De Bettie Page à Louise Frevert en passant par Janet Roe de Roe v. Wade

bettie-page1

La mort de Bettie Page me fournit bien évidemment le prétexte de publier une photo d’elle sur mon blog, mais au-delà, j’ai noté un détail dans sa biographie: après une décennie – les 50’s – de photos en bikini, porte-jarretelles et poses "bondage" pour la fratrie de photographes Irwin et Paula Klaw, elle devint une "born-again Christian" et alla même vivre dans une communauté biblique, avant d’avoir des problèmes psychologiques ayant abouti à son internement. Elle a cependant fini ses jours tranquillement. Sa mort a en tout cas stimulé la verve des chroniqueurs, qui glosent sur sa contribution à la révolution sexuelle ou sur le féminisme supposé révélé par ses photos.

Ce qui m’a frappé qu’elle s’inscrit dans une série de femmes rendues célèbres aux Etats-Unis pour des activités diamétralement opposées au courant chrétien auquel elles se sont par la suite converties: outre Bettie Page donc, on y retrouve Linda Lovelace ("Gorge profonde", commentaires superflus) et surtout "Jane Roe" – oui, la Roe de la fameuse décision Roe v. Wade de la Cour suprême étatsunienne (1973) ayant proclamé l’avortement un droit constitutionnel dans certaines conditions, laquelle "Roe" s’appelait en fait Norma Mc Corvey, et devint une évangéliste farouchement opposée à l’avortement après avoir été l’instrument de sa constitutionalisation…

Linda Lovelace et Norma Mc Corvey sont toutes deux devenues des "born again christians", comme tant d’autres célébrités étatsuniennes – ce n’est d’ailleurs pas sans rappeler ces actrices voire danseuses du ventre égyptiennes qui, la quarantaine passée, se découvrent une conviction nouvelle à porter le voile.

Mais je me demande si le retournement le plus spectaculaire n’est pas celui de l’ex-députée danoise Louise Frevert. Dans son cas, la conversion n’est pas religieuse mais idéologique. Cette ex-conseillère municipale à la municipalité de Copenhague, élue sous les couleurs du Konservative Folkeparti (parti populaire conservateur) puis du Dansk Folkeparti (parti populaire danois), ce dernier étant raciste et islamophobe, et faisant partie de la majorité gouvernementale du premier ministre Anders Fogh Rasmussen depuis 2001. Cette participation à la majorité parlementaire – mais pas au gouvernement – a été très fructueuse pour le Dansk Folkeparti qui a obtenu l’adoption de lois d’immigration sans doute les plus dures d’Europe occidentale. 

Pour en revenir à Louise Frevert, la campagne électorale de 2005 eut pour principale conséquence de révéler – outre son islamophobie, pas si pénalisante que ça dans le pays du Jyllands-Posten – qu’elle avait précédemment eu une toute autre approche des questions inter-raciales, en tant qu’actrice de films que la morale réprouve dans les années 70 et surtout en tant que Madame Lulu dans des prises de photo qui démontraient clairement qu’à l’époque, l’homme noir ne la rebutait pas. Il faut dire qu’elle a une certaine aisance dans les changements de position, pas seulement devant la caméra, puisqu’elle fut danseuse du ventre et fondatrice de la première école de danse orientale du Danemark en 1985, et qu’elle est à son troisième mariage, "mais le premier avec une femme" comme l’écrit délicieusement la télévision danoise TV2…

Pour en revenir à ce que j’écrivais hier, une figure symbolique exemplaire de la nouvelle extrême-droite européenne que cette Louise Frevert…

About these ads

3 Réponses

  1. C’est rigolo ces starlettes du porno qui finissent bonnes sœurs, ça sent à peine l’hypocrisie…une fois que la matière première est gâchée, il faut songer à une reconversion (spirituelle)! Pour ma part, en bon lecteur de Sade, je préfère la trajectoire inverse : la bonne sœur (jeune !) qui s’encanaille… Affaire de goût…

  2. Encore que Bettie Page, ce n’était pas vraiment du X… Pour Lovelace, je crois que ça réflète sa trajectoire: c’est victime des circonstances qu’elle a fait du X, et elle s’en est sortie dès qu’elle a pu. Car ce n’est pas toujours par libre-arbitre qu’on fait ce genre de choses…

  3. Et que dire de la belle italienne Mara Carfagna, ex top modèle (terme pudique pour être gentil), laquelle, une fois devenue ministre de l’ Egalité des chances dans le gouvernement Berlusconi….fait adopter une loi interdisant la prostitution dans les lieux publics, parcs et rues,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 109 autres abonnés

%d bloggers like this: