Stieg Larsson, auteur de Millenium et agent du makhzen chauvin et compradore

la-reine-du-palais-des-courants-dair-stieg-larsson
En terminant la trilogie « Millenium » de l’auteur de polars suédois Stieg Larsson, je suis tombé, à la fin du dernier volume de la série (« Luftslottet som sprängdes » en suédois, ça donne « La Reine dans le palais des courants d’air » en français – une traduction bancale car « luftslott » donnerait plutôt « château en Espagne » en français), sur le passage suivant – qui démontre que l’idéologie chauvine du « Grand Maroc » cher à Allal el Fassi et poussée par un makhzen compradore aux abois ne connaît pas de frontières:

Hon gillade Gibraltar. Det var hennes tredje besök på den besynnerliga klippan med en absurt tättbefolkad engelsk stad vid Medelhavet. Gibraltar var en plats som inte riktigt liknade någon annan plats. Staden hade varit isolerad i decennier, en koloni som ståndaktigt vägrade införlivas med Spanien. Spanjorerna protesterade naturligtvis mot ockupationen. (Lisbeth Salander ansåg dock att spanjorerna borde hålla truten så länge de besatte enklaven Ceuta på marockanskt territorium på den andra sidan av Gibraltarsundet). (Stieg Larsson, Luftslottet som sprängdes, Norstedts, Stockholm, 2008, p. 655)

Traduction: Elle aimait Gibraltar. C’était sa troisième visite à ce rocher étrange avec un ville anglaise absurdement surpeuplée au bord de la Méditerannée. Gibraltar était une place qui ne ressemblait à aucune autre. La ville avait été isolée pendant des décennies, une colonie qui refusait résolument d’être annexée à l’Espagne. Les Espagnols protestaient bien sûr contre l’occupation. (Lisbeth Salander estimait cependant que les Espagnols feraient mieux de se la fermer tant qu’ils occupaient l’enclave Sebta en territoire marocain de l’autre côté du détroit de Gibraltar).

Par ailleurs, Stieg Larsson, mort à 50 ans avant la publication de sa trilogie qui a fait un triomphe mondial, était un journaliste engagé – correspondant suédois du légendaire magazine anti-fasciste britannique Searchlight et fondateur de l’excellent magazine anti-raciste et anti-fasciste suédois Expo – ce dernier lui consacre une page d’hommages, dont certains en allemand et en anglais.

Rétroactes:
– « Je suis de retour des territoires occupés »
– « Le chercheur Yves Zurlo sur la récente crise des présides occupés de Sebta et Mlilya »
– « Provocation gratuite »
– « Le séparatisme c’est bon pour les moriscos« 

%d blogueurs aiment cette page :