Le Matin du Sahara Watch: « A Sidi Ifni, l’Etat et la patience des forces de sécurité, ont évité le pire ! »

Je m’en voudrais de paraître ignorer Le Matin du Sahara et ses éditoriaux, qui n’ont rien à envier à ceux de L’Economiste:

Alors, la question se pose: qu’est-ce qui pousse d’aucuns à persister dans leur mauvaise foi ? Que veulent, en somme, ces gens ou groupes qui persistent et signent pour mettre l’affaire de Sidi Ifni sur un brasier ? Ce n’est pas seulement une volonté des associations, de certaines ONG qui ont pignon sur rue à l’intérieur comme à l’extérieur du Maroc, de s’agiter pour leur plaisir.

La chaîne « Al Jazeera » leur sert de porte-micro, quand ce n’est pas de porte-drapeau. Elle le fait avec d’autant plus d’empressement qu’elle continue de nourrir la même- sinon plus- hostilité au Maroc, à son peuple et à ses institutions. Elle est devenue le vecteur de l’antimarocanisme primaire.
(…)

L’enquête comme la recherche des coupables se poursuivent, mais certains préfèrent déjà conclure et culpabiliser les autorités. Celles-ci ont peut-être mal géré le processus de crise, comme le prétendent certains, mais elles ont été patientes et n’ont jamais manqué de sang froid. Jusqu’au jour où un pourrissement menaçait et les activités du port de Sidi Ifni et le contenu des camions de transports de poisson, soit quelque huit millions de tonnes.
(…)
A Sidi Ifni, l’Etat et la patience des forces de sécurité, ont évité le pire !

%d blogueurs aiment cette page :