Khalid Naciri lance un appel aux « nihilistes sincères », « les yeux dans les yeux »

img_925_48

Les prestations de Khalid Naciri ces derniers jours ont permis aux Marocains de se remémorer Comical Ali, le porte-parole de Saddam Hussein qui assurait que les soldats étatsuniens aux portes de Bagdad commettaient des suicides de masse. On a eu l’interview collector sur France 24, un article dans le Matin du Sahara hier et une lettre ouverte dans le même Matin du Sahara aujourd’hui, « Maintenant parlons entre nous les yeux dans les yeux » – je vous jure que je n’invente rien, le titre et les citations qui suivent sont tous de Khalid Naciri:

Le Maroc est un Etat qui fonctionne loin de son optimum parce qu’il a trop peu de relais. L’essentiel de l’espace public est squatté par les vociférations du grand orchestre du nihilisme ravageur, dont les membres rivalisent de nuisance, insensibles aux terribles dommages qu’ils font subir à cette nation. Les revues «Tel Quel» et «Nichane» en sont des prototypes avérés.

En attendant, le pays est soumis au matraquage cacophonique du discours unique négativiste. Idem pour l’élite civile qui se déploie dans une démission généralisée, se contentant de «cultiver son jardin». Dans le meilleur des cas, cela advient dans une indifférence totale, allant jusqu’au boycott des élections et de la vie nationale, et dans le pire des cas, jusqu’à verser de l’eau au moulin de toutes les contestations, y compris les plus irrationnelles, réécrivant à sa manière le cogito de Descartes : « Je pense, donc je suis contre». Et pour encadrer tout ce beau monde, une presse largement acquise au sensationnalisme irresponsable, à la recherche des gains faramineux et cultivant le nihilisme sublimé. Quelques plumes courageuses toutefois sortent du lot… hirondelles incapables de faire le printemps en cet automne de la presse à principes.

Et voilà que grâce à cette alchimie incongrue, le Maroc passe insensiblement, des dérapages des années de plomb, aux dérapages contemporains des médias, c’est-à-dire d’une dictature ampoulée de l’Etat à une dictature nouvelle, celle de la presse nihiliste, qui rase tout sur son passage. Celle-ci qui réclame le droit de bousculer toutes les sacralités, s’auto-propulse elle-même en néo-sacralité, inaccessible et intouchable. Et gare à qui oserait élever la voix pour s’indigner de ses outrances, de ses mensonges, de ses injures, de ses diffamations. Il sera voué aux gémonies. Le terrorisme intellectuel a tué le débat et fait le lit de la médiocrité. Le résultat est un incommensurable gâchis. (…) C’est cette image schizophrénique qui caractérise le Maroc d’aujourd’hui. La raison est d’une extrême simplicité : seule la confrérie des refuzniks s’exprime parce qu’en face, une nouvelle terreur s’est installée, qui empêche les esprits les plus lucides, les plus équilibrés, les plus objectifs de leur apporter la contradiction.

C’est ce terrorisme intellectuel, qui a remplacé le débat par l’invective, l’injure et la diffamation. Le plus gros des titres de la presse dite «indépendante» ne fait pas d’analyse, ne s’adresse pas à l’intelligence. Cela est remplacé par des poncifs mal fagotés sur les « néo-makhzéniens »… Par le terrorisme intellectuel, cette déferlante de la médiocrité a fait le vide autour d’elle.

La conclusion est tout simplement fabuleuse: un appel aux « nihilistes sincères » pour qu’ils collaborent avec Khalid Naciri et le Palais dans la refondation du sytème (tout en respectant bien évidemment les sacralités):

En ce qui nous concerne, nous invitons les hommes et femmes des médias, y compris les nihilistes sincères, à s’y joindre. Osons le mot, c’est d’une véritable refondation qu’il s’agit, pour ouvrir une nouvelle page dans le cursus historique de ce pays. Le Maroc vaut bien ça.

Je n’ai malheureusement pas le temps d’entrer dans une analyse poussée de cette lettre ouverte aux nihilistes éclairés, mais il faut souligner des éléments permanents du discours réactionnaire: la victimisation (le gouvernement est victime de terrorisme intellectuel) avec l’inversion des rôles qu’elle implique, la dénonciation d’une classe politique (dont Naciri fait partie), l’invocation du sacré, l’invocation incongrue de l’indépendance nationale dans une tentative de mobilisation patriotique contre l’ennemi lié à l’étranger, l’opposition entre un gouvernement qui agit et les nihilistes qui ne font que parler stérilement, etc…

L’analyse du discours néo-makhzénien (pardon Khalid) est une chose sur laquelle il faudra revenir.

Hat-tip pour la comparaison avec Comical Ali: Moh blog.

About these ads

32 Réponses

  1. « Quelques plumes courageuses toutefois sortent du lot… hirondelles incapables de faire le printemps en cet automne de la presse à principes. »

    Ma phrase préféré du camarade Khalidov Nacirovitch, et que cent hirondelles déploient leurs ailes dans le Matin et sur la RTM…

  2. in-croy-able.

  3. C’est une chose qu’on avait pas encore vu dans notre pays!!!
    Le gouvernement mene une véritable campagne de com à « l’américaine ». C est courageux et novateur et on ne pourra que saluer ce changement de stratégie.

    En tout cas BRAVO NACIRI c »est tout à fait vrai beaucoup de nos concytoyens et journalistes ont pris pour crédeau la fameuse citation de DESCARTES « JE PENSE DONC JE SUIS CONTRE »!!!

    Au fait cest leur seul moyen de subsister!! Mais heureusement les choses commencent à changer et un nouvel esprit et entrain de naitre!! Celui du marocain patriote qui va de l’avant et qui construit son pays!!

    GO MAGHRIB GO!!

  4. Personnellement, c’est la conclusion de Kh. Naciri qui me surprend, et pour le citer: « Ce sursaut national devrait ériger au rang de valeur cardinale la critique démocratique pour que les médias, dans leur pluralité et leur liberté consolidée, ne se mettent qu’au service d’UN seul agenda, l’agenda national »
    Lyrique ce style néo-soviétique.
    Par contre, il n’a pas pu s’empêcher d’avouer ses intentions les plus obscures en écrivant: « La liberté de la presse, option stratégique s’il en fut, NE SE CONçOIT que dans et grâce à son respect de l’indépendance nationale. »
    Et ce, « pour ouvrir une nouvelle page dans le cursus historique » du pays
    Selon lui, la liberté de la presse se conçoit conditionnellement asservie, en somme, à une option dictée par impératifs obscures puisque l’indépendance du pays n’est pas en cause
    Elle est curieuse cette tendance des ‘néo-makhzeniennes’ à appeler sans cesse à tourner les pages, alors que l’histoire contemporaine marocaine est méconnue de la grande majorité des citoyens
    Certes, le Maroc vaut bien un débat mais autrement, la tribune de Kh. Naciri n’apporte rien de palpable, de concret et de quantifiable. Un simple discours dans une langue de bois qui manie les contradictions et les contre-vérités. Sans parler du ton menaçant tout en ouvrant les bras aux « nihilistes sincères ». Alors qu’il ne donne aucun indication sur les critères d’évaluation de la sincérité de telle ou telle catégorie de nihilistes ! Ou, peut-être songe-t-il aux techniques de la ‘question’ où certains Marocains excellent tellement qu’ils sont devenus des sous traitant des basses oeuvres de la CIA

  5. Mon passage favori est incontestablement le suivant: « Le Maroc est un pays en transition, mais paradoxalement sans débat ! »

    La même personne affirmait il y a quelques jours que la monarchie au Maroc (qui, rappelons le, détient la quasi-totalité des pouvoirs entre ses mains) ne peut faire l’objet d’un débat. Elle a même défendu l’action du gouvernement de museler une multitude de débat, au delà de ce sondage sur l’œuvre décadente (c’est comme ça qu’on dit « decennial » en Français? Wiktionary n’a pas de page Francais pour le mot).

    Heureusement que le ridicule ne tue pas. On serait obligée de reconstruire tout l’appareil étatique…

    P.S: C’est pas diffamatoire de parler de « petits manœuvriers à la petite carrure ».

  6. Je recommande chaudement à Kh. Naciri: la lecture du dernier rapport du PNUD publié la Mardi 21 juillet dernier faisant l’accablant constat sur « les pays arabes affectés par des défis en matiére de sécurité humaine »:
    http://www.arab-hdr.org/ ou http://www.undp.org/french/
    Ce rapport met justement l’accent sur les mences qui pèsent sur la sécurité humaine. Et souligne que les mesures de sécurité servent souvent de prétexte à la suspension des droits fondamentaux, exemptent les dirigeants de respecter les limites consitutionneelles et accordent aux organismes de sécurité de vastes pouvoirs
    Les propos de Kh. Naciri, aussi bien sur le fond que sur la forme, s’y touvent justemant condamné ouisqu’il conçoit justement l’atteinte imaginaire à la sacralité de la monarchie (selon son expression) en termes de ‘sécurité’ de l’état et défence de l’indépandance nationale’

  7. merci pour le lien vers l’interview de naciri. That made my day!

  8. Le nouveau test de Rorschach : fixez bien l’article de monsieur le ministre pour découvrir de quel nihilisme êtes vous atteint: le nihilisme ravageur, le nihilisme sublimé ou le nihilisme sincère. C’est seulement le dernier qui, apparemment, pourrait être soigné, pour pouvoir voler, l’aile dans l’aile, avec les hirondelles.

    Sérieusement, si ce morceau d’anthologie démontre quelque chose, c’est l’étendue de la solitude où se trouvent actuellement les autorités marocaines après leur décision absurde du week-end dernier. Pour que Khalid Naciri parle d’ « absence de relais » et d’ « espace public squatté par les vociférations du grand orchestre du nihilisme ravageur », c’est qu’il y a vraiment un malaise, et un sentiment d’avoir commis une vraie erreur, que personne ne veut soutenir ou justifier. Excepté, bien sûr, ceux qui l’ont commise.

  9. Evidement, si je dis que, sans être dans le fan club de Naciri, je suis d’accord avec l’essentiel de ses déclarations, cela me place dans le rang des néo-makhzénistes?
    Mais chut !!! Ne répondez pas oui en même temps et surtout ne dégainez pas, vous validerez son point de vue sur le terrorisme intellectuel.

  10. « … et cultivant le nihilisme sublimé… »celle-là il fallait la trouver quant à sa conclusion elle est tout simplement un morceau de choix dans le diccionnaire de la propagande lyrique stalinienne.

    Si les « nihilistes sublimés » ont franchi le rubicon des lignes rouges reste matière à débat,le camarade Naciri a sans aucun doute franchi le mur du son…du ridicule.Comical Ali va enfin avoir de la compagnie.

  11. La meme langue de bois, la meme logique (illogique), les memes methodes sous couvert de democratie.
    Ils me font rire les « khobzistes » du gouvernement et appareil etatique marocain, ils ne sont la que pour defendre leurs privileges, ne se rendent ils pas compte qu’ils ne font que le jeu du palais? le roi les meprise a juste raison.
    Au fond, ils sont aussi pitoyables et risibles qu’on le laisse entendre.
    Allez, ce n’est pas demain que le maroc changera tant que ces « ne3aj » sont au pouvoir.
    Je trouve quand meme curieux que le nouveau credo des imbeciles qui nous gouvernent est le mot « nihiliste », ca marche bien pour la simple raison que maintenant il suffit de recycler leurs discours a la con des annees 70 et 80 et remplacer « communiste » par « nihiliste », la rime ne souffrira pas dud tout, vu que les mots sont des « istes ».
    Allh in3al li maya7sham, j’aurais honte a la place de ce con, mais, tout compte fait, je ne circule pas en mercedes au frais de l’etat, et je n’ai pas de villa a cabo negro, ceci explique cela.

  12. @ de passage!!

    Le retrait de nichane, lemonde et telquel a été très bien accueilli par la quasi totalité de mes collègues ou mon entourage en général qui font parti dieu merci des 91% marocains aimont leur ROI et pret à mourir pour lui!!!

    En attendant je l’espère d’autres saisies de magasines manipul2S par des interets mercantiles voir par des interets étrangers je vous souhaite une très bonne continuation!!

  13. J’ai eu le plaisir de poser à Kh. Naciri une, deux, trois questions sur un autre Naciri, un communiste qui a trahi (politiquement) les siens du PRNA de A. Torrés en 1937 en co-fondant le PUM pour rejoindre directement le FNM en 1951 en ignorant le PCM en 1943
    A croire que les élites pré-coloniales survivent toujours
    Les recoupements peuvent se faire avec ma page sur Facebook

  14. J’ai eu l’occasion de remarquer ici qu’au cours d’un échange fort instructif et pédogogique entre aicha q. et Ibn K., un intervenant a laissé le lien vers les écrits d’un certain ‘robin des blogs’, alis ‘docteuruho (Dr Non) alias Riad Sbai
    Comme Marocain, issu d’un Monde trop Marocain, les patronymes renvoient à des sources et autres origines et je m’étonne que l’anonyme applaudit le « robin » qui se donne pour exemple, rien de plus, que le Roi en personne
    Autrefois, dans l’armée, on surnommait A. Rami le « zizoun » (le muet) et pourtant est depuis son séjour en Suède est bavard que bavard. Le modèle de R.S. est vraiement ‘muet’ mais, apparement, violent

  15. Vive le roi siro tlaabou a l fachiline jetter juste un coup d’oeil sur l autoroute tanger med! vous allez comprendre

  16. une prouesse : convertir la phraséologie communisto-stalinienne au service d’un totalitarisme non moins sournois… putain que le Makhzen est efficace :-)

  17. Puisque Kh. Naciri veut un débat, je suis son homme. J’ai envie tout simplement de faire le bilan de la monarchie alaouite depuis 1050 H correspondant à l’an de grâce 1640. Une TV de type al-Jazeera me convient
    Mes coordonnées sont en possession du Consultat Général du Maroc à Paris (y compris la photocopie de mon certificat de réfugié et ma carte de résidence ! Eh , oui, je suis toujours un Marocain: apatride de fait et de droit, jamais naturalisé, pourtant Père d’un enfant Américain et d’un autre Français). C’est pour dire que je suis bel et bien ‘Ali Aijjou’
    Bref, je suis parfaitement disponible de donner une leçon sur la planète politique marocaine bien avant et aussi après que Charles Rizette a publié ses « Partis Politiques Marocains » aux Editions de la Fondation des sciences politiques, Paris, 1956
    Quant à Aisha.q., j’apprécie ses convctions et je respecte ses opinions
    Dommage, qu’elle ne connait pas l’histoire d’une shikha qui a mis fin aux exactions d’un terrible Caïd de la région de Safi ou encore moins l’itinéraire d’une Malika Fassi
    Naturellement, je ne peux m’empêcher de saluer la mémoire de la grande et mémorable S. Menebhi
    Un clin d’oeil pour rendre hommage à toutes les femmes marocaines figurant sur mes listes ici
    Ce sont ces femmes assûrément qui demeurent et devienderont le fer de lance du Maroc de Demain et d’après demain
    En Principe, d’ailleurs, rien n’interdit à ce qu’une soit Reine du Maroc
    Ce n’est pas une flatterie, je suis ancien élève de G. Gimaret, spécialiste de la philologie islamique à l’EPHE (Sorbonne).
    Façon d’alerter Kh. Naciri qu’il n’aura pas une partie facile avec un EXILE politique Marocain qui n’a jamais été encarté nul part
    Façon de mettre les Cab1 et annexes et autres RG, DGED au chômage. D’ailleurs, ils sont trop incompétents et inefficaces à part de mander les coopérations des anciens colons
    Indépendance dans l’interdépendance, tel est le thème du Premeier discours prononocé par Le Prince Hassan (pas encore Héritier) à l’Hôtel des Ambassadeurs en 1947 (je crois)
    Ce discours a été reproduit en Annuaire de l’Afrique du Nord-1962

    SUITE
    Discours reproduit et commenté également dans un livre intitulé ; “sous les cédres d’Ifran”

  18. Venant d’un ancien communiste… cela donne une idée de comment on retourne sa veste pour 70.000dh par mois!

    (Rien ne m’etonne plus dans ce pays!)

  19. Ah mais si Ali, je connais bien Karboucha et pourrait même être sa noble-roturière descendante!!!

  20. [...] Khalid Naciri lance un appel aux “nihilistes sincères”, “les yeux dans les y… [...]

  21. @ Ali aiijoul!!!

    Ali j’ai pu entrevoir à travers tes posts une certaine haire envers ton soit disant pays!!! Peut etre je me trompe car je ne pusi savoir les raisons qui t’ont poussé par le passé à quitter le maroc!!

    En tout cas ali le maroc a drolement changé depuis, le maroc est aujourd’hui un énorme chantier c’est un pays en effervecense ou le citoyen tant bien que mal commence à etre mis au centre de la dimenssion politico societal!!

    Alors de grace ne venait pas entaché cet élan avec vos faux anachronismes!!!
    Le marocain d’aujourd’hui aime son roi, aime son pays et croit en son avenir, et il met la main à la pate!!!!!

    Malheureusement vos idées néo colonialiste ne font plus recette comme d’antan et les attaques du journal lemonde avec ses collabos telquel ne sont que faire augmenter l’AMOUR de toute une génération envers son ROI bien aimé!!

  22. Aïsha Quindisha du moussem , tu es à côté de tes pompes-fesses

    Si tu a s quelque chose à dire sur l’autre Naciri de 1936-1937, Ok! Sinon, tu peux continuer à polluer ailleurs
    Ton parasitisme n’a aune prise ici
    D’ailleurs, la grande majorité te connaissent sous un autre pseudo

  23. La réalité marocaine est largement au-delà du talent satirique des artistes, humoristes et écrivains marocains. J’espère qu’ils et elles oseront aller de plus en plus loin, comme notre Maroc qui n’a pas peur du ridicule, ni du bizarre. Il nous faut des Monty Python bien de chez nous. Je ne suis pas une fan de Tel Quel, loin de là, mais là Benchemsi a conquis mon cœur, parce qu’il nous rapproche de l’étrangeté du monde où nous vivons, Marocains du Maroc ou d’ailleurs.

    BTW je suis une nihiliste aussi sincère que possible!

  24. Mesdames,Messieurs, vous venez d’accomplir le tour de force incomparable, propre aux « penseurs » surannés qui dans leur infinie simplicité s’évadent dans des discours supposés être de haute voltige. Messieurs, avec votre discours, ça ne vole pas très haut. ça ne vole pas très haut.

    Sans entrer dans l’insulte, puisque nous sommes appelés à converser pour pouvoir évoluer, est-ce que quelqu’un de vous détracteurs du système en place a apporté une alternative à ce que vous déplorez. Avez vous remarqué que dans le meilleur des cas, vous dites que ça ne va pas. Et puis …. rien. Pensez-vous messieurs-dames, en toute lucidité qu’il est difficile même pour le plus ignorant de nous, de dresser un tableau noir de ce qui ne fonctionne pas dans ce pays ?
    Qu’on se le dise clairement, jamais une nation n’a pu évoluer grâce à la critique vide. Les grandes nations à travers l’histoire, et dieu merci l’histoire est là pour témoigner, ont su se construire grâce aux apports de tous, à commencer par les apports intellectuels et constructifs. Certes, il est important d’attirer l’attention sur tout dysfonctionnement, mais à condition d’avoir le courage, la force et surtout l’habileté d’apporter les idées alternatives et militer pour les faire valoir, dans le respect de la loi, qui n’est autre que sa propre morale. Et comme disait un certain Victor Hugo « Les Hommes honnêtes sont gouvernés par leur principes, les malhonnêtes par les lois ».

    Et puis à certains donneurs de leçons qui se reconnaîtront, il faut arrêter de s’ériger en penseur en chef. Un peu moins de suffisance.

    Ceci était un avis.

    Amcialement

  25. Je suis tombé par hasard chez moi, sur un vieux numéro du Magazine littéraire consacré au nihilisme, et j’ai découvert, à mon grand bonheur de nihiliste sublimé mais pas encore sincère, que parmi les figures de proue du nihilisme il y a des gens comme Flaubert, Sade, Wagner, Robert Musil, Céline et Houellebecq….Il vaut mieux donc avoir tort avec ces gens-là que d’avoir raison avec Khalid Naciri…

  26. Ali, tu peux de préférence argumenter sur le fond, en laissant mes fesses tranquilles.
    Deuxio : la grande majorité ici me connaissent sous un pseudo et un seul, : Aïsha q ou Aïsha Qandisha quand je suis en colère!, Je n’ai pas l’habitude de changer de pseudo!

  27. [...] Khalid Naciri lance un appel aux “nihilistes sincères”, “les yeux dans les y… [...]

  28. [...] Khalid Naciri lance un appel aux “nihilistes sincères”, “les yeux dans les y… [...]

  29. Bonjour, je suis journaliste et je trouve scandaleux de considérer que Nichane ou Telquel font du journalisme éclairé.Ce sont des « contre-systèmes-préfabriqués » dont les articles ressemblent plutôt à du journalisme d’impressions/de chronique plutôt que celui de l’investigation.
    Ce n’est pas ce rôle là qu’on peut attendre d’un journalisme éclairé et sérieux.
    A trop être louches, il commencent à voir du tord partout et c’est franchement devenu leur gagne-pain de critiquer tout ce qui bouge.
    Le journalisme, Ce n’est pas ça « seulement » : descendre les gens, rire du marocain, de ses traditions, de son histoire…à longueur des pages, c’est apprendre, éclairer le chemin, apporter une valeur à la vie de ses lecteurs tout ça dans le respect de ce que nous sommes.
    Je ne défend ni Khalid ni X-man, mais ça me soule ce genre de journalisme et je voulais le faire savoir.
    A bon entendeur salut.

  30. [...] my nihilism (to paraphrase our matchless Communications Minister and official Government Spokesman, Khalid Naciri) remains constructive (I would not agree with those calling for a boycott, though I am sympathetic [...]

  31. [...] est sans doute le seul ministre de l’actuel gouvernement à avoir lancé, en 2009, un mouvement idéologique autrefois inconnu au Maroc, le nihilisme. Il lui faut aussi [...]

  32. [...] j’aime bien Fahd Yata – tout comme j’aime bien Khalid Naciri et Khalil Hachimi Idrissi – ils me font presque oublier Moulay Ahmed Alaoui. Non, je ne suis [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :