Le Maroc déclare persona non grata une diplomate suédoise à Rabat

Le durcissement de ton qui semble avoir cours au Maroc en matière de presse indépendante a son pendant en matière diplomatique. On a eu droit à la rupture des relations diplomatiques avec l’Iran, à la fermeture de l’ambassade marocaine au Vénezuela et à l’inénarrable feuilleton des festivités du 40e anniversaire de la révolution libyenne (ici, ici et ici), sans compter le fait divers autour de la fuite du Maroc des enfants maroco-norvégiens de Khalid Skah (avec convocation de l’ambassadeur norvégien au Ministère des affaires étrangères – MAEC). Maintenant, c’est au tour de la Suède, président en exercice de l’Union européenne (jusqu’à l’entrée en vigueur prochaine du traité de Lisbonne, chaque Etat membre de l’Union européenne assure à tour de rôle cette présidence), de subir les foudres marocaines.

On apprend ainsi via la MAP que l’ambassadeur de Suède au Maroc, Michael Odevall, a été convoqué par le ministre des affaires étrangères pour se voir signifier qu’une des membres de sa mission diplomatique, la ministre conseiller Anna Blok Mazoyer, avait été déclarée persona non grata avec effet immédiat:

L’ambassadeur de Suède à Rabat convoqué au ministère des Affaires étrangères
©MAP-Tous droits réservés Dernière modification 04/11/2009 17:43

Rabat- Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taïb Fassi Fihri a convoqué, mercredi, l’ambassadeur de Suède à Rabat, M. Michael Odevald.

Au cours de cet entretien, M. Fassi Fihri a fait part à l’ambassadeur suédois d’"un manquement grave aux pratiques diplomatiques et d’une erreur professionnelle inadmissible commis par le Conseiller de l’ambassade de Suède à Rabat, Mme Anna Block-Mazoyer", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.Mme Block-Mazoyer, précise la même source, a transmis à des éléments séparatistes, liés à l’Algérie et au "polisario", un document officiel qui a été remis par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération à l’ambassade de Suède à Rabat, dans le cadre d’une démarche diplomatique. "Ce document s’est retrouvé, par la suite, entre les mains des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume".Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération avait organisé le 9 octobre dernier, dans le cadre de ses briefings réguliers, une réunion consacrée aux derniers développements de la question du Sahara marocain, à l’attention des missions européennes accréditées à Rabat y compris celles de l’Union européenne, dont la Suède assure la présidence tournante.M. Fassi Fihri a souligné que "la remise de ce document officiel par Mme Block-Mazoyer contrevient aux règles d’éthique et de professionnalisme diplomatiques qui exigent que le contenu des documents échangés soit destiné exclusivement aux autorités gouvernementales des pays représentés. Ils ne peuvent nullement être utilisés contre les intérêts du pays d’accréditation", souligne le communiqué."Pour toutes ces considérations, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a informé l’ambassadeur de Suède à Rabat que les autorités marocaines exigent le départ immédiat de Mme Anna Block-Mazoyer", ajoute la même source.

La radio publique suédoise (Sveriges Radio) rapporte la même information avec en plus les réactions du ministère suédois des affaires étrangères (Utrikesdepartementet – UD):  Cecilia Juhlin, du service de presse d’UD, déclare ainsi "nous ne voulons pas commenter les raisons invoquées. On peut dire de manière générale que les Marocains estiment qu’elle aurait outrepassé ses compétences de diplomate". UD se refuse donc à confirmer ou infirmer les accusations marocaines: "Je ne veux pas commenter les raisons invoquées, dont la responsabilité incombe à  la partie marocaine", déclare Cecilia Juhlin.

Qu’en penser? Le communiqué marocain ne précise pas à quels "éléments séparatistes, liés à l’Algérie et au "Polisario"" les documents officiels distribués aux chefs de missions diplomatiques européennes à Rabat auraient été distribués. La formulation semble indiquer qu’il ne s’agit pas d’une transmission directe à des éléments du Polisario – logique: ce mouvement n’a pas d’existence légale au Maroc avec lequel il est en état de belligérence - ou à des représentants du gouvernement algérien, mais plutôt d’une transmission indirecte – "des éléments liés à". De l’autre côté, la Suède se refuse de commenter. On a cependant vu des réactions plus fermes et plus sûres de leur droit de la part de gouvernements ayant vu un de leurs diplomates expulsé – mon sentiment est qu’effectivement des documents officiels communiqués par le gouvernement marocain à l’ambassade de Suède ont atterri entre de mauvaises mains – mais difficile d’en avoir le coeur net à ce stade.

Quant à l’exigence du départ immédiat de la diplomate suédoise, c’est ce qu’on appelle en langage du droit international une déclaration persona non grata, par laquelle l’Etat hôte – l’Etat accréditaire - informe l’Etat accréditant de ce qu’un membre de la mission diplomatique n’est plus le bienvenu sur son territoire. Ceci est conforme à l’article 9 de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques:

Article 9

1. L’Etat accréditaire peut, à tout moment et sans avoir à motiver sa décision, informer l’Etat accréditant que le chef ou tout autre membre du personnel diplomatique de la mission est persona non grata ou que tout autre membre du personnel de la mission n’est pas acceptable.

L’Etat accréditant rappellera alors la personne en cause ou mettra fin à ses fonctions auprès de la mission, selon le cas. Une personne peut être déclarée non grata ou non acceptable avant d’arriver sur le territoire de l’Etat accréditaire.

2. Si l’Etat accréditant refuse d’exécuter, ou n’exécute pas dans un délai raisonnable, les obligations qui lui incombent aux termes du paragraphe 1 du présent article, l’Etat accréditaire peut refuser de reconnaître à la personne en cause la qualité de membre de la mission.

Tout juste peut-on constater qu’à en croire la MAP, le Maroc a exigé un départ immédiat de la diplomate suédoise – en pratique, un délai de 24 ou 48 heures est souvent donné. Il faut savoir que les diplomates sont souvent accompagnés d’une famille et ont des affaires personnelles – voiture comprise – difficiles à emmener sur le champ. Le Maroc n’était pas tenu de justifier sa décision, mais l’a fait tout de même, et rien ne laisse penser que la Suède se refusera à exécuter la décision marocaine. La Convention de Vienne est donc parfaitement respectée à ce stade.

Il faut dire que la Suède a des antécédents susceptibles de déplaire au Maroc: si la ligne officielle du gouvernement suédois rejoint le consensus onusien en la matière – soutien à une solution politique négociée entre le Maroc, le Polisario/l’Algérie prenant en compte le droit international et le droit à l’autodétermination ("Sverige stödjer sahariernas rätt till självbestämmande och kan acceptera en politisk lösning som har parternas stöd och som tar hänsyn till folkrätten", sur la page officielle du ministère suédois des affaires étrangères) – le soutien accordé au Polisario touche tous les partis politiques suédois à l’exception du parti modéré (conservateur, au pouvoir). L’actuelle ministre des affaires européennes, Cecilia Malmström, du parti du peuple (libéral) avait ainsi présenté en tant que parlementaire d’opposition, avec sa comparse Birgitta Ohlsson, une motion parlementaire demandant la reconnaissance de la "RASD" par la Suède. De manière assez amusante, ces deux parlementaires représentent un parti atlantiste et fermement pro-israëlien, dont les représentants les plus bellicistes sont qualifiés par de "bombhögern" ("la droite B-52" en traduction libre), rejoignant ainsi une espèce déjà rencontrée aux Etats-Unis en la personne de Suzanne Scholte. A l’aile gauche, les congressistes du parti social-démocrate, en opposition depuis 2006 mais au pouvoir pendant 65 des 77 dernières années, ont récemment décidé, contre l’avis de leur direction, d’adopter pour la première fois une résolution décidant que le parti social-démocrate oeuvre pour la reconnaissance de la "RASD" par le gouvernement suédois et l’Union européenne, alors même que les mêmes congressistes ont refusé une motion demandant la fin de la présence militaire suédoise en Afghanistan – Johan Büser, le responsable aux questions internationales de SSU, la jeunesse social-démocrate, se félicite sur son blog tant de la reconnaissance de la "RASD" que du maintien des soldats suédois en Afghanistan. Un des artisans de cette décision est Mohamed Hama Ali, militant SSU d’ascendance sahraouie et supporter du Polisario.

Encore une fois, de manière assez amusante, le congrès social-démocrate n’a pas demandé à ce que le parti oeuvre pour la reconnaissance d’un Etat palestinien par la Suède et l’Union européenne mais simplement à ce que ce soit fait "quand les conditions exigées par le droit international seront remplies" ("Då de folkrättsliga förutsättningarna finns ska en palestinsk stat erkännas", p. 5 du document). Bref, le Maroc et le conflit du Sahara sont pour certains un hobby permettant d’afficher à très peu de frais un progressisme de bon aloi en soutien d’une lutte présentée comme étant de libération nationale et de lutte contre la colonisation – par contre, quand les choses deviennent sérieuses (Palestine, Afghanistan), le langage est plus mesuré et l’engagement plus timoré. Les sahraouis sont alors comme les kurdes pour Christopher Hitchens – un alibi pour montrer qu’on est pas encore tout à fait néo-con.

About these ads

19 Réponses

  1. With all due respect, I think you’re misstating the factors behind the Social Democrat recognition. It’s an internal thing: there has been a longstanding effort by the Youth (SSU) to build support for a RASD recognition, and no opposing campaign. That’s how politics work, you organize or you lose. It’s not a question of brand management, or anything like that, as you seem to suggest. The Western Sahara question is way too obscure to be of any public relations value for anyone, so it’s left alone to be driven entirely by activist pressures.

    As for Palestine recognition, well, there’s no lobbying going on on that point. Not even the PLO is actively asking for Swedish recognition of Palestine, having shelved their 1988 declaration of independence indefinitely. Pro-Palestinian activists in the Social Democrats — and they are much the same people as those working for Western Sahara — are busy calling for divestment, a stop for arms exports to Israel, boycott-busting, and such issues. Recognition might be on the agenda in the future, but at this stage it’s not a priority for anyone.

  2. [...] This post was mentioned on Twitter by weddady and Larbi.org, Maroc Blogs. Maroc Blogs said: Le Maroc déclare persona non grata une diplomate suédoise à Rabat: Le durcissement de ton qui semble avoir cour.. http://bit.ly/CdHNs [...]

  3. tbark Allah 3lik o safè !!!
    je n’ai rien à ajouter ni à commenter ma "khalliti lia man ngoul",
    surtout cette belle conclusion :
    "Bref, le Maroc et le conflit du Sahara sont pour certains un hobby permettant d’afficher à très peu de frais un progressisme de bon aloi en soutien d’une lutte présentée comme étant de libération nationale et de lutte contre la colonisation – par contre, quand les choses deviennent sérieuses (Palestine, Afghanistan), le langage est plus mesuré et l’engagement plus timoré. Les sahraouis sont alors comme les kurdes pour Christopher Hitchens – un alibi pour montrer qu’on est pas encore tout à fait néo-con."
    cette conclusion magistrale résumant les attitudes hypocrites de la part certains faux "progressistes" européens ou même américains du Nord comme du Sud, , est à inscrire en lettres d’or aussi bien à la façade de nos amis, qu’à la face de nos ennemis…
    bravo l’artiste !!!

  4. Tu fais dans le suédois aussi ? Bravo !

    Tout simplement EXCELLENT !

  5. Je suis très heureux de découvrir ce blog.
    Vos textes sont construits, documentés et passionnants, d’autant plus pour moi qui me définit d’abord comme un Européen, de par ma culture, mon éducation, mon environnement.

    Mais je n’aime pas les amalgames. J’estime que l’on peut avoir des positions différentes sur des sujets différents. A part la religion, il n’y a que peu de similitudes entre le Maroc, la Palestine et l’Afghanistan. La position d’un parti sur un thème n’a que peu de pertinence lorsque l’on parle de l’autre. Sinon, on se retrouve dans la position ridicule d’un Huntington. Et il est dangereux de suggérer une volonté maligne derrière toute position qui ne recouvrerait pas entièrement les vôtres.

    Je reviendrai vous lire avec attention et intérêt.

  6. des suédoises complotant contre le Maroc ! quelle idée ! l’histoire de Skah y est sûrement pour quelque chose ! :) non mais IK franchement c’est quoi cette histoire "d’enlèvement" d’enfants…presque majeurs ? je savais les suédois froids et méfiants envers les orientaux, mais pas au point de mettre leur ambassade dessus dessous pour une histoire de rapatriement familial ! sûrement qu’Il y a des dessous que personne ne connaît !

    il faut dire que j’aimes bien Skah l’athlète… mais "le père de famille" est visiblement pris au piège de ses propres délires !

    pour ce qui est du sahara, il faut souhaiter à la Suède de profiter de la présidence de l’union européenne pour mieux comprendre ce conflit ! mais aussi les véritables enjeux démocratiques dans la région à l’heure qu’il est… une région ou sont pourtant présentes des branches de grosses entreprises Suédoises qui se maintienent assez bien depuis des dixaines d’années ! (Volvo/Scania/ABB…etc)

    visiblement le Maroc à réagit avec fermeté, et la suède comme tu dis l’a pris au sérieux… espérons donc que "l’incident" soit clos, et soit justement l’occasion de "briser" la glace !

  7. @alle:

    Moroccans seem to lose all reason when it comes to the issue of the Sahara. It’s the (suddenly noble) Moroccan nationalism against the evil Algerian imperialistic agenda. Dictatorships (both Rabat and Algiers) need enemies and deflective topics to survive.

    Debate on the matter is futile as long as the Moroccan governments locks people up for just that: debate on the matter.

  8. alle: that the SAP’s recognition – or rather pledge to work for recognition – of the Polisario is moved by internal factors is indeed evident by reading Johan Büser’s posts on the matter. What you say is certainly true and reflects official Morocco’s woeful efforts in Scandinavia in general and Sweden and Norway in particular – they might find it worth their while to shift some of the efforts put into getting Guinea Bissau, Nicaragua or Palau to recant/ their recognition of the Polisario into some effective presence in Scandinavia.

    I however maintain what is self-evident from reading the SAP congress resolutions, namely the disparity in the approach to Palestine and the Sahara. That lobbying by the Polisario has played a role in this is also self-evident, but one has to llok at why it is relatively well-received as compared with other lobbying efforts, be it on Palestine or Afghanistan.

    I would finally like to challenge your assertion that recognition of Palestine is not an issue being pushed: "Israel: Recognition of ‘Palestine’ state by Costa Rica sparks diplomatic row" (Feb 26, 2008), "ICC Mulls Palestinian State to Try Israel" (Feb 2, 2009), "Israel rejects proposal on UN recognition for Palestinian state" (July 13, 2009), "Palestinians Laud Solana’s Statehood Remark" (July 14, 2009), "Spanish PM says EU wants swift state recognition" (Oct 15, 2009), "Palestinian state to be ‘established soon’, says Spain" (Oct 16, 2009), etc…

    epimethée: je ne comprends pas bien ce que vient faire Huntington ici, je n’ai pas suggéré que les positions du parti social-démocrate suédois étaient dictées par une optique de guerre des civilisations. J’ai simplement pointé les incohérences à mon sens de leurs positions respectives sur des questions similaires, du moins dans l’esprit de ceux qui comme les sympathisants du Polisario assimilent allégrement Sahara occidental marocain, Palestine et tutti quanti.

    Jamal: tu confonds Suède et Norvège – ça fait 104 ans que l’Union entre ces deux pays a pris fin, et Khalid Skah, ainsi que son ex-femme et ses enfants, est norvégien.

    lixy: nice to read your contribution to this futility.

  9. Alors on dira que j’ai compris à l’envers. Mais pour moi, ces questions ne sont pas tout à fait similaires. Et malgré que je ne supporte pas le comportement israélien, je commence à être usé de toujours voir la Palestine revenir sur le devant de la scène, comme si je devais être totalement solidaire de mes gouvernements. C’est un refrain connu que la position européenne sur la question palestinienne est incohérente et schizophrène.
    Par contre pour Huntington, je le cite simplement pq ce monsieur ne fait pas cas des particularités historique, pour tenter de fondre des idées différentes dans de grands espaces en confrontation. Et c’est ce que j’ai un peu ressenti en lisant votre texte, avec trop peu d’attention il faut le croire.
    Merci pour votre temps.

  10. Il font chier ces suédois … ;-D

  11. voilà que "lixy" se met à écrire en anglais, il estime qu’il n’est pas assez compris en langue française,
    c’est à y perdre son latin,
    mais peine perdue, à l’Ouest rien de nouveau, rien d’ntéressant même pas quoi prendre avec des pincettes, toujours les mêmes fixations et les mêmes obsessions…donc rien à tirer et rien à cirer…

  12. lixyDebate on the matter is futile as long as the Moroccan governments locks people up for just that: debate on the matter.

    Sounds to me as a reason to debate even more wherever it is possible, no?

    i kI however maintain what is self-evident from reading the SAP congress resolutions, namely the disparity in the approach to Palestine and the Sahara [which] it is relatively well-received as compared with other lobbying efforts, be it on Palestine or Afghanistan.

    There is definitely a difference in how the campaigns are received. But again, I think that is because there is no need to tread carefully. There’s no counter-lobby (Moroccan or otherwise) inside or outside the party, and backing POLISARIO’s position is totally in line with their default foreign policy — they’re even official sister parties now. The WS lobby may be weak, but it’s got passive support from left to right and no noticeable opposition.

    By contrast, Palestine and Afghanistan are seriously controversial issues in Sweden/Europe, with very strong opposing voices on the left and right flanks of the party, not to mention outside of it. And their potential international repercussions are on a whole different level than recognizing RASD, which would probably just prompt Morocco to throw another diplomatic fit — par for the course.

    Obviously the SocDem leadership will demand more caution when the stakes are higher, and oppose anything that seems too radical for them to put into policy. As you noted, even on WS, they tried (unsuccessfully) to push back.

    As a note in passing, I think some of the opposition from the SocDem leadership (& the Ministry of FA) to RASD recognition may be related to Palestine. Recognizing RASD somewhat outside of normal procedure (ignoring its lack of territorial control) would make it harder to refuse similar action on Palestine, if and when such demands are raised.

    I would finally like to challenge your assertion that recognition of Palestine is not an issue being pushed…

    Okay, so there’s some effort. But still: in Sweden this is simply not an issue, even among organized Palestine activists, who have (sensibly, I think) set their sights on easier targets. But it seems quite likely that in the future it will join the list.

  13. Il ne fallait pas donner à ce parti suédois qui soutien ou veut soutenir ce polisario/Algérie plus d’un grain de sable saharien de ce qu’il mérite. Parce que dans toute guerre chaude ou froide (comme celle qui oppose actuellement le maroc et l’Algéripolisario ), il y aurait des amis et des ennemis.

    Si le Maroc a réagi fermement contre cette diplomatie, il devrait se détacher du sentiment "Frères et amis" et réagir aussi plus fermement et sévèrement contre l’Algérie et lui demander des explications: Et sur les attaques et raids contre le territoire marocain avant le cessez de feu Et sur le fait de continuer à emprisonner des milliers de marocains sur son territoires, car c’est bien elle qui est la cause initiale et continue de ce conflit.

  14. @alle, and could you explain why "backing POLISARIO’s position is totally in line with their default foreign policy" ?!

    is it because they always ignored the origin of the conflict at your opinion ?! or at the opposite, it is because they are expecting some sort of long term "benefits", knowing exactly how this issue is impacting on the region’s futur, et all the perspectives that comes with ?…

    and please, don’t hesitate to blame me for saying that !

  15. Jamal — They have been supportive of Western Sahara’s self-determination since the conflict began, and have had contacts with POLISARIO since the 70s (they’re now both members of the Socialist International). They view it as a decolonization issue, and have traditionally been supportive of what they view as third world liberation movements, where POLISARIO is seen as similar in principle to SWAPO, FRETILIN, ANC, PLO and others. It’s a stand on principle, whether you agree with it or not.

  16. @alle, then, we should share with this socialist party our will to see Ceuta and Mellilia recovering their independance… and coordinate with them and the international socialist untill reaching this noble objective…

    whether I agree or not…! I would agree especially if Morocco stops diplomatic relations with Sweden if the socialist party is re-elected ! knowing that our relations with Sweden are costing us more at this time than what we can afford ! specially that Swedish industry is making honorable profits in our "colonialist" country, and even in "western" Sahara’s territorial waters where Swedish fishing fleets are involved in a shamefull plunder and destruction of the sea ressources (see the documentary " les damnés de la Mer" that won a lot of prizes in europe) !

    there is no serious political entity in europe who really attended the conflict’s evolution since the 70′s, and since the cease fire of 1991, who would keep these radical positions.. if any democratic resolutions are seriously considered. unless, we talk old "methods" using the soviet heritage and "recommendations" to gain some political points, and democratic visibility in order to be re elected… then push the foreign relationships and partnerships in this direction seeking additionnal bonuses ! this is how it goes in the modern europe politics… beleive me, I’m not blaming you for that !

    Morocco was the first party asking for "western" sahara self-determination, early in the conflict. Morocco also approved and went through the international legal processes with the UN to accomplish their mission in this territory untill today, but everybody knows that they could never proceed with the census or counting of the sahraouis due to direct implication and intervention of Algeria.

    I’m wondering if they really have a serious speech to deliver to their electors before claiming that they are fighting for the independence of this territory ! do you know by any hazard what are their relations with Algeria, or how they are considering the role of this country in this conflict ? Do you think they are aware of the refugees persecutions in tindouf… or they think it’s an Algerian modern humanitrian camp ? or maybe they think that the development in Sahara by Morocco is just a colonialist strategy that exclude the sahraouis… !

    to be honnest, we should seriously consider to add Sweden to our list of undesirable "friends"… diplomatically speaking, with Iran and Venezuela…!

    nothing personal alle !

  17. @alle:

    Plus the direct implication of Algeria in this conflict as stated by jamal, there is other things that prevent the united nation from going on the self -determination process as requested by Morocco in the 70s.

    The self-determination requested by Morocco to the UN in the 70s is: whether the inhabitants of the Sahara wish to remain under Spanish occupation or rejoin the motherland Morocco using the Spanish census of 1974 that put the total population of Western Sahara at 73500 EVEN IF this spanish census had forgot the Sahrawis who live in others locations in Morocco for economic or family reasons OR simply because they did not like to remain under Spanish occupation.

    The UN estimated more than twice that number given by this census

    But from today there is only one last chance for Algeria: require Tindouf refugee to return home, to have the Algérien citizenship or let them go freely elsewhere.

  18. Jamal Yes, there’s been three or four cases of Swedish fishermen exploiting waters off the Western Saharan coast. Obviously I think they should neither be allowed to fish Western Saharan waters without license, nor with licenses granted by Morocco. Ideally, the UN or someone should administer WS natural resources awaiting a normalization of the territory’s status.

    As for the Social Democrats, I can assure you they aren’t seeking any economic advantage by these policies. There’s no Swedish business activity in the area that I’m aware of (except possibly those fishing boats), and certainly none connected to the Social Democrats.

    As for cutting relations with Sweden, can I suggest you at least wait until the Soc-Dems are elected? ;-)

    Casafree — The International Court specifically refuted the argument that Sahrawis could only chose between Morocco or Spain. Obviously this was Morocco’s view, but that holds no more legitimacy than eg. Algeria’s view or POLISARIO’s. The UN resolutions and the ICJ ruling is what matters, and they’ve been quite explicit about how Morocco cannot automatically annex the territory, just like how POLISARIO can’t automatically expect independence.

    both — I’m not partial to either an independent Western Sahara or a Moroccan Sahara, but I am quite stubbornly in favor of letting the people of the territory chose for themselves. This is what international law has stated, what UN Security Council and General Assembly resolutions have stated, what both Morocco, Algeria and POLISARIO have agreed to, and what MINURSO exists for — basically, a referendum.

    These days Morocco is refusing to hold the referendum, despite having agreed to it in the past, obviously since the government fears that it would lose. I’m not so sure it would, but given its refusal to allow for self-determination (in any meaningful sense of the word), I don’t see how anyone could conceivably side with Morocco in this dispute, for reasons other than Moroccan nationalism or some peculiar attachment to… sand.

    That said, POLISARIO and Algeria are arseholes in many interesting and varied ways. I have no illusions that their respective leaderships are democrats or anything of the sort, and I can quite comprehend why some (many? most?) Sahrawis would want to vote for Morocco if a referendum took place. In fact, I can see a quite a few reasons to think WS should remain under Moroccan control or enter shared rule of some sort.

    But the point remains, and passions aside, it’s not up to me or to you where this territory belongs, or to Mohamed VI or Mohamed Abdelaziz or Abdelaziz Bouteflika. The choice rests with its legal sovereigns, who remain until now the local population. That’s the exact meaning of having a right to self-determination.

  19. [...] supplémentaires sur l’affaire de la diplomate suédoise expulsée du Maroc“ – “Le Maroc déclare persona non grata une diplomate suédoise à Rabat“ – “Rapport sur les violations des droits des réfugiés à Tindouf“ – “Le [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 107 autres abonnés

%d bloggers like this: