Ce que Marat peut nous apprendre sur la militance en 2013

La lecture des révolutionnaires français a l’avantage sur celle des révolutionnaires d’autres époques d’être plus agréable, dûe au style de la langue de l’époque, qui n’a probablement jamais été dépassé depuis. La biographie des intéressés y contribue aussi – on peut ainsi parcourir avec effarement les Oeuvres complètes de Saint-Just en collection Folio, et se rendre compte qu’elles font environ 1.300 pages, et que Saint-Just fut conventionnel et membre du Comité de salut public avant de mourir guillotiné avec Robespierre le 10 thermidor de l’an II à l’âge de… 27 ans.

L’actualité de leurs écrits ne cesse de frapper le lecteur, comme ce passage de Jean-Paul Marat, l’ami du peuple (nom de son journal, publié quasi-quotidiennement jusqu’à son assassinat par la royaliste Charlotte Corday, et que l’on trouve intégralement sur l’extraordinaire site de la Bibliothèque nationale de France, Gallica)

O mes concitoyens, hommes frivoles et insouciants, qui n’avez de suite ni dans vos idées, ni dans vos actions, qui n’agissez que par boutades, que pour chasser un jour avec intrépidité les ennemis de la patrie, et qui le lendemain vous abandonnerez aveuglément à leur foi, je vous tiendrai en haleine, et, en dépit de votre légèreté, vous serez heureux, ou je ne serai plus. (L’Ami du Peuple, n° 28 du 8/10/1789)

Comment ne pas se sentir personnellement visé, ni sentir les ravages de la facilité d’utilisation des réseaux sociaux, qui pour beaucoup remplace le travail politique réel? Et comment ne pas penser à l’Egypte, qui célèbre l’armée le 3 juillet 2013 après l’avoir chassée (enfin, presque) du pouvoir en juin 2012?

On ne lit pas assez les classiques.

About these ads

5 Réponses

  1. Le pédagogue :

    La mascarade dite « politique » au Maroc, où la réalité est celle d’un régime tyrannique, un régime qui veut durer en terrorisant les populations, montre toujours les hypocrites des partis dits « politiques », s’adonnant à la danse lascive pour faire partie du « harem », ne serait –ce que pour un court instant, afin de satisfaire les désirs de son tenancier.
    Bien sûr, il y a la phraséologie trompeuse qui a fait, qui continue de faire et qui fera des victimes sans nombre, dans tous les domaines, mais cela n’empêche pas, n’a pas empêché et n’empêchera pas ces hypocrites de poursuivre leur fonction de « chiikhaate ».
    (De l’arabe ″achchaykha″ au singulier, féminin de ″achchaykh″ (chchiikh), qui veut dire personne âgée, mais désigne, dans l’usage courant, un chef de clan ou de tribu (pluriel, choyoukh, chyoukh).
    Au Maroc, le mot au masculin désigne un indicateur placé par l’administration pour tenir informé le représentant du ″ministère de l’intérieur″, le caïd, des faits et gestes des populations sous sa surveillance, mais s’applique aussi au chef d’une troupe de chiikhaate (pluriel de chiikha).
    ″Chchiikhaate″ désigne les putes participant par des danses lascives et des chants qui vont avec, à entretenir la débauche en de multiples occasions).
    Il arrive que « chchiikhaate » soient autorisées à ouvrir leurs maisons closes.
    (Le ″jeu de mots″ n’en est pas un).
    « Harem » et « maisons closes » restent, bien entendu, sous l’œil du proxénète en chef, le système colonialo-impérialo-sioniste, qui veille à ce que la turpitude (alfahchaa-e) s’étende et n’épargne aucun des « États » dits « musulmans ».
    Le proxénète en chef se charge par ailleurs d’entretenir le discours sur ce qu’il appelle « l’islam de tolérance », qu’il assimile aux maisons du même nom.

  2. C’était une révolution (laique) de la bourgeoisie pour la bourgeoisie…
    Nous autres, arabes, avons encore beaucoup de travail pour effacer les dégâts causés dans notre psyché par la mythologie des « Lumières »… Pauvres de nous.

  3. il serait certes absurde de comparer nos  »révolutions » à cette sacrée révolution française jamais égalée ou surpassée en termes de prestige intellectuel et politique, d’engagement et de réformes… pourtant, nos apprentis révolutionnaires égyptiens et autres  »révolutionneux » bavards non seulement osent cette comparaison mais vont plus loin : l’égypte aurait accompli deux révolutions en 2 ans ! n’est ce pas magnifique…!

    au point ou on en est…autant oser l’ironie, l’absurde et la moquerie de nos révolutionnaires de pacotille…et se demander si c’était pas un militaire quasi bédoin du nom de Kadhafi qui soit l’unique révolutionnaire que ce monde arabe ait connu !! plus jeune en tous cas et avant de sombrer dans la cocaine ou les psychotropes il ne radotait pas vraiment dans ses premiers discours encore accessibles sur youtube… à force d’être dégoûté par les chefs arabes il aurait sombré dans la drogue, la magie noire, la bestialité sexuelle et la folie au point de se jurer de dilapider le petrole en Afrique noire et aller jusqu’à sommer l’ONU d’accorder un siège permanent à ce continent en  »réparation » du colonialisme…en plus de dénoncer le conseil de sécurité et l’accuser de promouvoir l’insécurité dans le tiers monde ! il préconisait la solution d’un seul État en Palestine; Palestiniens et Israeliens cohabitent dans une démocratie…! il execrait l’islamisme / wahabisme politique et considérait le despotisme religieux des Al Saoud et leurs homologues du Golf comme une plaie dans le monde arabe ! il se rendait aux sommets Arabes pour dire aux chefs d’états ce qu’il pense d’eux…et enfin, il fait pitié lors de son lynchage et mise à mort bestiale sur la carosserie d’un pick up par des  »révolutionnaires » et devant l’égoût ou il fut pris lui et ses gardes tous exécutés sur le champs ! bref, ses détracteurs ne lui donnèrent même pas la chance d’une mort de tyran…mais celle d’un chien si on peut dire…

    on le comparera pas aux révolutionnaires français, mais Kadhafi s’exprimait dans un arabe bédoin mais riche (sa langue maternelle) très proche de l’arabe classique. il pouvait discourir pendant des heures, chasser les mouches à l’aide d’un machin, tout en traitant l’occident de moins que rien, ou prétendant qu’il a remis le pouvoir au peuple en 1977…bref, je crois qu’il faut admettre que Kadhafi à compris que les arabes se foutent du monde et d’eux mêmes, et qu’il se foutait d’eux et du monde en représailles !

    en France, la révolution à légué un patrimoine universel et un état qui dure depuis deux siècles…chez nous, les  »révolutions » sont un concept encore très incertain… tout comme nos  »révolutionnaires »…jusqu’à nouvel ordre en tous cas !

  4. Le pédagogue :

    À Jamal :

    Je suis désolé, mais je n’ai pas compris grand-chose à ton intervention.
    Merci de bien vouloir m’expliquer plus simplement.

  5. Salam,
    Je pense que ce livre :
    De l’idéologie islamique française

    http://www.nawa-editions.com/topic1/page9.html

    Est un point de base pour comprendre d’où on vient et où on va en ce qui concerne la révolution francaise, la laicité, etc..

    Abdellatif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :