Ce n’est pas de votre faute.

Ce n’est pas de votre faute...

Voilà le titre d’un post unique de Houda. Vous la connaissez sans doute de Twitter  – sous le nom de @Lm9dma. Elle vient de consacrer un post sur son expérience personnelle de viol – elle note à juste titre que le viol est surtout une question de pouvoir, et moins de sexe. Suite à l’affaire Amina Filali, cette jeune adolescente violée et contrainte d’épouser son violeur, et qui s’est suicidée après quelques mois de mariage qu’on imagine malheureux, un débat s’est emparé du Maroc. Au Maroc, société dure envers les faibles, la victime du viol est la première coupable: jupe trop courte, au mauvais endroit au mauvais moment, et qu’a-t-elle fait pour décourager son agresseur car, après tout, les hommes resteront des hommes.

Il est facile pour un homme de donner des leçons – faute de statistiques marocaines fiables, on peut supposer que, comme dans les pays occidentaux mieux dotés statistiquement parlant, une partie conséquente des viols a lieu au sein du couple, de la famille ou du cercle d’amis ou de collègues, et c’est dans ces cas-là qu’il est sans doute plus difficile de porter plainte. Mais la conclusion de Houda est convaincante – à nous, ses concitoyens, et à l’Etat de faciliter la tâche des victimes:

Mon histoire, encore une fois, n’est qu’un récit parmi des millions d’autres mais il m’a semblé être de mon devoir de la partager. J’ai moi-même porté plainte dans l’heure où l’agression a eu lieu, mais porter plainte contre deux inconnus dont le cerveau persiste à vouloir refouler les traits, ce n’est pas chose facile. Porter plainte contre un individu que l’on peut nommer, que l’on peut montrer, que l’on peut décrire à la police et porter en jugement, c’est une autre histoire. Et ça peut changer des vies. Peut-être pas les vôtres, mais cela peut prévenir un autre viol, voire plusieurs autres. Cela peut changer la vie de femmes qui comme vous pourraient se retrouver sous les griffes des mêmes brutes impunies. Mesdames je le sais, l’expérience est terrifiante, et les interprétations de l’article 475 du code pénal restent des spectres braqués sur vos témoignages, mais à chaque fois qu’il est possible parlez-en, si vous êtes en sécurité, si c’est la honte qui vous assaillit ou le courage qui vous manque, faites-le, parlez-en, portez plainte, défendez-vous.

Vous n’êtes pas une exception, vous n’êtes pas seule au monde. Et dans le monde que j’aurais inventé, vous n’auriez plus jamais eu à l’être.

Ce n’est pas de votre faute.

About these ads

3 Réponses

  1. Une leçon de courage

  2. Afin de poursuivre sur le sujet, je vous propose ce document qui explique les difficultés de la victime pendant et après l’agression.
    Certaines de ces réactions permettent de mieux comprendre et combattre les réflexions des agresseurs.
    Voici le lien :

    http://www.memoiretraumatique.org/assets/files/doc_violences_sex/cons_troubles_psychotrauma_sur_prise_en_charge_victimes_de_viols.pdf

  3. Houda l’inconsolable, la téméraire, Houda "la plaie ouverte" d’un Maroc que l’on voudrait voir réformer de fond en comble, parce qu’il est archaïque et persécuteur envers les faibles, votre courage à dévoiler votre "infamante blessure" et votre sens civique à vouloir corriger l’injustice par le Droit vous honorent! Je vous félicite pour cette leçon de courage et de lucidité qui transparaît dans votre récit, comme des trophées qui singularisent davantage le Statut de la Femme Maocaine (qui le mérite bien).Chère Houda, vous ne pensez pas bien dire en parlant de milliers de "cas" comme le vôtre: il n’y a pas une famille au Maroc qui ne connaît un "cas" semblable parmi les siens, mais que les convenances "conservatrices" empêchent de révéler…
    Quant à toi Ibnkafka, merci de continuer à défendre les bonnes causes (comme tu le fais si bien!), et ne lésine pas à mettre ta brillante formation de juriste au service de ton pays. En dépit des apparences, tôt ou tard ils finiront par porter leurs fruits…Le peuple marocain est assoiffé de justice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 108 autres abonnés

%d bloggers like this: