Il y 14 ans, le génocide de Srebrenica

Potocari%2011%2007%2005%2086

Un génocide oublié, en Europe mais surtout dans le monde musulman, a eu lieu à Srebrenica en Bosnie le 11 juillet 1995 – au moins 8.372 hommes, femmes et enfants furent assassinés au motif de leur islamité. Claude Imbert en a rêvé, Mladic, Karadzic et Milosevic l’ont fait. Depuis l’instauration du protectorat occidental (Représentant spécial de l’UE, OTAN, OSCE et dans une certaine mesure ONU) sur la Bosnie faisant suite aux accords de Dayton – qui ont avalisé l’épuration ethnique, la Bosnie est oubliée. D’ailleurs, le crima payant, Srebrenica fait partie de la zone d’influence serbe de Bosnie

Srebrenica Genocide Victims Bosnian Muslim Girl Among Coffins

Depuis l’agression illégale des Etats-Unis contre la Serbie en 1999, un phénomène courant – la sympathie avec les victimes d’une agression, étatsunienne ou autre – a poussé des personnes sinon mieux inspirées – Chomsky par exemple, et son co-auteur Edward Herman (« Manufacturing consent« ) – à minorer la responsabilité écrasante du nationalisme serbe, voire à faire dans un négationnisme tout aussi abject que celui d’un Faurisson (et de son comparse Dieudonné) s’agissant du génocide juif ou de Pierre Péan s’agissant du génocide tutsi. Herman a ainsi monté le Srebrenica Research Group, entièrement consacré à la négation du génocide de Srebrenica, à la minimisation des crimes de guerre et de la responsabilité serbes et à la diabolisation des Bosniaques. Parmi les membres de ce groupe, on trouve hélas Michael Mandel, mais surtout la négationniste la plus active s’agissant du génocide de Srebrenica et des autres crimes serbes en Bosnie et en Croatie, la journaliste Diana Johnstone. Un phénomène ressemblant a eu lieu avec les récentes élections iraniennes où de nombreux militants anti-impérialistes se sont crus obligés d’accourir au secours de la version des faits véhiculée par la dictature, à peu près aussi crédible que les communiqués post-électoraux de feu Driss Basri.

Srebrenicani%2011%2006%2007%202%20FF

S’agissant de Srebrenica, le qualificatif de génocide n’est pas le fruit de l’enthousiasme de quelque éditorialiste ou bloggeur, mais le constat judicaire du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), composé de magistrats internationaux indépendants et s’étant prononcé après avoir pesé les preuves et témoignages présentés par l’accusation et la défense lors d’un débat contradictoire, mené dans le respect des droits de la défense, dans une procédure ayant connu jugement en première instance et confirmation en appel. C’était dans l’affaire Krstic, du nom d’un accusé, Radislav Krstic, général serbe de Bosnie, un des organisateurs du génocide de Srebrenica. Dans les points 1 à 38 de l’arrêt de la chambre d’appel du TPIY, les éléments constitutifs du crime de génocide sont examinés, et les juges estiment justifiée leur application à l’accusé. Le fait qu’il ne s’agisse que d’une partie du peuple bosniaque qui aie été massacrée n’est pas un obstacle – le génocide vaut pour « tout ou partie » d’un groupe ethnique ou religieux. Les points 37 et 38 de l’arrêt méritent d’être cités in extenso:

Les conditions rigoureuses qui doivent être remplies pour que l’on puisse prononcer une déclaration de culpabilité pour génocide témoignent de la gravité de ce crime. Ces conditions – la preuve, difficile à apporter, d’une intention spécifique, et la démonstration que c’était l’ensemble du groupe, ou une partie substantielle de celui-ci, qui était voué à l’extinction – écartent le risque que des déclarations de culpabilité pour génocide soient prononcées à la légère. Cependant, lorsque ces conditions sont remplies, le droit ne doit pas répugner à désigner le crime commis par son nom. En cherchant à éliminer une partie des Musulmans de Bosnie, les forces serbes de Bosnie ont commis un génocide. Elles ont oeuvré à l’extinction des 40 000 Musulmans de Bosnie qui vivaient à Srebrenica, un groupe qui était représentatif des Musulmans de Bosnie dans leur ensemble. Elles ont dépouillé tous les hommes musulmans faits prisonniers, les soldats, les civils, les vieillards et les enfants de leurs effets personnels et de leurs papiers d’identité, et les ont tués de manière délibérée et méthodique du seul fait de leur identité. Les forces serbes de Bosnie savaient, quand elles se sont lancées dans cette entreprise génocidaire, que le mal qu’elles causaient marquerait à jamais l’ensemble des Musulmans de Bosnie. La Chambre d’appel affirme clairement que le droit condamne expressément les souffrances profondes et durables infligées, et elle donne au massacre de Srebrenica le nom qu’il mérite : un génocide. Les responsables porteront le sceau de l’infamie qui s’attache à ce crime, et les personnes qui envisageraient à l’avenir de commettre un crime aussi odieux seront dès lors mises en garde.

En concluant que des membres de l’état-major principal de la VRS étaient animés de l’intention de détruire les Musulmans de Bosnie de Srebrenica, la Chambre de première instance n’a pas contrevenu aux exigences juridiques qui s’attachent au génocide. L’appel de la Défense sur ce point est rejeté.

Srebrenica%2007%2021%20FF

Du point de vue du droit international public et de la justice internationale, il y aurait encore des choses à dire sur cette histoire, notamment en raison de l’arrêt de la Cour internationale de justice (CIJ) – qui n’est pas une cour pénale mais une cour compétente uniquement pour les contentieux ou demandes d’avis concernant Etats et organisations internationales -dans l’affaire Application de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide (Bosnie-Herzégovine c. Serbie-et-Monténégro). Dans cet arrêt, la CIJ confirme l’analyse du TPIY sur l’application de qualification de génocide à l’extermination des habitants de Srebrenica, mais refuse de reconnaître la Serbie – à la différence de la « république serbe de Bosnie« . Outre de considérables complications procédurales, on notera que cette affaire a permis au juge marocain de la C IJ, Mohamed Bennouna, d’écrire là sa première opinion - ou déclaration plus précisement, dans laquelle il fait part – comme les autres juges musulmans de la CIJ par ailleurs – de son opinion que la Serbie (ex-République fédérale de Yougoslavie) était comptable du génocide de Srebrenica:

En ce qui concerne le fond de cette affaire, je considère que tous les éléments étaient réunis pour que la Cour puisse conclure à la responsabilité de la RFY pour complicité avec la Republika Srpska et son armée dans le génocide commis à Srebrenica.

Mais cela mériterait un autre post.

Srebrenica Genocide Victims Bosnian Muslim Women Weep

Tiens, détail intéressant: c’est sous les yeux de Casques bleus néerlandais impassibles que les Bosniaques de Srebrenica furent massacrés. Un rapport officiel néerlandais fût publié en 2002, répartissant la responsabilité entre Pays-Bas et ONU. La page officielle  – http://www.srebrenica.nl – sur laquelle ce rapport fût disponible est aujourd’hui désactivée. Et les Pays-Bas sont aujourd’hui le pays de Theo Van Gogh, Moustapha Bouyali, Geert Wilders et Ayaan Hirsi ex-Ali.

Potocari%2011%2007%2005%20138

Je me rappellerai toujours à Stockholm, un livreur de meubles bosniaque venu me livrer, en 1996 ou 1997, un sofa acheté aux marché aux puces de Skärholmen. Je lui ai offert le café, et il m’a raconté être de Srebrenica, où il avait perdu parents et frères et soeurs dans la guerre et le génocide. Sa sobriété et sa souffrance m’ont marqué jusqu’à ce jour. Je me rappelle aussi de ce Bosniaque venu lors d’une séance de taraweh

Hat-tip: Zenobia, qui m’a rappelé cette lugubre date anniversaire qu’est le 11 juillet.

Que les raclures négationnistes s’abstiennent de décharger leurs déjections ici.

Lectures conseillées:

- le site Domovina.net contient tous les principaux rapports et livres sur le génocide de Srebrenica;

- un film, montré lors d’une audience devant le TPIY dans le procès avorté contre Milosevic, montrant des exécutions sommaires commises par des miliciens serbes dépendant de la police de Serbie, les Scorpions;

- le blog Srebrenica Genocide est tout simplement incontournable. Le blog Srebrenica Genocide 1995 contient des articles intéressants dénonçant le négationnisme.  

- le contexte du génocide de Srebrenica par Martin Frost, et sur le site de Gendercide Watch;

- le site Genocid est aussi consacré au génocide de Srebrenica;

- Gerald Knaus et Julien Felix, « Travails of the European Raj« , Journal of Democracy (2003), article critique sur le protectorat occidental en Bosnie;

About these ads

14 Réponses

  1. En effet, un massacre oublié de tous, qui en fait pas grand bruit dans les médias et pourtant…. merci Ibn Kafka pour tous ces liens et cette « Mémoire ».

  2. plus récent que le massacre de Srebrenica, le massacre en plein tribunal allemand d’une femme voilée d’origine egyptienne Maroua cherbini
    , pharmaciene et marié à un chercheur, elle reçoit 18 coups de couteaux par l’accusé raciste dans ce procès ou elle le poursuivait en diffamation en pleine salle du tribunal, devant son fils de cinq ans, et son mari qui recevra une balle des gardes qui au lieu de viser le jeune raciste, tireront sur son mari quand le juge acctionera l’alarme !

    le jeune criminel, 28 ans, d’origine russe avait été condamné a une amende pour proposa racistes…

    Pas un mot dans toute la presse occidentale ! alors que Ahmadinejad a carrément fait un discours uniquement pour dire qu’il compte trainer l’allemagne devant l’ONU pour ce crime passé sous silence ! et pas un mot dans la presse sur cette prise de position d’ahmadinejad non plus ! Al jazeera non plus, ne veux pas faire grand bruit de l’affaire…. alors que des manifestations en allemagne ont été organisées…

    voici un lien pour le fil de l’histoire… http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/meurtre-xenophobe-dans-le-tribunal-58796

    révoltant !

  3. @Ibn Rochd:

    Je te défie de me trouver des medias a audience moyenne a elevee qui n’ai parlés de l’affaire (un seul suffira). Que tu n’en ai pas entendu parler ne veut pas dire que le sujet fut passer sous silence par le complot

  4. « Depuis l’agression illégale des Etats-Unis contre la Serbie en 1999″

    Les Etats-Unis auraient dus laisser faire. Les vaillants musulmans qui avaient si bien protégé leurs frères du massacre en Bosnie aurait aussi couragement couru à la défense de leurs frères Kosovars.

  5. lixy: Les seuls qui ont effectivement combattu les armes à la main aux côtés des Bosniaques contre les Cetniks étaient malheureusement des moudjahidines, souvent armés par la Turquie et l’Iran.

  6. J’aurais tendance à donner raison à lixy là-dessus: il y a eu une couverture médiatique en Europe, mais surtout après que l’affaire de l’absence de couverture médiatique ait suscité débat en Egypte…

  7. IK, je sais pour les moujahidine, mais il n’y en avait pas suffisament, certainement pas lorsqu’on sait qu’il y aurait pu en avoir bien plus pour sauver les bosniaques. Les USA font ptet n’importe quoi au moyen orient, et ils n’ont ptet pas intervenu au Kosovo ou (tard) en Bosnie par amour des musulmans. Mais qu’on le veuille ou pas, leur intervention a été effective pour stopper un massacre de musulmans. Alors, parfois il faut faire preuve d’un peu plus de sophistication, voir si on est plus guidé par des intérêts musulmans que par l’antiaméricanisme primaire.

  8. lixy, pas le peine de me lancer de défi, si c’est le cas, alors Je me suis trompé ! par contre je doute qu’elle ait suscité l’intérêt des politiques qu’elle aurait dû en europe et même en egypte ! devrait-on tourner la page sur une abomination pareille aussi facilement ?!

  9. Shaheen: Je pense que c’est par souci de consistence que Kafka parle d’agression illegale.

    Ibn Rochd: C’est un fait divers. Odieux, atroce et inhumain, mais ca reste un fait divers. Dans ce contexte, que demande tu exactement? Des 1ere pages?

  10. Fofana aussi c’est un fait divers!

  11. lixy; je suis fasciné par ta capacité a légiférer sur ce qui est bien et ce qui est mal dans n’importe quel sujet de discussion ! waleyeni rak jebha wach men jebha ! Une citoyenne innocente, enceinte de trois mois qui en exerçant son droit en justice contre le racisme se fait massaçrer devant un juge et dans une salle de tribunal, son fils de 3ans y assiste en direct, son mari se prend une balle par des policiers qui le prenent pour cible… le crime ayant pour mobile le racisme le plus abjecte qui soit et tu qualifie ça de fait divers au même titre qu’un accident de la circulation peut-être !?

    ce fait grave que tu qualifies de divers aurait dû mobiliser toute la classe politique en allemagne et en europe pour dénoncer le racisme et la violence des groupes et individus d’extrême droite, ainsi que la montée de la xénophobie qui affecte sérieusement les minorités, étant d’ailleurs l’une des consequences du laxisme des gouvernements et des pouvoirs publics ! ou alors c’est parcequ’elle est voilée que ça ne le devrait pas ? que cela représente un danger pour l’europe de susciter un débat de fond ?!

    Pourquoi est ce que le moindre fait divers en pays du makhzen te met hors de toi, alors qu’un fait gravissime comme celui là te fait dire qu’il faut le considérer comme un malheureux fait divers ? tu serais pas entrain de nous suggérer la fondation d’une MAP européenne par hasard :) ou est ce que nous vivons dans un monde tellement pourri par les idéologues en tous genre qu’il faut attendre leur feu vert avant de pouvoir parler droits et responsabilités politiques !?

    l’europe est entrain de livrer une piètre image de ses institutions face aux problèmes sociaux, ceux de l’immigration, du droit international et des valeurs démocratiques en général… une poignée de ses dirigeants opportunistes, arrivés au pouvoir dans les
    circonstances d’une europe en perte de vitesse économique et privilégiant les compromis politiques douteux, ont tenu à porter le flambeau de Georges W Bush ! ils n’ont aucun problème à surfer sur les préjugés depuis, et faire pression sur les médias, la société et imposer leur dictat ! et toi mon cher lixy, tu surpasse tout le monde… en récup bien entendu et en déphasage avec le fil des réalités… et ce, royalement sur ce coup là !

    sans vouloir manquer de respect à ta personne en fait… et sans rancune !

    pourquoi devrait-on s’interdire de dire que le criminel qui a commis ce crime odieux n’est ni fou, ni desespéré ! je dirais même qu’il a été entièrement intégré à sa nouvelle famille allemande, celle des classes sociales défavorisées et qui a du lui faire miroiter un avenir meilleur si les immigrants en particulier d’origine musulmane n’avaient pas conquis l’allemagne ! personne n’a pensé à contrôler ce citoyen respectable lorsqu’il s’est présenté pour se défendre contre une famille de barbus ou de voilées… lui qui a déjà usé de language violent et xénophobe contre cette même famille et en présence de l’autorité !
    Ah mais que dis-je… ce sont des immigrants islamistes…, qui aurait pu craindre pour leur vie ?!

    non mais maintenant seulement on sait que c’était un malade mental capable des pires crimes… les démocrates allemands et européens n’ont plus le moindre doute… ! et il n’y a surtout pas lieu d’en faire tout un plat ! et bien curieusement… cela ressemble etrangement au discours démocratique de Mme Angéla Merkel… quant aux côtés de Mr Bush, elle rivalisait en idioties, déclarations et décisions qui lui ont fait perdre toute crédibilité… avant d’entreprendre dernièrement le collage des morceaux sur le plan économique pour une Allemagne qui visiblement n’a rien gagné grâce aux choix éclairés de Mme la chancelière !

  12. non en fait je me trompe sur toute la ligne, quant un islamiste commet un massacre cela relève de l’idéologie de la haine bien entendu…. mais quant un extrêmiste raciste commet le sien, c’est sûrement un acte de démence isolé et classifiable dans les faits divers !

    la pauvre femme aurait dû le savoir ! elle qui portait le signe de la haîne pourtant !

    vive la démocratie !

  13. @Ibn Rochd:

    Je dénonce les choses qui se passent « au pays du Makhzen » parce que je suis Marocain.

    Nous avons tous notre in7iyaz/bias. Et j’ai initialement eu la même réaction que toi quand j’ai entendu parler du meurtre de Marwa. Mais voila, j’ai fait le tour des gros tirages et ils avaient sans exception relayés l’information. Et c’est la que je me suis un peu calmé.

    Ce qui m’emmerde, c’est cette attitude pervasive de victime. Au lieu de bâtir des états de droits, on préfère donner des leçons aux autres sous prétexte que nous, de toute facon, on n’

    @Aicha:

    Je ne suis pas juriste, mais je fait la différence entre un crime avec association de malfaiteurs, préméditation, complot et un autre ou le meurtrier agi seul.

    Je constate aussi (avec mon Allemand cassé) que le meurtre de Marwa a reçu plus de couverture médiatique dans les médias Allemand que celui de Halimi. Ce qui est tout a fait normal vu que ca s’est passe en Allemagne. Et vice versa du coté Français. Il faut aussi noter que ces deux pays on dans leur mémoire collective des tas de Juifs systématiquement exterminés et que cela joue un rôle dans la façon différente discrimination sont traiter. Peut être qu’après une culmination – inévitable a mes yeux – de l’Islamophobie en Europe (et je ne parle pas d’interdiction du voile intégral, mais plutôt du genre BNP ou PVV mettant les gens sur des rafiots) on s’intéressera plus a la discrimination qui touche les Musulmans.

  14. Et zut! C’est parti tout seul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :