Yassine Belassal libéré provisoirement en attendant l’appel

Yassine Belassal (à droite) à la sortie de la prison de Boulmehraz, ce mercredi 29 octobre

Yassine Belassal (à droite) à la sortie de la prison de Boulmehraz, ce mercredi 29 octobre

C’est officiel: Yassine Belassal s’est vu accorder une mise en liberté provisoire par laCour d’appel de Marrakech en attendant que cette dernière se prononce, quant au fond, sur l’appel qu’il a formé contre sa condamnation – il avait été condamné le 29 septembre dernier par le tribunal de première instance de Marrakech, à une année de prison ferme (et non pas à dix-huit mois comme l’avait rapporté la presse dans un premier temps) pour offense au Roi, sur la base de l’article 41 du Code de la presse. L’arrêt de la Cour d’appel de Marrakech quant au fond est attendu pour le 5 novembre.

N’en déplaise aux à-quoi-bonistes, c’est la forte mobilisation, au Maroc et à l’étranger, qui a permis cette libération conditionnelle, qui laisse présager, comme ce fût le cas avec Mohamed Erraji, un acquittement en appel – encore qu’on puisse également imaginer que la Cour d’appel réduise la peine à un mois de prison ferme, peine qu’il a déjà purgé puisqu’il est détenu depuis le 22 septembre.

Il ne faut pas faiblir, en attendant que sa libération devienne définitive!

%d blogueurs aiment cette page :