Ciel, mon parti…

Moul traktor n’aura – bien évidemment – tenu ses promesses (?) sur le caractère non-partisan du Mouvement pour tous les démocrates. L’annonce de la création du parti survient après la formation d’un groupe parlementaire « Authenticité et modernité » à la Chambre des Conseillers.

Le Monde s’en fait l’écho, et lit dans le discours royal un adoubement indirect de ce nouveau parti par le Roi:

Pour le neuvième anniversaire de son arrivée au pouvoir, Mohammed VI a choisi la ville de Fès, première capitale de l’histoire du royaume, pour prononcer, mercredi 30 juillet, son traditionnel discours sur l’état du royaume.

De ce discours d’une demi-heure, on retiendra surtout l’appel lancé aux partis politiques pour qu’ils favorisent l’émergence de « partis forts, fédérés en pôles homogènes », afin de rendre la scène politique marocaine « plus rationnelle ».

L’allusion n’était sans doute pas neutre. Elle adoubait indirectement un tout nouveau parti, dont la naissance avait été annoncée la veille par la presse marocaine. Cette formation devrait être animée par un ami de collège du souverain, Fouad Ali El-Himma, 45 ans, qui fait la « une » des journaux depuis des mois.

La correspondante du Monde, Florence Beaugé, poursuit:

M. Himma et son parti constituent-ils une intrusion supplémentaire du Palais dans la vie politique marocaine ? Beaucoup en sont persuadés, à commencer par le PJD. « Cette formation sera un ramassis de gens qui veulent se faire une place au soleil. Mais El-Himma ne réussira pas à rassembler des gens d’horizons si différents. Cette ratatouille ne sera pas de bon goût », gronde Lahcen Daoudi, vice-secrétaire général du PJD.

Quoi qu’il en soit, la vie politique marocaine est plus atone que jamais. Le premier ministre, Abbas Al-Fassi, issu du vieux parti de l’Istiqlal, ne cache pas que sa feuille de route est « celle du Palais ». Quant à l’Union socialiste des forces populaires (USFP), en pleine guerre de succession, elle ne se remet pas de sa défaite de septembre 2007. Arrivée en cinquième position à l’issue de ce scrutin marqué par une très forte abstention, l’USFP n’a pas réussi, lors de son congrès en juin, à désigner son prochain premier secrétaire.

Dans ce contexte, le roi continue de régner et de gouverner, fort du concept forgé par le Palais de « monarchie exécutive ». Personne, dans la classe politique, n’ose l’interpeller. C’est la presse qui s’en charge, avec une grande liberté de ton. Les journaux francophones Tel Quel et Le Journal hebdomadaire, ou encore le quotidien arabophone Al-Jarida al-Oula, ne se privent pas de critiquer les longues absences du souverain – soit en vacances, soit en province pour inaugurer des écoles, des centres sociaux, ou des barrages -, les conseils des ministres qui ne se tiennent pas pendant six mois d’affilée, ou encore l’affairisme de certains conseillers du palais.

Jeudi 31 juillet, en fin de journée, a eu lieu à Fès la cérémonie annuelle de la Bey’a. Juché sur un étalon, au milieu de 3 000 notables encapuchonnés dans des djellabas blanches, courbés en deux et hurlant littéralement leur allégeance, Mohammed VI a présidé ce spectacle grandiose dont la seule finalité, selon l’éditorialiste et directeur de Tel Quel, Ahmed Benchemsi, est de rappeler « la suprématie absolue du Seigneur et l’obéissance de ses sujets ».

Enthousiasmant, non?

36 Réponses

  1. Dans les années 1970, les marocains considéraient ce que disait France Inter et ce qu’écrivait « Le Monde » comme paroles sacrées…..

    Cela n’a pas changé depuis…..

    J’aurai pensé qu’un « juriste marocain » même « en liberté surveillée » devait avoir une analyse personnelle de la situation de son pays, et qui serait sûrement plus pertinente que celle que la la correspondante du « Monde »…

    A moins qu’ilne sa’gisse d’une approche « pavlovienne » : 9alha Le Monde donc may koun ghir sa7!

  2. Beaugé relate des faits et les faits sont là à moins qu’on tient absolument à nier l’évidence.

    Peut-on contester entièrement ou partiellement le passage suivant ?

    […Dans ce contexte, le roi continue de régner et de gouverner, fort du concept forgé par le Palais de “monarchie exécutive”. Personne, dans la classe politique, n’ose l’interpeller. C’est la presse qui s’en charge, avec une grande liberté de ton. Les journaux francophones Tel Quel et Le Journal hebdomadaire, ou encore le quotidien arabophone Al-Jarida al-Oula, ne se privent pas de critiquer les longues absences du souverain – soit en vacances, soit en province pour inaugurer des écoles, des centres sociaux, ou des barrages -, les conseils des ministres qui ne se tiennent pas pendant six mois d’affilée, ou encore l’affairisme de certains conseillers du palais.]

    Non puisque c’est la vérité.

    Benchemsi dans un de ses éditos avait suggéré que le M.T.D serait au nouveau parti de Moul traktor ce que le M.U.R est au P.J.D : je constate qu’il n’est pas loin de la réalité.

  3. Une phrase a attiré mon attention c’est la suivante :
    « afin de rendre la scène politique marocaine “plus rationnelle”. »
    Comme dirait le général de Gaulle « vaste programme » ! Et il l’est encore plus si, et c’est ce qu’il faut faire, on l’étend à toute la société marocaine (je parle en terme de gestion et d’administration).

    Pour ce qui est de la scène politique marocaine, je dirai rien de nouveau sous le soleil. L’histoire se répète le parti de FAH me fait penser entre autres au parti de l’union constitutionnelle. Ce qu’on appelait les partis de l’administration. A la seule différence que ces partis n’avaient pas la prétention d’apporter la démocratie (tiens ce discours me rappelle celui d’un dirigeant d’un pays puissant) à la scène politique marocaine avant de ne revoir ses ambitions à la baisse.

    Une p’tite question très très subsidiaire : comment peut-on prétendre apporter la démocratie (je fais l’impasse sur l’inconguence en terme de forme et de formulation) et vouloir l’incarner dans un seul parti ? Du très très très peu que je sais la démocratie suppose -condition sine qua non- la pluralité et la diversité des opinions.
    Eh ben vivement que la scène politique marocaine devienne un p’tit chewiya « rationnelle » même si on n’y perdrait en terme d’humour -involontaire de ses auteurs faut-il le préciser- ce qui le rend encore plus marrant🙂

  4. hmida: tu bas tes propres records à chaque intervention – préparation olympique sans doute…

    momo: la vérité n’est que peu de chose face à l’aveuglement idéologique…

    une marocaine: la rationalité est évanescente en politique, ici ou ailleurs. La démocratie n’a en tout cas bien évidemment strictement rien à voir avec le projet de FAEH – démocrate n’est ici que le synonyme dévoyé d’anti-islamiste. On peut certes être démocrate et anti-islamiste, mais on peut aussi être anti-islamiste sans être démocrate, et je te laisse deviner la catégorie qui sied le mieux à moul traktor…

  5. Si au moins il s’agissait de l’aveuglement idéologique…

    A titre d’exemple la bey’a n’a rien d’idéologique si ce n’est une soumission de l’homme à un homme. Auto-soumission ou Soumission forcée ? chaque courbette échinée saura répondre pour son propre cas !

  6. momo: La Boétie a effectivement bcp d’admirateurs au Maroc…

  7. @ IK,
    « la rationalité est évanescente en politique, ici ou ailleurs »
    Quand je parlais de rationalité c’était dans le sens structure du champ politique marocain. On compte, à ma connaissance, 34 partis !!! C’est à dire à peu près un ratio de 1 parti pour 1 million de marocains. Il suffit qu’une personne ne soit pas d’accord sur la couleur de la moquette (!) dans le QG d’un parti pour qu’elle fasse scission et créé un parti !
    Si on suit ce raisonnement à titre d’exemple en France il devrait y avoir 60 partis et aux USA pas moins de 260 partis !!!
    J’ai un vague souvenir d’une loi allemande qui impose à tout groupe de personnes souhaitant créer un parti en Allemagne d’expliquer avec arguments à l’appui ce que ce nouveau parti apportera justement de nouveau à la scène politique allemande à défaut pas de parti. Voilà une loi qui fera énormément de bien à la scène politique marocaine.

    Quant aux politiciens pour avoir lu « l’acteur et le système » de Crozier & Friedberg et d’autres bouquins entre autres ceux de P. Bernoux, je dirai que la rationalité n’est pas si évanescente que cela dans le milieu politique. Appliquer la grille d’analyse de ces sociologues (la recherche du pouvoir par les acteurs, la volonté de maitriser les zones d’incertitudes, l’élaboration de stratégie d’influence entre autres la stratégie de jeu etc…) aux relations des partis politiques (relation intra et inter partis) est encore plus intéressant et stimulant intellectuellement parlant que de le faire pour une entreprise.

    Quant à la démocratie, dans l’état actuel des choses, je dirai qu’au Maroc parler de démocratie surtout sous la forme de ce que propose FAH revient à mettre du platre sur des jambes en bois !

  8. Il y a certainement plus d’une soixantaine de partis en France, et probablement plus encore aux USA. La différence avec le Maroc, c’est l’existence d’un sytème électoral permettant un écrémage au niveau des partis représentés au parlement. Et je ne parle même pas de scrutin proportionnel ou majoritaire – la Suède et la Turquie ont un système proportionnel mais avec 7 partis au parlement en Suède et 3 en Turquie. Au Maroc, the powers that be préfèrent la situation actuelle pour des raisons tellement évidentes qu’il serait superflu d’insister.

  9. @ IK,
    On est bien d’accord sur le cas marocain.
    Pour ce qui est de la France et des USA j’avoue que tu me surprends !

  10. @une marocaine
    MDR sur ton ignorance du nombre des parties en France. Parce que peut-être tu ne vois que les plus médiatiques, et tu n’as jamais suivi des élections communale…

    Et Merci pour le cours de rationalité et les vérités sur motivations politiques … fallait lire ce bouquin pour les découvrir😀

    @ibnkafka
    Le vrai challenge pour les partis au Maroc est d’encadré des gens aussi irrationnels que moi et « une marocaine ».

    On peut te perroquetter tout les grands discours copiés ici et là dans des bouquins achetés dans le vide de la fnac, mais on est loin de pouvoir proposer quoique ce soit.

    @une marocaine
    Comment tu arrives dans 2 commentaires seulement à :
    – reprocher à El Himma de ne créer qu’un seul parti : preuve ultime pour toi qu’il n’est pas démocratique. Tu veux quoi ?! Qu’il crée son opposition aussi ?!

    – reprocher au Maroc sa pluralité : tu veux la diversité des opinions ou pas ??

    – proposer même plus de restrictions sur la création des partis : bah quoi, le peuple est con, il ne peut pas filtrer de lui même -> sur ce point je ne peux qu’être d’accord avec Toi😀

    Bon j’arrête là, en espérant voir apparaitre une véritable opposition à El Himma qui nous démontre son non-démocratisme par l’exemple.

  11. une marocaine: va dans une bibliothèque et demande Le Monde du lendemain des législatives de 2007 – tu trouveras dans le cahier résultats un encadré avec des dizaines d’abréviations de partis – et encore, ce ne sont que ceux présents aux législatives. Rien qu’en comptant les partis d’extrême-droite, d’extrême-gauche et régionalistes, on arrive sans doute à 50.

    7didane: je ne connais pas les soubassements intimes de ta relation avec une marocaine, mais qui aime bien châtie bien je suppose…

  12. Je ne connais pas tres bien le parti ou les propositions de FAEH, je voudrais juste dire mon opinion -peut etre non realiste ou naive- sur une possible evolution de la scene politique marocaine.

    L’emiettement du champ politique ne beneficie pas a la democratie, meme si’l en est une manifestation. Or, la realite est que le Maroc n’a pas de systeme democratique, malgre les apparences , ces partis champignons et la profusion des journaux et magazines.

    L’emiettement profite au pouvoir et aux extremistes. Toute evolution future vers la democratie impose deux conditions au minimum:

    – La remsie en cause des prerogatives de la monarchie, pour qu’elle ne soit plus au dessus du systeme et n’acte plus en lieu et place de l’extecutif et du legislatif, et pour imposer une veritable evolution vers une monarchie constutitionnelle;

    – La consolidation des partis existants en quelques formations, de maniere a avoir trois ou quatre grands mouvements -regroupant des courants-: Droite Liberale, Gauche et Centre Gauche; Islamistes et evcentuellement un bloc d’Extreme Gauche.

    La monrachie a interet si elle veut s’inscrire dans la duree a se transformer en system constitutionnel. Il ne s’agit pas pour elle de se saborder, mais bel et bien de preparer sa perennite. Seule une vision a Long terme comme le choix fait par la monarchie espagnole, pourra ancrer le Maroc dans la democratie, mais encore faut-il que les acteurs politiques murissent, se consolident pour etre representatifs et surtout devenir credibles en devenant des acteurs du changement acceptant l’alternance et refutant l’exclusion aussi bien sur le plan interne (democratie a l’interieur des partis entre les courants) que vis a vis des autres partenaires. On ne peut pas se dire democratqiue et refuser l’oppostion a l’interieur du parti ou les islamistes.

    Cordialement

  13. @ IK,
    Merci pour l’info, je t’avoue, une deuxième fois que je ne le savais pas. Encore une fois c’est l’une des vertus de ton blog. On apprend des choses🙂

    Sinon, il n’y a aucun soubassament de surcroit « intime » (!) dans, je ne sais quel nom donner, allez je vais utiliser le mot échanges avec 7didane. Echanges qui restent strictement blogosphériques.
    Et je t’avoue que moi non plus je ne comprends rien. Il y a des fois je me dis que j’ai certainement raté un épisode voire plusieurs. En tout état de cause comme dirait ma maman « illi 3erefete kesseweto mahemni 3erahe » ! C’est un dicton imagé je le concède🙂 qui équivaut à celui arabe classique « ila dehere al ma3ena la fa2ida mina tikrare ».

  14. @ibnkafka
    Je ne chatie pas, je lui accouche les idées😀

    @une marocaine
    Maintenant que tu as remercié ibnkafka pour son immense générosité, comment tu améliores ton commentaire, qui constatant le se fonde sur le fait que l’éclatement des partis politiques est une particularité marocaine ?

    C’est un autre débat, si tu considères que la nouvelle information ibnkafkaenne est, même si très utile et mérite les remerciements, n’apporte rien ou mieux que ton argument était complètement vain et que ton commentaire se tient sans.

    NB : l’échange est purement blogosphérique et tente de sonder la psyché marocaine et d’accoucher d’une nouvelle citoyenne. Et cela passe forcement par une confrontation frontale des préjugés.

  15. Va pour la confrontation frontale…

  16. @ IK,
    « Va pour la confrontation frontale… »
    Navrée de te décevoir et les autres aussi🙂 Mais, je ne serai pas de la partie. J’ai déjà précisé ma position via les deux dictons.

    ———————————
    La maieutique. Qu’est ce que je me marre🙂 Et dire que je n’ai rien demandé…

    Merci aux inventeurs du web et des blogs. Un après midi comme celui-ci on aurait pas pu le vivre sans leurs inventions.🙂 ))))

  17. @une marocaine
    Personne ne me demandait quoique ce soit dans les marché d’Athènes non plus…

    … Une très grande différence entre applaudir Galileo 4 siècles après et de lui accorder du crédit de son vivant.

    Sinon, en quoi la nouvelle information d’Ibnkafka a changé ta vision sur la situation au Maroc ?

    Ou bien, rien à changer, de tout façon tu as une idée fixe de la situation Maroc et tout est bon à récupérer sur ton chemin pour justifier ta vision ?

  18. @une marocaine
    Concrètement sans hors sujet et sans dictions sans rapport avec le sujet du billet, qu’est-ce que tu reproches au parti d’El Himma et au-delà aux partis politiques marocains, à part leurs pluralismes ?

    NB : Il ne s’agit pas d’aligner des mots savants, des noms d’auteurs et autres concepts à la mode. Mais de comprendre un phénomène, décortiquer une actualité.

  19. Tu n\’es pas entrain de debattre mais de regler son compte a une marocaine avec hargne et methode. C\’est dommage car le sujet propose par IK meritait mieux que cela. Je te conseille de faire une reflexion sur toi-meme tu es le seul a savoir pourquoi periodiquement tu choisi quelqu\’un et tu t\’acharne comme un malade contre lui. Tu es le seul a pouvoir deviner d\’ou te vient ces pulsions qui me semble il te depassent. Probablement a cause d\’un manque d\’estime en soi (d\’ou cette volonte d\’exister en bouffant les autres), probablement a cause de la solitude , de la depression , du fait que tu as mal dans ta peau. Tu es le seul a pouvoir expliquer cette triste passion qui te ronge. Ta productivite sur les blogs est d\’ailleurs symptomatique : tu n\’as pas d\’amis ? tu n\’as pas de famille ? tu n\’as pas autre choses a faire ? tu n\’as pas de vie ou quoi ?… car il faudrait avoir un vide enorme dans sa vie pour passer son temps a s\’en prendre a une internaute et en faire son activite principale du week-end.

  20. 7didane: attends, c’est toi qui a écrit cette phrase « comprendre un phénomène, décortiquer une actualité »? Tu es devenu éditorialiste à L’Economiste ou quoi?

  21. @ chak-com 12

    « La monrachie a interet si elle veut s’inscrire dans la duree a se transformer en system constitutionnel. Il ne s’agit pas pour elle de se saborder, mais bel et bien de preparer sa perennite. … »

    Je te signale que le Maroc est régi par uneConstitution..

  22. alibaba: une constitution rédigée par qui?

  23. @ibnkafka
    Je suis mort de rire !
    C’est un honneur que tu tiens une fiche sur 7didane et ce qu’il déteste le plus😀
    Je retire la phrase et estime-toi heureux que j’ai pas placé un dialogue des civilisations dans ma réponse …

    @à celui qui rédige\ et corrige\ ces commentaires avant publication
    Oui, mon blog se veut une succession de mes non-evenements. Tu peux d’ailleurs me laisser des commentaires sur mon blog dans ce sens, et non chez monsieur Ibnkafka.
    Maintenant, je n’attaque personne et merci de ne pas faire du troll.

    On se disperse. Restons concentrer sur le sujet. Il ne s’agit pas de moi et une marocaine, mais du traitement apporté au billet d’ibnkafka et le point de vue d’une marocaine (qui est un point de vue assez commun chez les marocains, et le critiquer c’est critiquer tout un système)

  24. @ibnkafka
    « alibaba: une constitution rédigée par qui? »

    refusée par qui ?

    Quels sont tes amendements pour favoriser l’émergence de pôles politiques crédibles et instaurer un climat démocratique d’alternance porteuse de réformes et motrice pour la société ?

    7didane … là il joue à l’Economiste :p

  25. @ IK
    Par …qui de droit cher maître !

  26. Une p’tite précision s’impose : quand je parle sur ce blog ou ailleurs je le fais en mon nom propre stricto sensu. Je ne suis pas la porte des marocains !!! Merci.

    ——————
    Il ne manque que le « حلل و ناقش » !!!🙂 ))))))))))))
    ——————

    @ « à 7didane »,
    Il ne faut pas te tracasser. C’est la réaction recherchée !

  27. Chuuut…. Zoro est arrivéééééééééé!!!!

  28. @ali baba

    La premiere constitution du Maroc date de 1905, si je ne m’abuse. Est ce que la monarchie est pour autant constitutionnelle?

    Je laisse a Ik et aux juristes chevronnes le soin de decortiquer en detail cet aspect -constitutionnel- central qui est a mon humble avis la problematique du Maroc actuel. De son evolution -la monarchie- depend le futur du pays.

    A l’arrivee de Med VI, j’avais nourri de grands espoirs sur une possible evolution de la monarchie i.e. en suivant le bon exemple de l’espagne apres la mort de Franco. Mlahereusement, apres beaucoup d’effets d’annonce et de populisme « Roi des pauvres », on est retombes dans les travers d’avant: omni presence du Makhzen, meme methodes, meme gabegie qu’avant, retour a la repression, meme si elle n’a pas atteint les sommets des annees de plomb et surtout l’atonie du champ politique, quoique le Roi ne peut etre tenu pour seul responsable de la mauvaise prestation des acteurs politiques. Le pire dans l’alternance avec Abderhmane El Youssoufi, c’est que les anciens partis d’opposition sont devenus des partis du pouvoir, comme l’ a aete le RNI ou l’ UC. Le score de l’USFP arrivee 5eme lors des elections de 2007 illustre bien cette situation et sanctionne un parti traditionnellement fort et capable de mobiliser les masses.

    FEAH et son project n’ iront pas plus loin que Ahmed Osman et son RNI ou Maati Bouabib avec son UC du temps de Hassan II

    Une remarque, le fait de se baptiser goupe de la « tradition et modernite » est d’une ringardise qui m’etonne de la part d’un type qui se dit « novateur ». » Tradition et modernite » sonne creux ou faux. Cela me rappelle des sujets de these bidons des annees 70-80 sur l’ agriculture ou le capitalisme marocain des origines a nos jours! Tout est dit dans le titre cad rien du tout! walou…

    Cordialement

  29. @une marocaine
    Merci de ne pas te focaliser sur ma personne et de rester dans le sujet du billet.

    Tu as ça de particulier d’incarner les opinions du marocain moyen. D’où l’intérêt de te répondre.

    NB : Tu comprends maintenant pourquoi le pouvoir t’ignore et ignore tes opinions ? C’est tellement plus facile ! Et puis on n’est pas ici pour “حلل و ناقش” mais juste pour papoter.

    @Chakazoulou
    J’ai l’impression que comme certains confondent non-démocratie et islamisme, d’autres confondent Démocratie, Constitutionnel, Bien, prospérité économique et Justice.

    Le fait que le pouvoir n’est pas partagé démocratiquement au Maroc est un fait. La monarchie ne s’en cache pas en parlant de voie vers la démocratie.

    Mais qu’elle soit constitutionnelle, c’est sans aucun doute. Après qu’il y a des critiques ou des vis de procédures, c’est autres choses.

    Est-ce que tu crois démocratique que la monarchie n’évolue que vers l’espérance de Chakazoulou ? Combien crois-tu sur les 30 millions de marocains nourrissent comme toi tel espérance ?

    Qu’est-ce que tu reproches à l’alternance exactement ? Je t’accorde le bénéfice du doute … tu ne peux pas reprocher que l’opposition a participé au pouvoir !

    Sinon oui, c’est d’une trivialité criante que de gueuler des « NON » et plus confortable intellectuellement que d’agir.

    Sur les violences des années de plomb : no comment.

    @tous
    Les reproches à El Himma que j’ai pu noter sont :
    – Créer un parti en étant proche du Roi
    – Vous n’avez pas aimé le nom du groupe « tradition et modernite »
    – Il a aspiré tous les opportunistes et vendus : JUSQU’A VIDER LES AUTRES PARTIS !!!!

    D’autres points ?

    Concrètement, comment comptez-vous agir pour changer une situation qui semble vous gênez ? Comment profiter du fait qu’ils ne vous restent que des non-opportunistes sous la main à mobiliser ?

    Ou bien toutes ces critiques ne sont que des prétextes pour justifier votre immobilisme au Maroc ?

  30. La création de ce nouveau parti n’est pas une mauvaise chose. C’est un début de clarification des règles du jeu politique au Maroc.

    Tout d’abord, ce parti n’est pas une énième formation politique qui vient s’agréger à celles déjà existantes, et qui ressemblent plutôt à des « échoppes électorales ». Le parti d’El Hima correspond à des réalités culturelles et sociales réellement existantes, car il s’annonce comme l’alliance entre l’élite technocratique moderne et le vieux réseau des notables. Le plus important dans cette alliance sont les éléments de cette technocratie qu’on peut qualifier, sans jugement péjoratif, de « néo-conservaterus » marocains, car ils croient au rôle de l’Etat comme instrument de changement et ils sont animés par un volontarisme politique en considérant qu’il faut aller vite dans les réformes économiques du pays, en reprochant aux partis politiques traditionnels leur incapacité à réaliser cette réforme, par incompétence ou par opportunisme politique.

    Ensuite, le parti du bulldozer El Hima, pourrait réduire le nombre des partis politiques au Maroc, car les notables qui les composent préfèrent rejoindre le parti de l’ami du roi, qui est dans leurs têtes est « le parti du roi ». Les partis qui vont en pâtir le plus seront l’Istiqlal, le MP et le RNI. Le premier, qui a pu gagner les élections grâce à son puissant réseau de notables, le second qui n’est rien qu’une constellation de notables ruraux frileux et opportunistes, tandis que le troisième pourrait tout simplement disparaître pour rejoindre El Hima.

    Enfin, El Hima, est parti bille en tête dans une croisade contre le PJD, pour draguer les forces laïques, traditionnellement de Gauche au Maroc. L’hémorragie possible de la Gauche, si ces forces voient en « sy Fouad » le chevalier blanc de la modernité, serait capable d’éperonner les partis de Gauche pour une nouvelle restructuration…Ce qui va permettre de dégager ainsi trois grandes forces politiques au Maroc: les Islamistes, la Gauche et le parti techno-notabilo-Etatique d’El Hima….

  31. @de passage
    Il y a même une opportunité pour un parti qui se veut progressif, sans être forcement de gauche (je ne sais pas si gauche-droite s’applique pour le Maroc).

    Mais est-ce qu’un parti progressiste a des bases au Maroc ?

    L’idéal bien sur c’est 2 poles, un conservateur et un progressiste. Pour l’instant, on a le PJD et le parti d’El Himma qui occupe la case conservateurs. On attend tous les critiques progressifs pour venir occuper leur place.

    Et ne me dites pas que le pouvoir n’aide pas. A l’époque de Ben Barka non plus, et pourtant y avait la qualité !

  32. S’il y avait une recherche réelle de rationnalité, on aurait essayé de se montrer plus responsable et conscient de la réalité.

    Le peuple marocain a donné une réelle claque au système et à la pseudo parodie d’élections . avec un taux d’abstention qui dépasse les 80 %.
    Une grande partie des analyses responsables, allaient dans le sens de la necessité d’une réforme constitutionnelle qui grantit l’indépendance du parlement et la séparation des pouvoirs, pour que les élections puissent avoir une certain effet !!!

    Or qu’est qu’on a fait depuis, on a voulu créer ce parti fantoche. dérigé par un homme qui a montré un irrespet innui à la loi, et à la légalité quand il était délégué au ministère de l’intérieur.
    C’est dire à quel point on persiste à vivre hors du temps et des réalités, une attitude indigne et irresponsable

  33. @ 7didane

    Tu disais: « J’ai l’impression que comme certains confondent non-démocratie et islamisme, d’autres confondent Démocratie, Constitutionnel, Bien, prospérité économique et Justice. »

    Quand dans un systeme, le Roi nomme les minsitres de souverainete, quand les grandes decisions ne peuvent emaner que du Roi, quand le debut d’application ne peut venir que du Roi, nous ne somms pas dans un systeme ou le Roi est gardien des institutions, il est bel et bien le principal acteur politique et agit aussi bien sur le legislatif que l’executif. .

    Et tu rajoutes: « Mais qu’elle soit constitutionnelle, c’est sans aucun doute. Après qu’il y a des critiques ou des vis de procédures, c’est autres choses »

    La monarchie au Maroc n’est pas constitutionnelle, elle est de Droit divin. Etre constitionnelle, ne se limite pas a voir une constitution.

    Tu dis aussi: »Est-ce que tu crois démocratique que la monarchie n’évolue que vers l’espérance de Chakazoulou ? Combien crois-tu sur les 30 millions de marocains nourrissent comme toi tel espérance ? »

    Tout le monde nourrit les esperances qu’il veut. Peut etre que beaucoup nourissent l’esperance que le Wydad ou le Raja gagnent le championnat, c’est leur droit le plus absolu; mon esperance, aujourd’hui completement aneantie par les partiques makhzaniennes, c’est de voir « le pus beau du monde » evoluer vers la vraie modernite. Il suffit de voir l’evolution de l’Espagne a partir de 1975 pour comprendre ce que je dis.

    Tu disais aussi: » Qu’est-ce que tu reproches à l’alternance exactement ? Je t’accorde le bénéfice du doute … tu ne peux pas reprocher que l’opposition a participé au pouvoir ! »

    L’alternance en soi n’est pas mauvaise, elle est indispensable a la democratie. Ou est l’ USFP aujourd’hui? Qu’est ce que le gouvernement El Youssefi a realise durant la periode ou il etait au pouvoir? Quelle etait sa marge de manoeuvre? lui qui n’avait meme pas le pouvoir de proposer les minsitres de souverainete. Quand il a ete rempalce par Driss Jettou, personne n’a trouve a redire. Est ce cela la democratie? ou l’alternance?

    Tu rajoutes: « Sinon oui, c’est d’une trivialité criante que de gueuler des “NON” et plus confortable intellectuellement que d’agir. »

    Il est toujours plus facile de critiquer de derriere son PC, cela est un fait, mais si on ne critique pas sous pretexte que nous ne sommes pas au pouvoir, alors on evolue vers le totalitarisme. La critique -la mienne du moins- vient du fait qu’ayant le plus grand respect pour El Youssefi et l’esperance de voir le Maroc evoluer vers la modernite, je nourrissais les plus grands espoirs que sa periode soit une rupture avec les pratiques du Makhzen adurant les annees de plomb.

    Sur les annees de plomb, tout le monde s’accorde aujourd’hui a dire qu’elles ont ete les pires de dl’Histoire du Maroc, leurs sequelles impactent jusqu’a a ce jour les relations entre le pouvoir et les citoyens. Je ne retiendrai de cette periode que la corruption et la repression. Ces deux seuls phenomenes ont completement annihiles les espoirs de toute la generation qui aspirait a construire le Maroc moderne et entraves tout reel developpement economique et social. La corruption aujourd’hui est la caracteristqiue nunmero un du systeme qui ne peut plus fonctionner sans elle; la repression a beaucoup dimunier en intensite, sans disparaitre, elle perpetue la crainte et l’absence de confiance du citoyen vis a vis des representants de l’ autorite.

    Cordialement

  34. Ca ne me dérange aucunement que le Roi gouverne. Je suis royaliste.

  35. @ chak-com 32

    En tout cas, moi je nourris …l’espérance de voir le WAC truster tous les titres pendant les prochaines années (n’en déplaise à IK)

    Tu es jeune …et pessimiste ! C’est contradictoire !

    Sois patient : le Maroc évoluera vers une monarchie à l »espagnole »….ce qui semble être ton espérance.

    Cette évolution politique figure bien dans l’agenda du Palais Royal.

    Elle est programmée vers l’an 3000……. après que le Maroc ait achevé tous les « grands chantiers » (c’est à dire lorsqu’il n’y aura plus rien à inaugurer), qu’il ait reçu le 15 millionième touriste, qu’il ait mené à bon port tous les plans en cours ou à venir : Plan Azur, Plan Emergence , Plan vert, Réforme de l’enseignement, Plan Anti corruption, etc…..et bien sûr après qu’il ait gagné une coupe d’Afrique des nations (ne rêvons pas d’une coupe du monde)

  36. @ ali baba

    Merci pour ton commentaire, ca m’a permis de bien rire.

    Pour l’an 3000, effectivement je suis meme un bebe; a la verite je ne suis ni jeune, ni pessimiste, je reste foncierement optimiste devant les realistaions que nous allons faire d’ici a l’an 3000.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :