Le mirage libyen

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, comme en est convaincu tout lecteur attentif de la MAP. On avait déjà eu droit à un démenti libyen (rapporté par la MAP) des propos prêtés à Kadhafi, selon lequel ce dernier soutenait le droit à l’autodétermination du « peuple » sahraoui et la tenue d’un réferendum. Maintenant on a droit à un courrier adressé à l’ambassade du Maroc en Libye du Comité populaire général des relations extérieures et de la coopération internationale de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, qui dément toute invitation officielle de Mohamed Abdelaziz el Marrakchi, président (à vie) du Polisario, aux festivités du 1er septembre à Tripoli:

La Libye confirme officiellement que la soi-disant « RASD » n’a pas été invitée aux festivités du 1er septembre
MAP Dernière modification 06/09/2009 08:05.

Rabat – L’Ambassade du Royaume du Maroc à Tripoli a reçu, le samedi 5 septembre, une note du Comité populaire général des relations extérieures et de la coopération internationale de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, en réponse aux démarches et demande d’explication faites par le Royaume, concernant l’incident qui s’est produit lors des festivités du 1er septembre, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Dans ce document, les autorités libyennes précisent ce qui suit :.

« La présence de Mohamed Abdelaziz dans la Grande Jamahiriya était liée à sa participation au sommet de l’Union Africaine, dont la « RASD » est membre, tenu à Tripoli le 31 août 2009 et consacré au règlement des conflits en Afrique. Il n’était pas invité aux festivités du 1er septembre, malgré qu’il ait exprimé son souhait d’y participer si une invitation lui avait été adressée.

Au demeurant, les Etats qui ont été invités à participer à ces festivités ont été conviés à y prendre part par des délégations officielles au niveau des chefs d’Etat ou leurs hauts représentants, par des unités militaires et des troupes artistiques, ce qui n’a pas été le cas de la « RASD », conformément à notre engagement de respecter les garanties données à nos frères du Royaume du Maroc.

Ce qui est arrivé ne sort aucunement de cette clarification. Toute contrariété qui aurait été occasionnée à nos frères du gouvernement marocain n’était peut être due qu’à des aspects protocolaires involontaires, liés à la dimension de l’évènement et au nombre élevé des invités, ce qui a causé des perturbations, choses qui se produisent dans de tels évènements.

Le Comité populaire général libyen des relations extérieures et de la coopération internationale réitère et de manière catégorique que dans le cas d’espèce cet acte n’a aucune portée politique, tout en exprimant son ferme attachement à la poursuite, au renforcement et à la consolidation des relations fraternelles et stratégiques entre les deux pays frères dans tous les domaines.

Le Comité populaire général des relations extérieures et de la coopération internationale saisit cette occasion pour renouveler à l’ambassade du Maroc à Tripoli l’expression de son respect et de sa sincère considération ».

De manière assez surprenante, le communiqué libyen tel que diffusé par la MAP fait état « des aspects protocolaires involontaires, liés à la dimension de l’évènement et au nombre élevé des invités, ce qui a causé des perturbations« . Ce serait donc par leur propre incompétence que Mohamed Abdelaziz el Marrakchi aurait tout de même pu assister aux festivités à partir de la tribune officielle, entre le Guide suprême et le président algérien Bouteflika.

Les photos présentées comme émanant des festivités sont parlantes – on y voit notamment Mohamed Abdelaziz el Marrakchi se faire décorer du Wissam al Fatih par le Guide suprême:

withghadafi3

rasd-libya

presidente01092009

Pour résumer, on a donc assisté au scénario suivant: le Maroc envoie une délégation ministérielle en Libye, avec un détachement militaire devant défiler, après avoir obtenu des garanties pour que le président du Polisario – présent la veille pour le sommet extraordinaire de l’Union africaine – ne soit pas officiellement présent aux festivités du 1er septembre. Mohamed Abdelaziz el Marrakchi assiste néanmoins aux festivités officielles à la tribune d’honneur, entre Muammar Kadhafi et Abdelaziz Bouteflika. Le Maroc réagit avec grande fermeté et exige publiquement des explications du gouvernement libyen. La Libye semble procéder à un mea culpa et regrette l’incident tout en assurant les « frères » marocains de ses meilleurs sentiments.

Comment expliquer ce cafouillage? Il y a bien évidemment le caractère irrationnel du Guide suprême, qui ne nécessite pas de longs développements surtout de la part de quelqu’un qui comme moi n’est pas médecin toxicologue. Il y en a peut-être une autre: de tous les chefs d’Etat maghrébins, seul le Marocain était absent – Bouteflika, Benali et Mohamed Ould Abdelaziz avaient tous fait le déplacement. Contrairement à ce qui se fait lorsque le protocole royal est invoqué pour justifier l’absence royale lors de cérémonies ou festivités à l’étranger, aucun membre de la famille royale n’a été dépêché afin de présider la délégation marocaine, qui fût de fait menée par Abbas el Fassi, dont le pouvoir est probablement tout aussi fantomatique que celui de Mohamed Abdelaziz el Marrakchi. Le Guide suprême aurait-il voulu manifester son mécontentement en déroulant le tapis rouge au leader du Polisario? C’est possible – mais il serait alors peu probable que la Libye émette un communiqué aussi humiliant pour elle que celui rendu public par le Maroc. La thèse de la gaffe protocolaire semble donc, jusqu’à plus ample informé, la plus probable.

De toutes façons, les accolades de Kadhafi au leader du Polisario sont ce qu’on appelle un baiser de la mort: outre que le presse du Guide suprême est assez universellement défavorable, la liste des autres invités de marque à Tripoli n’a pas de quoi faire transpirer notre dream team du Ministère des affaires étrangères: Omar Bachir, le président soudanais objet d’un mandat d’arrêt international émis par la Cour pénale internationale, le pestiféré Robert Mugabe, Ali Bongo (allié marocain de marque), Benali, Ould Abdelaziz et Bouteflika, on a connu des plateaux d’invités plus relevés. Certes, si la Libye revient à un soutien franc et massif au Polisario – qui serait par ailleurs contradictoire avec l’idéologie panarabe et panafricaine du Guide suprême – ce serait sans doute une mauvaise nouvelle pour le Maroc. Mais outre qu’un soutien de Kadhafi n’est pas vraiment une victoire de relations publiques là où la question du Sahara se décide (outre Alger et Rabat, les Nations-Unies, les Etats-Unis, l’Espagne et la France), un tel soutien n’aurait guère d’influence sur la situation sur le terrain su Sahara: on imagine mal l’Algériee perdre la haute main sur le Polisario en autorisant un afflux d’armes et d’argent vers le Polisario en, provenance de Libye. Militairement, à supposer que l’Algérie renonce à son contrôle du Polisario, toute livraison d’armes au Polisario se heurterait à la realpolitik: on voit très mal l’Algérie relancer les combats militaires et donc violer le cessez-le-feu en vigueur depuis 1991 – et on voit mal comment un déferlement d’armes à Tindouf pourrait rassurer les Etats occidentaux inquiets de la prolifération d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQIM).

Voir aussi le post comme toujours très documenté d’alle sur le blog collectif Maghreb Politics Review, « Tripoli Trip-Up« .

About these ads

22 Réponses

  1. Peut etre que la maladie du M6 ,etait preparer bien en avence pour justifier son absence a cette parade G**y !!!

  2. ce qui est desolant dans cette affaire c’est de voir le Maroc qui veut a tout prix rester « cool » avec Khadafi… c’est vraiment caricatural de voir NOTRE ministere des affaires étrangères jouer l’attaché de presse du gouvernement de la Libye… pourquoi le ministre libyen ne publie pas un communiqué clair en ce sujet? c’est comme l’autruche qui enfonce sa tète dans le sable… Ould Marrakchi a été recu dans la loge d’honneur et decoré par Kadhafi et c’est qui explique le malentendu c’est notre ministere assistée par la MAP !!! ca montre a quelle point notre position est vraiment « solide » !

  3. Un soutien matériel de la Libye au Polisario, même si c’est juste un convoi de sacs de farine par mois (aide humanitaire) changerait la donne, il améliorerait la situation des réfugiés à Tindouf. Rien n’est négligeable. Un soutien militaire n’est pas envisageable.

  4. j’adore la photo du zaim lybien avec son costume de parade ! waw , on dirait un paon !
    pour le reste ! il faut gérer les caprices et les crises du grand frère !

  5. B … « gallih, kalleztlih men taht ejjalaba » ! hadi hiya kimmat acchaja3a !

  6. Ibn Kafka, je vous cite : Il y en a peut-être une autre: de tous les chefs d’Etat maghrébins, seul le Marocain était absent – Bouteflika, Benali et Mohamed Ould Abdelaziz avaient tous fait le déplacement.

    Mohamed Ould Abdelaziz n’est pas (et ne le sera jamais) un chef d’état maghrébin.
    Et la Mauritanie ?

  7. Hadi Hia L7zara Li Tatsali Be Dssara !!

  8. Kadafi est affaiblit avec les engagements pris
    y a aussi la succession qu’il prépare pour son fils avec moins de conflits, le maroc avec d’autres pays occidentaux peuvent même renverser ce régime au moment de sa succession, donc Kafdafi doit faire attention à sa mauvaise foi, on ne badine pas avec le maroc portant c’était claire de la part du maroc

    mais le fait de le décorer un chef d’état fantôme c’est que le guide Libyen méritent se moque du maroc

  9. Ah tu exagères IK, il n’a pas quand même exigé que le chef de l’Etat s’excuse comme c t le cas de la suisse. On a tenu le coup :)

  10. Quelle attitude à avoir en face d’un fou en fin de regne et qui est grisé par des pseudo victoires diplomatiques ?
    Tout le monde lui fait des courbettes pour s’approcher de plus près de sa riche cassette et de ses gisements de pétrole. Il est capable du pire comme du meilleur. C’est selon son humeur et ce que lui dicte son cerveau imbibé et fumé de cocaïne Il

    Le Maroc marche sur des oeufs avec ce personnage finissant et au crépuscule de sa vie. Il incarne la pathologie ambulante à l’état pur.

    Il vaut mieux le ménager que de le pousser dans une folie dont les conséquences peuvent être néfastes.
    Tout le monde l’accompagne et le conforte dans ses contradictions et ses délires, car ils savent qu’il en fin de cycle.

  11. Le Maroc me fait l’effet de ce cancre qui parce qu’il n’a pas fait ces devoirs s’arrange toujours pour s’assoir au fond de la classe de préférence derrière un camarade plus grand que lui ou mieux encore trouve le moyen de sécher carrément ses cours pour éviter de passer au tableau.
    Au moment ou un petit pays comme le Venezuela fait trembler les murs des nations-unies par des allocutions qui font date le Maroc envoie ses Fassi (Abbas et son neveu) pour anesthésier l’assistance par des rédactions scolaires,puériles et sans substance sur la paix, la tolérance, la coabitation hamonieuse,l’Histoire millénaire,le couscous, le caftan,le soleil, la pluie et j’en passe…
    Le Maroc souffre d’un déficit de visibilité déplorable qui nuit énormément à son image médiatique et à son agenda politique c’est pourquoi il est urgent qu’il mette fin à cette fâcheuse habitude du fond de la classe et de l’école buissonnière car l’exercice de la politique exige d’être constamment sur la brêche même si parfois il faut y laisser des plumes.

  12. Kadhafi est un fou qui reste maîtrisable !

    Pour le maîtriser et le ménager, il suffit de lui donner de l’importance, de satisfaire ses caprices et de jouer le jeu en le maintenant dans sa folie.

    La communauté internationale a compris qu’il vaut mieux avoir à la tête de la Lybie un fou gâteux qu’un autre fou dangereux avec du pétrole entre les mains.

    Et le peuple Libyen dans tout cela ? On se demanderait s’il existe, les projecteurs étant tellement braqués sur Kadhafi.
    Tel est l’inconvénient des dictatures.

  13. Que la libye soutient le polisario ou non ça va rien changer.

    1- La libye peut soutenir le polisario via l’algérie discrètement.

    2- La libye (président de l’UA) soutient le polisario et reconnaît le polisario comme un Etat membre de l’Union Africaine (UA). (voir site de l’UA 3w.ua.com)

    Le maroc ne peut jamais obtenir un soutien absolu de tous les états. Il aura toujours des amis et des ennemis.

    Ainsi relativement à la souveraineté du maroc sur le sahara on trouve:

    – Des historiens pro-maroc et des historiens pro-polisario

    – Des auteurs de livres pro-maroc et des auteurs pro-polisario

    – Les amis du maroc et les amis du polisario

    L’histoire du maroc (l’empire chirifien) d’avant l’arrivé des colons français et espagnoles (18xx) est la seule preuve de l’appartenance du sahara au maroc.

    La thèse des historiens que le sahara était une  » terra nullius » ou « terre sans maître » ne tient pas debout.

    La thèse des historiens ou écrivains qui disent que les nomades du sahara ne luttaient pas contre les occupants (français et espagnoles) est faux.

    Normalement le conflit du sahara est algéro-marocain.

    Le maroc normalement doit cesser de faire des concessions(autodétérmination, referendum, …) C’est à dire il doit arrêter toute négociation avec le polisario.

    Le maroc devrait normalement négocier avec l’algérie et ignorer complètement l’existence du polisario.

  14. [...] Le mirage libyen [...]

  15. [...] Mauritania, Morocco, polisario, propaganda, RASD, Spain, western sahara by alle Prompted by the Morocco-Libya spat, UPES has republished a letter sent by Mouammar el-Qadhafi to King Hassan II in 1976, [...]

  16. [...] Le mirage libyen [...]

  17. [...] Morocco, muammar kadhafi, polisario, sheikh zayed, talha gabriel by ibnkafka I have speculated (here and here) on the possible reasons behind Libya’s decision to let Mohamed Abdelaziz el [...]

  18. [...] have speculated (here and here) on the possible reasons behind Libya’s decision to let Mohamed Abdelaziz el [...]

  19. [...] feuilleton des festivités du 40e anniversaire de la révolution libyenne (ici, ici et ici), sans compter le fait divers autour de la fuite du Maroc des enfants maroco-norvégiens de [...]

  20. [...] – “Rapport sur les violations des droits des réfugiés à Tindouf“ – “Le mirage libyen“ – “Eclaircissements sur l’affaire de Tripoli“ – “Kadhafi humilie le [...]

  21. [...] humilie le Maroc – quelle sera la réaction marocaine?« , « Le mirage libyen« , « Officiel: Kadhafi soutient les 9% » et [...]

  22. [...] Go here to read the rest: Le mirage libyen « Ibn Kafka's obiter dicta – divagations d'un … [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :