«La laïcité ou la mort»

Lu dans Libération (Paris):

«La laïcité ou la mort»
Mathieu Lindon
Libération samedi 5 juillet 2008

En 1995, quand le Front national a conquis quelques mairies, l’une d’elles a vite pris comme mesure a priori un peu répugnante d’ajouter du porc dans les repas des cantines scolaires afin que les enfants musulmans (et juifs) ne puissent plus en profiter. Le Parisien raconte qu’en 2008, une école de la région parisienne, qui ne servait que des repas sans porc, s’est vue contrainte de réintégrer cette viande dans sa cantine sous la pression des partisans de la laïcité. Ce qui, il y a treize ans, était un mal absolu semble curieusement devenu un symbole du bien. Quand il y a eu l’affaire du voile, qui paraissait également dirigée autour d’une religion en particulier plutôt que contre le mysticisme en général, au moins c’était sous un prétexte inattaquable, les droits de la femme. Mais le jambon ? Le porc n’est pas un loup pour la femme et ne pas en manger pourrait ne pas avoir de conséquences traumatisantes. On a l’impression d’une décision ad religionem, contre le Dieu de l’islam, et d’une discrimination qui, pour être voilée, n’en est pas moins négative. On devrait aussi empêcher les petits garçons de faire pipi à l’école pour qu’ils n’aient pas à dévoiler leur éventuelle circoncision, signe ostensible s’il en est. Pendant le ramadan, les Restos du cœur seraient autorisés à offrir des festins, mais uniquement à déjeuner. Afin que les musulmans ne soient pas favorisés par leur abstinence, on pourrait contraindre les conducteurs à boire avant de prendre le volant (c’est ça, l’intégration : «Il est des nôtres, il a bu son coup comme les autres»). Il faudrait penser aussi à ajouter des œufs durs dans les salades de pommes de terre de nos cantines pour que les végétariens ne profitent pas indûment de notre gastronomie. (…)

19 Réponses

  1. Waww ! je l’ai lue la chronique de Mathieu Lindondans libé de samedi, cachée dans tout petit coin, et comme d’hab elle sort du lot (avec les chroniques de Pierre Marelle autre grande plume dérangeante du quotidien). Je me suis dit tiens cette chronique c’est le genre des écrits qui devraient plaire à ibn kafka et à Ayoub🙂. C’était samedi dernier dans un bar tabac dans un petit village de la normandie. Je pense pas souvent à toi mais voilà ce jour là c’est arrivé🙂
    Et voilà tu l’as bloguée ! Cette chronique là.
    Et d’avoir vu si juste je n’en suis pas peu fier.

  2. T’aurais dû faire un pari…

    Et puis, purée de ta race, Deauville n’est pas vraiment un petit village de Normandie… Tu as perdu bcp au casino?

  3. oui Ik… j’ai perdu . j’ai perdu la tête : quelle d’idée quand même que de penser à Ibn Kakfa et Ayoub en lisant une chronique dans un journal quelque part.
    j’ai perdu la raison donc🙂
    A ma décharge : celui qui n’a jamais perdu la tête c’est qu’il n’a pas de tête à perdre🙂

  4. « quelle d’idée quand même que de penser à Ibn Kakfa et Ayoub en lisant une chronique dans un journal quelque part » – tu manques d’imagination, ce doit être ça…

  5. C’est un tout un modèle d’intégration qui est remis en cause, mais cela ne veut pas dire qu’il est nécessairement faux. En France, l’intégration passe nécessairement par un moule unique et réducteur des valeurs de la république. En Angleterre ou en Amérique, le respect du communautarisme a été à l’antipode de la France le moyen de garder son identité tout en respectant le minimum syndicale de vie commune, mais le précédent du « londonistan » a mis à rude épreuve ce modèle.
    J’avoue n’avoir pas une vision claire d’un modèle qui marche par ailleurs.

  6. Les Marocains francophones, et notamment ceux résidant au Maroc ou en France, feraient bien de ne pas reprendre un peu trop facilement à leur compte la version romancée des faits qui est faite en France sur l’exemplarité du « modèle français d’intégration » (no sniggering!) et sur l’abomination que constituerait les modèles concurrents d’intégration (j’aime pas trop ce terme – intégrer à quoi?), principalement celui présenté abusivement comme anglo-saxon et qui sans doute plus répandu en Europe que le modèle jacobin.

    Pour avoir personnellement connu autre chose je suis devenu radicalement allergique au chapelet de lieux communs, axiomes, contre-vérités et slogans que charrie avec lui le discours sur le « modèle français d’intégration ».

  7. N’allons pas plus loin et parlons juste de ce qu’il en est :

    Les parents qui inscrivent leurs enfants dans les écoles parisiennes remplissent chaque début d’année une fiche où ils spécifient si leurs enfants mangent ou pas du porc. Ils précisent aussi s’ils ont des allergies vis à vis de certains aliments. Et ceci en n’oubliant pas de payer chaque début de trimestre un pécule pour la cantine.

    Dans le cas où le plat du jour à la cantine comprend du porc, il est prévu un autre plat pour les enfants qui n’en mangent pas.

    J’ajoute aussi et cela ne peut échapper à personne que la religion judaique interdit aussi à ses ouailles de manger du porc et donc le journaliste au lieu d’écrire :

    […On a l’impression d’une décision ad religionem, contre le Dieu de l’islam, et d’une discrimination qui, pour être voilée, n’en est pas moins négative…]

    aurait du écrire :

    […On a l’impression d’une décision ad religionem, contre le Dieu de l’islam et du judaisme, et d’une discrimination qui, pour être voilée ou « kippaisée », n’en est pas moins négative…]

    Enfin s’il y tient en attendant qu’il enfante afin qu’il connaisse les us et coutumes de la cantine qui nourrira ses protégés.

  8. Il n’est pas dans son tort pourtant: je me rappelle d’un reportage, avant le vote de la scélérate loi sur l’interdiction du voile, où Alain Seksig, haut fonctionnaire de l’éducation nationale, s’indignait de ce que tu décris, faisant un parallèle de très bon goût avec la persécution nazie. Il estimait que la laïcité imposait de forcer tout le monde à manger du porc – je caricature légèrement…

  9. Ceux-là s’appellent les intégristes de la laicité.

    Sinon, juste pour le fun je dirai qu’un modèle a quand même vocation à être copié ou imité. Le modèle français personne ne cherche à le copier ni à l’imiter. Dans ce cas, pouvons-nous parler de « modèle » ?

  10. Le comble du comble dans cette histoire de cantine assaisonnée avec la laicité accompagnée des ingrédients « Hallal » et « Haram » est que meme lorsqu’il ne s’agit pas du porc et qu’il est question uniquement d’un plat du jour où le steack fraternise avec des frites : La viande n’est pas « Hallal ». Surgelé par ci surgelé par là…

  11. La laïcité ou la mort? C’est plutôt la laïcité dans le lard!

  12. J’ajoute aussi et cela ne peut échapper à personne que la religion judaique

    Bien sûr, ce n’est pas l’Islam en particulier qui est visé. Tout comme la loi contre les signes ostensibles religieux ne visait pas spécifiquement le voile, les français sont mis sur un pied d’égalité. Les catholiques par exemple sont à la même enseigne que les autres: si tu vas à l’école en portant une croix de 17 kilos, 1 mètre de long et 50cm de large, accrochée au cou, tu seras soumis aux mêmes sanctions que tous ces israélites qui ont été privé d’éducation pour le bien de tous parce qu’ils refusaient de retirer la kippa.

  13. Ca raisonne un peu comme le fameux slogan ‘socialismo o muérté’ qui nous semble tellement indigeste pour tous les estomacs prétendument démocrates. Le model anglais était fascinant par sa tolérance, dommage qu’il n’ait pu nourrie des tendances à la cœxistence comme il était présumé le faire. Au lieux de ça il allait devenir un terreaux pour les enragés du monde et les adeptes de ‘ l’éxplosisme’. Il parait que la misère obstrue à la conscience la perception des valeurs de la diversité et du multiculturalisme. Mais le principe n’est pas encore enterré. Après l’admission du turban sikh à la police de sa majesté et le consentement dans l’école public d’une éducation religieuse spécifique a chaque communauté.. voilà que la charia est considérée comme une source pour les loi du royaume britannique . God save the queen !
    Hasan deux quant à lui était contre l’intégration de ‘ses sujets’ et il a mainte fois dévoilé le fond de sa pensé sur le sujet et a fini par énerver Mitterrand. Celui-ci ne manquera pas de le lui faire payer chère. Il l’a conduit au bûché médiatique et lui a fait subir une attaque systématique orchestré par les média public. Le tout allait être couronné par la publication célèbre et très médiatisé ‘Mon ami le roi ‘ qui était un lynchage dans les règle de l’art. On ne pouvait être plus rancunier ! Et pour quel raison ? Pour Une simple opinion !! Aller comprendre !

  14. L’important est dans la variété et le choix. Que l’on réintroduise de la viande de porc tout en maintenant les autres viandes dites halâl…cela me semble relever du bon sens.
    Ajouter au menu des plats végétariens c’est bien aussi.
    Il faut donc oeuvrer dans le respect de la liberté de croyance individuelle de tout un chacun.
    Non aux fanatismes et obscurantismes de tous bords!

  15. « voilà que la charia est considérée comme une source pour les loi du royaume britannique » – ce n’est pas du tout ce qu’a dit Lord Phillips of Worth Matravers, le Lord Chief Justice, président de la chambre judiciaire de la House of Lords.

    Extraits: « Those who come to live in this country must take its laws as they find them.

    (…) (désolé pour ce smiley de m…, j’arrive pas à le dégager de là)

    It was not very radical to advocate embracing Sharia Law in the context of family disputes, for example, and our system already goes a long way towards accommodating the Archbishop’s suggestion. It is possible in this country for those who are entering into a contractual agreement to agree that the agreement shall be governed by a law other than English law. Those who, in this country, are in dispute as to their respective rights are free to subject that dispute to the mediation of a chosen person, or to agree that the dispute shall be resolved by a chosen arbitrator or arbitrators. There is no reason why principles of Sharia Law, or any other religious code should not be the basis for mediation or other forms of alternative dispute resolution. It must be recognised, however, that any sanctions for a failure to comply with the agreed terms of the mediation would be drawn from the laws of England and Wales. So far as aspects of matrimonial law are concerned, there is a limited precedent for English law to recognise aspects of religious laws, although when it comes to divorce this can only be effected in accordance with the civil law of this country. »

    Pour résumer: Lord Phillips a simplement dit qu’en matière contractuelle, et partiellement en matière de droit familial, il est loisible aux parties de choisir le droit applicable, et indiqué cette option à ceux des musulmans qui souhaiteraient la choisir.

  16. […Bien sûr, ce n’est pas l’Islam en particulier qui est visé. Tout comme la loi contre les signes ostensibles religieux ne visait pas spécifiquement le voile…]

    Je ne parle ni de voile ni de la loi contre les signes ostentatoires religieux dans les établissements publics votés en 2005. On parle de l’école républicaine laique, d’enfants de parents croyants ou agnostiques ou athés et des cantines.

    Haram, Hallal ou Casher : à chacun ses gouts et ses choix culinaires en respectant ses propres préceptes religieux.

    NB: Une fonctionnaire française de souche s’est vu refuser de porter sa petite croix dorée dans une administration donnée. C’est vrai que c’est un cas isolé puisque l’église est devenue un endroit presque désert…

  17. Une fonctionnaire française de souche s’est vu refuser de porter sa petite croix dorée dans une administration donnée. C’est vrai que c’est un cas isolé puisque l’église est devenue un endroit presque désert

    Faut avoir de la m… dans les yeux pour ne pas voir toutes les croix.
    Et, en PS: la proportion des cathos à l’église n’est pas moindre que celle des musulmans allant à la mosquée en France.

  18. Mon fils de 11 ans m’a chargé de vous poster ce commentaire :

    « Je confirme ce post de (momo fils de Jacqueline), je suis inscrit dans une école catholique privée et on a à la cantine chaque jour deux repas au choix. La viande de cochon est servi qu’une à deux fois par semaine et bien sur avec un autre repas sans cochon. Même en n’étant pas catho, j’assiste aussi au cours de catéchisme et à la messe comme tous les élèves et ça depuis la maternelle jusqu’au collège, alors que je ne suis pas obligé car je peux avoir une dérogation… »

    ça c’est mon commentaire :

    Je suppose que c’est une pratique courante de tous les établissements qui se respectent et qui respectent la diversité de leurs élèves !

  19. @Shaheen

    C’est dommage que tu oublies ta bonne éducation en utilisant des expressions vulgaires. Il y a des enfants qui te lisent quand meme…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :