Fouad Ali el Himma, « un jeune qui a tout abandonné »

Quand les éditorialistes du Matin du Sahara et de L’Economiste font relâche, on peut compter sur la première comédienne du Royaume, Touria Jabrane, accessoirement ministre de la culture, qui éblouit les foules dans Tel Quel d’il y a une semaine:

Mais qui avait proposé votre nom au roi ?
Franchement, je n’en ai pas la moindre idée.

Ce ne serait pas, par hasard, Fouad Ali El Himma, l’ami que vous avez soutenu lors de sa campagne électorale ?
Durant les élections, j’ai soutenu toutes les forces vives qui voulaient travailler pour le pays. J’ai aussi apporté mon soutien à plusieurs candidats de l’USFP, comme Habib El Malki et Latifa Jbabdi. Je me suis aussi affichée avec Nabil Benabdellah et Fouad Ali El Himma. Cela dit, El Himma nous donne l’exemple. C’est un jeune qui avait tout : une grande responsabilité et le pouvoir. Mais il a tout abandonné pour servir une région longtemps marginalisée. J’ai fait des tournées dans les campagnes, je connais les Rhamna aussi bien que Casablanca. La population y vit dans la misère : des patelins sans eau, ni électricité, ni écoles. Rhamna est seulement à 70 kilomètres de Marrakech, mais elle en est à des années-lumière en termes de développement.

14 Réponses

  1. Deux petits commentaires:

    Ma mere qui est une femme de bon sens n’a rien trouve a me dire apres la nomination que: Est ce qu’il n’ y a plus personne de valable dans ce pays pour prendre Touria Jabrane comme ministre? J’ai mis cela sur le compte du mepris des gens de theatre et des artistes et sur un peu de mysogenie meme chez les femmes.

    Et puis, quand les soit disant progressistes se recalment de l’ideologie et n’ont plus de reference que Fouad Ali El Himma, que peut -on dire? a part « Lahoula wala kouata illa billah al3alyie alhadiim »

    Cordialement

  2. « […] Mais il a tout abandonné pour servir une région longtemps marginalisée. »

    Quand j’entends ou je lis des phrases pareilles, mon cerveau réptilien prend le dessus (!) et j’ai d’un coup envie de donner des claques à ceux qui les tiennent.
    Mais M**** c’est quoi ce tribalisme qui nous mine encore en 2008 ?!!!
    Un tel responsable national et non pas régional est de Tanger, il oeuvre pour cette ville et accessoirement pour la région. Un tel est de Marrakech il fera pariel. Idem pour un tel autre de Fes, Agadir, Laayoune etc…
    Et la vision globale et intégrée du pays elle est où ?

    Et comme si cette vision tribale, fragmentée, partielle et déformée du pays ne suffit pas. Même quand ils l’appliquent ce n’est que pour servir leurs intérêts personnels.

  3. Bien sûr, le bon sens veut que personne ne tienne compte des propos de Touria Jabrane, qui non seulement a accédé à ce poste par un soutien de la dernière minute à Ssi Fouad, mais qui en plus n’a encore rien fait pour la culture dans notre pays …

    @ Chakazoulou
    Qui sont ces progressistes qui le soutiennent ? Si tu parles d’une certaine société civile, d’une partie de la presse, de certains affiliés au PPS, ou des marxistes convertis, il est clair que tu fais fausses route …
    Parceque les VRAIS progressiste du Maroc : PSU, AMDH, La Voie démocratique, le Journal Hebdo, Telquel, et j’en passe … Ceux-là le critiquent à tout bout de champ, et à raison, bien évidemment. !

  4. @ Spy Jones

    Tu connais toi des ex ministres de la culture…qui ont fait « quelque chose » pour la culture ?

    @ marocaine

    T’as rien compris !
    Rappelle toi : feu Dris Basri n’a pas oublié SETTAT et toute sa province natale et il lui avait même ouvert un corridor vers l’Océan Atlantique !
    FAEH prend le même chemin pour Benguerir et sa région !

    FAEH

  5. Spy Jones

    Nadia Jabrane n’est pas au moins sympathisante USFP? ou ex USFP, a moins que ce parti ne fasse plus partie de la galaxie « progressiste »; chose sur laquelle, je ne peux vous contredire.

    Pour etre honnete avec vous, je ne sais plus qui est progressite? Rien qu’a voir la tete de Abdelouhaed Radi, habib el Malaki ou El Yazghi, je ne sais plus comment les cataloguer .

    Mais mettre Nahj Democrati sur le meme pied d’eagalite avec Tel Quel ne me parait pas tres logique. C’est comparer des staliniens a des « branches » tout sortis du lycee Descartes.

    Cordialement

  6. @ alibaba,
    Tu fournis l’exemple le plus parlant de ce que je dénonce et tu commences ton com qui m’est adressé par « T’as rien compris ! »
    Pourras-tu éclairer ma lanterne car je t’avoue que là [suite à ton com] je ne comprends plus rien !!!

  7. Bonsoir,
    Oupalay, Chak tu te radicales mon frère🙂.

  8. @marocaine

    Supprime le « T’as rien compris » de mon com 4 !

  9. @ Chakazoulou :

    Exactement, t’as deviné le fond de ma pensée : l’USFP n’est plus un parti progressiste, je l’ai d’ailleurs volontairement omis.

    Mais où est ce que j’ai dit que Telquel et Annahj Addimocrati étaient pareil ? En plus d’être foncièrement différent -on ne peut comparer un hebdo indépendant et un parti politique-, chacun est progressiste mais dans une direction différente (monarchie parlementaire pour l’un, état socialiste pour l’autre). Et puis tu sais, Annahj Addimocrati est aussi laïc que Telquel, vas faire un tour sur leur site, et lit plus précisément ça : http://www.annahjaddimocrati.org/pages/theorie/harif_gauche_et_islamisme.htm

  10. Spy Jones,

    Par coincidence, j’ai passe une heure a lire toute la litterature du Nahj Democrati il y a deux semaines, je dois dire que j’ai cru que les pendules du temps s’etaient arretes a la mort de Saida Menebhi… C’est un courant dont je peux dire -au risque d’etre percu comme pretentieux- que je connais les origines staliniennes d’ « Ilal Amam », le FUEP, les etudiants de base… Malheureusement, l’ effondrement du mur de Berlin, la fin de l’Union Sovietique et surtout la nouvelle donne politique au Maroc exigent une autre grille de lecture qui ne peut etre celle utilisee par les marxistes marocains des annees 70. El Harrif a le merite de rester ferme sur ses convictions alors que d’autres USFP, PPS, OADP, PDS… ont completement change de camp et sont plus du cote du pouvoir, meme quand ils essayent de garder des relents de discours « progressiste »; mais a force de rester ferme des fois, on oublie que le monde autour de nous bouge…

    Cordialement

  11. Je n’avais pas pour intention de les défendre, j’ai simplement souligné qu’il partageaient l’aspiration de laïcité avec Telquel. Et puis ce n’est pas parceque leur idéologie date des années 70 qu’elle n’est plus progressiste, parceque le progressisme selon Wikipédia -faute de mieux-, c’est »la volonté d’instaurer un progrès social, des réformes, par opposition au conservatisme » , et je pense que ça s’applique à ce parti, quoiqu’on pense de leur idéologie.

  12. Spy Jones

    Je n’ai pas dit que vous les defendiez, apres tout c’est votre droit, je n’ai nullement le droit de commenter.

    .

    La disparition de l’URSS , l’ effondrement du bloc « communiste » ou le declin de la pensee dite marxiste, communiste ou socialiste n’ ont pas fait disparaitre les injsutices.

    Tant qu’ existent l’injustice, les inegalites et le non respect des Droits de l’Homme (economiques, politiques, sociaux et culturels), et elles existeront toujours, les etres epris de justice doivent se battre pour le changement; en adoptant une telle posture ils sont dans le sens de l ‘ Hisoire i.e. ils sont progressistes.

    Cordialement

  13. @ Chak,
    « La disparition de l’URSS , l’ effondrement du bloc “communiste” ou le declin de la pensee dite marxiste, communiste ou socialiste n’ ont pas fait disparaitre les injsutices. »

    Juste quelques p’tits rappels historiques :
    – Le goulag a existé malheureusement pour ses déportés.
    – Staline n’était pas un enfant de choeur !
    – Et je ne parle même pas du totalitarisme (entre autres le parti unique) imposé par le communisme et j’en passe et des meilleures…

    Dans ce contexte paler de progrès, et de lutte contre les injustices je le ferai mais avec des pincettes…

  14. une marocaine

    Je n’ai pas defendu le bilan du stalinisme, ou celui de l’URSS, je parle d’exsitence d’injsutices dans le temps historique et quelque soit le regime.

    Je crois que le stalinsisme et le bilan des ex pays socialistes sont des exemples de tres grandes injsutices au nom de la justice, de l’egalitarisme entre les classes sociales. Mais la sortie du « socialisme reel » a donne quoi? d’autres injustices au nom de la liberte d’entreprise.

    Alors, on fait quoi?

    Le progres ou la lutte contre les injustices s’entendent dans le sens le plus large qui ne se limite pas un systeme capitaliste ou « socialise »

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :