Srebrenica? Pourquoi Srebrenica?

Dans Le Figaro, Serge Klarsfeld, ex-chasseur de nazis et militant émérite du souvenir du génocide juif, accessoirement père d’Arno, s’exprime sur la déliquescence du camp d’extermination d’Auschwitz, en Pologne. Devenu musée en plein air, les baraques et chambres à gaz menacent ruine, et Klarsfeld réclame une aide financière de l’Union européenne pour financer les travaux de réhabilitation du camp, la Pologne ne pouvant assumer seule cet effort. Jusqu’ici, rien de très exceptionnel, et on aurait du mal à ne pas partager ce souci de maintien en état d’un lieu d’histoire.

Là où j’ai tiqué c’est ce passage suivant:

Ne pensez-vous pas qu’il vaudrait mieux mettre de l’argent ailleurs que dans la restauration de ce lieu de mort ?

Faut-il arrêter de jouer des tragédies pour ne regarder que des comédies ? On n’a qu’à mettre Eschyle, Sophocle et Racine à la poubelle et ne jouer que «Bienvenue chez les Ch’tis» ! On ne peut pas faire des comédies sur tout ! Et l’histoire avance à coups de tragédies. Je suppose qu’à Srebrenica, on ne fait pas du camping sur la fosse commune non plus!

Pourquoi mêler Srebrenica, ce génocide dont les victimes furent exclusivement musulmanes, à cette cause? Et pourquoi le faire d’une façon qui laisserait entendre, vu la question posée ("Ne pensez-vous pas qu’il vaudrait mieux mettre de l’argent ailleurs que dans la restauration de ce lieu de mort ?"), que Srebrenica serait privilégiée par rapport à Auschwitz? Privilégiée, Srebrenica? Vraiment?

About these ads

6 Réponses

  1. décidément le pauvre Dany Bonn va regretter son succès ,
    je vois que le père Klarsfeld cultive la même connerie qui anime son fiston , qui un jour face a Tarik Ramadan déclare que les arabes sont les responsables de l’extermination des juifs , et oui il suffisait de les accueillir ,ils voulaient seulement prier , disait il

    la démonstration bascule dans l’insignifiance !

  2. Tu tombe dans la paranoia maintenant?

  3. Le "maintenant" n’est-il pas de trop? ;-)

  4. Bonjour Ibn Kafka,
    Un mécanisme de défense sans plus, parce que de plus en plus de voix juives ou israelies s’élèvent contre ce qui se passe en Palestine et bien entendu la victimisation reste la carte à jouer. Faudra que je l’invite à rencontrer mes amies bosniaques et kossovars. Ce n’est pas ce que du monde pareil raconte ou pense qui me choque, mais la couverture médiatique qui leur est accordée.

  5. Loula: en même temps, je suis sans doute injuste ou parano ici – Klarsfeld avait fait quelques déclarations publiques contre le génocide serbe en Bosnie – mais en même temps c’est un likudnik acharné. Les bons musulmans sont les musulmans loin de Palestine. Et je me suis également rappelé que selon Primo Lévi, les déportés qui avaient perdu l’envie de vivre étaient appelés "Muselmänner" ("musulmans"), et enfin la protestation indécente d’Elie Wiesel contre la présence d’un imam musulman à la cérémonie officielle de comémoration du conquantenaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz – il ne protestait pas contre le prêtre catholique et le pasteur protestant.

  6. Dans "Ravensbrück", Germaine Tillion écrit que les SS dénommaient "musulmans" les rebuts humains, ceux dont la vie "ne vaut pas la peine d’être vécue".

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d bloggers like this: