terres humides, aux zones intertidales et aux mangroves, ainsi que de graves répercussions sur la diversité biologique et le fonctionnement des écosystèmes.

Inquiétant. Non, terrifiant.

About these ads

20 Réponses

  1. C’est on-ne-peut-plus inquiétant, en effet…

    Il ne reste que quelques pseudo-scientifiques débiles, et qui croient à un complot islamo-gauchiste pour détruire le capitalisme bienveillant, comme Claude Allègre, pour profèrer des niaiseries du genre "tout va très bien".

    Bien visé, le juriste écolo !

  2. Il y a effectivement ce crétin d’Allègre, qui me semble incroyablement pris au sérieux en France, pour des raisons qui m’échappent totalement.

    Le déni de réalité est bcp plus fort aux states: je suis tombé sur une série de blogs et sites consacrés à minimiser le réchauffement voire le nier. C’est assez ahurissant.

  3. C’est plus qu’inquiétant. J’ai suivi entre autres les émissions de Nicolas Hulot "opération okavango" qui faisait l’inventaire des richesses naturelles de l’Afrique et aussi Ushiai Nature qui conscare à chaque fois un numéro a un endroit unique dans le monde. Tous les spécialistes qui se respectent tirent la sonnette d’alarme. Le nombre d’espèces qui disparait tous les années est incroyablement inquiétant. Et on continue de détruire les habitats naturels pour des raisons purement mercantiles. Ce qu’on fait à la forêt amazonienne est un crime contre toutes les générations futures, si l’espèce humaine ne disparait pas bientôt ! Bruler la forêt pour cultiver cette terre UNE SEULE fois et ne plus pouvoir le refaire c’est DU GACHIS à la puissance n.

    De ce que je sais, le réchauffement climatique n’est que la première étape. Elle sera suivi d’une période de glaciation puisque le réchauffement climatique perturbe le courant du Gulf Stream et de manière générale les courants marins dans tous les océans du globe. Ces courant marins régulent le climat de notre planète.
    Le climat de l’Afrique du Nord ressemblera à celui de l’Europe de lOuest actuellement. Et l’Europe se retrouvera engloutie sous la glace.

    Aller juste pour garder le sourire dans cette masse d’infos alarmantes, quand on évoque ce sujet, je dis tjrs "il faut garder la double nationalité on ne sait jamais !" ;) :)

  4. @Ibn Kafka :
    Normal, les US ne sont-elles pas le temple des adorateurs des multinationales-qui-nous-veulent-du-bien ? :)

  5. oui terrifiant! m’en parle pas j’ai suivi la conférence d’Al Gore le spolié!! AN INCONVENIENT TRUTH je me suis même offert le luxe d’être démoralisé!!

  6. @ spy jones,
    A propos des USA, la société civile est très active dans le domaine de l’écologie. Je me rappelle d’un article que j’ai lu il y a quelques semaines dans le "courrier international" et que j’avais trouvé très drole. Il parlait d’une sorte de goupements ou "association" de personnes qui refusent d’utiliser
    le sèche-linge et préconise l’étalage du linge à l’ancienne. Ca crée de sacrés problèmes dans les copropriétés.

    Concernant les multinationales il faudra les convaincre chiffre à l’appui que l’écologie rapporte de l’argent. Sinon, elles n’écouteront jamais. Les documentaires qui font prendre conscience de la gravité de la situation ne sont pas suffisants. Le pragmatisme encore et tjrs.
    Et comme le disent les "grands sages" du libéralisme "parler à votre patron chiffres et il vous écoutera.

  7. Avec ça, Alleluia, les puissants membres du G8 ont parlé d’un «objectif de réduction d’au moins 50 % d’ici à 2050» des émissions mondiales de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.
    J’espère qu’il n’ya pas urgence Señor météo?

  8. Bonjour

    Deux remarques:

    Dans les annees 70, les illumines du Club de Rome -dont faisait partie notre Abderhmane Majdoub des temps modernes El Mehdi El Mendjra- predisaient la fin du monde a l’horizon 2000. Mais rien de tel ne s’est passe. Puis, il y a eu l’ alerte generale Y 2 K, et les ordinateurs ont continue a fonctionner normalement; je me souviens meme de seminaires quxquels j’ai assiste, a l’equipe informatique de ma boite qui a veille tres tard ….et flop. Les geants de l’ informatique y ont recolte des milliards!

    2eme remarque:

    Si la Chine et l’Inde ne sont pas invites a debattre de ce probleme et associes a l’effort de reduction des emissions de CO2, avec tout ce que ces deux pays emettent, a quoi bon se reunir? Il ne faut perdre de vue que les USA de G.W. Bush avaient refuse en 2002 de ratigfier l’accord de Kyoto et aujourd’hui, pares d’une nouvelle virginite veulent nous faire croire qu’ils se preoccupent de l’avenir de la planete.

    Donc, tout en reconnaissant la necessite de prendre au serieux le rechauffement climatique, il y a lieu de ne pas sombrer dans l’alarmise et se dire aussi qu’il y a des d’autres agendas -moins avouables- derriere. Devant la montee des nouvelles puissances economiques et le rencherissement des prix du petrole, les puissances occidentales reagissent par tous les moyens. On fustige les bas couts salariaux de la Chine et de l’Inde, leurs emissions de CO2; et on oublie au passage que ecs deux pays n’ont fait que suivre a la lettre les recommandations des theoricienes du liberalisme cher aux USA et toues les droites occidentales.

    Mais une veritable prise de conscience et surtout une reduction drastique des emissions de la part des USA et des grandes puissances occidentales, de la Chine, de la Coree et de l’inde tous reunis est d’une urgence vitale.

    Cordialement

  9. @ chakazoulou,
    J’ai deux remarques. La première sur ta première remarque :
    "Puis, il y a eu l’ alerte generale Y 2 K, et les ordinateurs ont continue a fonctionner normalement; je me souviens meme de seminaires quxquels j’ai assiste, a l’equipe informatique de ma boite qui a veille tres tard ….et flop. Les geants de l’ informatique y ont recolte des milliards!"
    Le bug de l’an 2000 était une menace réelle. Le problème ce n’était pas les ordinateurs en tant que tels mais les applications métiers. Une application métier fonctionne sur la base de règles de gestion (les spec) déterminées au préalable. Si ces applications n’avaient pas été refondées voire remplacées (problème des 2 derniers chiffres de l’année) toutes les données qu’elles auraient fourni, car elles auraint continu à les fournir, auraient été erronées. A titre d’exemple, une application en comptabilité aurait disjonctée dans le calcul des stocks ce qui se répercute sur les états de synthèse. Je parle même pas de l’impact sur de grands projets dont le budget se chiffre en millions parfois en milliards.
    Et c’est parce que les entreprises avaient mis le paquet que les dégâts étaient minimes voire inexistants. Une fois que le problème était réglé les choses sont revenues à la normale. Et de par mon expérience, une entreprise, normalement gérée, ne sort jamais de l’argent comme ça pour le fun. Il faut argumenter et convaincre de l’utilité d’un projet chiffres à l’appui (étude de faisabilité avec entre autres comparaison des solutions envisagées et calcul du retour sur investissement en précisant les délais) avant que le budget ne soit alloué.
    Il est vrai que les SSII (sociéte de service en ingénierie informatique) en ont tiré des bénéfices collossaux. Mais dès 2002, le boomerang était au RDV et avec la même force que la pénurie d’informaticiens qui la précédait. Les informaticiens étaient licenciés par wagons entiers. Leur hantise était de recevoir dans leur boite aux lettres leur lettre de licenciement. J’ai été en France à cette époque et j’ai vécu cette ambiance d’angoisse (80% de mon entourage évolue dans ce milieu).
    La deuxième sur ta deuxième remarque. Le 9 juillet à Toyako (Japon) les 16 dirigeants du MEM (Major economies meeting) qui regroupe le G8 ((Japon, Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Allemagne, France, Italie et Russie), le G5 (Chine, Inde, Afrique du Sud, Mexique, Brésil) et le G3 (l’Australie, l’Indonésie et la Corée du Sud) se sont réunis pour discuter de l’émission de gaz à effet de serre. Mais, comme on pouvait s’y attendre ils ne sont arrivés à aucun accord concret avec des objectifs chiffrés et un délai précis. Les intérêts sont tellement contradictoires et comme tu l’as souligné les réglements de comptes sont là aussi que chacun renvoit la balle à l’autre. Le G5 qui met l’accent sur la responsabilité historique des pays industrialisés dans la situation climatique actuelle et le G8 qui pointe du doigt le rôle de plus en plus prépondérant de ces pays émergents dans les émissions de gaz à effet de serre.
    Ce qu’ils refusent de voir les uns et les autres et qui pourant établi c’est que les richesses de la terre ne sont pas inépuisables. Les humains devront se rendre compte qu’on ne peut pas continuer à ignorer cet état de fait. Le problème c’est que l’idée héritée du siècle des lumières selon laquelle la science et la technique nous apporteront des solutions à tout problème rencontré continue de modeler la vision que les occidentaux, et d’autres aussi, portent sur le monde. Mais ce n’est pas tjrs vrai. Une espèce qui disparait ne peut être, en tout cas pas pour le moment, réssuscitée. Et comme chaque être vivant à sa place dans la chaine, les écosystèmes sont perturbés.

  10. @chakazoulou.

    Je ne suis pas d’accord avec toi sur ce que tu dis à propos du Club de Rome
    En effet, les "illuminés" du Club de Rome n’ont jamais prédi la fin du Monde à l’horizon 2000 !
    Relis le rapport MEADOWS qui résume leurs travaux …et je te renvoie également au billet
    publié par IK le 03/05/08 sous le titre “Si l’on vous entend bien c’est tout notre système qui est en cause "

    De mon point de vue, les conclusions de ce rapport restent d’actualité !

  11. @ Une marocaine,

    Ce que je dennonce a propos du Y2K, c’est tout le tappage qui s’est fait autour et au finsh tout le monde avait fait le necessaire, et a part quelques exceptions le passage s’est fait normalement. Les SSII come tu le dis tres bien s’etaient faits des millions de revenus en jouant sur la peur et l’ignorance

    Ali Baba: Les illumines du "Club de Rome" avait predit le pire, mais il n’ a pas eu lieu. Le pire est devant nous! J’avoue ne plus avoir le temps de lire cette litterature, dommage!

    Cordialement

  12. Objection Ibnkafka !

    Claude Allègre est considéré comme un marginal au sein de la communauté scientifique française (en dehors). Certains le trouvent provocant, arrogant et trop égocentrique…Il y a toute une littérature pleine de qualitatifs de ce genre consacrée à sa personne sur la toile… Sa position sur l’origine du réchauffement climatique est très controversée dans les milieux scientifiques car elle est peu argumentée…

    Il est plus catalogué en tant que politicien socialo-arriviste ou un gaucho-caviariste que scientifique…Parce qu’il mélange trop la science et la politique politicienne, le sérieux et la polémique. Certains voient dans ses polémiques une manœuvre habile pour se faire remarquer…Certains disent que son but dans tout ça et en fin de compte…la chasse aux postes bureaucratiques qui n’ont aucun rapport avec la science. D’ailleurs l’ami de Jospin est champion dans le retournement de veste à une vitesse vertigineuse…un caractère commun à tous les politiciens visibles de la France…L’exemple le plus frais et le plus flagrant est son ralliement à Sarkozy…

    D’autres disent que son comportement est une vieille recette qui est synonyme de la provocation, elle est souvent utilisée par des esprits légers non-responsables pour se faire remarquer et arriver à leur but…On peux la classer dans la même catégories que certaines attaques, critiques faciles des pseudos philosophes et écrivains contre les croyances, les coutumes,… de certaines communautés…Pour se faire remarquer il faut provoquer et dire des bizarreries… il faut dire le contraire de ce que dit ou s’accorde à dire l’immense majorité des gens … comme dans le cas des changements climatiques, il faut oser contredire les imminents scientifiques des disciplines qui s’intéressent au climat : géographes, climatologues, météorologues, géologues, géophysiciens, physiciens,…. il faut être insolite et surtout faire du bruit comme-ça tout le monde parlera de vous…

    De mon point de vue, Allègre est comme n’importe quel humain parfois il dit des choses vraies et certains de ses arguments sont convaincants et parfois ils sont grotesques….Il peut se tromper comme tout le monde… même de grands spécialistes peuvent se tromper. Qui ne peut pas se tromper mais lui il en fait trop avec la complicité des médias…Des personnalités qui amusent la foule de la France profonde, il y en a partout, dans tous les domaines…et c’est un métier…N’est pas Galilée qui veut !

    Remarquez combien compte la France d’imminents scientifiques et savants…mais inconnus du grand public…Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ne sont jamais invités par les médias de grande masse…et en France comme tout le monde sait, se sont les médias qui font la météo, le beau et le mauvais temps…mais c’est vrai aussi qu’avec les nouveaux médias Internet, le public a accès de plus en plus aux infos et a le choix désormais libre pour se faire sa propre opinion…

    Je ne sais pas combien de controverses a initié Allègre, mais pour ceux qui veulent connaître ces polémiques sur les mystères de notre univers ou plutôt de notre planète…il y a son derniers bouquin qui résume sa pensée…Déjà le titre de son bouquin « Ma vérité sur la planète » transpire énormément ce que j’appelle « l’égosientifisme » ou il conteste certaines idées généralement admises par la majorité des scientifiques et notamment celles sur le changement climatique… La majorité des scientifiques et de différentes disciplines s’accorde sur la responsabilité des activités humaines sur la dégradation du climat…Pour moi, en tout cas, ses vérités sur ces phénomènes sont plus des opinions que des vérités scientifiques…

    Ce n’est pas la première fois qu’il fait bande à part, il a déjà réussi à attirer la foudre sur lui concernant les problèmes de l’amiante…des OGM…Mais sa plus grande polémique inscrite dans les annales et considérée comme une grosse bourde par ses détracteurs, c’était dans les années 70 lors de l’éruption du volcan de la Soufrière en Guadeloupe en 1976. Une violente polémique l’opposait à Haroun Tazieff. Celui-ci affirmait que l’éruption était sans gravité, tandis que Allègre et son équipe conseillaient l’évacuation de 70 000 habitants proches. Le volcan se calma sans provoquer de dégâts. Tazieff se basait sur la température des gaz et l’absence de verre volcanique frais dans les cendres rejetées par le volcan pour affirmer que le volcan allait se calmer sans dégâts et qu’il n’y avait aucun risque, contrairement à ce que pronostiquait Claude Allègre.

    Pour résumer, Allègre s’est trompé en conseillant aux autorités d’évacuer les populations riveraines car les conséquences socioéconomiques ont été catastrophiques pour la région alors qu’Haroun Tazieff avait assuré qu’il n’y avait aucun danger pour évacuer les populations ; ce qui s’est révélé exact par la suite. Dans ce cas précis son équipe était trop catastrophiste pour prendre de telles précautions…Personnellement je pense que cette histoire l’a vraiment marqué et c’est pour ça qu’il va à contre courant peut-être habité d’une peur de se tromper de nouveau…alors que ce comportement est humain et les sciences physiques ou de la terre n’ont jamais été sures, autrement dit la prédiction ou la prévision des phénomènes naturels n’est pas une science pure ou exacte…

    Pour finir sur ce point, il faut toujours faire attention à tout ce qui se dit et s’écrit sur n’importe quel sujet en rapport avec notre univers. Le doute doit toujours primer et être présent tout le temps et la précaution doit être la règle…c’est pour ça que le principe de précaution est inscrit dans certaines Constitutions comme celle de la France !

    Allègre reconnaît l’existence du changement climatique mais selon lui il n’est pas certain qu’il est du à l’activité humaine. Sa position sur cette question est très minoritaire en France et elle a suscité de vives réactions notamment de la part de scientifiques réputés et en particulier les climatologues, et aussi de la part des militants écologistes. En réaction à se prises de positions, certains scientifiques l’ont taxé de « négationnisme écologique » en suscitant des controverses médiatiques interminables.

    Le réchauffement de la planète Terre, le changement climatique, l’impact des gaz à effet de serre sur l’atmosphère en général et la couche d’ozone en particulier sont une réalité que personne ne peut nier aujourd’hui…Allègre et quelques rares scientifiques veulent expliquer ce changement par les cycles climatiques naturels…Or ces cycles se produisent sur des millions d’années et non pas sur une période aussi courte…

    En tout cas, la grande majorité des scientifiques considère que le réchauffement climatique est causé par les activités humaines et surtout par les pays industrialisés. En fait, la hausse de la température n’est pas le phénomène essentiel des changements climatiques, en comparaison avec les impacts plus graves liés à l’augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes comme les cyclones violents et hors saison…

    A ce sujet je ne peux que vous conseiller un article publié suite à la catastrophe Katrina :

    http://terresacree.org/catastrophes2.htm

    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_692_catastrophes_naturelles.php

    Remarquez cette volte-face de l’administration Bush qui ne voulait absolument pas signer le protocole de Kyoto, aujourd’hui elle veut s’engager pour ce traité…Certains diront pourquoi ce réveil trop tard ? Tout simplement parce que…avec la crise financière, l’envolée des prix des matières premières et surtout l’accélération de la croissance et de l’industrialisation des économies asiatiques (chinoises, coréennes, indiennes,…) qui sont devenues incontrôlables par les anciennes puissances et surtout… celles-ci ne veulent pas être rattrapées par ces nouvelles puissances émergentes qui pénalisent déjà leur croissance.

  13. @ chakazoulou,
    Le capitalisme c’est ça aussi. Il y a une opportunité il faut la saisir. Les prix des prestations des SSII étaient fixés en fonction de l’offre et de la demande. Et le rapport leur a été favorable. Les informaticiens, et même ceux qui ne l’étaient pas mais qui y sont convertis, on en profité aussi. Ils pouvaient négocier le salaire qu’ils voulaient.
    Après ce boom, bp de SSII ont mis la clé sous la porte.

  14. Bonjour Ibnkafka,

    Pour quelle raison tu n’affiches pas les commentaires ?

  15. Objection Ibnkafka !

    Claude Allègre est considéré comme un marginal au sein de la communauté scientifique française (en dehors). Certains le trouvent provocant, arrogant et trop égocentrique…Il y a toute une littérature pleine de qualitatifs de ce genre consacrée à sa personne sur la toile… Sa position sur l’origine du réchauffement climatique est très controversée dans les milieux scientifiques car elle est peu argumentée…

    Il est plus catalogué en tant que politicien socialo-arriviste ou un gaucho-caviariste que scientifique…Parce qu’il mélange trop la science et la politique politicienne, le sérieux et la polémique. Certains voient dans ses polémiques une manœuvre habile pour se faire remarquer…Certains disent que son but dans tout ça et en fin de compte…la chasse aux postes bureaucratiques qui n’ont aucun rapport avec la science. D’ailleurs l’ami de Jospin est champion dans le retournement de veste à une vitesse vertigineuse…un caractère commun à tous les politiciens visibles de la France…L’exemple le plus frais et le plus flagrant est son ralliement à Sarkozy…

    D’autres disent que son comportement est une vieille recette qui est synonyme de la provocation, elle est souvent utilisée par des esprits légers non-responsables pour se faire remarquer et arriver à leur but…On peux la classer dans la même catégories que certaines attaques, critiques faciles des pseudos philosophes et écrivains contre les croyances, les coutumes,… de certaines communautés…Pour se faire remarquer il faut provoquer et dire des bizarreries… il faut dire le contraire de ce que dit ou s’accorde à dire l’immense majorité des gens … comme dans le cas des changements climatiques, il faut oser contredire les imminents scientifiques des disciplines qui s’intéressent au climat : géographes, climatologues, météorologues, géologues, géophysiciens, physiciens,…. il faut être insolite et surtout faire du bruit comme-ça tout le monde parlera de vous…

    De mon point de vue, Allègre est comme n’importe quel humain parfois il dit des choses vraies et certains de ses arguments sont convaincants et parfois ils sont grotesques….Il peut se tromper comme tout le monde… même de grands spécialistes peuvent se tromper. Qui ne peut pas se tromper mais lui il en fait trop avec la complicité des médias…Des personnalités qui amusent la foule de la France profonde, il y en a partout, dans tous les domaines…et c’est un métier…N’est pas Galilée qui veut !

    Remarquez combien compte la France d’imminents scientifiques et savants…mais inconnus du grand public…Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ne sont jamais invités par les médias de grande masse…et en France comme tout le monde sait, se sont les médias qui font la météo, le beau et le mauvais temps…mais c’est vrai aussi qu’avec les nouveaux médias Internet, le public a accès de plus en plus aux infos et a le choix désormais libre pour se faire sa propre opinion…

    Je ne sais pas combien de controverses a initié Allègre, mais pour ceux qui veulent connaître ses polémiques sur les mystères de notre univers ou plutôt de notre planète…il y a son derniers bouquin qui résume sa pensée…Déjà le titre de son bouquin « Ma vérité sur la planète » transpire énormément ce que j’appelle « l’égosientifisme » ou il conteste certaines idées généralement admises par la majorité des scientifiques et notamment celles sur le changement climatique… La majorité des scientifiques et de différentes disciplines s’accorde sur la responsabilité des activités humaines sur la dégradation du climat…Pour moi, en tout cas, ses vérités sur ces phénomènes sont plus des opinions que des vérités scientifiques…

  16. Suite…

    Ce n’est pas la première fois qu’il fait bande à part, il a déjà réussi à attirer la foudre sur lui concernant les problèmes de l’amiante…des OGM…Mais sa plus grande polémique inscrite dans les annales et considérée comme une grosse bourde par ses détracteurs, c’était dans les années 70 lors de l’éruption du volcan de la Soufrière en Guadeloupe en 1976. Une violente polémique l’opposait à Haroun Tazieff. Celui-ci affirmait que l’éruption était sans gravité, tandis que Allègre et son équipe conseillaient l’évacuation de 70 000 habitants proches. Le volcan se calma sans provoquer de dégâts. Tazieff se basait sur la température des gaz et l’absence de verre volcanique frais dans les cendres rejetées par le volcan pour affirmer que le volcan allait se calmer sans dégâts et qu’il n’y avait aucun risque, contrairement à ce que pronostiquait Claude Allègre.

    Pour résumer, Allègre s’est trompé en conseillant aux autorités d’évacuer les populations riveraines car les conséquences socioéconomiques ont été catastrophiques pour la région alors qu’Haroun Tazieff avait assuré qu’il n’y avait aucun danger pour évacuer les populations ; ce qui s’est révélé exact par la suite. Dans ce cas précis son équipe était trop catastrophiste pour prendre de telles précautions…Personnellement je pense que cette histoire l’a vraiment marqué et c’est pour ça qu’il va à contre courant peut-être habité d’une peur de se tromper de nouveau…alors que ce comportement est humain et les sciences physiques ou de la terre n’ont jamais été sures, autrement dit la prédiction ou la prévision des phénomènes naturels n’est pas une science pure ou exacte…

    Pour finir sur ce point, il faut toujours faire attention à tout ce qui se dit et s’écrit sur n’importe quel sujet en rapport avec notre univers. Le doute doit toujours primer et être présent tout le temps et la précaution doit être la règle…c’est pour ça que le principe de précaution est inscrit dans certaines Constitutions comme celle de la France !

    Allègre reconnaît l’existence du changement climatique mais selon lui il n’est pas certain qu’il est du à l’activité humaine. Sa position sur cette question est très minoritaire en France et elle a suscité de vives réactions notamment de la part de scientifiques réputés et en particulier les climatologues, et aussi de la part des militants écologistes. En réaction à se prises de positions, certains scientifiques l’ont taxé de « négationnisme écologique » en suscitant des controverses médiatiques interminables.

    Le réchauffement de la planète Terre, le changement climatique, l’impact des gaz à effet de serre sur l’atmosphère en général et la couche d’ozone en particulier sont une réalité que personne ne peut nier aujourd’hui…Allègre et quelques rares scientifiques veulent expliquer ce changement par les cycles climatiques naturels…Or ces cycles se produisent sur des millions d’années et non pas sur une période aussi courte…

    En tout cas, la grande majorité des scientifiques considère que le réchauffement climatique est causé par les activités humaines et surtout par les pays industrialisés. En fait, la hausse de la température n’est pas le phénomène essentiel des changements climatiques, en comparaison avec les impacts plus graves liés à l’augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes comme les cyclones violents et hors saison…

    A ce sujet je ne peux que vous conseiller un article publié suite à la catastrophe Katrina :

    http://terresacree.org/catastrophes2.htm

    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_692_catastrophes_naturelles.php

    Remarquez cette volte-face de l’administration Bush qui ne voulait absolument pas signer le protocole de Kyoto, aujourd’hui elle veut s’engager pour ce traité…Certains diront pourquoi ce réveil trop tard ? Tout simplement parce que…avec la crise financière, l’envolée des prix des matières premières et surtout l’accélération de la croissance et de l’industrialisation des économies asiatiques (chinoises, coréennes, indiennes,…) qui sont devenues incontrôlables par les anciennes puissances et surtout… celles-ci ne veulent pas être rattrapées par ces nouvelles puissances émergentes qui pénalisent déjà leur croissance.

  17. Suite…

    Ce n’est pas la première fois qu’il fait bande à part, il a déjà réussi à attirer la foudre sur lui concernant les problèmes de l’amiante…des OGM…Mais sa plus grande polémique inscrite dans les annales et considérée comme une grosse bourde par ses détracteurs, c’était dans les années 70 lors de l’éruption du volcan de la Soufrière en Guadeloupe en 1976. Une violente polémique l’opposait à Haroun Tazieff. Celui-ci affirmait que l’éruption était sans gravité, tandis que Allègre et son équipe conseillaient l’évacuation de 70 000 habitants proches. Le volcan se calma sans provoquer de dégâts. Tazieff se basait sur la température des gaz et l’absence de verre volcanique frais dans les cendres rejetées par le volcan pour affirmer que le volcan allait se calmer sans dégâts et qu’il n’y avait aucun risque, contrairement à ce que pronostiquait Claude Allègre.

    Pour résumer, Allègre s’est trompé en conseillant aux autorités d’évacuer les populations riveraines car les conséquences socioéconomiques ont été catastrophiques pour la région alors qu’Haroun Tazieff avait assuré qu’il n’y avait aucun danger pour évacuer les populations ; ce qui s’est révélé exact par la suite. Dans ce cas précis son équipe était trop catastrophiste pour prendre de telles précautions…Personnellement je pense que cette histoire l’a vraiment marqué et c’est pour ça qu’il va à contre courant peut-être habité d’une peur de se tromper de nouveau…alors que ce comportement est humain et les sciences physiques ou de la terre n’ont jamais été sures, autrement dit la prédiction ou la prévision des phénomènes naturels n’est pas une science pure ou exacte…

    Pour finir sur ce point, il faut toujours faire attention à tout ce qui se dit et s’écrit sur n’importe quel sujet en rapport avec notre univers. Le doute doit toujours primer et être présent tout le temps et la précaution doit être la règle…c’est pour ça que le principe de précaution est inscrit dans certaines Constitutions comme celle de la France !

    Allègre reconnaît l’existence du changement climatique mais selon lui il n’est pas certain qu’il est du à l’activité humaine. Sa position sur cette question est très minoritaire en France et elle a suscité de vives réactions notamment de la part de scientifiques réputés et en particulier les climatologues, et aussi de la part des militants écologistes. En réaction à se prises de positions, certains scientifiques l’ont taxé de « négationnisme écologique » en suscitant des controverses médiatiques interminables.

    Le réchauffement de la planète Terre, le changement climatique, l’impact des gaz à effet de serre sur l’atmosphère en général et la couche d’ozone en particulier sont une réalité que personne ne peut nier aujourd’hui…Allègre et quelques rares scientifiques veulent expliquer ce changement par les cycles climatiques naturels…Or ces cycles se produisent sur des millions d’années et non pas sur une période aussi courte…

    En tout cas, la grande majorité des scientifiques considère que le réchauffement climatique est causé par les activités humaines et surtout par les pays industrialisés. En fait, la hausse de la température n’est pas le phénomène essentiel des changements climatiques, en comparaison avec les impacts plus graves liés à l’augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes comme les cyclones violents et hors saison…

    A ce sujet je ne peux que vous conseiller un article publié suite à la catastrophe Katrina :

    http://terresacree.org/catastrophes2.htm

    Remarquez cette volte-face de l’administration Bush qui ne voulait absolument pas signer le protocole de Kyoto, aujourd’hui elle veut s’engager pour ce traité…Certains diront pourquoi ce réveil trop tard ? Tout simplement parce que…avec la crise financière, l’envolée des prix des matières premières et surtout l’accélération de la croissance et de l’industrialisation des économies asiatiques (chinoises, coréennes, indiennes,…) qui sont devenues incontrôlables par les anciennes puissances et surtout… celles-ci ne veulent pas être rattrapées par ces nouvelles puissances émergentes qui pénalisent déjà leur croissance.

  18. @Citoyen: "…Or ces cycles se produisent sur des millions d’années et non pas sur une période aussi courte…"
    Pas vrai: La dernière glaciation date de quelques 10000 ans (la glaciation de Würm). On a même eu droit à un "petit âge glaciaire" de la seconde moitié du XIV siècle jusqu’au début du XIX siècle, et qui semble corrélé avec une faible activité solaire. Donc, de point de vue scientifique, cette hypothèse de réchauffement du à une augmentation de l’activité solaire n’est pas tout à fait folle.
    Maintenant, il parait qu’il y a un consensus entre les scientifiques sur le fait qu’on a affaire à un changement climatique, et que selon toute vraisemblance, ce changement est du à l’activité humaine (t9lid ‘ala l3oulama!). L’attitude sceptique des leaders des pays industrialisé ne semble pas due au manque d’évidences scientifiques (On peut toujours trouver quelqu’un, un soit-disant scientifique, qui soutiendra que tout va bien contre toute évidence scientifique) mais plutôt a des considérations économique… wa allahou a’lam

  19. @lhajcauchy

    Je voulais dire « des milliers d’années » (et non des millions d’années) car la première période glaciaire, de « Günz » a eu lieu il y a 600.000 ans et la dernière glaciation d’origine physique « Würm » a eu lieu il y a environ 20.000 à 10.000 ans. Et l’ensemble du Quaternaire a à peine 2 millions d’années (sa limite inférieure imprécise entre environ – 2,5 et – 1,5 millions d’années) et qui continue à nos jours.

    Je parle du changement climatique sur une période très courte (centaine d’années) qui débute avec la fin du XIX et le début du XX siècle jusqu’à nos jours et qui coïncide avec l’ère industrielle…

    Pour le géologue, le Quaternaire est juste une poussière !

  20. [...] “2007 fait partie des dix années les plus chaudes jamais enregistrées” (12 juillet [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 107 autres abonnés

%d bloggers like this: