Quelques impressions du Maroc en général et de Chefchaouen en particulier

J’aime beaucoup le blog « Land and People » de Rami Zurayk, agronome libanais et militant. Pour le droit à la résistance à l’agression étrangère des Libanais et des Palestiniens, il s’intéresse aussi de près aux questions alimentaires, agricoles et économiques au Moyen-Orient.

La semaine passée, il était en séminaire à Chefchaouen, au Maroc. Je vous invite à découvrir ses impressions, réparties en six billets, dont voici quelques simples extraits.

Sur la question linguistique:

I was sitting next to an Algerian Engineer on the plane, and as usual, everybody speaks to me in English or French and I answer in Arabic and they say: « wow you speak really good Arabic » and then I say « it is because I am an Arab« . This one didn’t register the fact that I answered in Arabic and so I borrowed his pen and filled the landing card in Arabic so he said: « wow, you write Arabic really well« . And I said…

The woman at the passport control made me fill it again in French. I said « sorry for filling it in Arabic, you gave the option on the card« . She said: « you have to do it in French too« . (Morocco, Chefchaouen–Palestine, Gaza/1)

All these discussions were happening in French, so the French people with us (the majority) gave me their version of « you speak really good Arabic« . It goes like this: « You speak really good French and you have no accent. You must be originally French« . And here I say: « No, I’m an Arab but I used to read a lot of bande dessinée« . And then one French person said: « You have a slight Belgian accent, you are from Belgium, right? » And I said: « I’ve never been to Belgium, but I read all the Tintin. » The conversation usually ends here.(Morocco, Chefchaouen–Palestine, Gaza /4)

Panarabisme:

6 hours in a mini bus, from Rabat to Chefchaouen. We stopped a few kilometers outside Rabat, to have coffee and use the toilets and get some food. I ordered coffee in Arabic. The waiter asked me: Are you Syrian or Palestinian? I said I am Lebanese. He said, welcome to you Lebanese, and may Hizbollah always be victorious. We talked about the resistance and HA and he told me that he was at a celebration of the liberation of South Lebanon a few days ago in Rabat. He then introduced me to the staff of the café. (…)

I walk a bit and then hear some really nice music coming out of a shop. I walk in there and he has all the Arabic music one could think of, from Moroccan to Sheikh Imam and Haifa Wehbeh. We talk a bit in Arabic (after the: « you speak really good Arabic » bit…) and then a man comes in and greets me and we start talking about Arabic music and literature and he shows me his book: the Rose of Chefchaouen. His name is Mohammad Belhaj Benkhanou and the book is a translation into Arabic from the Spanish. It was originally written by Mohammad Seebary. I buy a copy and ask him to sign it. He tells me about Chefchaouen, the city of literature and poetry, founded 500 years ago when the Andalousians crossed the sea after they were driven away by the reconquista. We are Andalusians he tells me, and we only speak Arabic. We have a local dialect, more an accent but it is not another language. We are proud to welcome you in your country Morocco. I tell him it is my country, I belong to it. بلاد العرب أوطاني

Arabic is my language, my nation and my identity. (…)

People I talk to are all whole heartedly with the Palestinian cause and against Zionism. This includes Moroccans from all walks of life, writers, researchers, intellectuals, farmers and rural people. There are 3 Moroccans whose fate is unknown among the people on the boat.

Chefchaouen is breathtaking, and the landscapes are fabulous. I go through the motions of the day without really thinking about it. I will come back when Palestine is liberated and Zionism is gone and enjoy it. (Morocco, Chefchaouen–Palestine, Gaza/1)

La culture du cannabis à Chefchaouen:

We must also remember that the region of Chefchaouen is one of the prime producers of kif (cannabis) in Morocco, and that there is pressure from the Western countries to eradicate the cultivation–while there is pressure from citizen of these same countries (but especially Spain) to keep this culture alive. Governmental pressure is exerted through diplomatic power and promises of aid. Citizen pressure is exerted through local tourism and on-site consumption: the real terroir-tourism relationship is centered around the kif. Who’s winning the battle? Unclear, but we were told that the area cropped with cannabis had been reduced from 90,000ha to 60,000ha. But we also learned, that unlike all other rural areas in Morocco and in the world, the region of Chefchaouen had witnessed net demographic growth, indicating an amelioration of the livelihoods opportunities. (…)

There was, predictably a brouhaha in the room, and a lively discussion ensued, during which I shared the experience of cannabis eradication in the Bekaa and the successive failures of the internationally funded programs. Others through in their experiences of the deleterious effects of local tourism on the environment, notably in Corsica. Many of the Moroccans among us took the line defending the kif replacement programs, pointing at the impacts of farming on land resources, and to the social impacts. From what I saw there is no more environmental impacts of kif on land than with any other production (and it is much less than the impacts of large scale export-tomato production in Souss for instance) but the social impact is certainly an issue. (Morocco, Chefchaouen–Palestine, Gaza /3)

Touristes israëliens:

One last thing before I close the Morocco file for the day: I was really pissed off to find an Israeli newspaper in the hotel. The house cleaners were using it to wipe the glass. I asked Omar who also runs a hotel and he confirmed that they receive Israeli tourists.(Morocco, Chefchaouen–Palestine, Gaza /5)

About these ads

14 Réponses

  1. AzUL cher Miss N’Kafka

    ==================================
    Un arabe chez les berbères de Chaouen,
    un arabe au pays des Rifains = Rifland
    ==================================

    /* Sur la question linguistique: */

    ► c’est tout a fait normale vue que le incubateurs arabes, français ont déraciner la majorité des berbères autochtones de leurs identité linguistique = leurs langue maternelle Thamazight, par deux étapes :
    l’arabisation de cette majorité des marocains qui s’identifie anthropologique ment comme étant des amazighes,
    la francisation par le colonialisme français et ces affranchis
    avant finalement que Abass al Fassi ensemble avec ces partenaires de Makhzen se lance dans le genocide de la Deamazighization de cette majorité autochtone marocain, avec le mythe historique : Dahir barabri suivis de latif de parti Istqlale,

    donc il est tout a fait logique que les marocains ne maitrise pas la langue arabe, d’ailleur ce libnais lui meme ne la maitrise pas vue que la majorite des libnais parle plutot un dialect de l’arabe qui s’apple achamiya qu’est tres loin dans langue arabe originale que ont rouve par exemple au Yamane, Irak , et chez les tribus arabes de pays de Golf.

    Les libnais ont un problem de la femminitisation des phrase masuclins et ils sont tous sauf les meilleurs parleurs de langue arabe, contrairement au Syrien et au palestinien qui sont plus fort en terme maitrise de langue arabe,

    pour revenir aux marocains, ce qu’est un peux étrange dans sa description :

    la plus part des marocains lambda ne maitrise pas la langue arabe, donc je me demande comment ils peuvent jugez que ce monsieur libnais parle bien l’arabe alors que eux meme ne maitrise pas ? un pardoxe !!

    tentative d’explication :

    la plus part des marocains regardent des chaine stetiltaires avec des moderateurs mais surtous des modératrices libanaises, donc pour eux maitrise de dialect libinais ca veut dire maitrise l’arabe , ce qu’est tout simplement faux !

    /*Panarabisme*:/
    ► je dirait plutot le PanaNassrAlla, ou le PanaHizboAlla, ou encore plus précis le Panairanisime , ;-)

    le panarabisme est mort Allah irhmo dans l’esprit de la majorite des marocains qui suivent la cause palestinien, la plus part sont des panahamas, panahizboAlla, panaAhmadiNajad mais surtous avant qq jours panaturc et panaErdoganist :-)

    et la majorité des habitants de chaoune sont des amazighs Rifains qui chante dans leurs chanson traditionale rifain :

    Thamazight is my language, my nation and my identity.
    Thamazgha is my nation

    /*La culture du cannabis à Chefchaouen:*/
    ► c’est tous simplement complètement faux ! et mensongers de dire que Chaoune a une culture de kif,

    Chaoune c’est la vente de kif comme d’ailleurs partous au Maroc, déjà la terre,or la culture du Cannabis c’est plus vers Ketama et region !

    /*Touristes israëliens:*/
    ► je dirait plutôt des marocains juifs porteurs de nationalité israélien, qui vient pour leurs mawsim d’un juif connue dans la region , donc c’est un peux clichée ce commentaire !

    c’est comme interdir au juifs marocains porteurs de nationaliste israélien de venir feter leurs mawsim a Essouira ? ou Assfi ? ou ailleurs?

    Les juifs marocains sont chez eux au Maroc!

    finalement la ségrégation contre les rifains amazighes est passe jusqu’a deformer le nom de leurs ville qui s’appelle Chaoune et non pas Chafchaoune qui ne veut absolument rien dire c’est comme Mohamet et Mohamed

    Chaoune veut dire en thamazight rifain les cornes, et justement car elle patis sur deux corns montagneuses :-)

    Rami Zurayk, Welcom to Berber City Chaoune,
    and Welcome to Rifland :-D

    Amazighement,
    Le Riflandais

  2. [...] This post was mentioned on Twitter by Maroc Blogs, pamela. pamela said: Quelques impressions du Maroc en général et de Chefchaouen en particulier: J’aime beaucoup le blog “Land and Peopl… http://bit.ly/cxCFSH [...]

  3. @le Riflandais: « le mythe historique : Dahir barabri suivis de latif de parti Istqlale »

    Les leaders et les idéologues du parti de l’istiqlal sont des vrais opportunistes.

    Ce sont des bourgeois ou des gens de la première classe qui vivent par le malheur et la souffrance des autres.
    On peut dire que ce sont des hypocrites ou des mensongers de la politique.

    Ces Istiqlaliens ont lutté contre l’occupant français pour le retour du sultan.

    Et une fois l’occupant a quitté et le sultan retourné, ils militaient contre ceux qui ne sont pas opposants au sultan ou contre ceux qui ne voulaient pas être des Putchistes tout simplement : les années du sang (à ne pas confondre avec les années du plomb)

    La même méthode est utilisée avec la langue Amazigh ou avec les berbèrophones:

    – Effacer la langue Amazigh pour déraciner les indigènes berbères.

    D’où: L’arabisation de l’enseignement, de l’administration, des documents administratifs, …etc

    Le paradoxe est que dans la même journée aux ces leaders hurlent et créent dans le parlement pour réaliser cette sale besogne, ils vont la fin de la journée inscrire leurs progénitures dans des écoles françaises.

    Les fils du peuple ou la totalité des enfants marocains étaient victimes de la « fausse » politique d’arabisation imposé par l’Istiqlal:

    étudier en arabe avec des symboles latins, et des livres en arabes pleins d’erreur d’orthographes, écrits par des faux nationalistes qui se prennent pour des penseurs alors qu’en réalité ne sont que des idéologues qui travaillent pour des buts politiques partisanes.

    Les fils du peuple ou plutôt la minorité qui réussissent à se battre pour décrocher le Bac se trouvent face à des concours en français si ils veulent intégrer des écoles supérieures, …etc

    Les enfants Amazighs sont deux fois victimes de la politique de l’Istiqlal:

    – Basculer de la langue maternelle naturelle vers une langue imposée (l’arabe) dans le primaire

    – Après le Bac, basculer des études faites en arabe imposée vers le français.

    D’où la catastrophe dans l’enseignement qui ne peut être réparée par des cartables qui se déchirent dés le deuxième mois.

    « Le latif du parti Istqlale » est utilisé maintenant par les diplômés chômeurs victimes de la politique de ce même parti, devant un parlement dont la majorité soutient un premier ministre issu de ce parti et qui les ignore carrément jusqu’à une manifestation électorale.

  4. @le Riflandais: « Chaoune c’est la vente de kif comme d’ailleurs partous au Maroc, déjà la terre,or la culture du Cannabis c’est plus vers Ketama et region ! »

    Comme partout d’ailleurs dans tout le monde inclut le Liban et le pays des Talibans.

    Cette accusation trouve son origine dans le panarabisme rationnel et enraciné dans cet arabe libanais qui n’aime pas voir un ouvrier laver les vitres de l’hôtel avec un journal écrit en Hebreu.

    Je me pose la question si il sait bien parler le français et si il se trouve parmi des marocains qui parlent en français pourquoi il ne parle comme eux en français. Ou il cherche à imposer son panarabisme qui a menait les arabes vers le sous des pieds des dictateurs arabes.

    :: Panarabisme ::
    ► je dirait plutot le PanaNassrAlla, ou le PanaHizboAlla, ou encore plus précis le Panairanisme ,
    le panarabisme est mort Allah irhmo dans l’esprit de la majorite des marocains qui suivent la cause palestinien, la plus part sont des panahamas, panahizboAlla, panaAhmadiNajad mais surtous avant qq jours panaturc et panaErdoganist
    et la majorité des habitants de chaoune sont des amazighs Rifains qui chante dans leurs chanson traditionale rifain:

    Thamazight is my language, my nation and my identity.
    Thamazgha is my nation

  5. Ok, c’est cool et génial et élogieux de parler et être fier de sa langue maternelle, de connaître ses différentes civilisations, et de rencontrer d’autres cultures qui parlent le même langage.

    La descente de l’article était bonne, mais la fin vraiment décevante quand il dit qu’il a carrément been pissed off, à la vue qu’un journal israelien et le fait que l’hotel accueil des « sionistes ».

    D’abord, business is business, si tu commences à trier tes clients sur le volet des nationalités, surtout dans le commerce de tourisme, tu ne feras pas un rond…

    Et ensuite, il dit ça, car il aspire à une solidarité arabe contre les « sionistes ». C’est désolant de voir un esprit aussi riche parler de cette union mythique entre arabes contre les juifs sionistes.

    C’est l’ennemi religieux, et si on traitait Israel de violeur de libertés, l’accuser de crimes de guerre, des choses plus rationnelles, le débat avancera peut-être plus vite au sein des citoyens internationaux.

    Mais bon, le bloggeur est libanais, je comprends quelque part qu’Israel représente cet ennemi qui les a bombardé à maintes reprises !

  6. I think I would love to hear him lecture about rural development. I’ll keep an eye on his blog. The rest, I’m not a fan and every one is entitled to his opinion.
    However, I fail to see what people above are so passionate about, and more importantly, why do they critique the guy here ?! He’s got a blog, go there…

    Ps: Thanks for sharing Ibn Kafka, nice find, but I’m still sur ma faim here. Where are YOUR comments? Excerpts and emphasis are not enough :p

  7. Riflandais: je connaissais d’avance ta réaction…

    casazone: pfff… et je suis poli.

    shiftybox: je ne comprends comment on peut être choqué de sa réaction à la vue d’un journal israëlien dans un hôtel marocain – du point de vue du refus de la normalisation notamment , même si effectivement la limite à tracer n’est pas évidente dès lors qu’il s’agit de visiteurs israëliens qui pourraient fort bien étre marocains d’origine – et tu reconnais toi-même que pour un Libanais dont le pays a régulièrement été occupé et agressé par Israël, c’est là une réaction assez compréhensible.

    S’agissant des mythes, je crois que le plus grand mythe de tous les mythes politiques dans le monde arabe c’est celui qui veut que le soutien des opinions arabes à la cause palestinienne soit un mythe… Les différents sondages organisés dans les pays arabes du Maroc au Golfe depuis 2001, les manifestations et mobilisations populaires (au Maroc, c’est simple, les principales manifestations populaires depuis l’indépendance ont été les manifs de soutien à la Palestine, contre la guerre du Golfe et l’invasion de l’Irak, sans compter les funérailles de Mohammed V et Hassan II), voire les observations que chacun peut faire autour de soi Maroc ou dans la plupart des autres pays arabes montrent bien la place toute particulière qu’a la question palestinienne au sein des opinions du monde arabe. S’il y en qui croient avec ferveur à ce mythe, c’est bien les dirigeants arabes, honteux et relativement discrets dans leur alliance avec Israël. Après, le fait que cette mobilisation n’aboutisse que peu, c’est bien évidemment lié aux dictatures en place dans nos pays.

    S’agissant du panarabisme, il y a des réalités paradoxales – 22 Etats, dissensions, différences régionales marquées, mais aussi communauté linguistique et culturelle indéniable: si on peut regarder Al Jazeera dans un café populaire à Sanaa, Chefchaouen ou Le Caire, on n’aura pas les mêmes références dans un bar à Bratislava, Manchester ou Périgueux.

    youssef: well, I have a different background and would not share all his impressions. I obviously share his sense of Araab solidarity, and I share the statement of solidarity expressed by one of his Moroccan interlocutors towards the Lebanese resistance. I liked the part on the accents: I have often heard the most idiotic comments myself – a Moroccan girl telling me I have a Québecois accent (not really), an Egyptian woman telling my wife that I have a French accent while speaking English (if anything, I have a Swedish accent, and Britons often take me for one of their own)… As for the drugs, I certainly am in favor of legalisation – no reason why alcohol should be tolerated in Morocco while cannabis isn’t.

    Voilà…

  8. @IK : Il faut aussi savoir que la région Chaouen / Ouazzane a été longtemps habitée par les marocains de confessions juives. Lorsqu’on a vendu ces derniers dans les 60’s, il faut reconnaitre qu’ils sont de bon sang pour revenir visiter leur terre, spoliée par ailleurs. Ils sortent un passeport marocain au milieu du journal Maarif :)

  9. AzUL

    @Minour : exactement c’est ce que je disait plus haut .. mais bon !

    il faut attendre qu’un zalama(un terme qui veut dire mec en palistinein dialect) lebanais qui n’a même pas pris la peine de connaitre l’histoire des amazighes et l’histoire de cette région et de cette ville rifaine pour importer la version panarabiste de ce conflit chez nous au Rif.

    pour être plus précis ils sont des amazighes rifains de confusion juifs,

    je cite l’historien shlomo Sand (qui fait tombe l’un des mythe historique lesquelles se base l’idéologie sioniste ) :

    «Comment en êtes-vous arrivé à la conclusion que les Juifs d’Afrique du Nord descendent de Berbères convertis ?

    Je me suis demandé comment des communautés juives aussi importantes avaient pu apparaître en Espagne. J’ai alors vu que Tariq Ibn-Ziyad, commandant suprême des musulmans qui envahirent l’Espagne, était berbère et que la majorité de ses soldats étaient des Berbères. Le royaume berbère juif de Dahia Al-Kahina n’avait été vaincu que 15 ans plus tôt. Et il y a, en réalité, plusieurs sources chrétiennes qui déclarent que beaucoup parmi les envahisseurs d’Espagne étaient des convertis au judaïsme. La source profonde de la grande communauté juive d’Espagne, c’étaient ces soldats berbères convertis au judaïsme. », Sholmo Sand, professeur au département d’Histoire de l’Université de Tel Aviv.

    Fin de citation

    ► Le paradoxe ici que ceux qu’ont aider les juifs marocains a faire l’immigration en groupe vers l’entité sioniste c’est le M5 et hassan II et leurs régime panarabiste Franco-Makhzanien , les preuves a l puis sur ce sujet

    ► l’autre paradoxe ici c’est le gouvernement marocain panarabiste qui refuse de boycotter l’entité sioniste et qui continue a la coopération et les échanges économiques avec l’entité sioniste alors que dans son discourt official panarabistes joue au Taqiya pro Palestine ..

    Donc les amazighes Rifains sont plus honnêtes et plus cernes dans leurs discours et dans leurs pratiques par rapport a cette cause palestinien que ces libanais panarabistes qui continue a faire des affaires avec les sionistes dans les différentes holdings usa, canada, Suisse, et voir meme Bayrouth je passe et vient nous donner des leçons sur un hôtel qui met des journaux hébreux a la disposition de concitoyens et clients ces amazighes rifains juifs qui visitent leurs pays un droit légitime .

    ►Donc Non a tout tentation d’importation de l’approche panarabiste de palestino-sioniste conflit au Maroc

    oui la légitimité de défendre de la cause palestinien contre l’occupation sioniste

    Oui a une approche marocaine amazighe originale sur ce conflit loin de tout forme de discrimination racisite d’antijuif anti-juidaisime et

    Oui pour une approche marocaine amazighe originale contre tous forme de fascisme sioniste qu’il soi ou panarabist, antiamazigh, franco-makhazanien, qui prends les priorités et les vrais problèmes des marocains au Maroc comme une priorité

    Amazighement,
    Le Riflandais

  10. @Le Riflandais : entre nous, la question des origines est pour moi une simple question de mémoire! Ce qui m’importe aujourd’hui, c’est la citoyenneté!

  11. AzUL Mounir

    ================================
    Citoyenneté ou Troupeau du Berger ?
    ================================

    @Mounir je te cite : « Ce qui m’importe aujourd’hui, c’est la citoyenneté!»

    ►or la question qui se pose ici c’est quoi au juste la définition la citoyenneté ?

    vue que on est dans le contexte francophone alors je vais prendre une définition de l’une des sources les plus crédibles dans le sphère académique francophone je parle ici de la définition de la sociologue française Dominique Schnapper membre actuelle du Conseil constitutionnel français :

    je la cite de son livre quelques passages de la définition de la la citoyenneté :

    ►◄
    La citoyenneté a d’abord un sens juridique.

    [....... le passage très intéressant et le suivant ...... ]

    Mais la citoyenneté est aussi le principe de la légitimité politique. Le citoyen n’est pas seulement un sujet de droit. Il est détenteur d’une part de la souveraineté politique.
    C’est l’ensemble des citoyens, constitués en collectivité politique ou en « communauté des citoyens », qui, par l’élection, choisit les gouvernants. C’est l’ensemble des citoyens qui est à la source du pouvoir et qui justifie que les décisions prises par les gouvernants soient exécutées. C’est l’ensemble des citoyens qui contrôle et sanctionne l’action des gouvernants issus de l’élection. Les gouvernés reconnaissent qu’ils doivent obéir aux ordres des gouvernants parce que ceux qui leur donnent ces ordres ont été choisis par eux et restent sous leur contrôle.

    et rajoute un passage très intéressant
    «La citoyenneté se fonde en effet sur l’idée que par delà les différences et les inégalités, tous les hommes sont égaux en dignité et qu’ils doivent être traités juridiquement et politiquement de manière égale»

    Fin de citation
    source : Qu’est-ce que la citoyenneté ? » (Paris: Gallimard, Folio) 2000

    Est ce que dont la citoyenneté d’après cette définition existe au Maroc

    ► La réponse est NON d’une chercheuse marocaine a la prestigieuse Stanford University Dr.Hind Arroub qui reponds a cette questions avant une semaine dit qu’au Maroc avec la régime politique de Makhzen telqu’il existe actuellement:

    la citoyenneté n’existe pas vue que je la cite :

    «Les marocains sont des troupeaux et non pas des citoyens , et il n’existe pas des citoyens dans un pouvoir absolue , et que la relation entre les marocains et la monarchie est une relation qui illustre un pouvoir Absolutisme ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Absolutisme ) au sence de philosophe Thomas Hobbes théoricien du pouvoir absolu »

    Fin de citation , la chercheuse Marocain Dr.Hind Arroub, Stanford university
    (

    http://fsi.stanford.edu/events/autocracy_ten_years_on_how_change_supports_continuity_in_morocco_and_jordan/

    )

    source : http://www.hespress.com/?browser=view&EgyxpID=21737

    Donc on conclus que la citoyenneté n’existe pas au Maroc de 2010, c’est une pur utopie Makhzaniene :-)!

    Amazighement,
    Le Riflandais

  12. AzUL

    je me cite de ma premier intervention :

    «D’ailleur ce libnais lui meme ne la maitrise pas vue que la majorite des libnais parle plutot un dialect de l’arabe qui s’apple achamiya qu’est tres loin dans langue arabe originale que ont rouve par exemple au Yamane, Irak , et chez les tribus arabes de pays de Golf.

    Les libnais ont un problem de la femminitisation des phrase masuclins et ils sont tous sauf les meilleurs parleurs de langue arabe,! »

    pour ne pas dire que mes propos sont ractionaires voici une confirmation d’un article qui date d’hier le 16.06.2010 journaliste libnais de la bbc correspondant de la bbc quelque citations :

    ►Le Titre : Campaign to save the Arabic language in Lebanon
    Campagne pour sauver la langue arabe au Liban

    05:32 GMT, Wednesday, 16 June 2010 06:32 UK
    By Hesham Shawish
    BBC News, Beirut

    Je cite de cet article de la BBC Beirut ,

    ►Most Lebanese youth speak a mixture of Arabic, French and English

    ► »It’s frustrating to see young people who want to speak their mother tongue articulately, but cannot string a sentence together properly, » she said at the Notre Dame de Jamhour school in the Lebanese capital.

    ►Arabic is the official language of Lebanon, but English and French are widely used.

    ► Some even speak to their children in French or English in the home.

    ► The classical language is almost never used in conversation – it’s only heard on the news, in official speeches, and some television programmes.

    source :

    http://news.bbc.co.uk/2/hi/world/middle_east/10316914.stm

    c’est exactement ce que j’ai dit dans mon intervention sur les libnais et la langue arabes,

    le Maroc est un pays Amazighe donc si on maitrise pas
    une langue etrange l’arabe ou autre c’est pas si grave,

    or le problem c’est chez vous par contre au Lebon c’est un pays arabe qu’est entrin de perdre sa langue maternelle l’arabe

    alors cher Rami Zurayk tu vois les espagnoles ont raison quand ils disent avant de geter des pieres sur qq1 il faut se rasurer que ta maison n’a pas de Vitrines :-)

    Amazighement,
    Le Riflandais

  13. la haine des peuples arabes pour les juifs est de notoriete publique, avec ou sans israel. c’est tant mieux si les dictateur sont la norme dans le monde arabe afin de moderer cette haine qui existe depuis plusieurs siecles.

  14. @Le Riflandais: « le Maroc est un pays Amazighe donc si on maitrise pas une langue etrange l’arabe ou autre c’est pas si grave, »

    t’as raison … même je suis et j’ai un tête d’arabe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :