J’ai été braqué à la machete en plein Casa cette nuit

040608-machete-madness
Nous nous étions rencontré, cinq bloggeurs, pour discuter et passer du temps ensemble après le ftour. Après être allé du Casablanca Boulevard Moulay Youssef au café Champs-Elysées rond-point Mers-Sultan, nous avions fini par nous faire éjecter de ce dernier, bien au-delà de la fermeture. N’ayant pas terminé la discussion, nous sommes restés près de dix minutes à papoter devant le café, entourés de marchands et badauds. Ainsi que de cinq ou six salopards armés de machetes, transportés sur deux scooters, qui nous avaient repérés – l’un d’entre nous avait même fait attention à eux.

J’avais ma sacoche avec mon lap-top, et un autre bloggeur un sac-bandoulière où l’on met portefeuille et papiers. C’est nous que les salopards visèrent: l’un d’entre eux, par derrière, tira ma sacoche. Me retournant, je vis un petit type de vingt ans, pantalon et blouson noir, agitant une machete, entouré de comparses, quatre peut-être, deux ou trois avec des machetes. J’ai eu le réflexe de lâcher tout de suite, la sacoche ne contenant que mon laptop, une clé USB et un chargeur pour mon mobile. Rien de bien grave, d’autant que le laptop était un laptop d’appoint ne contenant pas grand chose. En fait, c’est surtout la perte de livre Héros sans gloire de Mehdi Bennouna, que je m’étais enfin décidé à lire, qui m’a énervé.

Le plus amusant dans tout ça c’est justement que j’avais vidé ma sacoche de tout autre contenu juste avant de rejoindre les amis, me disant que Casa n’était pas sûre un soir de ramadan vers 22h. J’avais ainsi enlevé le livret de famille et les extraits d’acte de naissance de mes filles ainsi que leur carnet de santé respectif. Bien évidemment, comme à chaque fois que je sors le soir, je n’avais pas mon portefeuille, mais uniquement un peu de cash et ma carte nationale dans la poche de mon bermuda.

A. a eu moins de chance. Il avait une petite sacoche-bandoulière, avec ses papiers d’identité et son permis de conduire, ainsi qu’un peu d’argent. Il a eu le réflexe diamétralement opposé au mien: il a voulu se débattre, face à trois assaillants armés de machetes – j’avais quant à moi reculé instinctivement, auprès de mes trois autres comparses. Il a été traîné à terre, avant d’être atteint à l’arcade sourcilière par un coup de machete. Heureusement, la blessure semble superficielle mais il a saigné. Toute l’agression a peut être duré vingt secondes, c’est en tout cas allé très vite, et à part le réflexe de remettre la sacoche sans résister à mon agresseur j’ai eu aucune latitude pour réflechir ou agir, étant totalement tétanisé.

Nous avons ensuite tenté de prendre en course ces connards, sans réussite, après deux croisements nous étions largués. Nous sommes alors allés au commissariat central Boulevard Brahim Roudani pour déposer plainte. Cest quelque chose un commissariat de police au Maroc: deux flics en civil derrière un guichet en bois sali, l’un deux derrière une machine à écrire de vingt ans d’âge, des locaux ressemblant à un squat, aucun équipement plus récent que les années 60, sinon les GSM persos des flics. Il prend nos deux dépositions – les trois autres, ceux sans sacoche, n’ayant pas été agressés. En arrivant aux objets volés, plus de papier dans la machine à écrire (je me demande d’ailleurs comment ils se fournissent en ruban, intercalaires en carbone etc – ça se fabrique encore, ces trucs-là?). Le flic continue donc à la main, et finira le PV plus tard, sans nous donner de copie donc. Il nous faudra de toute façon faire une déclaration de perte, qui ne servira strictement à rien en ce qui me concerne, n’ayant perdu aucune pièce administrative ou carte bancaire ou chéquier. Car il est évident que la police ne fera rien -et je serais moi-même asbolument incapable de reconnaître celui qui m’a arraché ma sacoche sous la menace d’une machete.

En y réflechissant, j’ai noté la présence d’aucun uniforme policier lors de notre périple de quelques heures au centre de Casa, et surtout au rond-point Mers-Sultan – peut-être est-ce la fermeture, ramadan oblige, des bars, cabarets et hôtels de passe environnants qui a fait disparaître les rares flics affectés d’office à ces hauts lieux de la vie nocturne casablancaise.

J’ai bien évidemment changé tous les mots de passe sur mes différents comptes – les connards pourraient y avoir accès en allumant l’ordinateur.

Tout compte fait, ce qu’il y a de mieux à dire c’est hamdulillah. Cela aurait pu être pire, y compris pour A.

PS: je me suis défoulé sur Twitter en rentrant à la maison, à 200m de l’agression. Le meilleur réconfort m’est venu de Mohammed Dahlan (eh oui, je suis oecuménique):

@ibnkafka i suggest 2 u some DAHLAN-style justice! i putting my underwear army on 1st plane 2 casablanca. they will bring paper 4 typewriter
about 2 hours ago from web in reply to ibnkafka

Pour comprendre la référence aux sous-vêtements, voir ceci.

About these ads

32 Réponses

  1. aala slamteq to you and your partners, Ibnkafka. All the uniformed police officers are at the airport making sure the sons of African presidents smuggle drugs in unhindered. If you were of any other nationality, you would have gotten a better response from the police force. Your story reminds of when Mohamed Sajid, mayor of Casablanca, had his phone stolen from him by a scooter riding thief while he was talking on it in his car. He mobilized every single police officer in the city and launched a campaign targeting motorcycles/scooters. I doubt he recovered his phone, but I’m sure it made him feel better.

  2. J’espère que tu vas bien gars.

  3. lhamdoullah 3la slamtek :)

  4. 3la Slamtek !

  5. En tout cas, je suis content que tout le monde est sain & sauf. Je souhaite bon rétablissement pour votre ami qui est blessé.
    L’année dernière, j’ai failli être agressé en allant prendre la navette vers Rabat. Dieu merci que les assaillants n’ont rien volé car ils ont été poursuivi par des hommes revenant de la prière de l’aube, des gardiens de voitures et d’autres qui faisaient la garde contre les gens de Wana qui voulaient installer une antenne relais à l’époque. Peu être un avantage de vivre dans un quartier populaire. Par contre, mon frêre & ma soeur ont été malchanceux: portables pour les 2 un ordi pour la frangine. GRRRR
    Alors, QUE FOUT LA POLICE SI ON A CA!

  6. Entre brigands a la machette et flics avec leurs pistolets, nous sommes foutus!

  7. Belle frayeur en effet….J’ai connu ce genre de situation! Une fois en Espagne et une fois chez nous!

    La police, malgré ses mille et cent défauts, ne peut être partout!

    Le pire c’est après ….pour les formalités….La même galère, ici comme la-bas!

  8. Hamdoullah 3la slametkoum, c le plus important !

  9. Content que tu t’en sois pas trop mal sorti et Dr H aussi. Je m’inquiète quand même de constater que ton premier reflexe ait été de te défouler sur twitter et sur ton blog et de trouver un cyber réconfort. Stay real.

  10. hamdoullah 3la slamtkoum. Big Ouf.

  11. Holala ! Une véritable razzia motorisée !

    Tu a eu le bon reflexe de ne pas leur résister.

    Al Hamodolillah, il n’y avait pas de serieux dégâts,

    Et moi qui croyais candidement que tu disposais de grades du corps, comme notre camarade Dahlan ? :-D

    3la slamtek

  12. Al hamdoullah 3la ltef Allah

  13. 3la slametek a m3allame.
    Je ne sais pas quoi te dire, sinon, je suis content que le tout s’est passe sans trop de degats.
    Je vis depuis des decennies aux USA, ce genre de chose se passent partout, ce qu’il faut faire, c’est eviter les quartiers « chauds », mais je pense qu’au Maroc, ca veut dire presque partout.

  14. Maykoun andkom baas
    J’espère que le bloggeur A n’est pas celui que je pense
    Cette montée de violence dans le pays (vol avec agression) m’inquiète et me chagrine

  15. @Hmida: En clair, tu veux dire ke c la merde au Maroc comme en Espagne? Tu devrais faire attention, c un raisonnement nihiliste ça. On est qd même mieux au MAroc!

  16. Ewa 3la salametek toi et l’autre personne. Al hamdelillah 3la lotef Allah
    Ca craint. Des machettes. Wa siba hadi.
    Les armes blanches, et pas n’importe lesquelles, prolifèrent depuis un certain je me demande ce que font les autorités.

    D’habitude quand on appelle la police au Maroc, la première question qu’elle pose est « est-ce qu’il y a du sang ?!! » . Cette question me dépasse.

  17. En plein ramadan ! N’importe quoi ces gens !!

  18. Tu as eu le bon réflexe ..il ne faut surtout pas opposer de résistance ça ne sous peine de garder une balafre au visage..parfois il vaut mieux négocier gentiment pour garder les papiers en échange de céder l’argent ..en tout cas ils ne faut jamais oublier quand on est à casa qu’il faut prendre quelque précaution..sinon c’est l’échec et mat haut la main..et c’est comme au jeux..le plus intelligent gagne.. ou le plus fourbe!

  19. La malédiction du Polisario est tombé sur toi. La prochaine fois, sois de moins mauvaise foi envers les sahraouis et rien de mauvais t’arrivera. Est-ce que tu es superstitieux?

  20. Ne dit-on pas que le mois de ramadan est un mois propice à la spiritualité, qui a-t-il de plus spirituel qu’une machette qui vous sourit, vous rappelant la brièveté de toute chose, l’inanité de la vie ici-bas (lol)…

    Casa sera toujours Casa… La tradition des coupeurs de chemin, makhzen ou pas makhzen, est une vieille tradition au Maroc, elle est même plus vieille que le Maroc lui-même…

    Content qu’il ne te soit rien arrivé de sérieux !

  21. Maykoune bass !

    à Casa , en mode piéton ,faut être vigilant 24/24 – 7j/7 … & compter sur soi !
    avec le délitement du lien social , une aide relève du miracle !

    Au rond point de votre agression , il y a une caméra de surveillance .
    Peut être que l’agression a été filmé…

    Mais je ne sais pas si le citoyen lambda pourrait utiliser ce genre de vidéo dans ce genre de circonstances ( faute de texte juridiques j’imagine ) !

    Bonne chance !

  22. 3la slamtek, bro.

  23. @Hmida:

    Tu a ete attaque a la machette en Espagne?

  24. [...] Moroccan blogger Ibn Kafka describes [Fr] how he was assaulted after a meeting he held with blogger friends, gathering in a pure [...]

  25. Hamdoullah 3la ltef llah akhouya.

  26. Désolée pour toi et ta clique, mais pour une agression en plein casa vous en êtes vraiment sortis indemnes, 3la slametkoum. Où en êtes-vous avec les flics?
    Avant hier, je traînais au bord de 3ine Diab vers 22h avec une jaquette à la mains au cas où j’aurais un coup de froid nocturne et deux types m’on collée parce qu’ils pensaient que je cachais un bracelet ou une gourmette dessous :S

  27. Par une soirée de ramadan, et bien que vous étiez 5 amis, et entourés de marchands et de badauds, vous vous êtes faits braquer au Rond-Point Mers Sultan? Brrrr! Moi, à mon âge, qui traverse, souvent seule, les rues obscures des environs à des heures avancées de la nuit….

  28. [...] Moroccan blogger Ibn Kafka describes [Fr] how he was assaulted after a meeting he held with blogger friends, gathering in a pure [...]

  29. Regrettable incident …mais si courant à Casa !

    Content que tu t’en sois bien tiré

  30. Hamdoullah 3la slametkoum. C’est triste..

  31. Pour le deuxième amendement US au Maroc.

  32. 3la Slamtek, khouya. J’ai vécu ça aussi, une fois. J’étais avec ma copine et une fois braqués, on est allés déposer plainte au koummissaria central, comme deux cons. En plus de l’impression criante que les flics ne feraient jamais rien pour retrouver les agresseurs, ma copine et moi on s’est retrouvés accusés : qui est-elle pour moi et inversement, et qu’est-ce qu’on fait dehors la nuit, etc.
    Allah y7edd l’bass

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :