Page 123, cinquième ligne

Suite aux convocations de moul, Larbi et Mounir, voici la cinquième ligne de la page 123 de « Droit international privé comparé: traité de législation comparée avec référence spéciale au droit égyptien et musulman« , d’Etienne de Szaszy, Librairie Judiciaire, Alexandrie, 1940:

Il repose sur une conception juridique partout reconnue en droit international: l’application absolue d’une loi étrangère peut être refusée par le droit national d’un Etat quand cette loi est incompatible avec les principes de ce droit national.

Pour les pervers curieux, « il » fait référence au principe de l’ordre public tel que conçu en droit international privé (conflit des lois).

Je passe la main – il s’agit de recopier la cinquième ligne de la page 123 d’un livre qu’on est en train de lire – à Lionne d’Atlas, Faridoléon, Bint Foucault, l’équipe de Hijab & the city, Ayoub et 7didane.

Pan sur le bec – le golf ne financera pas le recrutement des diplômés-chômeurs


Un petit cours de lecture de la loi des finances:

un diplome pas chomeur, sur août 19th, 2008 à 1:40 Dit: Edit Comment
Bonjour,

Cet article est malheureusement basé sur une erreur de lecture de la loi de finance et sa mauvaise compréhension. Je me permets de corriger car s’il est vrai qu’il faut pointer les aberrations de cette loi il faut quand même ne pas le faire sur des fausses interprétations.

Effectivement dans la loi de finance 2008 , volet dépenses d’exploitation une dotation de 23.000.000 Dhs est affecté au royal Golf Dar Es Salam (chapitre 4.2.1.0.0.04.001 ).
Mais il faut continuer la lecture et aller au chapitre 4.1.1.0.0.04.001 ou l’on peut s’apercevoir que le royal Gold Dar Es Salam rapporte à l’Etat la somme de 23.000.000 Dhs (recette d’exploitation chapitre 4.1.1.0.0.04.001).

Le solde est donc zéro. Et le contribuable n’a pas payé 23.000.000 Dhs puisque le golf en question rapporte autant. C’est propre à beaucoup d’organismes dits SEGMA.
Tout au plus on peut dire que le contribuable aura été lésé sur intérêts puisque l’Etat avance 23 millions au début d’exercice et les récupère en fin d’exercice sans que le glof ait payé les intérêts. Mais bien entendu l’etat ne donne pas 23 millions au glof dar salam.

Amitiés.

Ne croyez pas tout ce que vous lisez ici – mais ça, vous le saviez déjà…

Pour les non diplômés non chômeurs, les SEGMA sont des services de l’Etat gérés de manière autonome. Voilà, c’est tout, retournez devant la télévision.

%d blogueurs aiment cette page :