Descartes n’est pas marocain, Socrate, si*

La preuve:

Réunion préparatoire à Fès du congrès constitutif de l’Union internationale de soutien au projet d’autonomie au Sahara marocain

Fès, 09/01/10 – Une réunion préparatoire du congrès constitutif de « l’Union internationale de soutien au projet d’autonomie au Sahara marocain » a eu lieu, samedi à Fès, en présence des membres de la commission préparatoire et d’un public nombreux.

Après une réunion similaire tenue samedi dernier à Laâyoune, d’autres rencontres sont prévues dans différentes villes du Royaume notamment à Oujda, a affirmé M. Mohamed Socrate, président de la commission préparatoire du congrès, programmé pour le 23 janvier à Rabat.

Cette initiative a notamment pour objectif de faire participer les membres de la société civile à la recherche d’une solution définitive à la question du Sahara marocain, qui fait l’unanimité nationale, a-t-il souligné.

Il est temps d’agir pour permettre à la diplomatie de la société civile de jouer pleinement son rôle en complément de la diplomatie officielle dans le but de faire face aux campagnes orchestrées par les réseaux associatifs des adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume, a-t-il ajouté.

Le projet d’autonomie proposé par le Maroc est en avance par rapport à d’autres projets similaires défendus dans d’autres pays, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, M. Al Mamoun Issalmou, coordonnateur de la commission préparatoire du congrès constitutif de l’Union dans les provinces du sud, a salué cette initiative qui aura le mérite d’apporter son soutien au projet d’autonomie, sans négliger les autres chantiers ouverts dans le pays relatifs notamment aux droits de l’Homme, à la régionalisation et à la démocratie.

Il s’est également arrêté sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Lahmada, estimant qu’il est temps d’agir pour aider les séquestrés de Tindouf à regagner leur pays,le Maroc.

Dernière modification 10/01/2010 11:20.
©MAP-Tous droits réservés

Une petite remarque sur le fond: voilà donc une union internationale créée au Maroc et dont le président du congrès préparatoire est marocain. Ce président dit que « cette initiative a notamment pour objectif de faire participer les membres de la société civile à la recherche d’une solution définitive à la question du Sahara marocain, qui fait l’unanimité nationale » – bref, l’objectif de cette Union internationale créée au Maroc par des Marocains est de faire participer les Marocains à la solution d’une question qui fait l’unanimité nationale au Maroc…

Est-ce un résumé fidèle ou ai-je raté quelque chose?

*Le titre fait référence à l’ouvrage de Philippe Brachet, « Descartes n’est pas marocain« .

About these ads

5 Réponses

  1. Le chef-d’œuvre philosophique le plus accompli de la pensée descartienne !

  2. Ha! Voudrais tu insinuer que nos décideurs ne sont pas suffisamment éclairés? Treve de nihilisme et saluons, une fois n’est pas coutume, la grossière subtilité des organisateurs d’un congrès aussi …3eeee… (inter)national.

    Off-record: j’te jure!

  3. À mon avis c’est une démarche positive.

    Dans un pays démocrate, ou qui s’ambitionne à la démocratie, c’est tout à fait normal d’inviter la participation de la société civile à la recherche des solutions des questions du jour — comme les « town halls » organisés par certains membres du Congress aux USA sur la question du system de santé l’été dernier. Ou est-ce que tu veux dire que dans ce cas, c’est juste du théâtre?

    Je ne sais pas pourquoi elle s’appelle « l’Union internationale » si les organisateurs et les participants visés sont marocains — mais même si l’intégrité territoriale du Maroc est soutenue quasi-unanimement par les Marocains, j’imagine que dans les détails de l’implémentation du projet d’autonomie il y a beaucoup à discuter, et c’est pour cela que je comprends qu’on invite la participation d’un plus grand publique.

    Je ne vois pas le problème?

  4. Ce président: « une solution définitive à la question du Sahara marocain, qui fait l’unanimité nationale »

    Chercher une solution, ça veut dire il y a un problème. Et les problèmes sociaux, diffèrent des problèmes mathématiques, leurs solutions existent mais elles ne sont pas uniques. Elles existent des solutions délicieuses comme les tagines de la cuisines de la localité du Znagua mais elles existent aussi des solutions amères et indigérables.

    Si l’intégrité territoriale du Maroc fait l’unanimité national, le Maroc doit défendre cette unanimité en rétablissant le service militaire et en s’engageant complètement sur tout le territoire saharien par des projets concrets en ignorant complètement cette bande du Polisario.

    Union internationale (???) peut être pour permettre aux internationaux d y être membres pour faire rappeler à la société civile marocaine que le sahara est marocain si jamais elle oublie (…) ou pour inciter les vieux perroquets de la politique de cesser de manger les deniers publics, de cesser de faire des voyages hypocrites chez les habitants du sud , de cesser de détourner des projets d’infrastructures des provinces du sud vers les poches de l’union des voleurs nationaux.

  5. merci pour cette article riche en information .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :