Mohammed VI décore un représentant de l’American Jewish Committee

Une nouvelle qui m’avait échappé: le Roi Mohammed VI a décoré, le 29 septembre passé, Jason Isaacson (sa biographie est ici), directeur des relations internationales de l’American Jewish Committee (AJC) du Wissam Al Arch, principale décoration marocaine.

MAROC ISRAËL – DECRISPATION ? LE ROI DU MAROC ATTRIBUE A JASON ISAACSON DE AJC AMERICAN JEWISH COMMITTEE LE TITRE DE CHEVALIER DE L’ORDRE DU TRÔNE DU ROYAUME
Oct 2009 12
Par IsraelValley Desk
Rubrique: Actualité
Publié le 12 octobre 2009

Le site web du Comité Juif Américain (AJC) rapporte que le souverain marocain a accordé, le 29 septembre, le titre de chevalier de l’Ordre du trône du royaume du Maroc à Jason Isaacson, directeur de gouvernement et d’affaires internationales du Comité américano-juif (AJC).

Selon un site militant anti-israélien: “Isaacson est un fervent supporter et donateur à l’Etat d’Israël. Le site de l’AJC signale qu’Isaacson gère le vaste travail social de proximité diplomatique de l’AJC dans le monde entier et a joué un rôle clé dans le développement des relations coopératives de ce comité avec le Maroc et un certain nombre de Pays arabes dans le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord”.

Quelques jours plus tard, l’agence marocaine MAP rapportait que l’homme d’affaires espagnol, président de la Fondation espagnole Centre Peres pour la paix et de l’assemblée universelle Séfarade, Isaac Siboni, était décoré le 8 octobre à Madrid, du Wissam Al Arch d’ordre d’Officier qui lui a été décerné par le Roi Mohammed VI.

La distinction Royale a été remise à M. Siboni, par M. Serge Berdugo, un juif marocain Ambassadeur itinérant du Roi Mohammed VI, au cours d’une réception à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Madrid.

Natif de Tanger, Isaac Siboni est connu, selon la même source, pour ses actions pour le rapprochement entre Palestiniens et Israéliens, parrainant plusieurs initiatives en vue de favoriser la paix au Proche Orient comme la construction d’écoles en Palestine et l’organisation de matchs de football entre Palestiniens et Israéliens.—

Source: IsraelValley et JSS

L’AJC n’est pas une anodine organisation communautaire, mais un membre éminent de la ribambelle de lobbies qui constituent le lobby pro-israëlien aux Etats-Unis. Il suffit de lire les titres de de leur page d’accueil: on y parle d’Iran, de la politique d’Obama vis-à-vis d’Israël, et du président brésilien Lula, coupable de rencontrer le président et fraudeur électoral iranien Ahmedinejad. L’AJC a d’ailleurs des activités en dehors des Etats-Unis, ayant demandé au Conseil supérieur de l’audiovisuel français l’interdiction d’émettre sur le satellite Eutelsat de la chaîne palestinienne Al Aqsa TV, proche du Hamas. Quant au Centre Peres pour la paix, pour lequel travaille Isaac Siboni – également décoré mais à Madrid (Isaacson l’a été à New York) mais toujours l’ambassadeur itinérant marocain Serge Berdugo, inamovible président du Conseil des communautés israélites du Maroc – il suffit de préciser qu’il est nommé en l’honneur du boucher de Qana, le prix Nobel de la paix et criminel de guerre Shimon Peres.

Inutile de dire que l’AJC s’est gargarisé de cette décoration:

Moroccan King Honors AJC’s Jason Isaacson
AJC September 29, 2009 – New York – Morocco’s King Mohammed VI has bestowed one of his country’s highest honors on Jason Isaacson, AJC’s director of government and international affairs. Isaacson was named a Knight of the Order of the Throne of the Kingdom of Morocco.

The ceremony took place during a dinner in Isaacson’s honor at the New York residence of Ambassador Mohammed Loulichki, Morocco’s ambassador to the UN. Moroccan officials taking part in the ceremony included Foreign Minister Taieb Fassi Fihri and Ambassador-at-large Serge Berdugo. AJC senior leadership also attended.

Through political reform and reconciliation, through its determined stand against extremism, through its continued protection of religious minorities, Morocco has proven again and again its friendship, its strength, its principles,” Isaacson said on accepting the knighthood. “Today, our hopes again are invested in Morocco, and specifically in His Majesty King Mohammed VI, a direct descendant of the Prophet Mohammed — as a beacon of tolerance and moderation, as an unwavering defender of the values that underlie the three great Abrahamic faiths, as a true champion of peace.”

Isaacson manages AJC’s extensive diplomatic outreach around the world, and has played a key role in developing AJC’s cooperative relationships with Morocco and a number of Arab countries across the Middle East and North Africa.

Pour en revenir à cette distinction accordée au nom du Maroc à un éminent lobbyiste pro-israëlien, l’option de l’alliance stratégique (du moins du côté marocain, car l’importance du Maroc aux yeux de l’Etat israëlien est sans doute relativement limité) voulue par l’Etat marocain – bien évidemment sans aucune consultation de l’opinion publique ou des élus du peuple – se confirme. On a eu la rupture capricieuse des relations diplomatiques avec l’Iran, la fermeture de l’ambassade marocaine à Caracas (Vénezuela), sans compter la foultitude de gestes divers depuis des années – tout ceci ne date pas de Mohammed VI, mais il est indéniable que l’on sent désormais un engagement sans faille là où on avait auparavant un jeu d’ombres.

Les commentateurs israëliens qui ont daigné commenter l’événement ne s’y sont pas trompés: pour le journaliste et bloggeur israëlien Jonathan-Simon Sellem (qui précise que Jason Isaacson est "un fervent supporter et donateur à l’Etat d’Israël!"), "Mohamed VI soutient “indirectement” Israël", et il spécule:

Dans certaines maisons diplomatiques, on affirme déjà qu’Israël et le Maroc ont prévu de signer officiellement des accords dans les prochains mois. Reste à savoir quel est le moment idéal pour officialiser les fiancailles.

Le bloggeur marocain cabalamuse note à très juste titre:

It has been speculated that in the absence of a viable Moroccan lobbying group in the United States, AJC, in coordination with the Israeli Communities Council of Morocco, has been assisting the Moroccan government in promoting its political agenda, emblazoning its image, and revitalizing its military procurement efforts. In the absence of tangible diplomatic bargaining chips such as oil or natural gas, a dependable coalition, or a military force to be reckoned with, Morocco seems to be relying on relations with the U.S. and Israel as deterrents to Algeria and Spain. To that effect, it has made substantial concessions putting itself at odds internally, with its citizens, and externally, with other Arab and Islamic nations

Selon la chaîne de télévision iranienne Press TV, l’humaniste et ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman aurait rencontré son homologue marocain Taïeb Fassi Fihri à New York le 24 septembre à New York, afin de discuter d’une normalisation accrue:

As part of Tel Aviv’s efforts to normalize relations with Arab states, Israeli Foreign Minister Avigdor Lieberman has reportedly held talks with his Moroccan counterpart.

According to Israeli media sources, Lieberman had a secret meeting with Taieb Fassi Fihri on the sidelines of the United Nations General Assembly in New York on Thursday.

No details of the meeting have yet emerged.

About these ads

11 Réponses

  1. A lire sur cette nomination d’Isaacson, le bon édito d’Aboubakr Jamaï ds le Journal de cette semaine : "Pas en notre nom".

  2. [...] This post was Twitted by aminekabbaj [...]

  3. [...] [...]

  4. [...] This post was Twitted by mariomtteixeira [...]

  5. [...] This post was Twitted by MarocBlogs [...]

  6. Twitted by Le Penseur, le octobre 14th, 2009 à 10:23 Dit:

    [...] This post was Twitted by Le Penseur [...]

  7. AzUl A miss N’Kafka,

    je vais être bref, ce que j’ai a dire sur le sujet et le fonds de ma pensée était très bien résumée par un article avec beacoups de courage d e grand militant Aboubakr jamaï,

    ca me fait vraiment enormement plaisir de voir que heureusement on a des journalistes marocains(a l intérieur ou a l extérieur ) qu’ont le courage de dénoncer la politique en cachette et les justifications débiles de makhzen qui ne tiennent plus en 2009.

    Bonne lecteur !

    http://www.lejournal-press.com/edito.php?numero_j=412

    Amazighement
    Le Riflandais

  8. Un blâme extrêmement rare contre le cercle fermé du palais alaouite publié par Aujourd’hui le Makhzen à saisir d’urgence :

    «Un conseiller de luxe»

    André Azoulay, le conseiller de SM le Roi pour les affaires économiques, devient aussi le conseiller de la Caisse d’épargne espagnole.

    «La Caixa recrute le conseiller du Roi du Maroc», c’est avec ce titre que le quotidien El Pais annonçait vendredi dernier à ses lecteurs la nomination du conseiller de SM le Roi pour les affaires économiques, André Azoulay, au poste de conseiller pour l’expansion internationale de la banque espagnole. «La Caixa comptera sur un conseiller de luxe pour sa stratégie d’expansion internationale», écrivait Ariadna Trillas, la correspondante du quotidien espagnol à Barcelone.

    Cette nomination affichée avec la plus grande satisfaction de la part des dirigeants de la Caixa et érigée en trophée par la presse espagnole spécialisée dans les finances, pose, toutefois, un problème.
    D’abord, parce qu’elle intervient trois mois après l’ouverture à Casablanca de la première succursale de la Caisse d’épargne espagnole après avoir obtenu l’autorisation nécessaire de Bank Al-Maghrib.

    Le fait qu’un conseiller de SM le Roi soit membre de son équipe dirigeante est une chose qui semble anormale. On ne voit pas un conseiller du Souverain devenir conseiller en même temps d’une entreprise nationale. Et c’est pour cela, d’ailleurs, que Criteria intègre uniquement les personnes ayant déjà quitté leurs fonctions officielles. C’est le cas, entre autres, de son président Rodrigo Rato qui était vice-président du gouvernement espagnol puis directeur général du FMI. Et ce n’est qu’après avoir quitté ce poste qu’il a été recruté par la Caixa.

    Et tous les autres membres sont dans la même situation sauf M. Azoulay. Ce qui est bizarre, il faut l’avouer.

    Le 15-10-2009 à 12:30
    Par : Omar DAHBI

    http://www.aujourdhui.ma/aufildesjours-details71588.html

  9. [...] pas être prise à témoin d’échanges sexuels"Descartes n'est pas marocain, Socrate, si*Mohammed VI décore un représentant de l'American Jewish CommitteeAffaire Aminatou Haïdar: La diplomatie marocaine triomphe à nouveauIslam, le triste tropisme de [...]

  10. [...] séduction est ainsi menée pour séduire l’exigeant partenaire israëlien, menée à coup de décorations royales et de cocktails [...]

  11. [...] séduction est ainsi menée pour séduire l’exigeant partenaire israëlien, menée à coup de décorations royales et de cocktails diplomatiques. Mais c’est au Maroc même qu’Israël parvient à marquer des [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 108 autres abonnés

%d bloggers like this: