« Active mais tacitement consentante: La réponse de l’UE à l’offensive israélienne sur la bande de Gaza »

C’est le titre d’un rapport – en anglais (1) – publié par le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme (REMDH), qui se trouve être financé par… l’UE.

Le rapport met plus particulièrement l’accent sur les choix diplomatiques fondamentaux qui condamnent toute politique moyen-orientale à l’impuissance:
– soutien aveugle à Israël se manifestant par le refus de toute sanction;
– immixtion dans le conflit interne palestinien;
– isolement du Hamas;

Citons-le:

Le rapport affirme qu’avant l’opération Plomb Durci, et en particulier depuis la victoire du Hamas aux élections du Conseil Législatif Palestinien en 2006, l’UE a agi dans un contexte international favorable à l’escalade récente du conflit.

Plus spécifiquement, les politiques de boycott du Hamas, d’isolement de la bande de Gaza, de financement de la Cisjordanie contrôlée par l’Autorité palestinienne et de soutien inconditionnel à Israël, n’ont permis ni un meilleur respect du droit humanitaire international, ni d’atteindre une solution à deux Etats. Au contraire, ces actions politiques ont rendu l’accomplissement de ces deux objectifs affirmés de l’UE pour un Moyen-Orient pacifique moins probable. L’offensive militaire sur la bande de Gaza est l’illustration tragique de ce fait.

Le degré des divergences entre les Etats membres explique en grande partie l’émergence de trois ambiguïtés dans la politique actuelle de l’UE:
• Tout d’abord, concernant la cause affirmée du conflit : certains Etats membres attribuent clairement la responsabilité du conflit au Hamas, tandis que d’autres prennent de la distance avec ce point de vue.
• Ensuite, concernant les efforts de l’UE en matière de contrôle des frontières de la bande de Gaza : Alors que dans la majorité des cas, les initiatives de l’UE s’inscrivent dans la nécessité de garantir un accès ouvert et de mettre en oeuvre l’Accord sur le Mouvement et l’Accès (AMA), à d’autres occasions, l’accent est mis sur la lutte contre la contrebande d’armes, ce qui pourrait impliquer une fermeture plus grande encore des frontières de la bande de Gaza, en particulier si des actions sont entreprises pour détecter et détruire des tunnels avant même que l’accès ne soit assuré par les points de passage.
• Enfin, le troisième point ambigu concerne la formation d’un gouvernement palestinien d’unité nationale et en particulier si la réconciliation est véritablement encouragée par l’UE sur tout le territoire palestinien occupé, ou si l’UE cherche avant tout à rétablir l’Autorité palestinienne à Gaza, étant donné son incapacité à assurer le contrôle des frontières et à mener à bien sa politique de reconstruction et d’aide sous les conditions actuelles.

Lorsqu’on évalue la réponse de l’UE à l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza, on reste stupéfait par le fossé qui se creuse entre, d’une part, les objectifs politiques de l’UE et ses obligations légales, et d’autre part l’absence de mesures concrètes pour atteindre ces objectifs et respecter ces obligations.

Le rapport souligne également malgré tout les différences d’appréciation entre Etats membres (cf. pp 64-70), avec trois groupes d’Etats membres: les supporters inconditionnels de la guerre israëlienne contre Gaza (Allemagne, Italie, République tchèque et Pays Bas), les pays à position intermédiaire – en fait proches de la position des précédents, mais prenant en compte le contexte global du conflit israélo-palestinien (France, Espagne, Royaume-Uni), et enfin les pays exprimant nettement leur souci du respect du droit international, y compris le droit international humanitaire (l’Irlande, la Belgique et la Suède).

De manière qui doit sans doute irriter certains de ses bailleurs de fonds, le REMDH consacre régulièrement des rapports à la situation qui prévaut en Palestine occupée – on sait que sinon tant chancelleries que mainstream medias occidentaux (2) aiment à penser, dire et écrire que la Palestine est l’arbre qui cache la forêt arabe et que la préoccupation manifestée ostensiblement pour la cause palestinienne n’est qu’une manoeuvre superficielle des pouvoirs en place, qui diffuseraient cet opium des peuples arabes en vue de leur faire oublier des problèmes plus dignes d’intérêt – du moins aux yeux de ces observateurs étrangers.

Voici en tout cas une liste des ces rapports:
– « Le Quatuor pour le Moyen-Orient: Un rapport sur les progrès accomplis » (2008)
– « Le plan d’action UE/Israël dans le cadre de la politique européenne de voisinage: Quel est l’impact du Plan d’Action UE-Israël sur les droits de l’Homme en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés ? » (2007)
– « Bilan des droits de l’Homme dans les relations UE-Israël 2005-2006 » (2007)
– « Un bilan des droits de l’Homme dans les relations UE-Israël 2004-2005 – Intégration ou extinction sélective des droits de l’Homme? » (2006)
– « La conduite de l’Israël en matière des droits de l’Homme 2004-2005 » (2006)
– « Disengagement with Effective Control » (2005)
– « Lier le geste à la parole: Un Bilan des droits de l’Homme dans les relations UE-Israël » (2004)

Cette liste ne rend pas compte des rapports sur la Palestine présentés par les membres du REMDH à titre individuel – précisons que ces membres sont des ONG de défense des droits de l’homme de la région Euromed.

Parmi les plus récents de ceux-là, on trouve:
Compilation concernant la législation militaire israélienne par Machsom Watch, Nadi El-Asir (the Palestinian Prisoners Club) et le Public Committee Against Torture in Israel (PCATI)- en hébreu et en arabe;
– « Crimes de guerre contre les enfants: Rapport sur les 313 enfants tués dans l’offensive sur Gaza » en anglais, par le Palestinian Centre for Human Rights (PCHR) ;
– « Environ 70% des prisonniers incarcérés en Israël sont des Arabes« , par Adalah;
– « Accès refusé: Les mesures israéliennes pour refuser aux Palestiniens l’accès aux terres autour des colonies » par Btselem;
– « Rapport: Le droit à la santé de la minorité arabe palestinienne en Israël » par l’Arab Association for Human Rights;
– « Les centres médicaux, ambulances et équipes de sécurité civile pris pour cible pendant l’opération « plomb durci »  » ainsi que « Unlawful Combatants: The Violation of Gazan Detainees’ Rights in Israeli Prisons » par Al Mezan Center for Human Rights;

Bonne lecture…

PS: Vous pouvez vous abonner à la lettre d’information hebdomadaire du REMDH ici.

(1) Le résumé en français est accessible ici.

(2) Voire quelques médias locaux – je pense notamment à Karim Boukhari dans Tel Quel.

2 Réponses

  1. Le canard enchainé a publié une correspondance secret diplomatique des affaires étrangères françaises pour Israel où ils les assuraient de leurs soutien et qu’ils ne lient pas le statut avancé d’Israel avec l’UE à l’arret des colonies, l’avancement de la creation d’israel ou le processus de paix en general.

    D’ailleurs le quai d’orsay a demandé la semaine derniere une enquête judiciaire pour identifier les sources des multiples fuites internes. Pas forcement, à cause de la fuite en dessus.

  2. « les divergences entre états membres » ! quelles divergences affichent les etats de l’UE sur la question sinon celles de recourir à cette carte pour rapprocher un peu plus leurs intérêts politiques en s’accordant sur le status quo, sans suites à donner aux multiples atteintes aux droits palestiniens, sinon le retrait graduel de leur « responsabilité » dans ce qui affecte la région ! chose qui confirme qu’ils « s’en foutent » de plus en plus, sauf lorsque le pape se rend sur les lieux et feint de s’excuser devant les israeliens ! il y a tout de même lieu de signaler que c’est aussi un peu la faute aux arabes et américains qui depuis la 1ère guerre du Golf, ont clairement fait savoir à l’europe qu’elle est hors jeu… sauf pour lui demander du cash pour les aides, chose qu’elle a honoré jusqu’à la mort de Yasser Arafat, mais qu’elle a refusé de renouveller à tout va depuis lors… corruption du fath et conditions imposées par les israeliens obligent… depuis environ 2 ans. sur le plan humanitaire, l’europe à carrément retiré son « ingérence » dans les affaires israeliennes depuis la seconde intifada… et totalement presque depuis la victoire du Hamas aux éléctions !

    aujourd’hui Gaza est bouclée depuis la fin de l’offensive, et comme le rapportent les journaux, très peu de choses arrivent à passer le seul et unique point de passage ( passage de Nahal oz, lire l’article de François Soudan http://soudan.blog.jeuneafrique.com/index.php/2009/05/26/56-le-ghetto-de-gaza ) très contrôlé par les israeliens, faisant exploser la contrebande, et la multiplication de tunnels de « survie » !
    l’UE n’ignore rien de la situation pourtant !

    presque comme le reste des spectateurs du monde, les principaux responsables européens attendent ce qui va ressortir du discours d’Obama au Caire ce 4 Juin, (après s’être entretenu avec le Roi Abdallah), ne sachant probablement pas quels sont les véritables plans à moyen et long terme que les etats unis visent dans leur rapports avec Israel et les etats arabes.
    bien entendu, il faut s’attendre à ce que les enjeux soient tributaires en partie de la taille des concessions économiques juteuses faites par les pays du Golf ( contrats en tous genre, et mobilisation d’une partie des fonds souverains enormes en faveur du redecollage économique ), et les concessions politiques indispensables des pays directement impliqués dans le processus de négociation ( egypte, jordanie, syrie ) en contrepartie d’une autre série de négociations interminables avec Israel, et engageant cette fois la partie Arabe à désamorcer le conflit hamas-fath par leur propres moyens…. Dans ce jeu de balances, les etats unis mènent encore et de loin la danse, mais sont bien conscients que l’UE réclame ses parts, et tente de s’imposer de différentes manières.

    les seules divergences connues entre européens sur le moyen orient sont d’ordre purement stratégiques et globaux, certains européens dont la France ont pris pied dans la peninsule arabique et aux EAU depuis belle lurette et ne font que se renforcer (avec la nouvelle base inaugurée par Sarko), tout en jettant des ponts « tactiques » et politiques avec la syrie et l’egypte… tandis que d’autres comme l’allemagne souffrent de retards chroniques en la matière, ne parlons pas des pays bas, des suédois, des italiens ou des espagnols qui récoltent des poussières, et « soutraitent » les questions moyen orientales par le biais des anglais ou des américains !

    par la même occasion, ce que tu appelles IK comme étant les supporters inconditionnels de la guerre sur Gaza (Allemagne, Italie, République tchèque et Pays Bas), ce « support » ne fait que refleter à mon avis la superficialité de l’engagement des ces 4 pays à s’impliquer vraiment pour trouver une issue au conflit israelo palestinien… ca on a bien vu que l’approche du genre « israel à le droit de se défendre » avait plus l’air de coller à leur préoccupation « antiterroristes », tandis que sur le plan « géo-stratégique », on les a vu à maintes reprises faire le trajet vers Washington pour dire à Bush ô combien il a raison de mener la politique qu’il menait tombours battant avec israel !

    bref, l’UE, malgrè tout ce qu’elle a accompli pour elle même… est à la limite des mythes et légendes du point de vue de l’efficience de ses « institutions » sur la question Palestinienne et bien d’autres questions ( africaines et asiatiques ) , son principal fait d’armes et cheval de bataille est l’euro, car son « emplème » UE est un merveilleux atout géo-stratégique qui a fait prendre conscience aux européens que s’ils veulent continuer à vivre et preserver le confort européen, ils doivent s’en servir et retrousser les manches face aux nombreuses puissances existantes ou en devenir… quant à l’idéal démocratique européen, il se préoccupe plus de ce qui se passe à l’intérieur de L’UE du point de vue des ratios et des « formules » pour les nouveaux membres… la palestine ? « tanpis pour eux s’ils veulent être des barbus  » voilà comment l’UE voit la palestine et pas que la palestine aujourd’hui !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :