L’Economiste-watch: quand Nadia Salah se moquait de diplômés-chômeurs…

Le gisement est inépuisable des fulgurances de Nadia Salah. L’une d’entre elles avait fait jaser, à telle enseigne que la version longue du texte salahesque n’est plus disponible sur le site de L’Economiste, mais seulement sur un blog – voici la partie manquante sur le site de L’Economiste (pour bien goûter aus subtilités salahesques je vous conseille cette modeste analyse de texte):

Responsabilité

Ci-dessous, nous publions, tel que nous l’avons reçu, l’appel lancé par des diplômés-chômeurs, qui affirment avoir un «bac+8». Ces jeunes gens et jeunes femmes réclament, parfois avec violence, d’être intégrés dans l’administration à des niveaux élevés. Ils estiment que leurs années d’études leur donnent droit à des postes de responsabilité bien payés. Mais, hélas! la rédaction de leur appel montre bien qu’ils sont totalement décalés par rapport aux exigences de la fonction publique. Même pour des tout-petits postes, il n’est pas certain que ces diplômés-chômeurs aient les compétences minimales: trop de fautes, et une façon de raisonner qui entraînerait automatiquement une forte baisse du niveau de l’administration.
Pourtant, ils sont là, surdiplômés et sous-formés.
La question essentielle est de savoir par quelle aberration, par quelle négligence de tous leurs devoirs, leurs professeurs les ont poussés d’une classe à l’autre sans jamais se soucier de leur niveau scolaire réel? Bien sûr, on peut incriminer la fraude aux examens, mais la fraude ne fonctionne pas pendant toute une scolarité, pendant 15 ans d’affilée! Dans leur cas, il ne peut s’agir que de négligence coupable de la part de toute une série d’enseignants. Comment ces enseignants ont-ils pu à ce point faire preuve d’incivisme?
Car c’est bien de cela dont il s’agit, de l’incivisme à deux niveaux: vis-à-vis du Maroc en mettant sur le marché des jeunes qui seront évidemment si inadaptés au marché du travail et aussi vis-à-vis des jeunes, en leur faisant croire que leur scolarité et leur diplôme auront quelque valeur. Il faudra bien un jour que les écoles et leurs enseignants répondent de la qualité des diplômes qu’ils octroient, tout comme l’enquête sur l’incendie meurtrier de l’atelier Rosamor de Casablanca a recherché et identifié ceux qui ont manqué à leur responsabilité professionnelle.

Nadia SALAH

La version soft est publiée sur le site de L’Economiste:

· Diplômés? Comment est-ce possible!
Voici, sans la moindre retouche, le texte que les diplômés-chômeurs envoient pour attirer l’attention sur leur cause. La bonne question est de savoir comment il a été possible que des personnes d’un niveau aussi bas aient pu accéder… au collège! Où leurs professeurs avaient-ils la tête quand ils ont fait passer ces jeunes, de classe en classe, jusqu’à bac+8! Ils n’auraient jamais dû dépasser la 1re année du secondaire sans travailler très sérieusement pour se mettre à niveau.

monsieurs, madames
d’abord nous vous envoie nos salutations les plus respectieuses.
dans le cadre de nos efforts pour sensibiliser le maximum des gents marocains ; concernant le probleme de chommage des diplomés superieurs; laureats des des universités marocainnes « titulaires des DESA. DESS . Docteurs « manifaistant depuis presque 2 ans ; nous vous envoie les sites web des groupes de ces diplomés pour vous sensibiliser aux souffrances d’une categorie des filles et fils de notre chére pays. nous vous invitons à visiter nos modestes site web; et nous comptons bien au moins sur vos supports morales
voici les sites http://www.quatregroupes.blogspot.com/ « site web des groupes . nasr . moubadarah . hiwar . istihkak » nous excusons si il y a un dérangement et veuillez accepter nos salutations les plus respectieuse merci bien cordialement un diplomé « BAC + 8 « en chommage

J’ai surligné les parties de l’éditorial salahesque qui me paraissent en rapport avec ses considérations persanes

ADENDUM: comme le recommande momo ould jacqueline, rendez vous sur le site de quatre coordinations de diplômés-chômeurs, les photos sont scandaleuses (je précise à l’intention des mal-comprenants que cette dernière remarque n’implique aucunement une prise de position sur le recrutement immédiat avec secrétaire, chauffeur et logement de fonction des diplômés chômeurs).

PS: j’attends vos contributions pour le "top ten" des éditoriaux de L’Economiste…

About these ads

46 Réponses

  1. Pour ma part, cette éditorialiste a tout simplement raison.

    Ces supposés "diplomés", il y a beaucoup de choses que je leur reproche, si vous voulez:

    1 – Ils s’obstinent a ne vouloir travailler que dans la fonction publique.

    2 – Ils se sont vus proposer des postes dans des sociétés privées, ils les ont refusés et ils ne veulent rien entendre.

    3 – Ils refusent la reconversion, ou le recyclage si vous voulez (d’être reformés pour des emplois demandés).

    4 – Pour ceux parmi eux qui ont accepté de travailler dans le secteur privé, beaucoup ont été car ils n’ont pas la notion de ponctualité (quand on vous dit que le matin on commence a 8h, ben c’est 8h pas 9h ou +…).

    Sans parler de la gène engendrée par leur protestations a Hassan a Rabat (blocage de la circulation,…). C’est inadmissible qu’ils empêchent les citoyens qui veulent aller travailler, de le faire.

    Bref, on pourrait appeler ça comme une "vérité qui derange"…

    Pffff… Quand on pense que Driss Jettou avait cédé a la demande d’une centaine de ces cancres en les embauchant dans la fonction publique… on se demande pourquoi les services publiques sont tout sauf serviables envers les citoyens.

  2. Ma contribution date de 2 mois : L’ISO fièrement arboré dans le cartouche de l’Economiste http://www.7didane.org/2008/06/18/l%E2%80%99economiste-est-un-journal-iso-mdr/#comment-5000

    PS : Elle a raison. Un diplômé bac+10 en économie qui n’arrive pas à créer de l’emploi, c’est drôlement lamentable !
    Si moi je suis payé, alors eux le peuvent aussi, mais sont paresseux :p

  3. [...] Original post by ibnkafka [...]

  4. Trop injuste avec Nadia Salah. Elle décrit un état de fait. Un patron-cousin m’a juré avoir reçu un certificat de virginité d’une diplômée-chômeuse. A qui la faute de tout ça?

  5. P.S. Certificat de virgnité joint au C.V et à la lettre de motivation bien entendu!

  6. Je ne vois pas où est le problème dans cet édito….Nadia Slah dit tout haut ce que les employeurs pensent et disent tout haut également……il faut voir les mémoires et les thèses ( oui des thèses) soutenus dans les universités marocaines pour s’apercevoir de l’étendu du désastre….

  7. Je ne vois pas ce que tu lui reproches sur ce coup là, à moins de glisser vers le populisme. C’est ça, "yaka" embaucher tout le monde vu que c’est l’Etat qui "fabrique" l’argent, il peut bien en imprimer un peu plus pour les payer, fallait y penser !

    Les diplômés chômeurs sont vraiment une aberration totalement inacceptable au Maroc, si ces gens n’ont trouvé de travail nulle part, il n’y a qu’à les fourguer à l’Etat vu tous les bras cassés qui y sévissent cela ne se verra pas dans le tas !

    l’Etat ne peut pas embaucher tout le monde sauf à augmenter les impôts de façon totalement insupportable. De plus, je ne vois pas pourquoi quelqu’un qui manifeste et menace de mettre fin à sa vie aurait plus le droit à un travail qu’un pauvre chômeur lambda.

  8. C’est quand même l’Etat qui est responsable de cet état de fait.

  9. Vous ne savez pas lire ou quoi? Lire Nadia Salah prendre de haut, de très haut des diplômés-chômeurs parce qu’ils ne parviennent pas à s’exprimer correctement dans une langue étrangère, alors qu’elle même est ridicule dans sa langue maternelle (pas tant du côté du style que du contenu), et alors qu’elle fait des erreurs factuelles indignes même d’un bloggeur, c’est comme si Gordon Brown, pourtant chancelier de l’échiquier depuis 1997, déplorait que la Russie ait violé l’intégrité territoriale géorgienne – ah m…, excusez-moi, apparemment ce dernier cas s’est produit. La réalité dépasse la fiction, et Nadia Salah écrase les diplômés-chômeurs en c…

    Aïcha Q: j’ai pas le temps de faire l’explication de texte de mes propres billets. Je ne mets pas en doute que le monde en général et le Maroc en particulier regorge de diplômés analphabètes et idiots, je trouve simplement très fort de café que Nadia Salah ait le culot de leur asséner des leçons de professionnalisme.

    de passage: cf. réponse à Aïcha Q.

    Farid: commentaire hors-jeu. Quand as-tu pu lire que je recommandais le recrutement dans la fonction publique de tous les chômeurs?

  10. Je n’ai jamais dit, ni Nadia Salah qu’ils étaient "analphabètes et idiots". Je dit pour ma part, que les diplômés-chômeurs ont été "enchômagés" entre autres raisons à cause du systéme éducatif, la politique d’arabisation, les fausses promesses d’un système qui a mis ses enfants aux meilleurs écoles et aux meilleurs postes et les autres, là où on sait….

  11. Nadia Salah les prend de haut, c’est clair, et elle prend un plaisir malsain a souligner les insuffisances. Il y a tellment de fautes que je me demande si ce n’est pas un faux;

    Le probleme de "super diplomes" chomeurs est quasiment insoluble; ils ne sont pas bons pour le secteur prive, a moins qu’ils acceptent un vrai recyclage, avec une perte au niveau de la qualification. Les entreprises n’ont pas besoin de Bac + 10; elles ont besoin de personel qulaifie qui reponde a leurs besoins, corveable a merci et acceptant n’importe quel niveau de salaire pour debuter. Maintenant si un diplome choemur estime parcequ’il a un Doctorat, qu’il doit etre recrute en tant que Directeur avec un salaire digne du poste; il risque d’atttendre longtemps.

    Dans les annees 80 et 90, les partis politiques de l’ancienne opposition se servaient du cas des diplomes chomeurs, maintenant qu’ils sont au pouvoir, les chomeurs sont abandonnes voire memes stigmatises. Leurs amis tels Malki ou Oualalou ont finalement "compris" la dure realite de l’Entreprise et la "souffrance" du capital…

    Alors reste la fonction publique; deja qu’elle regorge de diplomes dont certains sont incompetents et beaucoup inutiles, ajoutrer d’autres "super diplomes" qui n’ont pas de vrais qualifications, ne va faire qu’ ajouter a la bureaucratie d’autres bureaucrates.

    Nous sommes tous obliges a des moments de notre vie de faire des sacrifices pour pouvoir simplement se trouver une place au soleil. Loin de moi l’idee de stigmatiser les diplomes chomeurs, je dis simplement qu’il est facile pour quellqu’un qui a une position plus ou moins confortable de juger. Il y a un proverbe qui dit: "Tji tloum, ta3dar" cqfd: quand tu veux blamer, tu finis par excuser…

    @ I.K.

    Je ne comprends pas l’acharnement contre Nadia Salah. Deux posts ne te suffisaient pas?

    Cordialement

  12. Chak: "Je ne comprends pas l’acharnement contre Nadia Salah. Deux posts ne te suffisaient pas?" Non – ça m’amuse follement, et j’ai l’avantage de ne pas avoir de réunion de rédaction avant de publier ce qui me plaît…

  13. "analphabètes et idiots" est un peu plus méprisant que les termes utilisés par Nadia Salah, non? lol en tous cas, Nadia salah, à ma connaissance, n’est ni Freidman ni Stiglitz, néanmoins ce qu’elle décrit et dénonce dans son édito n’est pas faux.
    Le niveau dans les universités marocaines est catastrophique et alarmant. A commencer par les profs dont le niveau est déplorable en français et en arabe. il faut jeter un coup d’oeil sur les manuels et les cours rédigés par ces profs, car ça fait vraiment peur. Et il ne faut s’étonner par la suite, du niveau des futurs diplômés, qui ne trouvent pas accès au marché du travail, à cause d’une formation complètement défectueuse…Et comme dit le poéte arabe:

    ذا كان رب البيت بالدف ضاربا ……. فشيمة أهل البيت الرقص

  14. de toute façon cette lettre a l’air d’être écrite par une seule personne! malgré tout ce que l’on peut reprocher a ces citoyens diplômées je trouve que les tourner en dérisions n pas fructueux ! eux au moins il essaient de faire entendre leurs voix pas comme les millions de laisser pour compte.

  15. Moi j’ai de forts doutes sur l’authenticité du document envoyé par les diplômés chômeurs. Si c’est le cas, le désastre est plus grand que je ne le pensait. Pour les diplômés des universités marocaines, il ne faut pas oublier que comme partout ailleurs il y a une phénomène de sélection et que c’est les bras cassés qui se trouvent à manifester devant le parlement. Les meilleurs poursuivent une carrière académique ou vont même au privé. J’ai eu beau au début leur trouver des excuses, leur comportement est agaçant. Sans oublier qu’ils sont en premier lieu victimes d’un système qui permet à pas mal d’ignares d’accéder à de hautes positions dans la hiérarchie bureaucratique.

  16. Franchement, Ibnkafka, si vous n’aimez le fait qu’elle les "prenne de haut", personnellement, je trouve qu’il y a de quoi ! ! !

    Il faut dire qu’ils ne sont pas des anges, loin de la.

  17. Ce dont on a besoin, c’est de journalistes qui critiquent, même violemment, afin que les "choses" s’améliorent dans ce (putain) de pays :@.

    Y en a marre de voir a chaque fois les quotidiens remplir leurs unes par les activités royales et autres emmerdes.

    Nadia Salah critique ces supposés diplomés, Benchemsi le roi,…
    C’est ce qui fera bouger les choses, personne n’est parfait, on ne finit jamais de s’améliorer.

    Il faut passer a autre chose.

  18. ghalios: qui est-elle pour les prendre de haut? C’était là l’unique message de ce post, et personne, à part 7didane, ne l’a relevé…

    Je devrais changer de passe-temps, le golf me permettrait au moins de faire carrière (OBS: ironie très lourde)…

  19. @ Aicha Q.

    L’histoire du certificat de virginite est surrealiste. Peut etre que la candidate avait un autre agenda que celui de travailler dans l’entreprise de ton cousin… elle voulait lui montrer qu’elle pouvait etre un bon parti et faire d’une pierre deux coups, travailler et se marier… Pourquoi pas? apres tout toutes les aspirations sont legitimes.

    Je ne sais pas s’il faille en rire ou en pleurer mais c’est gravissime.

    @IK

    Je suis content que villepender Nadia Salah ca t’amuse. Mon experience avec "L’econoimiste" n’est pas brillante.

    Comme je l’avais deja raconte probablement sur ton blog, j’ai envoye a "L’ economiste" plusieurs reactions sur leur site, elles ont toutes ete censurees et une seule publiee apres avoir subi un vrai charcutage de la part du moderateur / censeur. Quand j’ai proteste violement, un jeune homme m’ a ecrit sur mon mail personnel pour me demander pourquoi je l’avais si mal traite et qu’il n’a fait que son boulot contraint et force par sa direction qui lui impose de censurer ce qui n’est pas dans ligne mievreuse de "L’ economiste"!

    Cordialement

  20. Chak: merci de l’info, raison de plus pour suivre de près la pensée salahesque…

  21. Si tu veux te débarrasser de ton chien tu dis qu’il a la rage

    http://www.quatregroupes.blogspot.com à visiter impérativement.

  22. Qui est-elle pour les prendre de haut? Il faut bien que quelqu’un le face tu sais ! ! !

    Elle est journaliste, et son rôle est d’informer le citoyen tout en dénonçant les aberrations.

    Personnellement, je suis étudiant dans une école d’ingénieurs à Hassan à Rabat. et il y a des semaines ou on voit ces gens défiler dans les rues labas des après midi entières, c’est scandaleux ! ! !

    Avec tout le respect que je vous doit, cher Ibnkafka,Il y a de quoi les prendre de haut.

  23. Elle a totalement raison pour une fois ! autant ses articles économiques sont, de mon point de vu ,ceux d’un amateur ( elle ne le contesterait pas !) autant elle a entièrement raison sur son analyse du niveau de ces bac plus 8 . C’est frappant de voir des diplômés au Maroc se plaignant d’avoir une licence et ne sont que ceci ! ou ne travaillant pas . Mais leur niveau de communication , de culture tout comme celui de l’analyse sont un drame . A cela vient se greffer un complexe de supériorité maladive – songer que j’ai vu Zarkozy himself en 1999 , 2 jours après son échec à la tête de la liste européenne, aider, en survêtement , les déménageurs à l’île de la jatte (pour son déménagement ?)-
    Un diplômé au Maroc ne veut être que cadre , supérieur de surcroît – suffit de voir la pancarte de ces chômeurs grévistes: des cadres supérieurs disent-ils – et pourquoi pas haut fonctionnaire tant qu’ils y étaient ?
    Ce qui est frappant également c’est de voir l’incapacité d’étayer , expliquer par la communication de ces mêmes surdiplômés : toute discussion peut s’arrêter nette avec un « moi je suis ingénieur d’état ou bac + 8 ou nommé par dahir … et j’en passe et des meilleurs » .
    Pour certains, pour seules réponses, c’est le silence et le sourire niais, avec une incapacité inouïe de se livrer autrement que par la bouderie éventuellement ( mais ceci est peut-être dû à un handicap culturel : un père , un grand frère, un vieux ou non vieux, un tuteur s’octroyant ce droit, ou simplement un type qui croit tout savoir – même si c’est forcément faux – et qui n’a pour réponse que « idée stupide, réponse stupide … c’est dire qu’il ne fait pas être l’enfant de celui là : suivez mon regard » à chaque réflexion de celui/celle qui a le malheur d’être en face de celui.
    La société marocaine, il faut bien le dire, est sclérosée et le niveau des ses prétendus « élites » est très bas . Les rares cultivés ne sont que l’arbre qui cache la forêt .

    La société marocaine raisonne avec une mentalité d’autrefois quand les diplômés étaient rares et que ceux qui avaient le bac dans les années 60 avaient presque la certitude de la reconnaissance du pays. Aujourd’hui la changement s’est opéré de façon radicale dans le monde entier . Il n’y a pas si longtemps un Polytechnicien avait en moyenner 7 proposition d’offre bien avant la fin de sa première année . C’était de même pour un centralien , un ponts et chaussées tout comme les autres écoles prestigieuses . Aujourd’hui c’est niet ( encore qu’au Maroc ,de ce côté les offres sont encore larges et de bonnes factures : on peut même être ministre , wali …etc). Il en est de même pour les médecins, d’où la prolifération de médecins dans l’associatif.
    Ces gens , en Occident tout comme en Asie, dont le diplôme reflète le niveau, ont su évoluer, ne se plaignent pas toujours pour avoir un boulot de l’état ; beaucoup ont compris que les temps ont changé et que si autrefois, par exemple être médecin était un gage de réussite et de reconnaissance sociale – d’ailleurs la transmission se faisant de famille en famille – aujourd’hui il en est autrement : le prolétaire a largement eu accès au métier et il y a pléthore de médecins. Au Maroc on est tjs resté dans la mentalité : étude égale poste et fierté ostentatoire pour la famille.
    Savoir analyser et décider de l’orientation – voire laisser tomber son diplôme pour entreprendre ce qui a court et peut marcher actuellement – à prendre c’est ce que les diplômes sont sensés nous apporter : un diplôme devait attester que l’on sait utiliser notre cerveau .

    J’ai toujours été frappé par la façon dont on fait les présentations au Maroc : c’est toujours par le métier ou le diplôme . C’est le docteur untel ou l’ingénieur untel ou le président untel …
    Mais ce qui est encore plus frappant c’est le niveau de ces gens une fois les présentations faites : peut-être que ceci explique cela ; faire valoir son pedigree pour espérer occulter sa nullité.

  24. Bonne analyse, Abdel.

    Mais bon, dans un état ou le vrai pouvoir se transmet exclusivement par voie de "pedigree", il ne faut pas s’étonner que les mentalités restent des siècles derrière les temps.

    J’ai moi même un bac+8 en nanotechnologie (en principe, d’ici la fin de l’année) , et s’il faut que je bosse dans une pizzeria, ça ne dérangerais pas du tout.

  25. @lixy
    Je viens d’écrire un scénario ramadanesque de bionique. Tu veux jouer dedans ??

    @Abdel
    T’as vraiment vu Sarkozy en 1999 ?!!
    La chance !

    @Ibn Kafka
    chetti qui ouvre le feu sur une ambulance ?? sidi rebi ti nta9em menou.

    @tous
    Maintenant qu’on sait que les diplômés chômeurs ont un niveau médiocre, essayant d’élever le niveau partout.

  26. tous: Vous pourriez déjà élever le niveau en évitant les fautes d’orthographe (conjugaison, accord, participes)…

  27. Le problème est beaucoup plus grave avec le chômage qui sévit et qui touche les diplômés et les non diplomés.

    Je suis pour un minimum garanti à tous : diplomés ou non diplomés chômeurs. Un minimum d’existence qui leur permet de rester propres et de manger à leur faim Ces miimum leur permettra au moins de se supporter et d’ête supporté socialement.

  28. J’avais fait sur cet edito de Mme Salah mon 1er billet (il n’y en a pas eu bcp après) mais tout de même je vous y renvoie comme une petite participation à ‘l’Economiste Watch’ :

    http://adilb.wordpress.com/2008/02/06/edifiant-mme-salah/

  29. @al-Maghribi
    Tu peux donner combien par mois de ta poche pour les supporter ?
    En pourcentage et en dirhams stp.

  30. @7didane
    Le budget de l’Etat, c’est l’argent du peuple Marocain
    Il faut injecter du social dans la politique de développement. En plus, il faut prendre l’argent là où il est : chez les grands fortunés qui gagnent plein de pognon et qui n’investissent même pas dans des secteurs porteurs et créateurs d’emploi..
    Nous avons une bourgeoisie non bourgeoise et paresseuse qui ne prend aucun risque : une lumpen bourgeoisie qui forcément génère un lempen developpement du pays.
    Il faut les taxer ! une sorte de contribution généralisée pour la solidarité avec les plus démunis de notre pays.

  31. @al-Maghribi
    Bien sur :D

  32. @ 7didane

    B9iti 3la Khatrek daba ?
    Tu m’as poussé à avoir un discours d’Arlette Lagulier ou de Besancenot :-D

  33. @al-Maghribi
    Et oui.
    Je pense aussi au discours que tu peux avoir si Abbas El Fassi demande une n-ème rallonge budgétaire pour satisfaire tes désires … Tiens, un édito salahesques :D

  34. @ibnkafka
    "tous: Vous pourriez déjà élever le niveau en évitant les fautes d’orthographe (conjugaison, accord, participes)"

    il y

  35. @lixy
    Avec la crise alimentaire, les restaurateurs ont tendance à réduire les portions des plats qu’ils servent à leurs clients.
    Il y aura dans le futur proche des nanopizzas :-)
    Donc, tu travailleras dans ton domaine :-)

  36. @ibnkafka
    “tous: Vous pourriez déjà élever le niveau en évitant les fautes d’orthographe (conjugaison, accord, participes)”

    il y a une différence entre une rédaction murement réfléchie et un commentaire à pied levé . C’est un peu comme lors d’une discussion entre copains . On ne fait pas forcément attention à son langage.
    De plus, la difficulté de pouvoir re éditer son texte pour corriger les éventuelles fautes de frappe ou phrases tronquées, n’existant pas , il est difficile de se corriger.

  37. Je ne veux pas jouer à l’avocat; mais il me semble que le message d’Ibnkafka est très clair…Madame Nadia Salah installée confortablement dans son fauteuil, du haut de son siège de rédactrice en chef, se permet de donner des leçons de français aux enfants du peuple qui sont en général des victimes du système éducatif marocain et pour la plupart, victimes des injustices, des népotismes, des discriminations…! Alors qu’il doit y avoir sûrement parmi ces diplômés chômeurs des personnes capables de faire mieux à son poste !

    Personne parmi nous ici ne peut certifier quant à l’authenticité de ce courrier…Il se peut qu’il ait été tout simplement rédigé par la rédaction pour se moquer des enfants du peuple… Ou, peut-être, il a été rédigé par un de ces diplômés de la faculté de Charia. Et tout le monde sait que les lauréats de ces facultés d’Al Qaraouine sont forts en arabe et faibles en français car, pour la plupart, ils viennent des lycées traditionnels ou classiques…très déficitaires en langues étrangères, notamment le français…Mais on sait aussi que pour certaines familles marocaines très branchées, pratiquer couramment la langue de Lyautey (et non de Molière) c’est la classe au pays de 60 % d’analphabètes ! ça fait très chic devant le peuple !

    La maîtrise de la langue française n’a jamais été un gage de compétence; en tout cas elle n’est pas le seul critère pour attester de la compétence d’un diplômé marocain…Et on ne peut avancer que ces diplômés chômeurs sont tous nuls…ou plus nuls que ces enfants qui ont fait les lycées français tels que Lyautey, Descartes, pistonnés pour occuper les postes ministériels…Il y a sûrement parmi eux des gens compétents qui maîtrisent différentes langues plus utiles comme l’anglais et d’autres moins compétents ou incompétents…On ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac et la généralisation est pire que les amalgames et les préjugés…Et que dire alors de ces diplômés en médecine, en pharmacie,… qui sont au chômage ?! ou ceux qui sont titulaires des diplômes faits que pour la fonction publique ?!

    Méfiez-vous de ces soi-disant « courriers de lecteurs » publiés par L’Economiste ! Ce ne sont généralement que de la contrefaçon, des textes rédigés le plus souvent par les propres plumes des pigistes de cette rédaction pour passer certains messages, certaines informations, mettre en avant certaines personnes ou personnalités, soutenir une loi, une thèse, une hypothèse, contredire l’opinion publique,…Difficile de dissimuler sa triche dans des textes écrits de la même manière et dans le même style…J’ai l’impression d’ailleurs qu’ils sont souvent rédigés par la même personne !

    Ces courriers sont souvent orientés pour tromper les lecteurs ! C’est une pure manipulation et c’est flagrant ! Car à la simple lecture ça se sent…ça se voit clairement que ces courriers sont pour la plupart écrits par les membres de la rédaction dans le but de soutenir les points de vue du journal ou pour manipuler les lecteurs par des opinions qui vont dans le même sens des thèses défendues par le pouvoir, par un clan ou par les financiers de ce même journal…!

    La mention « Corbeaux, attention à vos plumes ! » que L’Economiste affiche fièrement en bas de « la rubrique des lecteurs » est une pure duperie ! De mon point de vue, les vrais corbeaux ne peuvent être que les plumes de ces mêmes membres de la rédaction de ce journal qui trichent et qui trompent leurs lecteurs ! Et ça s’appelle la malhonnêteté intellectuelle et nous rappelons à notre tour à la façon de L’Economiste, « que ce genre de pratique tombe sous le coup du code…déontologique » !

  38. @ik
    "ghalios: qui est-elle pour les prendre de haut? C’était là l’unique message de ce post, et personne, à part 7didane, ne l’a relevé…"

    c’est un drame de penser de cette façon. Je pense bien , et depuis bien longtemps, bien avant aujourd’hui, que l’attitude , très courante des marocains d’accabler quelqu’un de "chkoun ta" (pour qui te prends tu pour t’en mêler?) à chaque fois qu’il essai de soulever une anomalie, fait partie des handicaps majeurs qui rendent cette société marocaine ( en réalité tous les pays arabes !) un énorme réservoir d’irresponsabilités collectives. Personne n’a rien vu , n’a rien su . D’ailleurs c’est de là que vient "Ana ghir meskine" (je ne suis qu’un petit) que profèrent les citoyens dans leur majorité quand une contribution civique leur est demandée , ne serait-ce qu’un témoignage .
    Venant de quelqu’un ayant choisi d’associer son nom à celui de kafka ne laisse pas bcp de raison d’espérer.
    Si on voulait suivre la logique de "pour qui te prends tu ?" on lui aurait trouvé un champs d’application immédiat : ton blog . Pour qui te prends-tu pour disserter sur tout ceux qui font l’objet de tes écrits ?
    Une société qui fonctionne est une société qui regarde les faits soulevés, les discuter, en faire une sorte de brainstorming, et d’ailleurs ce que font les contributions sur ce blog et ailleurs . Un exemple : En France un prof qui constate une quelconque anomalie causé par un élève dans la cours , intervient de façon ferme et énergique ( même un prof marocain a le droit de le faire sans risquer de se voir répondre : pour qui tu te prends pour prendre nos enfants, bien blancs!, de haut ?). Tout le monde le soutient, sans que vienne à l’idée à personne de lui infliger que ça ne le regardait pas .

    Nadia a raison de le faire . Elle a aussi de le courage de le faire – c’est courageux au Maroc de passer outre le « pour qui te prends – tu ? » . Qu’on ne soit pas d’accord avec son analyse, sa façon d’appréhender le sujet ( je crois qu’elle même s’est aperçue que le sujet mérite débat mais que sa façon de le traiter n’est peut-être pas bienvenue, d’où le changement de son édito) est une chose , lui signifier pour qui se prend elle pour traiter le sujet et prendre les surdiplômés de haut ( d’ailleurs cette appréciation est subjective) en est une autre : c’est lui demander de la fermer et renoncer et à son droit de liberté de journaliste et à son droit civique . Ce droit à la liberté d’opinion, d’analyse … etc tout le monde te le reconnaît . Pourquoi diable en priver d’autres ?

  39. "…La maîtrise de la langue française n’a jamais été un gage de compétence …"

    A mon avis ce n’est pas tellement la non maîtrise de la langue française qui est remise en cause . Mais c’est d’abord le manque de rigueur , le manque de l’envie de bien faire et la faculté d’un travail bâclée qui ressort de ce courrier – et cet aspect est un gage d’incompétence. Je ne suis pas certain que cela encouragerait un chef d’entreprise même arabisant d’engager un tel profil même s’il est supposé être un As en arabe -. A l’heure d’internet , il est inconcevable qu’un bac plus 8 n’ait pas pris le temps de se donner la peine de chercher à présenter quelque chose de correcte. Pour moi, ce cas est l’un des reflets du drame marocain : la culture de l’à peu près . Songez que dans notre livret de famille mon nom diffère- en orthographe français- de tous les autres membres , dont mon père . C’est dire que le type qui m’a enregistré a eu la paresse de jeter un coup d’œil sur l’orthographe du nom de mon père une page avant ,Il faut le faire : on imagine les problèmes que cela pose, notamment aujourd’hui à l’heure de l’informatique .
    Circonstance aggravante dans le cas de ce courrier c’est qu’il parle au nom de tous ce qui suppose (je l’espère) que l’accord des étudiants était acquis.

  40. Je crois qu’ il y a un conscensus qui se degage:

    1- Nadia Salah n’a pas a prendre ces diplomes de haut; elle n’a aucun droiut de la faire ou de les juger de maniere hautaine;

    2- Le niveau de francais n’atteste rien du tout. Un ingenieur peut etre bon meme si son lniveau de langue laisse a desirer; ceci etant, un bon niveau de langue permet de mieux communiquer, de mieux se vendre…etc;

    3- Le niveau des diplomes choemurs en francais reflete le bas niveau des langues arabe et francaise des diplomes tout azimuts. Cela est la consequence logique des recrutements en masse via les CPR dans les annees 70 et 80 pour rempalcer les cooperants. A cette epoque la, des gens ont ete recrutes sans la bac pour enseigner en premier cycle secondaire.

    4- La baisse du niveau en francais n’est pas propre au Maroc. J’ai enseigne aux etudiants de Master et encadre des memoires d’etudiants en Tunisie et au Liban et c’est le meme phenomene qui se repete partout. Au Liban, un etudiant a du mal a faire une phrase sans melanger de l’ arabe avec du francais et de l’ anglais. Dmander qu’un expose soit fait dans la meme langue du debut jusqu’a la fin, est simplement non realiste!

    5- Personne n’ a aborde la question de l’arabisation; la tentative de son implentation a abouti au resultat inverse: le niveau en langue arabe ne s’est pas ameliore; et pire encore, le niveau de francais a degringole de maniere catastrophique;

    6- Les diplomes chomeurs posent un vrai defi a la societe et au gouvernement, mais on ne peut les accabler pour autant; ils sont victimes d’un systeme inadapte aux besoins de l’economie;

    7- Les diplomes choemurs doievnt comprendre que leur diplome ne leur donne aucun droit. L’ Etat n’est pas oblige de les recruter. Ils doivent aussi se prendre en main en se recycleant pour s’adapter au marche du travail, et acquerir une experience professionnelle avant de pretendre a un poste de cadre.

    8- Que le document produit par Nadia Salah soit un faux, cela ne doit pas etonner; sa redaction est specialisee dans la confection de fausses reactions des lecteurs;

    Cordialement

    @ I.K: Quand on ecrit vite et sans se relire souvent, il y a forcement des fautes d’ orthographe, d’accord… Alors, soyons indulgents, mais faisons de notre mieux pour bien ecrire!

  41. [...] Salah et golf – où trouver le fric? Publié le août 18, 2008 par ibnkafka Suite à la véritable avalanche d’opinions favorables à Nadia Salah lors d’un de mes récents billets, dans lequel je tentais follement vainement d’attirer [...]

  42. [...] de cet hebdomadaire, est aussi objectif vis-à-vis de Bush et des néo-cons que Samira Sitaïl, Nadia Salah, Hamid Berrada ou Fahd Yata au sujet des sérieux problèmes démocratiques que connaît le Maroc. [...]

  43. [...] les larmes qui coulent… Inutile de dire que seul un effort surhumain de Nadia Salah ou Fahd Yata pourraient faire échapper le prix Thomas Friedman 2009 des mains d’Ahmed el [...]

  44. [...] d’Abdelmounaïm Dilami – même si en lisant L’Economiste mes zygomatiques sont plus souvent stimulés à la lecture de Nadia Salah, mais c’est une question de goût et le goût ne se discute [...]

  45. [...] without any major solidarity following it; instead some francophone journalos like Nadia Salah found it appropriate to critizise these unemployed people in a pathetic way. Prof. Abou Nasr taking part in a solidarity protest for the jailed members of the Mohammedia [...]

  46. [...] la biographie de son invité. Face à lui, plusieurs contradicteurs, lauréats du prestigieux Nadia Salah Watch Prize et disposant du label KHI-LOL, l’accablent de questions bêtes pour que nulle intelligence ne [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 107 autres abonnés

%d bloggers like this: