Haïfa, le maire maquereau et la normalisation avec Israël – ou comment les électeurs de Marrakech peuvent faire oeuvre de salubrité publique

Vous vous rappelez sans doute il y a deux ans de la polémique suscitée par l’accord de jumelage signé en 2007 dans le domaine touristique entre les villes de Marseille, Marrakech et Haïfa. Le « maire » (le terme est impropre, le terme officiel est président du conseil municipal) de Marrakech, Omar Jazouli (Union constitutionnelle – UC), en place depuis un quart de siècle, avait en effet signé en grandes pompes un accord de coopération en matière touristique avec ces deux villes. C’était le 22 février 2007 à Marseille:

mars_haifa_marrak

Marseille-Haïfa-Marrakech : coopération tripartite hautement symbolique
jeudi 22 février 2007

Au cours de son séjour à Marseille où il est l’invité du dîner annuel du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, le Maire de Haïfa, Yona YAHAV, est reçu en l’Hôtel de Ville par le Maire de Marseille, Jean-Claude GAUDIN.
Par un avenant au Protocole de coopération qui les lie, les deux villes jumelées ont souhaité lui donner un nouvel essor et intensifier leurs échanges dans les domaines de la culture, du tourisme et de l’économie.

Cette rencontre est, pour le Maire de Marseille, l’occasion de rendre publique une initiative inédite et hautement symbolique : proposer une coopération tripartie à deux de ses villes jumelées, Haïfa et Marrakech. Ce Protocole de Coopération décentralisée tripartite est signé en même temps par le Sénateur-Maire de Marrakech, Omar EL JAZOULI, présent à cette rencontre. Il porte sur la formation aux métiers du tourisme et permettra à des jeunes de Marrakech et de Haïfa de venir à Marseille se former à la stratégie de développement touristique d’une ville ou à la qualité des services et prestations touristiques.

Inutile de dire que cette nouvelle fît le bonheur notamment de l’ambassade d’Israël en France et du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Il faut dire qu’Omar Jazouli n’avait pas fait les choses à moitié: il avait ainsi assisté au 12ème dîner annuel du CRIF Marseille-Provence, en présence du maire de Haïfa, Yona Yahav de Kadima, de l’ambassadeur d’Israël en France et du likudnik Roger Cukierman, alors président du CRIF.

On notera le rôle important du sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, connu dans l’hexagone notamment pour son évident parti-pris pro-israëlien, qui a décrit Omar Jazouli comme « son jumeau marocain et son alter ego marrakchi » – déclaration d’ailleurs faite quelques mois après la signature de l’accord tripartite Marrakech-Marseille-Haïfa, lors de la remise par Gaudin à Jazouli de la Légion d’honneur, sans doute en raison des services rendus à la normalisation avec Israël .

L’information ayant été rendue publique, notamment en Israël, la presse marocaine s’en était emparée. Omar Jazouli se rendait alors compte que ce n’était sans doute pas l’initiative la plus populaire auprès de son électorat et nia avoir signé un quelconque accord de coopération avec Haïfa (« Le seul document que j’ai signé est un avenant à l’accord que nous avons avec Marseille et qui porte sur la formation de jeunes en matière de tourisme« ), sans grande crédibilité, le site officiel de la ville de Marseille ayant confirmé la signature d’un accord tripartite entre Haïfa, Marseille et Marrakech.

Le PJD l’avait critiqué (mais pas que lui, puisque l’Istiqlal, qui détient le poste de premier ministre, s’était mis de la partie), et la presse officieuse s’était offusquée de ces critiques:

D’ici là, il faudra bien aménager le justificatif d’accompagnement et, surtout, préparer l’opinion publique à intégrer un acoquinement d’État jusqu’ici perçu comme un tabou intransgressible. Les Marocains restent sensibles au drame palestinien dans toutes ses évolutions et malgré ses contradictions internes. Israël est toujours considéré comme la source du mal originel.

Quelques indices révélateurs abondent dans ce sens. Pas plus tard que le 22 février 2007, Omar Jazouli, président de la commune urbaine de Marrakech, a fait les frais des foudres de la presse islamiste. Son crime inqualifiable, disent ses juges islamo-médiatiques, avoir signé un accord de coopération avec le maire de la ville israélienne de Haïfa, Yona Yahav. Omar Jazouli réfute vigoureusement ces accusations, certifiant que seul un accord de formation touristique a été signé avec le maire de Marseille. (Maroc-Hebdo, « Faut-il normaliser avec Israël?« , 13 juillet 2007)

Aujourd’hui Le Maroc avait parlé d’Intifada de la part du PJD contre Jazouli – une intifada constitué d’un communiqué de la section locale de ce parti – tandis que L’Economiste dénoncait la « médiocre polémique » contre Jazouli:

Face à une telle actualité, la question de la normalisation entre le Maroc et Israël revient toujours au 1er plan. «Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais». La formule pourrait résumer en substance la politique étrangère de Rabat dans ce dossier. Il est toujours politiquement incorrect de parler publiquement d’une quelconque relation avec Tel Aviv. Inutile de rappeler la médiocre polémique déclenchée par les détracteurs du maire de Marrakech, Omar Jazouli, qui aurait signé en France un accord de coopération touristique avec Marseille et Haïfa.

Plus fort dans la dénonciation, Le Détective marocain par le biais d’Abdelkarim Chankou avait bien évidemment soulevé l’antienne rituelle d’antisémitisme contre les détracteurs de Jazouli:

Les choses sen seraient restées là si des opportunistes du panarabisme et des causes perdues n’avaient pas fourrée leurs nez dans cette histoire, sommes toutes banales, en accusant Omar Jazouli de pactiser avec le sionisme.
Quoi de plus ordinaire en fait que trois maires de villes méditerranéennes sœurs qui se rencontrent pour signer un accord de partenariat dans un secteur porteur comme le tourisme. D’autant que Haïfa avec ses 270.000 habitants abrité 8 % d’arabes et plusieurs dizaines de milliers de juifs marocains. Nous avons nous-mêmes, maintes fois, encouragé ce type de coopération sur ce même site (Lire en bas).

Devant la levée de boucliers orchestrée par ces opportunistes des causses perdues, toujours les mêmes, le pauvre Omar Jazouli se défend d’avoir signé un quelconque document dans un cadre tripartite. On le comprend : la horde de charognards réclame sa peau et demande au ministre de l’Intérieur de le révoquer ! Rien que ça ! Nous sommes en fait à quelques mois des élections communales et législatives : ne serait-il pas plus logique d’atteindre le verdict des urnes pour savoir ce que les Marrakechis pensent de leur maire. Non ! ces donneurs de leçons qui hier encore acceptaient des millions de barils de pétrole en cadeau de la part de Saddam Hussein, sont pressés d’en découdre avec le premier des édiles de la cité ocre. Lequel a toujours su échapper aux guets-apens de ses détracteurs, manipulés par des forces occultes, qui veulent faire main basse sur la cité la plus prospère du Maroc. Qu’à Dieu ne plaise ! (Abdelkarim Chankou, « O. Jazouli et les antisémites« , Le Détective marocain, 9 mars 2007)

On peut présumer que ces talking heads de la presse francophone marocaine auront révisé leurs opinions le temps de quelques jours en décembre 2008/janvier 2009.

Ce qui est intéressant dans cette histoire c’est l’aspect juridique: en effet, en vertu de l’article 42 du dahir n° 1-02-297 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002) portant promulgation de la loi 78-00 portant charte communale, toute convention de jumelage ou de coopération décentralisée doit être approuvée par le conseil communal puis ensuite par l’autorité de tutelle (cf. aussi l’article 69 de la charte communale) – en matière de communes urbaines (Marrakech), la tutelle est exercée par le ministère de l’intérieur ou son délégué – dans les conditions fixées à l’article 73 de la charte. Le ministère de l’intérieur dispose d’un délai de 45 jours pour approuver la décision du conseil communal – en cas de non-réponse dans ce délai, la décision est réputée approuvée. Or, rien n’est indiqué dans les divers articles sur l’approbation de la convention de coopération avec Haïfa par le conseil communal, ni sur son approbation ultérieure par le ministère de l’intérieur. On peut présumer que si l’une de ces deux instances n’avait pas approuvé la convention tripartite litigieuse, la presse en aurait parlé – mais rien ne peut être déterminé avec certitude.

On ne peut pas dire qu’Omar Jazouli n’ait pas fait parler de lui depuis: ce maire, qui avait dénoncé le tourisme sexuel – « Il a finalement trouvé une idée à défendre : « éviter de faire de sa ville une destination de tourisme de masse » et surtout pas « un fief de pédophiles et d’homosexuels ».  » – a été accusé il y a quelques semaines d’être le client d’un prostitué homosexuel marrakchi nommé… Haïfa! Bien évidemment, Jazouli nie en bloc – en dépit de la présomption qui pèse en la matière sur les marrakchis – en dépit d’une véritable campagne de presse. A cet égard, on ne peut pas dire que sa ligne de défense lui attirera la sympathie des défenseurs de la cause gay:

Ce qui a été relaté dans la presse marocaine est incompréhensible pour moi. Je suis connu comme étant un homme intègre et correct et je ne suis pas du tout homosexuel (Aujourd’hui Le Maroc du 15 mai 2009).

Et tout aussi évidemment, Marrakech n’étant pas Tel-Aviv, la combinaison aux yeux de l’électeur marrakchi moyen d’homosexuel partisan de la normalisation avec Israël ne paraît pas être un ticket gagnant, ce qui fait dire aux observateurs qu’il aura du mal à se faire réelire lors des élections communales du 12 juin suivant (même si l’intéressé déclare y croire, peut-être confiant dans le talent de son magicien de fils):

Dans les réunions pré-électorales, certains élus locaux en étaient même venus aux insultes pour en découdre avec leurs adversaires comme c’était le cas dernièrement à Marrakech. C’est aussi dans cette même ville que des bruits ont couru dernièrement sur l’homosexualité du maire de Marrakech. Ils ont été même relayés à la Une, le 13 mai dernier, par deux organes de presse arabophones. D’après ces informations, Omar Jazouli aurait été dénoncé par un prostitué homosexuel. Ce dernier, après avoir été raflé par la police, aurait déclaré qu’il avait des personnalités haut placées à Marrakech parmi ses clients, dont le maire de la ville.

Le principal concerné a tout de suite répliqué, par voie de presse. Omar Jazouli a déclaré qu’il ne s’agit dans cette affaire que d’« une guerre électorale avant l’heure ». « Je suis connu comme étant un homme intègre et correct et je ne suis pas du tout homosexuel », a-t-il martelé.

A l’origine de ce scandale, un certain « Haïfa » que Jazouli considère comme étant « un malade mental » qu’il dit n’avoir jamais connu. « La personne qui a prononcé mon nom dans le PV de police, et qui a relaté des faits nuisant à ma réputation et à celle de ma famille, a été poussée et même payée pour nuire à ma réputation », s’est défendu le maire de Marrakech, sur les colonnes d’ALM. Il a aussi affirmé n’avoir été, à aucun moment, interpellé, dans le cadre de cette affaire, par la police ou le procureur général du Roi. Les péripéties s’arrêteraient-elles alors là ? Pas si sûr. Le maire de Marrakech compte poursuivre les deux organes de presse écrite et un journaliste d’une chaîne radiophonique pour diffamation.

Ce n’est pas la première fois qu’Omar Jazouli se trouve au centre d’un scandale. Il avait même été condamné en 2003, en première instance, à aller en prison suite à son accusation d’utilisation de fonds publics dans sa campagne électorale. Mais ce jugement a été cassé en appel. Plus récemment, il s’était trouvé au cœur d’un autre scandale, relatif également à Haïfa. Mais c’était de la ville israélienne qu’il s’agissait et non d’un prostitué. Ses détracteurs l’avaient accusé d’avoir signé un accord tripartite avec cette ville et Marseille. Là encore, Omar Jazouli avait expliqué que les accusations portées contre lui étaient infondées. Selon lui, il ne s’agissait que d’un document signé entre Marrakech et Marseille devant permettre à des jeunes de la ville ocre de bénéficier de sessions de formation en stratégie de développement touristique ou encore pour ce qui est la qualité des services et prestations touristiques. Tous ces bruits n’empêchent pas Jazouli de se présenter à nouveau sous les couleurs de son parti, l’Union constitutionnelle (UC), pour succéder à lui-même à la tête de la mairie de Marrakech. Il estime que sa candidature se trouvera renforcée par les « coups bas » dont il estime faire l’objet. (Le Reporter, « Les dossiers chauds des élections: transhumance et homosexualité« , 25 mai 2009)

Par ailleurs, sa gestion a été critiquée par des ONG locales et il fait l’objet d’une enquête de police pour une transaction douteuse du conseil communal ayant coûté un montant de 50 millions de dirhams (4.500.000 €) par décision de justice en faveur d’un député, Abdelaziz El Banine (FFD). Et il avait déjà été condamné à de la prison en première instance en 2003 pour avoir utilisé aux fins de sa campagne électorale les ressources de la commune – ce qui ne l’avait pas empêché de prononcer un discours en 2004 lors d’une conférence internationale sur le juge de cassation dans lequel il manifestait toute sa confiance dans la justice de son pays, sans doute motivée par son acquittement en appel:

On peut tout d’abord, et c’est probablement l’essentiel, mettre l’accent sur le sentiment de justice éprouvé par les citoyens du Maroc. Il provient lui-même du sentiment d’une harmonie sociale, l’existence d’un idéal commun dans le respect de chacun.

La justice en tant qu’institution est indépendante et impartiale, comme l’exige notamment la loi qui en est la garante. De ce fait, les juges, de par leurs compétences, deviennent de plus en plus crédibles et accessibles.

En fait, la confiance en la justice est l’ossature d’une nation. Toute société a besoin d’une justice garante des libertés, efficace et impartiale : efficace pour garantir la sécurité des personnes, impartiale pour que vivent le système de valeurs commun et l’instauration d’une démocratie des valeurs indéfectibles de notre pays sous la conduite de Sa Majesté Mohammed VI, Que Dieu le Glorifie.

Excellence, la ville de Marrakech est honorée d’accueillir un tel congrès, ce qui démontre que cette ville est un havre de paix pour des travaux d’une telle ampleur.

Les électeurs marrakchis seront donc inexcusables de ne pas se déplacer pour débarasser la vie politique marocaine de ce modèle-type de l’opportunisme amoral – « Je représente un parti libéral. Gauche ou droite, la gestion d’une ville n’a pas besoin d’une idéologie, mais d’hommes capables d’assurer cette gestion » – il y en a d’autres, mais il faut bien commencer quelque part. Et finalement, partisan de la normalisation avec Israël et maquereau, la combinaison coule de source…

PS: Pour un rapide tour d’horizon sur les partis en lice, voir le billet de Politiquonaute.

86 Réponses

  1. Je n’aime pas les informations que tu propages sur la supposée homosexualité du maire.

    C’est d’autant plus dérangeant que tu te mets dans le confort de ne pas étaler ta conviction personnelle sur l’homosexualité, surtout au Maroc. Le maire se trouve ainsi perdant dans les 2 cas, soit homosexuel ou pas.

    Sa formulation sur l’intégrité et l’homosexualité me rappelle l’amalgame qu’avait fait McCain entre arabe et méchant.

    Oui pour inviter les marrakchi de voter contre le maire sortant à cause de son bilan et ses démêlés avec la justice, à condition qu’elles soient vraies. Non sur l’attaque personnelle, sur un point aussi délicat que l’homosexualité au Maroc.

    Ibn Kafka peut considérer donc que tous les moyens sont bons pour faire perdre à un ennemi une élection ?🙂

  2. Ce que vous écrivez sur le maire de marrakech me gène profondément. Je suis français et loin de moi l’idée de m’imiscer dans un débat politique à l’étranger. Mais il se trouve que je sais que l’affaire du gigolo est une sinistre farce montée de toutes pièces. Une de mes connaissances à malheureusement été emportée dans la rafle qui a suivi les déclarations du gigolo. Il savait qu’on le recherchait, il aurait pu fuir mais comme il n’avait rien à se reprocher, il a préféré affronter. Mal lui en a pris! il a été arrêté et frappé. Il a réfuté de suite les dépositions que les forces de police l’ont obligé de signer devant le juge… Mais c’était trop tard. Lui, comme une trentaine d’autres jeunes ont été pris dans le piège et doivent servir de chair à scandale. Rien ne peut lui être reproché dans ce dossier, il ne connait ni son accusateur, ni le maire… Mais son passé, comme celui des autres emprisonnés, plaide contre lui et en fait un coupable idéal. C’est écoeurant lorsque l’on sait comme moi à quel point il avait retrouvé une vie normale. Mais tous ces jeunes ne comptent pas…. Pas un seul journal s’est inquiété de leur sort et de celui de leur famille qui se ruinent en avocats. J’ai moi même contacté un avocat pour tenter de l’aider mais ce dernier s’est lâchement défilé en m’expliquant que l’affaire était politique et que les dés étaient pipés à l’avance. Aucune preuve, je le répète, n’a pu être avancée… Mais les avocats ont plaidé dans le vide devant un tribunal particuliièrement sous pression. Lundi prochain les condamnation infligées à ces innoncents seront lourdes et des vies seront brisées à tout jamais. Mais tout le monde s’en fout. Je suis journaliste en France et j’ai bien l’intention de faire de cette injustice mon combat. Les confrères à qui j’explique cette situation qui bafoue grossièrement les droits de l’homme sont indignés et j’obtiendrais la surface médiatique nécessaire pour dénoncer cette injustice. Cela ne changera sans doute rien au destin de ces jeunes pris dans un piège qui les dépasse. Mais je veux qu’avant de répondre aux annonces immobilières qui viennent chercher nos devises, les français sachent une fois pour toutes où il mettent leurs économies. Ce genre de dérive est inacceptable et dramatique. On n’a pas le droit de briser des vies comme ça… Votre avis sur cette question m’intéresse. En espérant que vous ayez le courage de me répondre.

  3. 7didane: ces informations sont sur la place publique – et de quelle manière – et affectent directement sa campagne. Je précise bien qu’il les nie, et ajoute que son commentaire sur le fait qu’il n’est pas homo puisque intègre et honnête n’est pas des plus judicieux. Lui-même a fait campagne contre l’homosexualité et se trouve accusé de ce qu’il dénoncait. Enfin, acheter les services d’un-e prostitué-e, si tant que cela est vrai, n’est pas acceptable pour un élu. Et tu souhaiterais que je n’en parle pas…

    Quant au confort de taire ma conviction personnelle, elle n’est pas un secret. Je pourrais aussi renvoyer à ceci. Et toi, ta conviction personnelle sur cette question, quand l’as tu exprimée?

    lecoq: le courage de vous répondre? Qu’est ce que ça signifie au juste? Ce n’est pas un peu vaniteux?

    L’histoire alléguée entre Jazouli et « Haïfa » m’a fait sourire en raison du nom du prostitué, eu égard à la ville avec laquelle Jazouli a choisi de coopérer. Pour le reste, elle ne m’intéresse pas plus que ça en elle-même, sinon pour constater qu’on a là un maire de commune urbaine qui a précédemment été condamné (puis blanchi) par la justice, qui est pour la normalisation avec Israël, qui se fait accuser d’homosexualité (alors qu’il a fait campagne contre) et dont la gestion des affaires municipales est sujette à caution, ce qui fait beaucoup pour un même candidat.

    Sur le fond, si vous avez des précisions factuelles sur cette affaire, n’hésitez pas à les communiquer, ce pourrait être intéressant.

  4. @Ik

    « Abdelaziz El Banine (FFD) »

    Il n’est plus FFD, il est désormais RNI. Tu en apprendras des vertes et des pas mûrs de cet homme engagé dans « politique » après avoir fait fortune (grosse fortune) en moins de 10 ans dans l’immobilier. A se demander pour quelle raison il décide de s’enrôler dans les affaires politiques. Est-ce les 30% payé en noir pour transaction immobilière? . Si jazouli, l’homme des faux gardiens de faux parking à marrakech, sait naviguer au milieu des eaux troubles, Banine lui, use de l’aboiement, et c’est le moins qu’on puisse dire . Il fait le choix d’internet pour faire sa promotion( banine.com) . Il y’aura du sport .
    J’ai bien peur que Marrakech serait le théatre de grosses révélation , sur interent, des mélanges des genres : La politique et les affaires ne connaissent pas de frontière. Ainsi dans l’association des lotisseurs de Marrakech, tu trouves côte à côte Banine et Jazouli . C’est la partie émérgeante de l’iceberg.
    A suivre

  5. Tu ne suis pas mon blog😀
    Sinon tu aurais lu à plusieurs fois ma position : la dépénalisation de l’homosexualité dans le droit marocain.

    Et surtout que je m’en fous des préférences privées de chacun.

    Avec mon personnage, il serait même du suicide de supporter l’inverse.

  6. Je te salue Ibn Kafka, je ne sais pas sur quel cote politique tu penches, mais je salue le fait que tu as la conviction d’etaler des faits que les politiciens marocains veulent garder secrets.
    Je n’ai rien contre l’homosexualite, je me fous completement des gouts sexuels des gens, mais quand un politicien en fait un axe principal de sa politique et personnalite, je veux que la dite personne paye le prix fort s’il s’avere que la personne a des relations homosexuelles, il n’y’a rien de pire dans la vie que l’hypocrisie, surtout l’hypocrisie ayant des buts, dans ce cas la en appeler a la naivete des electeurs.

  7. 7didane: je n’ai pas vu ton nom sous la pétition…

  8. @ibnkafka
    Merci de donner à mon image de marque un si grand poids, mais je n’accorderai pas un grand intérêt à une pétition signée « 7didane » …😀

  9. Bof, après Ibn Kafka et avant Kingstoune ça ne détonnerait pas trop…

  10. Je le répète le débat portant sur le maire ne me regarde pas, et pour cause je suis français. Ce que je sais, je vous le répète, c’est que le gigolo est un affabulateur dont je ne connais pas les motivations. Il a jeté des noms en pâture à la police et une de mes connaissances s’est faite attraper. Elle ne connait ni le maire, ni le gigolo. Je suis formel. Mais son passé en fait un coupable idéal pour ettayer une thèse inventée. Si le fait d’accuser à tort qui que ce soit de quoi que ce soit peut ajouter à sa présamption de culpabilité… C’est autre chose et cela signifie sans doute que les organisateurs de ce coup ont eu raison. Mais que fait-on des innocents pris dans le piège? Encore une fois, personne ne s’émeut de leur sort alors qu’ils sont emprisonnés depuis un mois. Que certains d’entre eux ont été frappés. Je le sais et je ne mettrais personne en danger en vous en disant plus aujourd’hui. Mais qui sont-ils pour mériter ça? Des sous-hommes? Est-ce que le fait d’être fiché par la police pour des faits qui remontent à très loin peut justifier un emprisonnement dans le cadre de cette affaire à laquelle personne ne peut croire franchement??? Et ne pensez-vous pas que si ce maire devait avoir eu des relations extra-conjugales il aurait chercher à les dissimuler plutôt que de les organiser à son domicile où vivent sa femme, ses enfants et (je crois) sa mère?. Les appartements ne manquent pas à Marrakech….C’est tellement gros que je ne comprends pas que la justice puisse prêter le flanc à ce type d’élucubration. Certes, cela va occuper des avocats qui demanderont des sommes astronomiques aux familles…. Mais où est le respect de l’individu? Que peut-on faire pour ces jeunes qui ne sont pour rien dans cette histoire et attendent que leur sort soit décidé lundi prochain? Combien de mois de prison vont-ils prendre si la justice s’arrête sur des déclarations obtenues au commissariat sous les coups? Combien de mois de prison vont-ils prendre si chacun cherche à se donner bonne conscience et qu’on les condamne sur leur prétendu orientation sexuelle ou passé défavorable? Je ne vous cache pas que je suis amoureux du Maroc dont je parle régulièrement dans mes articles, mais que je suis effrayé de voir ce qui se passe aujourd’hui à Marrakech. Et très malheureux de voir que personne ne s’inquiète. Pour l’allusion au courage, ne le prenez pas mal : mais j’ai allerté tant et tant de supports marocains qui ne m’ont pas répondu que j’en étais à me poser des questions. Je vous remercie de m’avoir laissé la parole et je croise les doigts pour que lundi cette affaire ne soit qu’un mauvais souvenir…

  11. Monsieur Lecoq, les Marocains aussi sont très effrayés par ce qui se passe à Marrakech depuis que certains Occidentaux l’ont transformé en Sodome et Gomore où l’alcool, le sexe, la drogue pourrissent tout sur leur passage ; depuis que des Frankaouis chassé par la crise dans leur pays se permettent d’engueuler les gamins de la médina qui les ont sortis de leur gueule de bois en menaçant de les expédier à Tamensourt ; se plaignant des appels des muezins ; demandant des autorisations pour fermer l’accès de ruelles où ils habitent côte à côte de manière communautaire, en total manque d’intégration dans leur pays d’accueil ; depuis que des riads achetés par des Européens refusent l’accès au Marocains….
    Si vous aimez vraiment le Maroc, dénoncez aussi ces choses là, vous y gagnerez en crédibilité.

  12. Aïcha: allez, prends un Martini et calme-toi…

  13. Ibnkafka, excuses-moi, mais c’est une mentalité d’arriéré qui me déçoit de ta part. Ce n’est pas parce que j’ai parlé une fois de Martini dans ton blog que je suis une addicte de la bouteille.
    Tout ce que j’ai dit à lecoq je le pense du fonds du coeur, comme je ne suis pas réputée prendre des gants pour prendre la parole, je ne vois pas pourquoi je vais ménager X ou Y, à moins que tu ne penses aussi que le coq français doit avoir un traitement particulier!

  14. Fais ce que tu veux mais baisse d’un ton ton discours moralisateur et manichéen à jouj rial… un minimum de cohérence ne nuit pas.

  15. Casses-toi pauv-con!

  16. Je t’avais dit d’en prendre un, pas de vider la bouteille…

  17. C’est bien ce que j’ai dit : Mentalité de con!

  18. Parole d’experte!

  19. Il faut être un intégriste (ils peuvent être blonds sans barbe aussi!!) doublé de misogyne pour sous-entendre qu’une femme est alcoolique sous prétexte qu’elle a parlé un jour d’un verre de Martini dans un poste sur les tabous alimentaires en islam.
    Personne sur cette Terre n’a le droit de m’imposer ce que je dois dire ni comment je dois le formuler. Si je te dérange, bloques mes commentaires et ne gardes que les béni-oui-oui et leurs maîtres donneurs de leçons!

  20. Qui t’as accusé d’alcoolisme? Je t’ai simplement demandé de baisser d’un cran tes diatribes manichéennes et populistes sur l’Occident maléfique et corrupteur, en rebondissant sur les méfaits de l’alcool – que tu soulignais – d’une manière qui se voulait ironique.

    Tu revendiques ne pas prendre de gants pour prendre la parole, et tu pètes les plombs sur une remarque à l’ironie assez légère, selon tes propres critères. Cohérence, disais-je…

  21. Ton ironie mal placée, tu te la mets où je pense !!! Quel rapport entre le Martini, prendre un verre pour se calmer, vider la bouteille et ma remarque sur la transformation de Marrakech en Sodome et Gomore?
    J’ai bien parlé de certains Occidentaux et non de tous les Occidentaux, de quel manichéisme tu parles alors?
    Je te mets au défi devant les lecteurs de ton blog de nier cette réalité de Marrakech que toi-même tu as dénoncé dans de vieux postes notamment l’interdiction aux femmes voilées et aux chiens d’entrer dans le consulat de France de Marrakech. Et ça ose parler de cohérence!!

  22. dis donc ça chauffe on dirait entre les supporters du martini bianco contre ceux du martini rosso ! tous les deux, mettez du shwepps tonic dans votre verre, un peu de jus de citron frais et des glaçons pour contrecarrer la chaleur ! allah ye3fou !🙂 ( et ne m’accuse de rien aisha… je ne suis pas un « pov con » je te rassure🙂 )

    quoique je suis assez d’accord avec aisha sur la suggéstion au coq, mais avec ik aussi pour ne pas mélanger les genres…bon, allez… serrez vous la main, oups… plutôt reconciliez vous virtuellement… l’incident est clos !

    au coq; faites gaffe à ne pas confondre maroc avec france, ou les réglements de comptes politiques de campagne, droits de l’homme, homosexualité et prostitution sont traités chacun à part. si vous voulez vous rendre utile et sauver des innocents, réunissez des preuves et allez tout déballer à la police marocaine en vous constituant témoin… et au consulat de france à Marrakech ! menacer d’écrire des articles ne fera pas avancer votre cause ou la leur, par contre, si vous défendez le maire, pourquoi n’allez vous pas à sa rencontre et lui demander d’intervenir en faveur de ces jeunes puisque lui même clame qu’il n’a rien à avoir avec cette histoire ? je me le demande !

    enfin…ik, je ne sais pas ou est ce que vous êtes allé chercher la preuve que Jazouli ait « acheté les services d’un ex prostitué » ! accusation grave en effet, c’est de la présemption « de culpabilité » n’est ce pas monsieur le juriste ?!

    psst ; ( je sais que ni aisha ni ik ne recourront à mes services de reconciliation en ligne…, étant considéré comme un intrus dans le cercle… je les rassure tous les deux… ma noble intervention ne s’est faite que pour le fou rire qu’ils ont réussi à me tirer… avec tout de même du respect pour les deux, n’éxagérons rien ! )

  23. Aïcha: Le rapport est évident: tu dépeins un tableau apocalyptique et manichéen – Sodome et Gomorrhe – à Marrakech dû notamment à la consommation d’alcool des étrangers/Français, alors que ta propre pratique est plus nuancée. Il m’a paru piquant de le relever. Quant à l’alcoolisme, tu es la première à l’évoquer – si pour toi une référence à un verre de Martini équivaut à une accusation d’alcoolisme, tant pis pour toi, mais ne projette pas ta vision des choses sur le reste de la planète.

    Si tu ne supportes pas des piques ironiques, alors que tu abreuves les gens d’insultes, effectivement, le mieux est d’ailler ailleurs – « Personne sur cette Terre n’a le droit de m’imposer ce que je dois dire ni comment je dois le formuler« , ça doit valoir aussi pour d’autres que toi, en toute logique.

  24. @Aïsha Qandisha
    Je ne comprends pas pourquoi tu t’es emportée🙂

    Le commentaire d’Ibn Kafka souligne justement le fait que tu es loin d’être une extremiste qui interdit l’alcool.

    @ibnkafka
    Je te trouve bizarrement zen …

    Fais tourner ! Elle a l’air bonne😀

  25. Tu sais ça que veut dire le mot manichéisme avant de le galvauder dans tous les sens?
    Mais oui Marrakech, c’est aussi la Koutoubia, les Hlayqiya… des gens qui mènent leur p’tit chemin, se plaignant de la chéreté grandissante de la ville et son pourrissement moral depuis que les ex-amateurs de la Thaïlande et autres destinations sexuelles se sont rabbatues sur une contrée docile et exotique à 3 heures de vol.
    Si c’est du populisme d’écouter les fils du peuple depuis le chauffeur de taxi au conducteur de calèche, alors oui, je suis populiste et fière de l’être.
    Enfin, je n’ai JAMAIS insulté personne nulle part (et je te mets au défi de le démontrer!) à part toi aujourd’hui en te traitant de pauv »con, ce que je pense le plus sincèrement du monde et que je confirme dans ce dernier com, après tes remarques largement dépassées que tes tours de passe-passe pour justifier ne tromperont pas.

  26. P.S. Exemple de cohérence à la sauce ibnkafkaïenne:

    – Marrakech plébiscité ou les charmes de la vie coloniale
    https://ibnkafkasobiterdicta.wordpress.com/2008/07/07/marrakech-plebiscite-ou-les-charmes-de-la-vie-coloniale

    Chiens et Marocains interdits dans un Riad de Marrakech
    http://www.blog.ma/obiterdicta/index.php?action=article&id_article=15878

    Le consulat de France à Marrakech refuse de laisser entrer les voilées? No big deal…
    https://ibnkafkasobiterdicta.wordpress.com/2008/06/18/le-consulat-de-france-a-marrakech-refuse-un-visa-pour-cause-de-voile-no-big-deal/

  27. j’ose espérer que tous les deux, vous allez vite tirer un trait sur ce « malentendu » et reprendre au plus vite des relations amicales ! si ça peut vous aider, je trouve que tous les deux vous pouvez être très carractériels et « spéciaux » des fois ! cette escalade verbale en est la preuve pour rien ! mais pour vous rassurer, vous présentez tous les deux des qualités et de très bonnes aptitudes de communication, que vous n’exploitez sans doute pas assez !

    allons, aisha, avoues que ta suscéptibilité n’excuses pas le fait de foncer dans le tas comme tu viens de faire… tu connais IK, quand il s’enerve il le fait pour de bon… ( il doit le regretter parfois ), tu n’as pas besoin de t’excuser, IK est « bon et misericordieux »🙂

    parcontre ik, aisha est avant et après tout une femme sentimentalement parlant ! en plus d’être l’une de tes plus fidèles lectrices ( et je dirais même fidèle beni ouioui🙂 ) donc il est de ton devoir de lui faire des excuses… même plates, on s’en fout, tu connais sa poigne !

    yallah tous les deux, un effort, pour la Palestine et éviter un enième « front » divisé sur la question🙂

    Putain, mais ou est ce qu’ils sont passé les autres blogueurs ?!!! ça vous plait ce bordel ?!! Aisha et ik sont fait pour s’entendre… répetez après moi ; Ik et wlidatou, hetta ferka ma relbatou !🙂

    sérieux… vous seriez cons tous les deux de camper sur des positions hostiles… faites-le sur mon dos si ça vous chante… insultez moi ! je ‘ai jamais prétendu que j’étais au dessus de la mêlée… j’ai mes grands défauts moi aussi ! mais renouez au plus vite !

    allah yehdina we yehdikoum !🙂

  28. Ibn Rochd: je ne vois pas de malentendu, simplement un de ces innombrables commentateurs pratiquant la critique mais ne la supportant en aucune circonstance. Ils devraient ouvrir un blog, cela leur apprendra la « zénitude »…

    7didane: Zen? Disons plutôt blasé…

    Aïcha: Tu es décidemment incapable de comprendre le sens normal des mots. Un commentateur français vient ici évoquer la faiblesse de l’accusation contre les membres et clients du réseau de prostitution masculine, le caractère mythomane de l’accusateur et les méthodes policières que nous connaissons tous, pour s’inquiéter du sort des autres personnes impliquées. Tu réponds avec une embardée hors-sujet sur le fait que Marrakech est devenu un Sodome et Gomorrhe du fait « d’Occidentaux » (entre parenthèses, je connais bien le centre de Casa, qui connaît ces mêmes phénomènes de drogue, d’alcool et de prostitution, sans que la présence d’un seul titulaire d’un passeport européen ou nord-américain ne puisse être invoquée comme cause). J’ironise là-dessus, et tu réponds en m’abreuvant d’insultes. Tu tentes maintenant de faire croire que je te critique pour avoir relevé des problèmes sociaux de notoriété publique à Marrakech. Non: je te critique parce que le mal ne vient pas exclusivement de l’extérieur, ainsi que tu l’écris. Tout le reste n’est que de la projection.

  29. Les propos de Lecoq qui m’ont fait réagir sont les suivants :
    « Je ne vous cache pas que je suis amoureux du Maroc dont je parle régulièrement dans mes articles, mais que je suis effrayé de voir ce qui se passe aujourd’hui à Marrakech. Et très malheureux de voir que personne ne s’inquiète».
    Comme je suis très amoureuse du Maroc aussi et que je suis très effrayée par ce qui s’y passe, je lui ai communiqué le ressentiment de Marocains et de Marrakechi sur un autre sujet autrement plus grave qui semble lui échapper.
    C’est toi Ibnkafka qui cherche à tromper les lecteurs en leur faisant croire que j’incrimine tous les Occidentaux, comme si j’étais la petite soeur de Benladen.
    Mais il est un fait que le tourisme n’apporte pas que des devises mais pas mal de détraqués sexuels et quelques nostalgiques de la coloniale.
    Que tu fasse une première allusion m’invitant à prendre un verre pour me calmer, ça peut éventuellement passer mais que tu enchaîne avec la bouteille, ça manque totalement de classe.

  30. IK, sur le point que tu adresse à Aisha, nul doute que tu as raison, il est question d’un sujet précis; objet de ton billet et qui a fait réagir le coq pour soulever une question de droits fondamentaux… et dénoncer des irrégularités selon lui dans cette histoire – scandale impliquant jazouli. il en va sans dire que ce qu’a rapporté ici le coq comme faits prête à inquiétude !

    Mais, sachant que tout accusé à droit à une défense lui garantissant ses droits, permets moi de prendre celle de Aisha ;

    1 – Sachant que Aisha à récemment commenté sur le sujet de l’alcool sur ton blog, dans un esprit ouvert, et fournissant la preuve irréfutable de la confiance qu’elle met dans ton blog et en ta personne…

    2 – Sachant surtout que toi IK, tu as mal choisi la manière d’exprimer ton desaccord avec son intervention « déplacée » sur ce billet, (et que tu aurais pu exprimer autrement) mais que tu ai choisi de la « piquer » en faisant référence à un verre de martini innocent… wa inna allaha rafouroun rahim…🙂

    3 – Sachant qu’elle t’as répondu dans un premier temps par « mentalité d’arriéré » et sans aller jusqu’à l’insulte pour que tu comprennes qu’elle ne veut pas que tu plaisante avec ce point… Mais que tu as répondu en enfonçant le clou en lui « promulguant l’ordre de baisser le ton »… usant de ton autoritarisme légendaire et disproportionné comme si tu étais le Pacha de boufekrane🙂

    4 – Sachant que Aisha est quand même une personne pour qui sait le reconnaître, est munie d’une hyper sensibilité… souvent attribuable à un défaut à tord chez beaucoup de femmes marocaines instruites et intelligentes..et qui se respectent ( j’en connais qq chose de mon ex… )🙂

    5 – Sachant que de toutes les façons, tu connais comme nous tous les sauts d’humeur occasionnels mais pas du tout harassants, ou irrespectueux… de notre Aisha unique et inimitable, surtout qu’elle fait de sa cause « anti-occidental lorsqu’il donne des leçons aux marocains » une obséssion, ramenant encore cette hyper sensibilité sur le devant de la question…:)

    6 – Sachant que tu risque de perdre une fidèle lectrice, à l’intelligence pétillante, et aux propos souvent fermes et courageux… sur de nombreuses questions… et qui à ma surprise les a souvent mis au service de ta « propagande » se transformant en béni ouioui docile et toutou …. ( non c’est qu’elle devait être d’accord avec toi )…

    6 – Sachant enfin que tu dois toi aussi penser par moments que tu tiens un blog que beaucoup de gens interresse ou apprécient , et donc que tu as la « responsabilité » de faire preuve d’ouverture et surtout de retenue à ne pas chasser tes invités…

    Sur la base de ces 6 elements réunissant, preuves, légitime défense, bon sens et préservation des équilibres fragiles de la blogoma, Je plaide donc pour que Aisha soit acquittée et innocentée de toutes les accusations qui pèsent sur sa personne et sur son « casier judiciaire » de la blogoma🙂

    je requiert que le verdict soit prononcé sous formes d’excuses audibles ou silencieuses faites à Aisha, sans lui verser aucun dommage et intérêts.

    Greffier 7diddane; prenez note et ordonnez la levée de la séance pour délibérations entre IK et sa conscience…( il est pas mauvais ce garçon, juste un peu autoritaire…) 🙂

    « la séance est levée ! » ( à toi de jouer IK )🙂

  31. bon en passant Aisha, tu as intérêt à garder le silence et ne pas enfoncer le clou, le temps que la justice kafkaienne rende son verdict – en tant que ton avocat commis d’office, j’ai le droit de te demander de « la fermer » entretemps…🙂

    je croise les doigts sur le verdict… s’il tombe demain tant mieux, car je dois me libérer le la cour pour le moment et retourner à une « vie normale » pour le restant de la soirée.

    à bientôt

  32. Je ne vois pas ce qui vous permet de penser que je trouve l’attitude des français qui envahissent la médida et s’y sentent en terrain conquit respectable. Je n’ai jaimais écrit cela nulle part, mais vous ne pouvez pas le savoir. Au contraire, je trouve que transformer marrakech en saint-trop bis est une erreur… mais c’est un autre sujet. même s’il est important. On m’avait demandé sur ce blog d’apporter des nouvelles si j’en avais. J’ai donc poursuivi l’enquête, comme il se doit et voici ce que j’ai appris sur ce dossier qui lundi risque de coûter très cher à des innocents. Premièrement, le maire de Marrakech, contrairement à ce qu’affirmait une certaine rumeur en fin de semaine, n’a jamais été interrogé par la police ou la justice sur ce dossier. Il a encore moins été confronté à ses accusateurs et tout ce joue par voie de presse et rumeur. Deuxièmement, selon certains avocats, les juges laissent entendre que les condamnations qui vont tomber sur les jeunes pourront être lourdes. On dit par ailleurs que le gigolo accusateur aurait été entendu dans une affaire de vol et que celui qui est présenté (par lui, uniquement) comme son accusateur ne serait pas le bon…. Que la police serait à la recherche d’un homonyme… Parti à Londres. Je mets tout ceci au conditionnel tant l’intox semble, dans ce dossier profiter à plusieurs parties. Les politiques qui cherchent à prendre la place de M Jazouli. Mais aussi au juridiques qui en faisant monter la pression font monter les enchères. Ceci dit, demain lundi (si l’affaire n’est pas reportée) des innocents vont payer pour un dossier bidon sur la base d’interrogatoires policiers menés avec des coups. Et c’est seulement cela qui m’indigne… Et m’indignerait tout autant si cela se passait en France ou ailleurs. Un mois, deux mois, trois mois -voire plus- de prison sur une accusation argumentée d’aucune preuve formelle (que des déclarations et principalement celle du gigolo que chacun présente comme fou) c’est un peu court. Pour moi, les Droits de l’Homme et le respect de l’être humain n’appartient pas à la France (qui n’est pas toujours exemplaire sur ce sujet) mais c’est un droit universel. On va condamner demain des jeunes… Et c’est très grave. J’ai bien entendu informé différents supports marocains et que croyez-vous qu’ils ont faits : ils ne m’ont pas répondu. Pour la France, j’ai déjà organisé un article dans un quotidien national. Et la suite viendra en fonction du verdict qui sera prononcé les jours prochains…. Voilà tout. Je ne suis pas en tout cas, un donneur de leçon. Et je m’insurge à chaque que l’on peut en effet emprisonner des personnes sur leurs orientations sexuelles présumées ou avérées et qu’on les traites comme des individus qui ont moins de droits que les autres. Je suis persuadé de ne pas être le seul au monde à penser comme ça et je sais déjà qu’au Maroc de nombreuses personnes partagent ma vision des choses.

  33. « tout se joue »…. Mille pardons pour les fautes d’orthographe

  34. celui qui est présenté comme son « intermédiaire »…. Décidément je suis mal réveillé… Ce doit être les élections européennes. Je suis élu dans un petit village de l’arrière-pays cannois et je me suis levé trop tôt pour me préparer à tenir le bureau de vote. Encore toutes mes excuses pour les fautes et erreurs de Français et bravo à tous qui s’expriment ici en totale liberté. N’oublions pas cependant l’essentiel, le réseau de prostitution qui aurait alimenté le maire est faux. Il a été constitué de façon à être présenté comme vraissemblable en rafflant dans le mileu gay de la ville… En choisissant notamment des personnes qui pour certaines ont un passé. Mais pour celles que je peux connaître, sachez qu’elles ont déjà « payé » pour ça et elle n’ont strictement rien à faire en prison aujourd’hui. Je le répète : ce dossier sur un sujets tabou a été monté uniquement pour déstabiliser un élu sur lequel je n’ai pas de jugement à porter.. En dehors du fait qu’il est forcément innocent de ce qu’on lui repproche aujourd’hui. Les allégations du gigolo mythomane qui a cherché (mais lui a t on suggéré?) à donner de l’ampleur à ses mots en prétendant qu’il n’était pas seul dans cette affaire) sont fausses. Il est le seul à porter cette accusations qu’aucun des autres prévenus ne confirment. Et il est naturellement incaapable d’apporter le moindre début de preuve. En ce qui concerne les quelques aveux obtenus au commissariat selon des méthodes dénoncées par les avocats (elles sont plus que douteuses et certaines signatures, je le répète, ont été obtenues après un passage à tabac musclé) devraient suffirent à remettre en liberté les prévenus dès demain…

  35. Au Maroc on n’a pas de pétrole mais on a des idées :

  36. @Aisha; sincérement, j’espère que tu es un peu plus consciente des « excès » qui peuvent parfois nuire à tes coms… bien que tes bonnes intentions ne font pas de doute… je crois que tu sais maintenant pourquoi… et j’espère que tu ne va pas bouder et en faire toute une histoire… IK avait raison sur le fond, et toi tu as été celle qui a enfoncé le clou avec ta susceptibilité… enfin, tu sais aussi que personne ne t’en veux personnellement… je ne pense pas qu’Ik veuille passer l’été la dessus non plus. Amicalement !

    @ IK, je te faisais pas la morale dans mon com « procès de Aisha », mais je voulais que tu réalise qu’il y a un certain frein qu’un homme se doit d’utiliser en présence de la gente féminine… quit à se prendre le tord sur le dos… ça élève un homme et ne le diminue pas.. n’est ce pas…?

    par contre, je voulais aussi réagir par rapport à ce billet de manière un peu plus « consistante » à travers la réponse longue que je fais au coq… je te préviens donc… ça risque de prendre de l’espace… et c’est pas pour me faire remarquer… mais quand même IK, je t’invite à prendre en compte des réalités que nous marocains avons tous vécu ou vivons, ne serait-ce que par respect à notre intelligence et à la tienne…

    @lecoq; en ce qui est du maire Jazouli, il a déjà déclaré à la presse qu’il n’a jamais été entendu par la police, il a fait savoir qu’il poursuivait certains journalistes en justice, dont le patron d’al massae, chose qu’a confirmé la presse. et par la même occasion, la précipitation de ce journal à relayer à sa une ce « scandale » est exactement identique à une autre affaire très similaire ou il est question d’homosexualité; celle de Ksar lekbir… bref, chacun au Maroc se fait sa petite idée sur le « journaliste » en question, et en ce qui me concerne, je commence carrément à douter si ce journaliste (Rachid nini); n’est pas lui même homosexuel « refoulé » et torturé par les « valeurs » religieuses, ses « scoops à scandale » ont à chaque fois soulevé des questionnements sur la nature obsessionnelle que fait l’individu en question sur une homosexualité qui serait « dissimulée » et « organisée en orgies » en particulier au Maroc !! alors que nous mêmes marocains avons vécu assez dans notre pays pour savoir que l’homosexualité relève du quasi « banal » au point que cette communauté à toujours été plus ou moins visible dans nos espaces publics, cafés, boulevards…etc. ne parlons pas de la prostitution de même nature pour ceux qui ont connu ou connaissent un tout petit peule monde des boîtes de nuits… bref, n’importe quel marocain dans les grandes villes vous dira que c’est pas si « secret » que ça !

    Pour revenir au maire de la ville, ce personnage est archi connu et reconnu depuis des lustres chez les marrakchis, étant l’un des leurs pur souche, et impliqué dans la gestion de leur ville avant qu’elle ne connaisse le boom qu’elle connaît… il est d’une génération que je dirais est connue dans tous le maroc et pas qu’à marrakech, et personnellement, je vois mal la justice ou ses patrons du ministère l’intérieur, ou les « VIP » du bled qui ont tous un pied à terre dans sa ville, le laisser « tomber » dans une sombre affaire de mœurs et de prostitution ! si le parti politique dont il fait partie devait rendre des comptes en particulier sur la gestion de la ville, il faudrait alors faire un procès à tous les autres partis « makhzéniens » qui ont gouverné ou tenu des villes ou des municipalités durant les 40 dernières années ! Marchés publiques, transactions immobilières et foncières, corruption, gestion des affaires économiques en général… dont on sait bien (enfin quand on connaît un peu) que les donneurs d’ordre, les « maîtres d’ouvrage » ou les responsables principaux sont souvent plus élevés dans la hiérarchie du ministère de l’intérieur, de l’entourage du palais, ou des « moul choukkara » qui ont eu tous ces élus sous la main pendant des décennies pour faire rouler « le business ». et contrairement à ce qui peut se dire et qui démontre surtout la méconnaissance de la ville et des marrakchis, ces derniers n’ont jamais laissé tomber Jazouli… et il m’est arrivé moi-même d’entendre des propos le gratifiant d’homme simple et « populaire » oeuvrant tant qu’il peut pour les quartiers pauvres et les marginaux sans qu’il puisse changer quoi que ce soit à la main mise sur marrakech ces dernières années par les milliards de l’immobilier… chose que je serais pas disposer à démentir systématiquement ou en méconnaissance de cause, sachant qu’est ce qu’un maire dans un système complexe comme le nôtre, et dans une ville qui « appartient » à ses élites pur souche et richissimes et à des investisseurs de toutes sortes et de tout horizons qui détiennent plus de titres fonciers et de titres de propriétés que le ministère des habous himself, supposé être le plus « riche » en la matière.

    Par contre sur l’affaire que vous soulevez, je comprends surtout de vos thèses qu’il n’y a enfin que cette affaire d’accusations portées contre des jeunes à priori innocents dans une affaire politique, qu’une police zélée à voulu marquer en donnant l’impression de faire son travail, et en faisant signer des aveux à des « innocents » pour classer le dossier et « débarrasser marrakech de la prostitution » ! Si c’est le cas, alors Jazouli, qui est comme l’as dit IK ici est le promoteur de campagnes « d’assainissements… anti prostitution et homosexualité » chose qui est vraie dans une certaine mesure (connue par voie de presse), il serait alors de son devoir d’intervenir afin « d’innocenter ces innocents » et encore une fois, je vous pose la question, pourquoi ne tentez vous pas de porter cette affaire à son attention, et lui demander d’intervenir ? Jazouli n’est quand même pas M6 que je sache, et il n’est pas aussi « inaccessible » que ça !

    Pour ce qui est de la transformation de Marrakech, c’est un autre débat, il s’agit d’une évolution »naturelle » d’une ville vouée au tourisme et dont les « atouts » aussi bien que l’évolution du « produit » touristique, en plus de la voracité des magnats de l’immobilier marocains ou étrangers, le tout conjugué à une volonté politique très influencée par la présence des français dans la ville pour en faire une « vitrine » avec la signature « ouverture et modernité…façon frenchway» », tout ceci à fait qu’elle en vienne à devenir ce qu’elle est aujourd’hui…! il a fallu que des peoples du monde aussi bien de France que d’ailleurs se joignent à la fête pour doper la ville sur le plan de la visibilité internationale, et lui donner les armes pour réussir à monter des projets du genre festival de marrakech du cinéma et bien d’autres manifestations avec les nombreux « atouts » de la ville dont les arts ( peintres, artisanat…etc ) … je pense que pour la majorité des marocains, ces changements vu sous l’angle de l’inaccessibilité de la ville et de ses lieux dorés est à l’origine de la frustration et le refus de « cautionner » un tel succès, car justifiant le fossé social et les disparités, en plus et plus sérieusement la question des scandales pédophiles et la prostitution des enfants que quelques touristes ou résidents ont pu provoquer ! c’est inadmissible certes, mais je n’irais pas jusqu’à faire le constat de Aisha, c’est à dire une thailande à 3h de vol des capitales européennes… !! c’est archi faux, et ça relève effectivement d’une espèce de propagande politique de référence « islamiste » dans une certaine mesure… si ce n’est pas de l’esprit du marocain lambda qui lit attajdid, al massae, al ahdat et d’autres journaux aux réferentiels un peu « jamaa el fna » ou parfois n’importequoitiste, tout en étant cloîtré dans son train train quotidien rempli de frustrations hélas. bref, Marrakech ne peut pas échapper à l’évolution et aux contraintes « libérales et modernistes » que nombre de villes méditerranéennes ont connu ou connaissent, et pas seulement dans le bassin méditerranéen puisque les « destinations IN  » et le tourisme élitiste et branché s’installent un peu partout dans le monde, avec leur lot de problèmes, de spéculation immobilière… et surtout des apports en $ capitaux et cash…qui ne manquent jamais de pourrir une ville sous tous les angles… tout en y installant une prospérité et des boulots en prime…

    voilà ! c’est dit… et ça représente mon opinion strictement personnelle ! merci IK pour l’espace gratuit… chose rare en effet sauf sur un blog et encore…

  37. j’ai bien entendu contacté tout le monde sur ce dossier… chacun connait les tenants et aboutissants et tout le monde sait que rien ne bougera avant les élections… Le jugement qui devait être prononcé hier a été reporté, comme par hasard à lundi prochain et que des innocents soient en prison ne dérange personne. C’est la triste réalité. Les médias marocains ne bougent pas, les associations comme la ligue internationale des droits de l’homme n’ont pas répondu à mes mails… Les avocats se disent dépassés. Les gens influents ne le sont plus. Je tiens à vous apporter un témoignage complémentaire qui montre bien que pour des raisons politiques on accepte de fermer les yeux sur ce qui ressemble à de la barbarie, intolérable pour tout être humain. Le voici. Je masque les références qui pourrrait permettre d’identifier ma source, par mesure de sécurité.

    Mon cher Bruno,
    Ma semaine au Maroc s’est achevée hier et durant ces jours, sans le vouloir, j’ai approché le « scandale ». Figure-toi que j’ai une amie xxxxxx (marocaine) dont la soeur, jeune mais cancéreuse, est depuis un mois en prison… pour la même affaire ! Elle, il y a plus d’un an avait loué un appartement à une femme. A Marrakech, ce genre de location s’appelle « une clé ». On donne une somme au départ puis chaque mois un faible loyer. La soeur de mon amie, prénommée xxxxx, a donné 100.000 dirhams à cette femme puis versait son loyer jusqu’au jour où une autre femme lui a dit être la propriétaire des lieux et qu’elle ne lui avait jamais rien loué ! Quelques jours plus tard, tous ses meubles disparurent et xxxxx s’est retrouvée à la rue… sans même pouvoir récupérer ses 100.000 dirhams empochés par le première femme volatisée. Survient alors un personne appelé « Haïfa », très beau garçon paraît-il, qui vient la voir pour lui dire que sa soeur est une salope ; qu’il sait ce qu’elle lui a volé et qu’il veut l’aider. Confiante, xxxx l’écoute et se lie d’amitié avec lui malgré ses tendances efféminées… Ils sortent quelques fois dans des boîtes gaies de Marrakech…
    Puis arrivent le scandale du maire. Le jeune homme qui fait des révélations sur ses relations avec Jazouli, c’est « Haïfa ». Pire, il a dit aux policiers qu’il allait se travestir chez une amie, xxxxx, qui lui prêtait des perruques. xxxxxxx, perdant ses cheveux à cause de la chimiothérapie, l’a laissé s’amuser avec ses perruques… lorsqu’ils se voyaient. Pire encore, il a aussi affirmé que xxxxxx participait à ses ébats avec Jazouli… Depuis, xxxxx est en prison ! Son cancer se développe dangereusement. Son père milliardaire l’a banie et ne veut plus entendre parler d’elle. Sa mère et sa soeur, mon amie, ne savent plus quoi faire. Des amis, des avocats, des gens très introduits ont tenté de faire quelque chose pour elle mais en vain. Il parait que le dossier est sulfureux et personne n’ose s’en approcher… Un ami que tu connais est cité aussi, ai-je appris par cette voie. D’après moi, ils veulent faire tomber Jazouli qui, paraît-il, serait réélu. Je crois savoir que les jugements seront rendus… après les élections !
    Voilà, Cher Bruno, ce que j’ai appris sur place. Toi, que sais-tu depuis ton dernier message ? Merci de m’informer des suites de cette affrayante affaire « policière et politique ». Bien amicalement.

  38. je me permets d’ajouter ceci : que peut-on faire aujourd’hui pour que ces jeunes emprisonnés soient libérés dans les plus brefs délais? Je crois qu’il y a ici une situation de violation des droits de l’homme. Je regrette que celles que j’ai saisi au Maroc ne m’ont pas répondu, pas plus que les médias et les personnes dites influentes. Tout le monde me répond d’attendre le résultat des élections…. C’est incroyable.

  39. Qui veut la peau de Jazouli alors ? le PAM ?!🙂 prière de nous eclairer si qq un à la réponse…

  40. c’est effectivement de ce parti dont on parle… Mais encore faut-il en avoir la preuve. Et ça, il n’y a qu’une enquête sérieuse qui pourra l’établir… Vu l’état de « folie » avéré du gigolo accusateur, ça ne devrait pas être simple. A mon avis tout ça va finir en « pertes et profits » après le 12 et nous verrons bien si la cible a été coulée. Cela n’effacera pas pour autant l’atteinte aux droits de l’homme……….

  41. pour info… J’ai rencontré mon éditeur ce soir et mon projet de livre portant en partie sur cette affaire l’intéresse…. J’aurais l’occasion de vous en reparler

  42. A lire aujourd’hui le journal Le Monde avec un bel article sur les élections…. On n’y parle pas de Marrakech mais du parti politique évoqué, le PAM

  43. pour qui voudrait savoir où séjournent actuellement ces innoncents il suffit d’aller sur youtube.com et de taper prison marrakech

  44. Qui veut la peau de jazouli?
    c’est assez simple
    un simplet inculte souhaitant avoir un accès au pouvoir
    un autre indigné faisant face a des echecs successifs aux elections
    et un autre qui revendique sa lignée politique et qui reve de suivre les pas de ses illustres ancetres

  45. si mes infos sont bonnes Omar Jazouli a été reélu… Le reste va se jouer sur des alliances politiques…. Mais que va-t-il se passer pour les victimes du coup monté qui n’a servi à rien. Je vous rappelle qu’à ce jour, elles sont toujours emprisonnées et qu’il semble bien que l’on va essayer de faire passer ça comme une affaire de droit commun..

  46. ce que je redoutais vient de se produire ; les condamnations sont tombées: elles vont de deux, à trois et huit ans de prison! C’est un véritable scandale. On va maintenant essayer de nous faire croire qu’il s’agit d’une affaire de droit commun d’importance alors que que ce coup de filet a été organisé à des fins politiques. Taper fort, c’est -plus personne ne va dire qu’Omar Jazouli aurait pu être le client d’un gigolo- dire que la ville de Marrakech est mal tenue et on va nous ressortir (c’est le temps des alliances pour le poste de maire) que la ville est mal tenue. En attendant un innoncent vient de se prendre deux ans de prison alors qu’il a été disculpé au finish par le gigolo qui l’avait accusé d’être l’intermédiaire (mais le juge ne l’a pas écouté, il fallait un verdict exemplaire dans cette affaire qui a fait trop de bruit, pour éviter le ridicule) et une jeune femme qui se meurt du cancer ; trois ans!!!!!!!!!!!! on marche sur la tête. Il y a zéro preuve. Les aveux qui ont été obtenus sous la tortures ne valent rien et des innoncents sont en prison. La personne dont je m’occupe et qui a déjà fait un an de prison pour des faits qui étaient avérés est particulièrement fragile et aujourd’hui je redoute le pire. J’ai sollicité toutes les organisations humanitaires et aucunes n’a répondu au Maroc. C’est révoltant. si quelqu’un sur ce blog peut m’aider, il est le bienvenu. Je ne laisserais jamais tomber.

  47. Lecoq, Ya qu’à demander à votre Zorro national de procéder comme il a fait pour les pieds nickelés kidnappeurs d’enfants d’Afrique!

  48. madame,
    ce n’est pas drôle. Ce sont des marocains qui sont victimes de cette injustice, pas des français et notre « zoro » comme vous dites n’a pas à se s’occuper de ça. J’ai le sentiment que leur sort ne vous intéresse pas. Mais cela aurait pu tomber sur n’importe qui. Imaginez que ce soit simplement un de vos proches qui se retrouve condamné à deux ou trois ans de prison alors qu’il n’a rien fait… Mais qu’il est un « sans grade » dont tout le monde se moque. Je pense que tous les pays modernes se doivent de respecter la convention des droits de l’homme à la lettre… Même la France. C’est une base d’entente entre tous les peuples. Pour ma part je vais lancer prochainement la notion de tourisme équitable et nous verrons bien… Je ne peux rien faire d’autre. Mais sachez que l’injustice est source de révolte. Partout dans le monde. Et ce qui vient de se passer pour arranger un scénario de « basse politique » est une agression faite à des êtres humains qui ont comme seule chance de ne pas être seuls. Votre remarque me semble bien désobligeante et je la met sur le compte sur une méconnaissance du dossier. Sans rancune. J’ajoute que je ne prends aucun parti politique dans cette affaire, car vos affaires politiques ne me regardent pas. Mais en revanche, que l’on puisse briser avec un tel cynisme le destin de jeunes innocents : cela me regarde. Bien cordialement

  49. Monsieur,

    Je n’avais aucunement l’intention d’être drôle ! Le Maroc, malgré l’image que vous essayez d’en donner à travers cette histoire n’est pas une république bananière. Aucun Etat n’est à l’abri de dérives même les plus grandes démocraties comme la vôtre, mais je trouve un peu gros qu’on jette 20 personnes en prison sur la simple déclaration d’un prostitué.
    Lorsqu’on vit dans un pays, que l’on soit autochtone ou immigré, il faut en accepter les règles. Au Maroc, on ne badine pas avec les affaires de mœurs de cette nature, si vous et vos proches estimez qu’il y a eu déni de justice, vous n’avez qu’à étaler vos cartes, vraisemblablement vous en avez les moyens, étant journaliste « engagé », proche des milieux de l’édition et apparemment très informé sur l’affaire.
    Ce qui me dérange au fait, c’est que derrière les bons sentiments et les réactions outrées à la sauce humanitaire et droits de l’hommiste, ça flaire le « fourrage » de nez de la bonne conscience occidentale capable même de s’émouvoir du sort des serpents de Jamaâ el-Fna.
    Quant à moi, effectivement, tant que je ne suis pas convaincue, leur sort ne m’intéresse pas, j’ai d’autres chats à fouetter !

  50. j’ajoute que curieusement, maintenant que les élections sont passées et que le verdict est tombée, une association de défense des droits de l’homme au Maroc vient de me recontacter via le siège parisien et qu’une association chargée de protéger les minorités sexuelles au Maroc vient de m’appeler. Où se cachait-t-elle depuis trois semaines? Le mal est fait que vont-elles faire? Cela se passe de commentaire.

  51. votre réaction me surprend. Que le sort d’innocents ne vous intéresse pas, c’est quelque chose qui m »échappe en effet et me permet de penser qu’il y a des frontières infranchissables très loin des publicités mensongères qui nous draguent et nous raccolent de façon indécentes dans le métro à Paris. Mais de ça en effet, vous l’avez compris, j’en ferais mon affaire. Ceci dit, un peu de compassion n’a jamais fait de mal à personne. L’humanisme est une notion à apprendre. Nous n’avons pas d’ennemi sur terre, en dehors de la peur qu’engendre le manque de connaissance. Votre réaction ne m’affecte pas, elle m’inquiète.

  52. j’ajoute que ce que vous trouvez un peu gros n’est que la vérité. Je ne vous dit pas qu’en France nous sommes à l’abris de telle dérives…. Malheureusement. Je n’ai aucune leçon à vous donner. J’apporte simplement un témoignage de ce que je sais et qui peut, en effet, déranger. Mais je vous jure que ce n’est que la vérité. Je n’y peut rien et j’aurais bien aimé consacrer mon temps à d’autres choses.

  53. pour les « cartes », faites moi confiance, je m’y emploie.

  54. un dernier commentaire madame : votre indifférence à fait tellement de mal à toutes les civilisations à travers les siècles que je vous invite à peser vos mots. Je ne doute pas que ces innocents seront libérés avant l’heure et je ne vous souhaite pas de croiser leur regard.

  55. je vois que la discussion a laissé de coté la question la plus importante:LA NORMALISATION DES RELATION AVEC CE ISRAEL.

    LA NORMALISATION DES RELATIONS AVEC L’ENNEMI NE DOIT -ELLE PAS COMMENCER APRES LA LIBERATION?

  56. Tout comme l’indifférence de la majorité bien-pensante de votre « monde » devant les massacres impunis en Palestine, en Irak, en Afghanistan… me révolte et me dégoûte…
    Mais chacun ses priorités et ses échelles de valeur…

  57. Il n’ya pas plus grande publicité mensongère que vos slogans sur la liberté, légalité et la fraternité ; pas plus grande hypocrisie que votre humanité à géométrie variable qui prépare un livre sur vingts présumés coupables et ferme les yeux sur le massacre et la colonisation de populations avec des armes fournies par son gouvernement.
    Ce serait bien que vous vous occupiez de temps en temps des taux de suicides inquiétants dans vos prisons, de la sinistrose qui gagne vos populations, de la clownerie offerte au monde par votre gouvernant, des atteintes aux libertés qui font comparaître au commissariat des gamins de moins de 10 ans…La liste est longue, longue…
    Bref, Vous parliez plus haut de fréquentation par vos victimes de boîtes gays de Marrakech, sachez Monsieur, que le Maroc est un pays musulman et que votre « gayté » ne nous enchante pas. Le Maroc, c’est comme ça, aimez-le ou quittez-le!

  58. Pour le débat concernant Isarel, ce n’est pas de mon ressort. Pour le reste la jeune souade qui souffre d’un cancer a été hospitalisée suite à mes nombreux appels à l’aide. Je ne comprends pas qu’il ai fallu attendre un mois. Mais elle n’a pas été innocenté pour autant dans cette mascarade… Tout comme les autres détenus qui séjournent toujours en prison alors qu’ils n’ont rien fait. Est-ce leur place? Qui peut se contenter de cette situation qui montre bien une discrimination utilisée à des fins politiques et garder le silence?

  59. Ne tournez pas autour du pot! Si le débat concernant Israël et ses crimes financés par votre gouvernement ne sont pas de votre ressort, il n’est pas de mon ressort non plus de m’interesser à des détenus dans le cadre de sordides affaires de moeurs.

  60. @aisha Q

    « Tout comme l’indifférence de la majorité bien-pensante de votre “monde” devant les massacres impunis en Palestine, en Irak, en Afghanistan… me révolte et me dégoûte…
    Mais chacun ses priorités et ses échelles de valeur… »

    L’un ne justifie pas l’autre. Si tout le monde adopte la loi de talion, on arrête d’espérer. Il n’y a pas de priorité dans l’injustice d’où qu’elle vienne et sur qui que ce soit qu’elle s’abate. Même le pire ennemi qui subisse une injustice, notre devoir de la dénoncer. Au pire , quand on n’y peut rien, on s’abstient . Ce n’est que mon sentiment.

  61. @aisha Q

    j’ai oublié de rajouter que ce qui arrive aux cas soulevés par lecoq peut arriver à n’importe qui au Maroc, même à toi ( tu en fais des sorties!),ou à l’auteur de ce blog … Ce devrait être une grande bouffée d’air que quelqu’un brise le silence et se déploie à extirper le cas de l’indifférence.

  62. « Bref, Vous parliez plus haut de fréquentation par vos victimes de boîtes gays de Marrakech, sachez Monsieur, que le Maroc est un pays musulman et que votre “gayté” ne nous enchante pas. Le Maroc, c’est comme ça, aimez-le ou quittez-le! »

    Qui es-tu pour dire au gens de quitter le Maroc? Qui es-tu pour dénoncer les boîtes gays? C’est quoi cette manie de répondre par Palestine à chaque fois qu’un Français dénonce telle ou telle atteinte aux droits de l’homme au Maroc? C’est quoi ce jeu à somme nulle – toute discussion d’un sujet autre que la Palestine ou Sarkozy est un signe de complicité objective avec Israël ou l’Elysée? C’est qui « nous »? Et « nous », ne devrions nous pas aussi nous inquiéter du taux de suicide dans nos prisons (marocaines), de la sinistrose qui gagne nos populations (marocaines), de la clownerie offerte au monde par… ah non, c’est vrai, j’oubliais.

    PS: je suis en déplacement quelques jours et ne pourrais accèder à un PC régulièrement. Les retards dans la publication des commentaires ne seront donc pas dûs à un complot sioniste.

  63. Bien vu Samia.

  64. Abdel, J’ai jamais fait de sorties dans les boîtes gays de Marrakech ni fréquenté de prostitué(e)s Donc ça ne peut pas m’arriver!!!
    Lecoq est malplacé de venir nous parler de publicité mensongère sur le Maroc quand son propre pays en détient le record eu égard à la contradiction entre ses slogans sur les Droits de l’Homme et les applications qu’il en fait sur le terrain que ce soit sur le plan national ou en cautionnant des crimes à l’échelle internationale.
    Je ne vois pas pourquoi les bonnes âmes occidentales deviennent soudain Humaines quand il s’agit d’Homosexuels fréquantant des lieux glauques mais se taisent sournoisement quand il s’agit de massacres à grande échelle. Là est toute la question.

  65. madame. Première chose : apprenez que je suis particulièrement sensible à la Palestine et j’estime que ce peuple a droit à un pays libre, indépendant et armé. Je suis bien malheureux de voir avec quelle ambiguîté notre vieille europe aborde ce sujet, mais je suis élu dans un bled de 430 habitants et ma voix ne porte pas sur ce thème. Il faut arrêter avec les raccourcis, comme vous le faites, en penser que je ne suis pas d’accord avec vous sur certains points. En ce qui concerne les droits de l’homme et plus particulièrement celles qui concernent les minorités, si la France est irréprochable, la situation n’est malheureusement pas comparable avec celle qui sévit aujourd’hui au Maroc. Vous pouvez vous mettre la tête dans le sable, mais c’est comme ça. Vous pouvez aussi vous poser une question : choisi-t-on de naître gay, palestinien ou français? A l’évidence, non. Alors pourquoi combattre tel ou tel sur des bases qu’il n’a pas choisi. Je ne connais qu’une seule réponse pour expliquer cette forme de racisme, c’est la peur. Je vous rappelle que je ne vous parle pas de gays français vivant au Maroc mais de gays marocains… Pourquoi leur demandez vous de quitter leur pays? N’est-il pas « le leur » autant que vous ? Sont-ce des sous-hommes? Des individus qui méritent les humiliations, la torture, la prison??? Franchement, Madame, un peu d’humanité, de tolérance rendrait notre monde à tous tellement meilleur. Aujourd’hui, que cela vous plaise ou pas, le Maroc détient en prison des jeunes qui n’ont rien fait dans une affaire montée de toutes pièces pour salir le maire de Marrakech. L’opération a fonctionné, Omar Jazouli, n’est plus le maire (si mes infos sont bonnes) et c’est à l’évidence grâce à cette atteinte aux droits de l’homme que le « coup » a fonctionné. C’est une drôle de vision de la démocratie et en France, les élections seraient invalidées. Mais nous sommes au Maroc, c’est d’accord. Cela n’empêche pas de libérer ces innocents qui ont nourrit un scandale qui n’existait pas. Je vous demande de réfléchir un peu… si un de ces prévenus était votre fils, le fils de votre meilleur ami… Auriez vous cette même attitude?

  66. pour la publicité mensongère, madame, je vois que vous ne vous êtes pas promenée dans le métro parisien. les affiches par dizaines y vantent un paradis de douceur et d’art de vivre. Je suis désolé, mais un pays qui pourchasse des minorités pour leur seule sexualité, ce n’est pas pour moi, mes parents, frères, soeurs et amis, un paradis. C’est l’enfer. Vous entendrez prochainement parler -laissez moi quelques mois pour mettre ça en place- de tourisme équitable et vous pourrez faire les comptes. Il est insupportable de se faire séduire via des pubs sur des impostures de ce type. Les français qui viennent au Maroc par centaine de mille igorent tout de ce qui se passe dans vos prison. Ils ont le droit d’en être informés et je vais m’y employer.

  67. Un dernier mot : la loi française protège les homosexuels avec une loi sur l’homophobie, les juifs avec une loi sur l’antisémitisme et les étrangers avec une multitude de lois sur le racisme. C’est le rôle de toute démocratie de venir en aide aux plus faibles. Et d’éduquer (il y a du boulot, mais ça avance) tous ceux qui rejettent l’autres sur la base d’a-priori infondés, injustes et cruels. La démocratie n’est peut-être pas un modèle parfait en matière économique, mais aux niveau de la liberté individuelle, on n’a rien trouvé mieux. Je vous souhaite de connaître ça un jour… Vous verrez, quand on y a goûté, on respecte la République et les Droits de l’Homme!

  68. Cessez enfin de confondre homosexuel et prostitué : le raccourci est insultant

  69. je suis par ailleurs étonné de ne pas avoir lu la moindre ligne de compassion pour la petite Souade… qui n’est pourtant pas homosexuelle

  70. j’aimerais poser une question à l’animateur de ce blog. Plusieurs de mes amis influents sont rentrés du Maroc, tous m’expliquent que ce dossier est bloqué pour des raisons d’Etat. Pourquoi pas? Mais que me reste-il à faire? Je sais l’innocence indiscutable d’au moins deux personnnes dans ce dossier et je dénonce globalement l’instrumentalisation qui est faite de minorités sexuelles à des fins politiques. Admettons que la partie politique ne me regarde pas -je peux encore le concevoir- que fait-on des deux innocents? A savoir de la personne qui a été disculpée devant le juge par le gigolo accusateur -il a finalement reconnu qu’il ne le connaissait pas et l’avait accusé à la demande des policiers- et de la petite souade, dont le père est richissime, malade d’un cancer et qui franchement, dans son état, n’était certainement pas en mesure de faire les choses dont Haïfa l’a accusé. Que fait-on d’eux? Faut-il les sacrifier pour raison d’Etat et accepter que leur destin soit brisé à tout jamais? J’aimerais avoir l’opinion d’un marocain qui me semble libre dans ce qu’il écrit pour comprendre ce qui se passe ici. Ce que j’avance est irréfutable, n’en déplaise aux metteurs en scène. Il y a au moins deux « boulettes » dans ce dossier qui n’ont rien à faire en prison? Est-ce si grave de s’être trompé? Vous, qui me semblez libre, qu’en pensez-vous, que pensez-vous que je puisse faire pour venir en aide à ces deux malheureux. j’ai su que les journalistes au Maroc avaient reçu des consignes pour étouffer l’affaire ( ce n’est pas le cas en France heureusement), je vois que les responsables d’associations qui me font part de leur compassion ne bougent pas ou si peu (ont-ils peur de perdre leurs subventions? C’est une question?)… Bref je vois bien la situation de peur qu’il y a sur cette affaire où en fait deux excès de zèle policiers conduisent deux innocents à souffrir le martyrs. Je n’oublie pas les autres qui sont à mon avis victimes d’une opérations qui les dépasse, mais je connais moins leur cas particulier. Ma question est donc la suivante : vous le voyez, je ne lache pas, que puis-je faire réeelement pour démontrer au Monde qu’il reste une parcelle d’escence humanitaire au Maroc et qu’il est impossible de se contenter de ce verdict réalisé sur la base d’aveux pré-remplis et signés sous la torture. Ne vous méprenez pas, j’aime votre pays, j’aimerais simplement le voir évoluer vers plus de justice et j’aimerais le voir reconnaître ses erreurs lorsqu’il en fait. Ici, clairement, ce sont les policiers qui ont fait un excès de zèle pour donner plus de brillant à leur copie…. Mais qui peut raisonnablement accepter que l’on en reste là. Est-ce votre cas? Avez-vous démissionner de tous les espoirs en votre système? Votre réponse est importante pour moi

  71. Monsieur, heureuse de savoir que vous êtes sensible à la question palestinienne, mais vous parlez d’ambigüité de l’Europe quand je parle d’hypocrisie, de cautionnement et de financement des crimes d’Israël. Nuance !!!
    Si vous êtes élu dans un bled de 400 habitants et que ce thème palestinien responsable des ¾ des tensions planétaires n’est pas de vos prérogatives, ce que je comprend aisément dans un monde où les humains (et inhumains) sont amenés à porter des œillères, comment se fait-il que l’arrestation louche d’individus encore plus louche dans une ville africaine devienne soudain une préoccupation majeure au point de lui consacrer un livre ; comment se fait-il que la seule intervention que je vous connaisse sur ce blog polyvalent se limite de manière frénétique à cette thématique au détriment des autres ?

    Deux : Concernant la comparaison de votre pays avec la nôtre sur le plan des droits de l’Homme, elle reste proprement insultante, d’autant qu’elle prend pou exemple la « persécutions des minoritès sexuelles » sur la base d’une affaire trouble à la sauce politicienne dont personne pas même vous ne connaissez les tenants et les aboutissements.
    Je n’ai pas de baromètre pour mesurer le respect des droits de l’homme entre les Etats, mais j’ai envie de vomir sur vos slogans menteurs quand j’apprends les infos que des gamins de moins de 10 ans présumés coupables de vélos ont été arrêté dans leur école, qu’une blagueuse est interpellé pour avoir commenté « hou la menteuse », que des artistes sont privés de spectacle car ils ne caressent pas dans le sens du poil, qu’un livre n’est pas distribué dans la patrie de Voltaire car il parle de « Sarkozy, les juifs et Israël », que le taux de suicides dans vos prisons a atteint 50 personnes depuis le début de l’année, que les sans-papiers sont persécutés et expulsés comme des sous-hommes…
    Un peu d’humilité ne vous ferez pas de mal à la place de venir arroger votre république et droits de l’homme pour modèle !

    Trois : L’homosexualité comme l’hétérosexualité, comme la religion (dans votre chère patrie qui polémique actuellement sur la Burqa !) est une affaire strictement privée. Pas de signes ostentatoires dans les lieux publics ! Je n’irais pas chercher des poux à un homo dans son lit, mais je suis contre la construction de boîtes gays. Une boîte de nuit n’a à être ni gay ni pas gay !!! C’est parce que je ne veux pas justement que mes fils, mes frères vivent dans un monde où l’on banalise de plus en plus l’homosexualité, voire même l’encourager via des clips musicaux, des prises de positions, etc dans une volonté manifeste de piétiner les valeurs des sociétés traditionnelles, ce qui explique du reste votre acharnement frôlant l’hystérie.

  72. PS. Où vous avez vu que je confond homo et prostitué? Notre Haïfa national est bien un prostitué notoire, non?
    Deux : Pourquoi Souad, quelle soit homosexuelle ou pas, a été lachée par ses propres géniteurs?

  73. @lecoq

    « je suis par ailleurs étonné de ne pas avoir lu la moindre ligne de compassion pour la petite Souade… qui n’est pourtant pas homosexuelle »

    Je ne sais pas si votre remarque s’adresse à Aisha Q en parliculier ! Cependant, sachez qu’on peut compatir sans pour autant l’exprimer par les lignes. Les raisons en sont nombreuses . Pour ma part , le manque de temps, cruellement, en est la raison. Je vous suis néanmoins et je bénis le ciel que vous existiez.

    Ceci dit, je me suis posé la même question que vous quant à l’absence de commentaires abondants pour le cas que tu soulèves.

  74. !

  75. pour Aïcha. J’ai l’impression que nous ne nous comprenons pas bien. Mais le genre épistolaire ne facilite sans doute pas les choses. Comment se fait-il que je m’intéresse à ce cas précis ? Tout simplement parce que cela rentre dans le cadre d’une enquête que je mène depuis quelques années sur la façon dont sont traitées les minorités sexuelles au Maroc et que je connais quelques uns des intervenants. J’aurais pu choisir un autre thème, mais celui me tient à coeur voilà tout. J’ai déjà exploré pour un autre bouquin une partie de notre histoire et les sombres heures de l’occupation. Je suis assez éclectique. J’ai également été prévenu par un ami qui connait personnellement des personnes impliquées dans ce dossier… Comme il sait que ce sujet m’intéresse, il m’a demandé ce que je pensais. J’ai cherché et j’ai trouvé ce que je vous ai exposé durant ces quelques semaines. Et je pense avoir précisément cerné les tenants et la aboutissants. Je préfère maintenant en rester là au niveau du débat public. Pour vos réflexions sur la France, je vous trouve très excessive même si certains points ne sont pas faux. Pour vos remarques sur l’homosexualité, je es trouve d’un autre siècle mais je ne chercherais pas à vous convaincre. Je reviens à l’essentiel : j’appelle au secours pour quelques malheureux qui n’ont pas bénéficié du traitement dont il aurait dû traiter et de victimes. Là encore je n’ai pas à vous convaincre et je vois bien que cela ne servirait à rien. Ce sera ma dernière contribution sur ce thème puisque j’ai trouvé par ailleurs d’autres oreilles plus attentives, avec une parfaite connaissance du dossier, et solidaire de mon indignation. Je reviendrais avec un épilogue qui soyez en certaine me donnera raison. Bonne semaine

  76. pour le livre : bien entendu il ne porte pas « que » sur cette affaire, mais sur toute une série d’affaires similaires qui, misent en perspectives, permettent de comprendre beaucoup de choses.

  77. « mises »

  78. je n’avais pas lu ce commentaire : PS. Où vous avez vu que je confond homo et prostitué? Notre Haïfa national est bien un prostitué notoire, non?
    Deux : Pourquoi Souad, quelle soit homosexuelle ou pas, a été lachée par ses propres géniteurs?

    1) je ne discute pas de ce cas. Mais de ceux que cette personne a entrainé dans sa « chute » à la demande express des policiers. Suis-je clair? Je n’ai jamais dis que Haïfa n’était pas ce dont on l’accuse. Je ne le connais pas et certaines personnes -une en tout cas et je le sais de sources sûres- qu’il a désigné comme étant ses complices ne le connaissaient pas. J’ajoute encore qu’il a disculpé une de ces personnes devant le juge en affirmant qu’il l’avait désigné à la demande de la police et que son méa culpa n’a pas été entendu. C’est très curieux. Ou il dit vrai, ou il dit faux. Mais on ne peut pas se contenter de l’idée que l’on considère qu’il dit vrai quand ça arrange et qu’il dit faux quand ça dérange. Si vous avez un argument contre ça….

    2° Souade n’a pas été lâchée par toute sa famille. Juste (en tout cas au début de l’affaire) par son père qui est fortuné. Sa mère et sa soeur qui sont convaincues de son innocence ne l’ont jamais lâchées. On lui a également fait signer des dépositions au commissariat qu’elle a récusé devant le juge. Elle était certainement crédible, puisque la seule chose qui a finalement été retenue contre elle, c’est d’avoir hébergé le gigolo accusateur chez elle. Je ne pense pas que ce soit délictueux, surtout (je l’ai déjà raconté) lorsque l’on sait dans quelles conditions elle a croisé sa route. Toujours est-il qu’elle a débuté une grève de la faim, qui, compte tenu de son état de santé la met en péril. J’ai de la compassion pour ces jeunes innocents, entrainés malgré eux dans une affaire qui les dépasse et j’ai de la peine à vous lire car j’ai le sentiment que vous ne faites pas la part des choses. C’est injuste de votre part. Comment pensez-vous que des personnes qui n’ont pas commis les fautes dont on les accuse puissent vivre une détention? Quand on sait que l’on a fait une bêtise…. On se résigne. Lorsque l’on sait que l’on a rien fait…. On se révolte, puis, très vite on tombe malade. Est-ce quelque chose qui vous semble juste et humain ? Je vous remercie de ne pas me répondre à côté en me parlant de la Palestine ou de Sarkozi. J’essaie d’aider des être humains en danger…. cela ne signifie pas que j’ignore ce qui ne marche pas ailleurs dans le monde. Mais, là, je me concentre sur une cause que je sais juste. Bonne journée

  79. Bon courage alors dans votre si noble et chevaleresque cause!!!
    Heureusement qu’il existe encore des défenseurs de l’homosexuelle et de l’opprimé, autrement qu’en serait-il advenu des pauvres sauvages que nous sommes, bafoueurs de tous les droits??

  80. lecoq 2009/06/25 at 12:13am: Des consignes aux journalistes? Bof, vous ne devez pas connaître la presse indépendante francophone et arabophone. Je vois dans votre discours une petite faille logique, qui ne touche cependant pas aux atteintes aux droits de l’homme que vous dénoncez à juste titre. Omar Jazouli, notabilité locale de tout premier plan d’un parti dit administratif qui n’a rien d’un contestataire dans ses choix et actes politiques, serait victime d’une cabale de forces occultes sans doute très haut placées puisqu’en mesure de donner des instructions à la presse nationale marocaine et de menacer l’AMDH, le FVJ et l’OMDH de perdre leurs subventions. On voit donc que ce n’est pas là le fruit d’une vendetta personnelle d’un commissaire ou d’un procureur. Mais pourquoi ces forces occultes non nommées et très influentes voudraient-elles nuire à Omar Jazouli? Pourquoi vouloir mettre au pas deux des ONG les plus indépendantes du Maroc, OMDH et AMDH, pour ce qui semble être une affaire judiciaire lambda alors que ces ONG mènent campagne tambour battant contre des violations des droits de l’homme aux implications politiques infiniment plus lourdes et graves pour l’Etat: affaires terroristes, répression des émeutes de Sefrou et de Sidi Ifni, actes de barbarie contre les étudiants de Marrakech, harcélement judiciaire contre la presse indépendante, répression du mouvement Al adl wal ihsane ainsi que des manifestations pacifiques des diplômés-chômeurs, etc.

    Voilà pourquoi le raisonnement profondément stérile d’Aïcha Q contient cependant un grain de vérité: votre discours serait plus crédible et plus facilement recevable s’il contenait des éléments plus crédibles (la mention d’un grand complot makhzénien contre un de ses fidèles serviteurs nécessiterait de plus amples développements) et l’insistance sur les éléments indéniables: indépendamment de la culpabilité des intéressés, se posent la question des droits de la défense et de la criminalisation de l’homosexualité entre adultes consentants. Autant s’en tenir à des éléments susceptibles d’une large écoute qu’à un combat assez brouillon tendant à démontrer l’innocence absolue de personnes dont au moins une, Omar Jazouli, n’est pas inconnue des tribunaux répressifs…

  81. je note votre réponse et je vous en remercie. Il est bien possible que les OMG aient d’autres priorités et cela peut se concevoir, sauf dans le cas de souade. Pour le reste, je ne parle pas de complot mais plus simplement d’une erreur judiciaire concernant quelques personnes impliquées dans cette affaire et, plus généralement, d’un acharnement sur les minorités sexuelles. Je ne pense pas qu’il s’agisse comme vous l’écrivez d’une affaire judiciaire lambda, mais plutôt de l’exploitation d’une affaire judiciaire que l’on a fait monter en importance alors qu’elle s’intégrait curieusement dans un contexte electoral. Il y a plein d’éléments qui ne permettent pas de douter… Mais je sens que le sujet ennuie. Je vais en rester là. J’avance bien par ailleurs. Et je vous remercie en tout cas pour la liberté du débat que vous avez sur accueillir sur votre blog. Sincèrement.

  82. lecoq: d’autres priorités, oui et non – si cette affaire est présentée comme une défense des droits de la défense et du droit à un procès équitable plutôt que comme un complot contre Jazouli, guère apprécié en raison de son parcours politique proche du makhzen, elle peut attirer l’attention qu’elle mérite. Affaire judiciaire lambda? Je ne l’ai pas écrit, mais il faut se rappeler du contexte marocain – après le 16 mai 2003, des voisins ou cousins de kamikazes ont écopé de 20 ans, 30 ans, perpète ou le poteau après des procès expéditifs où les accusés n’avaient le droit de répondre que par oui ou non – donc présenter l’affaire Jazouli comme une nouvelle affaire Dreyfus n’aide pas à faire prendre conscience de la gravité de l’affaire.

    Un conseil: si un avocat ou toute autre personne connaissant les faits et dotée d’un minimum de rigueur juridique pouvait faire un récapitulatif précis des faits, noms, lieux et dates de cette affaire, ça aiderait plus que toute autre chose à faire connaître la vérité que vous affirmez. Je serais moi-même disposé à le publier sur ce blog.

  83. Enfin !

  84. je vous rassure, l’avocat a été trouvé. Nous reparlerons de tout ceci prochainement. Je n’ai jamais parlé d’affaire dreyfuss mais plutôt d’un excès de zèle qui a fait des victimes (au moins 2 ce qui est déjà trop) collatérales. Des êtres humains que l’on a frappé, trainés dans la boue et qui n’ont absolument rien à faire en détention depuis bientôt deux mois. C’est tout. . Que certaines personnes trouvent ça d’un intérêt négligeable est ce qui me choque le plus. On sait trop, d’où que nous sommes, que toutes les dérives font leur lit dans l’indifférence. Après, quand l’injustice vous frappe à votre tour… Il ne faut pas se plaindre.

  85. Le verdict définitif concernant cette sordide affaire qui profite clairement au PAM vient de tomber, peine maximale pour tous les accusés. Omar Jazouli n’a pas été entendu pour des raisons d’immunité parlementaire et il reste sénateur après avoir collaboré avec ses oppresseurs, mais son chauffeur, qui n’a pas j’imagine la même protection- ne l’a pas été davantage. Les avocats que j’ai croisé sur ce chemin –Mohammed Ziane par exemple- se sont tous débinés et le juge –il faudrait inventer un autre mot pour désigner la fonction de cet individu- a tranché. Sans le moindre début de preuve, sans le plus petit élément probant, le plus petit flagrant délit et alors même que le dénommé Haïfa a reconnu avoir accusé ses co-détenus à tort et à la demande de la police, des innocents -dont une jeune fille cancéreuse- viennent de prendre deux ans de prison sans que cela mobilise vos associations chargées de défendre les droits de l’homme-. J’ai toutes les preuves de ce que j’annonce, des heures d’enregistrement et je les réserve pour la presse française. Mais franchement cette mascarade est répugnante. Et ce qui me fait le plus de peine, c’est que j’ai découvert une population dans la terreur. Je ne sais plus combien d’amis du roi j’ai approché, combien de personnages soit disant indépendants… mais ce que je peux vous dire c’est qu’ils étaient tous terrorisés à la seule évocation de cette affaire. Franchement je les plains. Leur lâcheté fait le lit de leur guillotine. Si vous n’êtes pas capables de dire à celui qui vous gouverne qu’il va trop loin en bafouant les droits de l’homme et en emprisonnant, en toute connaissance de cause, des innocents pour le seul confort politique d’un chef de partie qui pense n’avoir aucun compte à rendre à la communauté internationale, c’est que vous êtes un peuple perdu. La seule erreur d’estimation, c’est que ce scandale humanitaire ne passera pas inaperçu. Qu’on se le dise… On ne peut pas priver de liberté des innocents sans avoir des comptes à rendre un jour ou l’autre….

  86. […] des relations diplomatiques entre ce pays et Israël, soutien de la MAP à la hasbara israëlienne, coopération au niveau local entre municipalités israëliennes et marocaines, contrats militaires avec Israël (dont apparemment […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :