Heavy Metal Islam

Lu dans le Los Angeles Times:

As one metalhead in Morocco told author Mark LeVine, "We play heavy metal because our lives are heavy metal." (…)

A professor of Middle Eastern history at UC Irvine and sometime musician, LeVine documents some vibrant, if marginalized, hard rock scenes across the region in "Heavy Metal Islam," and comes away convinced of the "revolutionary potential of a bunch of kids." (…)

He describes an environment where rapid globalization has shaken identity and community, places such as Morocco where the rich live more lavishly than ever and young multitudes from slums of Casablanca and elsewhere have few places to turn beside the local mosque. That gap, writes Le- Vine, is the "caldron that produces both Morocco’s metalheads and its extremists."

Heavy metal musicians in the Islamic world are not typical careerists but musical revolutionaries putting everything at risk for little payoff beyond dreams of free expression. The price has been high, writes LeVine. Morocco initially repressed the scene, convicting 14 metal fans in 2003 as Satanists recruiting "for an international cult of devil worship." (…)

Some struggles are internal. One young player from the Moroccan band Immortal Spirit was "wicked at soloing," but quit the band and turned "fanatic about religion," grew out his beard and no longer listens to music. The all-female Moroccan band Mystik Moods were screamed at by young men outraged by the idea of teenage girls playing metal. As one band member told LeVine, "It’s not easy to be a girl on the metal scene, no matter what country you’re living in."

LeVine compares the polite, soft-spoken manner of Islamists he meets to conservative Christians back in the U.S. And the crackdown on "Marockan roll" and other scenes shares some of the historic intolerance for the devil’s music in America, where Beatles records were burned, shock-rockers arrested and songs banned from the airwaves. Young men in long hair and black T-shirts are proudly marginalized everywhere, but the stakes are far higher here.

About these ads

11 Réponses

  1. Oh here’s to my sweet Satan.
    The one whose little path would make me sad, whose power is Satan.
    He will give those with him 666.
    There was a little toolshed where he made us suffer, sad Satan.

  2. Je découvre un autre truc qui va bien chez toi : Islamo-gauchiste, Heavy Metal Islam :)
    Désolé de dire que je ne partage guère cette ‘stupide’ ( désolé pour le terme, mais je ne trouve pas comment l exprimer autrement ) déduction du chercheur de californie. Oublie t il par exemple ( quand il parle aussi de religion ) qu’Axel rose des gun’s a appris la musique dans le choral de l eglise, jusqu’à 17 ans? Il oublie que l essence même du metal est d’etre d abord agnostic, ( pas necessairement athée )?
    De toute manière, les "chercheurs américains" ne cessent de nous balancer leur truc à la con …

  3. Ça prends aussi une appellation pour le mouvement de ceux qui font ou écoutent de la musique électronique.

  4. Marc Levine devrait commencer par s’informer sur les misères qu’ont eu a subir des groupes de "rock" culturellement marocain,je pense bien sûr à Nass el ghiwane (je parle des Nass el ghiwane des années 70 et 80 et pas des fatcats des années 2000) et Lemchaheb qui sans être ni hard ni sataniste ont passé quelques nuits blanches dans les commissariats de Hassan II.
    De même que le RAP qui est une forme de musique culturellement tout aussi atypique que le Hard-rock pour nous autres marocains mais qui manifestement n’a pas l’air de faire peur au régime,bien au contraire!
    Tout ça pour dire qu’une musique est subversive,quand ses paroles(lyrics) sont subversives et non pas sa mélodie et encore moins la dégaine,l’attitude ou le tatouage de tupac et consort.

  5. wydadi: effectivement, s’il faut en juger par l’attitude des autorités à leur égard, H-Kayn et Bigg sont moins subversifs que Mehdi el Mandjra qui n’est pas, il faut l’avouer, très hardcore dans ses tatouages ou sa dégaîne…

  6. [...The price has been high, writes LeVine. Morocco initially repressed the scene, convicting 14 metal fans in 2003 as Satanists recruiting “for an international cult of devil worship....]

    La question n’est pas d’etre subversif politiquement parlant pour le régime mais est-ce que le type de musique est plus ou moins "inadapté" dans un pays dit musulman comme le Maroc ?

    Quand El Ghiwane touche au malhoun ils n’ont pas l’air d’offenser la religion du pays.

    Et du temps repressif de Hassan II une chanson comme celle du "el caid" de Hoba Hoba aurait causé des déboires au dit groupe.

  7. un éditorialiste d’Altajdid, journal officieux du PJD, cite cet article comme une preuve de l’existence d’une stratégie/conspiration mondiale contre les Islamistes, et dont les groupes de Rock, si on suit cet éditorialiste dans sa "logique", sont la branche musicale….

    http://www.attajdid.ma/def.asp?codelangue=6&infoun=43391

  8. yeah…………..666…………….la3ala9a……….mafhmt ta chi la3ba

  9. @ momo oul Jacqueline

    Sans parler de "Bladi Blad" ou "Marra Marra" de Bigg.

    Bref, cet article est un brûlot qui, à mon avis, est commandité par des intégristes religieux américains, et qui se trouve en parfaite adéquation avec les opinions des intégristes islamistes.

    Voilà pourquoi je réfute les opinions de ce genre :

    http://spyjones.wordpress.com/2008/06/28/this-is-not-moroccan-music/

  10. Bien vu, Spy Jones, pour "Bladi blad" : violente vérité. J’aime le rap quand les paroles sont engagées et relatent la réalité. Bigg fait fort avec son écriture véridique et n’a pas peur de finir avec quelques mots de Nass El Ghiwane. J’ai trouvé un clip sur youtube : les paroles de Bigg "bladi blad" et les photos d’actualité qui les accompagnent. J’ai dit Violente Vérité…

  11. Bonjour,
    Je vous écris ce message pour vous signaler l’existence du site

    http://www.islam-documents.org

    Plus de 15 000 documents sur la naissance de l’islam. Dans un but de dévoilement, scientifique et critique, et parfois moqueur. Il s’agit de la plus grosse ressource documentaire sur le sujet , au contenu souvent inédit et toujours authentique: les biographies de Muhammad (SIRA), extraits des chroniqueurs musulmans (Tabari…), recueils biographiques (Ibn Sad), versets coraniques, commentaires coraniques (TAFSIR), les corpus principaux de traditions (HADITH) inscriptions arabes, codes juridiques, géographes arabes, auteurs chrétiens orientaux et byzantins (et meme des sources chinoises!).

    C’est une petite équipe d’universitaires qui s’en est chargé.
    Une nouvelle version est enfin disponible , revue et augmentée. Elle compte 2700 pages mars 2008. Nous ferons une version encore améliorée tous les ans.

    ça y est : la version 2009 d’islam-documents.org est enfin disponible: 3500 pages et deux ans de travail. bonne lecture et bon courage!

    N’ayez pas peur. Allez voir.

    Portez vous bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 108 autres abonnés

%d bloggers like this: