Le Maroc 124e sur 134 en matière de parité

Tous les classements, sauf ceux des championnats, sont sujets à caution. Bien évidemment, ce sont ceux en bas de classement qui se plaignent de la méthodologie, des critères sélectionnés et tutti quanti. Le gouvernement marocain s’en fait une spécialité, son ministre des affaires étrangères allant jusqu’à convoquer le représentant du PNUD au Maroc pour un discours de la méthode makhzénienne de calculer l’indice de développement humain (IDH). Et les classements peuvent contredire les idées préconçues – dans le cas du Maroc tel que perçu par le gouvernement marocain et ses supporters, c’est une vision du Maroc très éloignée d’indicateurs sociaux – voire économiques – calamiteux, y compris par rapport à des pays africains ou asiatiques perçus comme à la traîne du Maroc des Aston Martin, de Racine et de Marina Smir.

Le rapport 2009 sur le genre du World Economic Forum ne dément pas la tendance: sur la base de différents critères relatifs à la participation à la vie économique, aux résultats en matière d’éducation, à la santé et enfin à la représentation politique, le Maroc se classe 124e sur 134 – l’Algérie (117e) et la Mauritanie (119e) devancent le Maroc, c’est dire. En fait, pour donner une idée des profondeurs dans lesquelles se vautre le Maroc, les Lions de l’Atlas sont placés une soixantaine de places plus haut (63e au dernier classement de la FIFA) que le Maroc en matière de parité, en dépit du nouveau Code de la famille. Mais plus significatif que le classement – on peut s’étonner de voir la Turquie placée 129e après le Maroc et entre l’Iran et l’Arabie séoudite – il y a l’évolution du score: sur la période 2006-2009, le score marocain a évolué positivement mais très faiblement, plus faiblement encore que l’Algérie, la Mauritanie ou encore l’Arabie séoudite…

About these ads

7 Réponses

  1. Petit rappel a l’ardent défenseur de la religion d’état: L’Islam accorde un tiers de l’héritage a la fille et les deux tiers au fils.

    En plus, la constitution Marocaine parle explicitement de primogéniture masculine.

    Nous n’avons même pas de parité théorique devant la loi (certaines personnes étant plus sacrées que d’autres). Pour la parité des sexes, il faudra repasser dans quelques décennies au moins.

  2. @lixy,
    tu ne connais ni comprends rien à l’ISLAM, ni aux subtilités de l’héritage entre hommes et femmes dans le cadre de l’ISLAM,
    la preuve: "li ddakari mithlo 7addi alountayayne", cad , en fait la fille a la moitié de ce que reçoit le garçon,
    mais la grande différence que tu escamotes, "guidé par ta haine de l’ISLAM, c’est la fille fait ce qu’elle veut de son argent et de son héritage, même pas l’obligation de le dépenser pour sa famille, alors que l’homme a la charge d’entretenir sa famille sur tous les plans…
    en outre , cet aspect de l’héritage, n’est qu’un infime partie de ce que donne l’ISLAM comme droits à la femme,
    mais je n’ai ni le temps, ni l’espace de refaire ton éducation, d’autant plus tu es un coïncé irrécupérable et incurable pour tout ce qui touche le Maroc et l’ISLAM
    mais je te concède une seule chose: la mauvaise application par certains musulmans des préceptes de l’ISLAM…

  3. @ahmedaddoukali:

    Je connais la chanson. Je suis moi-même Musulman.

    Mais je ne vois pas pourquoi ma cousine, qui ne croit ni en Dieu ne en aucun de ses prophètes, devrait être souffrir de ce qu’elle perçoit évidemment comme une discrimination sexiste. Si certaines femmes veulent donner a leurs frères le double de ce qu’il héritent, Allah yssa8el! Ça ce fait dans plusieurs pays tout a fait légalement. Mais que l’on oblige pas les Marocain(e)s (non-connu(e)s pour leur appartenance au Judaisme) a renoncer a des droits inaliénables. Et surtout pas au nom de ma religion! Ce genre de choses nuisent a l’Islam, son image, et aux societes qui les pratiquent.

    De la même façon que l’on ne force pas les gens a faire acha8ada, la prière ou la Zakat, l’état n’a pas son mot a forcer les femmes a renoncer a une part de ce qui leur reviens de droit..

    J’espère m’être fait comprendre.

  4. @ahmed:

    7el 3inik assi 7med weghouliya wach 8ad chi yebghi8 rabbi?

    http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/8343626.stm

    Et c’est au nom de…encore une fois, l’Islam. Il semblerait qu’après les enfants (OMG!1!!!1 THINK OF THE CHILDREN!!!) et le nationalisme, la religion Islamique est la justification numéro 1 pour priver les gens de leurs libertés.

  5. @ lixy,
    Comment s’appelle ta cousine ? :) ))))

    @ ibn kafka,
    Ok ok je sors

  6. @une marocaine:

    Elle s’appelle Imane.

  7. @ lixy, :) ))))) sérieux ou tu ironises ?!!!
    En tout cas je te le dis, pour pouvoir la dénoncer tranquillement (!) il nous faut le nom complet… :) ))))
    PS : c’est du nième degré :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 109 autres abonnés

%d bloggers like this: