A ne pas rater: Shlomo Sand à Casablanca ce jeudi 9 juillet

comment le peuple juif fût inventé

Reçu du Carrefour des Livres, la célèbre librairie du Maarif à Casa:

Rencontre avec….
Shlomo SAND
Autour de son livre :
Comment le peuple juif fut inventé
Editions Fayard

Modérateur: Jean-Paul Chagnollaud
Directeur de la revue Confluence Méditerranée

le jeudi 9 juillet 2009
à 19 h
Au Carrefour des Livres
Angle rues des Landes et Vignemale – Maârif – Tél : 05-22-98-24-30

Défense absolue de manquer cela – et pourvu qu’on échappe aux questions débiles de connards confondant juif et sioniste!

Pour les wydadis et les fans de Michael Jackson (mes excuses à ces derniers pour la comparaison), je précise que Shlomo Sand est un historien israëlien post- ou a-sioniste, auteur de "Comment le peuple juif fut inventé", dont voici un extrait:

Cette conception historique constitue la base de la politique identitaire de l’Etat d’Israël, et c’est bien là que le bât blesse ! Elle donne en effet lieu à une définition essentialiste et ethnocentriste du judaïsme, alimentant une ségrégation qui maintient à l’écart les Juifs des non-Juifs — Arabes comme immigrants russes ou travailleurs immigrés.

Israël, soixante ans après sa fondation, refuse de se concevoir comme une république existant pour ses citoyens. Près d’un quart d’entre eux ne sont pas considérés comme des Juifs et, selon l’esprit de ses lois, cet Etat n’est pas le leur. En revanche, Israël se présente toujours comme l’Etat des Juifs du monde entier, même s’il ne s’agit plus de réfugiés persécutés, mais de citoyens de plein droit vivant en pleine égalité dans les pays où ils résident. Autrement dit, une ethnocratie sans frontières justifie la sévère discrimination qu’elle pratique à l’encontre d’une partie de ses citoyens en invoquant le mythe de la nation éternelle, reconstituée pour se rassembler sur la « terre de ses ancêtres ».

Voir aussi:
– Shlomo Sand invité sur "Là-bas si j’y suis", la mythique émission radio de Daniel Mermet;
– sur youtube une extraordinaire prestation de Shlomo Sand face au conseiller franco-israëlien de Netanyahu, Meyer Habib;
le CV de Shlomo Sand;
– un entretien de Télérama avec Shlomo Sand;
– "Israeli best seller breaks national taboo – Israeli academic and historian says Jewish Nation myth";
interview de Shlomo Sand dans L’Express (hat-tip: 7didane)

ADDENDUM: Shlomo Sand a déjà donné une conférence le 7 juillet à la Fondation Al Saoud à Casa.

About these ads

28 Réponses

  1. J’avais repris une interview de cet historien israélien en février : http://www.7didane.org/2009/02/03/comment-attali-au-nom-d%E2%80%99ideaux-justifie-les-crimes-d%E2%80%99israel-%E2%80%A6/

    Un entretien avec Attali, un sioniste français. C’était intéressant !

  2. Il passe seulement à Casa? Pour une fois que je suis au Maroc (mais pas Casa…).

  3. J’y étais : beaucoup d’humour, de nervosité positive, de bons sens, une menace déguisée sur la bombe israélienne et une contradiction.

  4. Aïcha Q: Comment ça, ça a déjà eu lieu?

  5. Hier à la fondation Abdelaziz Ibn saoud à Casablanca à 18h.

  6. Pour les Rbati, c’est aujourd’hui le mercredi 8 juillet, à 17h30 à la Bibliothèque Nationale (5, Avenue Ibn Batouta)

  7. Preaching to the choir. Both of you.

  8. Bjr, j’ai assisté à la conférence qu’il a donnée à la fac Ain Sebaâ, c’est un homme digne d’intérêt. Il n’a pas froid aux yeux… La vérité ne lui fait pas peur…Je me demande comment il arrive à donner ses cours à l’Université de Tel Avive…

  9. Il faut savoir que malgré tous nos griefs contre Israël, ça reste une démocratie (judéo-juive) où la liberté d’expression est de mise. On ne peut pas en dire autant pour la France où le lobby sioniste est plus royaliste que le roi.
    J’ai vu une des interventions de Sand à la télé française face à Habib Meyer, juif français représentant du CRIF, conseiller de Netanyahu… Edifiant!

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/shlomo+sand/video/x8cr84_clash-shlomo-sand-vs-meyer-habib-cr_news

  10. @Mohammed: Liberté d’expression, ça te dit quelque chose?

  11. lixy: tell that to Ilan Pappé or Teddy Katz.

  12. @IK: Ni toi, ni moi, ni Pappé n’y étions. La 3eme brigade Alexandroni, si, et il l’on trainé en justice pour diffamation. L’université, dans un processus ouvert et transparent a révisée la thèse et y a trouvée a redire.

    Like it or not, les Israeliens sont libres de militer pour un état Palestinien viable. Ils n’ont par contre pas le droit de traiter autrui de criminel publiquement sans preuves suffisantes.

    Tout ça, c’est a des années-lumières de chez nous ou les procès expéditifs pour cause d’atteinte a une soit-disant sacralité sont légions.

    Je ne sais pas si tu fait exprès de ne pas voir ces différences fondamentales, ou si dans ta torpeur nationaliste, elles t’échappent tout simplement.

  13. lixy: Je ne sais pas si c’est la torpeur de ton parti-pris ou les effluves du thé à la menthe, mais je ne prétends pas que le Maroc connaisse une réelle liberté d’expression. Je tentais simplement de te faire comprendre qu’Israël n’est pas la Suède non plus, contrairement à ton credo, y compris en matière de liberté d’expression.

  14. @ibnkafka: J’affirme qu’Israel a plus de liberté d’expression que le Maroc. Voila "comment il arrive à donner ses cours à l’Université de Tel Avive". Chez nous, il serait emprisonné presto.

  15. La liberté d’expression les autorise aussi à traiter Shlomo Sand de négationniste antisémite. C’est ce qu’on appelle une liberté d’expression avec une Epée de Damoclès sur la tête!

    Question : Comment un fils de Polonais non issu de des tribus dispersées d’Israël mais de conversions anciennes (selon sa propre théorie sur le peuple juif) peut-il être sémite???

  16. J’ai assisté ce soir à la prestation de shlomo Sand au carrefour des livres.

    Certes, c’est un homme courageux si on le place dans le contexte qui caracterise la société israelienne intransigente et extrêmiste dans son ensemble.

    Néanmoins, j’ai quelques griefs concernant son intervention de ce soir. A la fin de sa prestation, il a glissé une idée assez contestée sur laquelle je ne suis pas du tout d’accord. Il a affirmé que le peuple palestinien n’a pas existé avant 1948. C’est la colonistation sioniste qui a favorisé sa naissance au même titre qu’israel.

    Malgré son courage intellectuel, il reste quand même assez confus sur le plan politique et historique. et comme il l’affirme, Il reste un israelien culturellement même s’il se considère moins juif ou pas du tout juif, selon les moments et ses interlocuteurs. Dans un autre côté, Il a affirmé qu’il est juif tant qu’il reste un seul antisémite sur cette terre. Ce qui parait contradictoire avec l’idée centrale de son livre.
    Parfois, il a essayé de pratiquer un humour yidish qui ne passait pas toujours auprès du public marocain quand par exemple, en parlant de se parents polonais qui ont émigré en israel lorsqu’il était très jeune garçon. De ce fait, il se considérait à l"epoque comme "bébé colonisateur" :-))))))))

    Mais dans l’ensemble, sa prestation était intéressante, surtout dans ce lieu intimiste de cette librairie où on sentait à la fin l’odeur d’un bon thé à la menthe en préparation pour les habitués de ce cercle restreint.

  17. @al-Maghribi
    bah avant 48, y avait des jordaniens, des egyptiens … pas une nation palestinienne.

    Et avant y avait les anglais, les othomans, …. pas une nation palestinienne. Comme pas de nation israélienne.

    Cf, la genèse de la résistance palestinienne et Fatah en particulier.

  18. Al-Maghribi, à la fondation du Roi Saoud, il a dit qu’il était anti-sioniste dans sa jeunesse mais que ça lui était passé, Il s’en est prêt sans raison au Coran ce qui a jeté un froid, il a agité la menace de la bombe israélienne au cas où les Arabes contestaient la légitimité d’Israël : "Attention, n’oubliez pas qu’Israël à la bombe", au point qu’une personne dans l’assistance lui a répondu : "nous sommes prêtes!".
    J’ai moi-même décelé cette contradiction flagrante entre la théorie de son livre et son positonnement idéologique.
    En revanche, sur les Palestiniens, il a émis l’idée qu’ils étaient les vrais descendants des juifs.

  19. il s’en est "pris" au Coran, mais à la Bible aussi.
    Sauf que pour la Bible, il a dit qu’il ne s’agissait pas de document historique (j’aurais ajouté, ni de cadastre!), alors que pour le Coran, il était plus virulent, reprenant quelques poncifs dont le prosélytisme, alors qu’il n’était pas censé l’avoir lu!

  20. 7didane: "bah avant 48, y avait des jordaniens" – pour citer Mc Enroe, are you f… serious?

  21. @ibnkafla
    y avait des palestiniens comme y a des des kurdes ou des sahraoui. Mais y avait pas un etat palestinien.

    El-Qods était sous quelle tutelle avant la colonisation israélienne ? :)

  22. Attends l’ami, tu a écrit qu’il y avait un Etat jordanien avant, et maintenant tu me parles de kurdes et d’Al Qods. Tu ne t’en sortiras pas si facilement…

  23. @ibnkafla
    Tu ne trouves pas que ca mérite un billet à part ? :p

    Donne-moi un exemple d’un Etat palestinien. Je parle d’Etat souverain qui ne dépend pas administrativement des Othomans, Britaniques ou Jordaniens.

    Je serai curieux de me documenter sur un tel état.

  24. PS : Un Etat palestinien aura le même poids historique qu’un Etat israélien ou libanais.

  25. 7didane: nice try. Je te cite: "bah avant 48, y avait des jordaniens, des egyptiens … pas une nation palestinienne". Alors, la Jordanie? J’attends.

    PS: tu devrais être plus regardant sur les termes – il y avait une nation palestinienne avant 1948 – quant à l’Etat, c’est autre chose.

  26. @ibnkafka
    Pourquoi tu me détestes :D

    J’ai commit l’erreur au premier commentaire et j’ai corrigé vite fait. Pourquoi souligner mon erreur :p

  27. Intéressant de voir comment les sujets sur la torture, l’AMDH, la pseudo-transparence post-colonialiste du gouvernement Marocain ou Charles Saint-Prot suscitent très peu de commentaires (if any!), mais des qu’il s’agit d’Israel, tout le monde est soudain concerné.

    Wa opium wachmen opium 8ada!

  28. lixy: fais-en le reproche aux intéressés, mais épargne moi ta tirade ah-qu’est-ce-qu’ils-nous-font-ch…-ces-c…-avec-la-question-palestinienne-opium-des-peuples-arabes. Ou plutôt répète ça aux militants les plus en pointe tant sur le front du makhzen que celui de la Palestine, l’AMDH – ces militants sont le sel de la terre, et ceux qui voudraient oublier le makhzen au prétexte de la Palestine ou la Palestine au prétexte du makhzen ne m’inspirent qu’un égal dégoût.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 109 autres abonnés

%d bloggers like this: