« Qu’ils prennent le TGV! »

« S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche »

Propos apocryphe de Marie-Antoinette, 1755-1793

Le Maroc est peut-être 130e au classement de l’indice de développement humain du PNUD (données 2009), mais il n’est pas dit que les pauvres du Maroc ne voyageront pas en TGV. Les 14% de Marocains vivant avec moins de 2 (deux) dollars étatsuniens (USD) par jour (chiffre Banque Mondiale de 2007), ou les 19% de Marocains vivant avec moins de 9 dirhams (milieu rural) ou 11 dirhams (milieu urbain) (selon la définition du Haut Commissariat au Plan – HCP), ou le Marocain moyen dépensant annuellement (je dis bien annuellement) 11.222 dirhams (données HCP de 2007) pourront trouver consolation dans leur malheur: le Maroc sera le premier pays arabo-africano-islamo-machin chose à avoir un TGV.

Je ne suis pas le seul à être de cet avis: Mohamed Rabie Khlie (MRK), directeur-général de l’Office national des chemins de fer (ONCF) déclare que « Le TGV n’est pas réservé aux pays riches« . Ca tombe bien, c’est également l’avis du chef de l’Etat.

Ce n’est pas parce qu’on est fauché qu’il faut pinailler sur l’addition:

Un TGV occasionne à l’investissement un surcoût de 30 % par rapport à une ligne classique. (Jeune Afrique)

Ca tombe bien – dans son rapport, le HCP relève dans son Présentation des premiers résultats de l’enquête nationale sur les niveaux de vie des ménages 2007 que les dépenses consacrées aux transports par le Marocain moyen (soit 11.222 dirhams par an) ont explosé ces dernières années:

Le poste des dépenses alimentaires continue à occuper la première place mais avec une baisse de son poids au profit de nouveaux postes de dépense, notamment :

  • celui des transports et communications devenu le troisième poste de dépense, traduisant ainsi une plus grande mobilité des Marocains, en progression de 112% ; 

Le Marocain moyen sera donc particulièrement bien disposé à poursuivre son engouement pour les transports en prenant le TGV de Sidi Moumen à Salé-Tabriquet.  

Par ailleurs, MRK le proclame haut et fort: il faut mettre fin à l’injustice qui fait que seuls les pays riches puissent se payer des trains chers.

Contrairement à une idée établie, le TGV n’est pas réservé aux pays riches ! En France, le passage du train Corail au TGV n’a fait augmenter les billets que d’environ 1,50 euro entre Paris et Lyon (467 km). Il faut compter à peu près la même chose pour nous entre Tanger et Casablanca. Avec ce tarif, en 2015, c’est le Marocain moyen qui prendra le TGV. (Jeune Afrique)

On soulignera le cartésianisme de la démonstration: le TGV n’est pas réservé aux pays riches, la preuve, la France – 21e au classement PIB/habitant du FMI (33.679 USD par habitant en 2009), 19e à celui de la Banque mondiale (34.045 USD par habitant en 2008) – a pu se le payer, donc le Maroc, respectivement 116e (4.604 USD par habitant en 2009) et 101e (4.388 USD par habitant en 2008), le peut également.

Vive le gouvernement des technocrates.

%d blogueurs aiment cette page :