Quand un ancien espion anglais parle de « la résistance palestinienne », les dirigeants arabes parlent tunnels

60-years-of-resistance1

Dans ce drôle de monde de janvier 2009, un ancien du MI6, Alastair Cooke, parle sur Al Jazeera English de la « résistance palestinienne« , un mot que peu de dirigeants arabes prononcent.

Alastair Cooke, de Conflicts Forum: « One has to look why the tunnels exist, there was a blockade. What the Europeans are saying looks worryingly like tightening the blockade. They look like re-launching Abou Mazen rather than dealing with reality ».

Dan Schueftan, professeur de cette matière de charlatans qu’est la stratégie et ancien conseiller de Rabin et Sharon (petit clin d’oeil à tous ceux qui croient qu’ily a vraiment une différence fondamentale entre Rabin et Sharon, Barak et Netanyahu, Peres et Olmert), qui fait dans du sionisme de comptoir: « If you arm the police, you don’t have to arm murderers and rapists. We are talking about a barbaric organisation, based on the Protocols of the Sages of Zion. But I agree that Israel has been rewarded, everybody else in the world have come to Charm el Cheikh, even the Arab world in its majority. The legitimate government of Palestine is Abou Mazen« .

Abdelbari Atwan, fondateur d’Al Qods al Arabi, un des rares quotidiens panarabes à ne pas être inféodé à l’Arabie séoudite: « I am shocked by this propaganda. Who is terrorising the population in Gaza? It seems the israeli and some part of the international community, the Europeans, still believe in a military solution to the conflict. We have to see who is blocking the peace process, who resists full implementation of international law. To deprive Hamas from the right of arming itself is allowing Israel to come back and massacre again« .

Dans un reportage, Ziad el Absi, habitant de Rafah, qui a perdu trois fils, et a quatre filles blessées, raconte comment le Palestinien qu’il est ne peut se rendre dans le pays frère voisin, où sa femme est hospitalisée, dans le coma suite aux blessures infligées lors du bombardement israëlien ayant dévasté sa maison. Il parcourt quelques débris à la recherche de souvenirs de ses fils, en vain. Il a perdu ses trois possessions les plus précieuses. Il est effondré à l’idée de ne même plus avoir de photos de ses fils, toute sa maison étant détruite.

Miss Khamas passe quelques secondes après pour dire comment le Hamas est responsable de toutes les morts civiles. Ella oublié l’Iran et Hugo Chavez (contrairement à son compatriote Dan Schueftan, qui a parfaitement retenu la checklist des mots et noms indispensables au bon propagandiste (pro-)israëlien).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :