Killing an Arab: Albert Camus l’a écrit, Julien Soufir l’a fait

260sufir_nk
J’ai aimé lire certains de ses romans (je parle d’Albert Camus), y compris « L’étranger » et surtout « La peste« , mais je n’ai jamais apprecié le personnage politique. Comment certains Marocains et surtout Algériens peuvent l’idolâtrer me dépasse particulièrement, but different strokes for different blokes I suppose. As for me, give me Sartre anytime!

Le geste de Julien Soufir, ce franco-israëlien d’origine maghrébine ayant assassiné Taysir Kariki – un chauffeur de taxi arabe à Al Qods (Jérusalem) – le 14 mai 2007 s’inscrit dans la logique de Meursault, ce pied-noir d’Algérie assassinant un Arabe sur un plage algérienne parce que le soleil tapait dans ses yeux (et on voit combien il s’agit d’une oeuvre de l’esprit quand cet Européen – le terme de l’époque – est condamné à mort et guillotiné pour avoir tué un indigène). Julien Soufir ne se cache cependant pas derrière le soleil ou l’inconscient colonial mais exprime clairement sa volonté de tuer un Arabe:

The indictment ruled that the murder was carried out for nationalistic and racist motives, and because of the hatred of the accused towards Arabs.

In his confession to police, Soufir said that when he stabbed Kariki, he « didn’t feel anything, it was like slaughtering an animal. That’s all the Arabs are, they have no soul. »

Et la vie n’étant pas un roman de prix Nobel, le tribunal israëlien l’a déclaré irresponsable et dans un état mental incompatible avec un procès pénal, avec les félicitations du jury.

Comme l’écrit Haaretz, « all he did was kill an Arab« :

« Julian Soufir wants to be let out. He doesn’t even understand why he’s being kept at the Abarbanel Mental Hospital. He says he’s recovered and feels fine. His doctors say he has made progress and should be released in a few months. But he already wants to be put in less restrictive conditions and immediately afterward be granted parole. After all, Passover is the holiday of freedom and all he did was kill an Arab ».

Rappel des faits, toujours dans Haaretz:

In May 2007 Soufir decided to murder an Arab. He hated them with all his being. He hated how joyful and passionate they were about Friday prayers at the Dome of the Rock, the same place as our Temple Mount.

Soufir immigrated from France and served in the Israel Defense Forces. He passed the army medical examinations without showing any indications of mental illness. But after a short time in the military he started saying he wanted to kill Arabs and therefore was released. Shortly before the murder he threatened to kill his wife and was sent for observation at Abarbanel, but he was given a clean bill of health and released.

He wanted to kill an Arab – any Arab. So he stopped a taxi in Jerusalem, hoping the driver would be an Arab. But he was Jewish. The driver of the second taxi was also Jewish. On his third try he stopped a taxi driven by an Arab, a man named Taysir Karaki. He asked him to drive him to Netanya, where he grabbed a long kitchen knife from his brother’s apartment. Then he told Karaki to take him to his apartment in Tel Aviv. When he got there he invited him to come upstairs. « I’ll make coffee and pay you, » he promised. Karaki agreed and went inside, where Soufir stabbed him 24 times.

A few hours later Soufir told his interrogators that he felt nothing when he stabbed Karaki in the back and throat and that it was like « slaughtering an animal, because an animal has no soul. » He felt no guilt about killing Karaki. The man’s wife and five children were left without a husband, a father and a breadwinner, but Soufir wasn’t concerned by that for a second.

Je serais par ailleurs intéressé de savoir si ce meurtre va créer un débat en France sur les conditions qui amènent un jeune franco-israëlien à commettre un meurtre raciste de la sorte. I won’t hold my breath though.

About these ads

10 Réponses

  1. Plus je te lis, plus tu me fais aimer les juifs. Il y a un tel concentré d’arrogance, de totalitarisme et de haine dans tes « écrits » , que je me dits que tous les juifs extrêmistes du monde n’arriveraient pas à ta cheville (côté extrême). Et pourtant tu n’as ni plume ( je sais que tu es convaincu du contraire), ni pouvoir .

  2. Pour l’arrogance, le totalitarisme, la haine et l’extrémisme, je te fais confiance l’ami…

  3. Commet sans rapport avec l’article : comment s’appelle le widget qui importe ton tweet sur ton blog stp ?

    PS: je ne vois ni arrogance, ni totalitarisme ni haine dans tes “écrits”.

  4. Au moins, il fut mis a la porte par l’armée.

    De l’autre coté, déclarer que l’on veut tuer du Juifs est une condition d’admission aux forces armées.

    /Avocat du diable

  5. Tuer de l’Arabe tu veux dire?

    Sinon, tu connais le dicton: celui qui tue une personne est un assassin, celui qui en tue dix est un tueur en série, celui qui en tue cent est un héros de guerre et celui qui en tue mille est un homme d’Etat…

  6. @IK:

    Non, non. L’extrait dit: « But after a short time in the military he started saying he wanted to kill Arabs and therefore was released. »

  7. Keep off the bottle on the job, lixy: « De l’autre coté, déclarer que l’on veut tuer du Juifs est une condition d’admission aux forces armées ». Not the Israeli army, surely?

  8. @IK

    Mon message c’était un faire valoir . Bcp d’autres( messages), avec des références et étayés ne sont jamais passés.
    Celui-ci, je savais que tu allais le laisser passer, il te permet de faire dans l’esprit et te dédouaner .
    Aller laisse passer , c’est le dernier de ma part .

  9. @ IK

    « Je serais par ailleurs intéressé de savoir si ce meurtre va créer un débat en France sur les conditions qui amènent un jeune franco-israëlien à commettre un meurtre raciste de la sorte. I won’t hold my breath though. »

    Toujours dans le même ordre d’idée imagine une seconde la même scène avec cette fois-ci dans le rôle de la victime un franco-israelien et dans le rôle du raciste barbare le palestinien,je pense en toute ingénuité que la terre aurait bougé en France de la même façon que la terre a tremblé quand le hamas a
    emprisonné un soldat franco-israelien and yes you’re dam right don’t fucking bet on it.

  10. osiris: « Bcp d’autres( messages), avec des références et étayés ne sont jamais passés« .
    Possible, je ne m’y retrouve plus entre tous ces changements de pseudo.

    annouss: le nom du widget est twitter, c’est une nouveauté dans wordpress d’il y a un mois je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :