Avis à la clientèle

2 blog or not 2 blog
C’est étonnant à quel point c’est reposant d’arrêter de bloguer. En même temps, chaque jour me vient à l’esprit, en écoutant une conversation ou en lisant un livre ou article – sans compter la calamiteuse actualité footballistique…

Je dois bien avoir une trentaine de posts inachevés de l’autre côté du miroir, dont certains – sur Gad El Maleh, l’interdiction de Ni putes ni soumises au Maroc ou encore et très longs et toujours inachevés, parfois depuis des mois (le post sur NPNS doit bien être inachevé depuis six mois).

Cette situation est frustrante, et un moyen d’échapper à la frustration est d’arrêter tout net, comme je l’ai fait pendant près d’un mois maintenant. Je ne suis apparemment pas le seul à éprouver quelques fatigue, si on considère les pauses définitives ou non de Larbi et Hmida (au passage, l’hallucinante quantité de déjections mentales en commentaires sous son dernier billet souligne bien l’apport inégal – pour utiliser un euphémisme poli – des commentaires), et les retraits définitifs de MoTIC, lionne d’atlas, Ayoub ou le mythe (ce dernier, toujours original, ayant cédé les clés de son blog à d’autres bloggeurs) pour ne citer qu’eux.

Je ne suis pas encore arrivé à ce stade de renoncement définitif, mais suis par contre lassé de ce style que je me suis imposé, de longs billets avec des dizaines de liens ou références. J’ai envie de passer à autre chose, un style plus bref, un sorte de twitter amélioré, un peu comme Angry Arab ou Friday Lunch Club. On verra bien ce que ça donnera.

Ce que la presse et les blogs étrangers disent sur le mouvement des 9% au Maroc

La presse étrangère a consacré plusieurs articles à la protestation citoyenne sur le web – blogs, Facebook, Twitter – voici un florilège:

– « Moroccan dissent alive on Twitter« , John Thorne, The National, 5/8/2009;

– « Beaucoup de bruit pour 9% de Marocains« , Le blog des blogs, 4/8/2009;

– « Le mouvement des 9% soutient Le Monde« , par Dia Maini, Le Parisien 4/8/2009;

– « L’«affaire du sondage» suscite de nombreuses réactions« , Radio France Internationale, 4/8/2009;

– «Il y a une liberté d’expression réelle au Maroc, mais elle n’est pas garantie», Libération, 5/8/2009;

– « Sondage censuré : la blogosphère marocaine partagée« , de Sophie Gindensperger, Arrêt sur images, 4/8/2009;

Si vous avez d’autres liens sur le mobilisation pour la liberté d’expression au Maroc, merci de me les indiquer.

Un groupe Facebook créé pour soutenir la liberté d’expression au Maroc

nichane saisi

Un groupe Facebook s’est constitué pour protester contre l’interdiction de TelQuel et Nichane cette semaine, et en vue d’affirmer le droit des Marocains à exprimer librement leur opinion sur le bilan du Maroc depuis 1999, qu’elle soit positive, négative ou neutre (pour rappel, ces deux hebdomadaires ont été interdits ce samedi 1er août pour avoir publié un sondage sur le bilan du règne du Roi Mohammed VI aux yeux des Marocains – 91% des personnes interrogées avaient une opinion positive ou très positive de ce bilan). Ce groupe est bien évidemment ouvert à ceux qui jugent positivement ce bilan mais qui reconnaissent le droit à leurs concitoyens de ne pas partager leur opinion.

Voici donc le groupe Facebook Au Maroc, je suis un 9% / In Morocco I’m a 9%, que je vous invite à rejoindre.

Petit rappel: ce groupe n’est pas le fan-club d’Ahmed Benchemsi, de Tel Quel ou des bobos marockains buveurs de B52 d’Anfa ou Souissi. La ligne éditoriale de Benchemsi ne m’impressionne pas toujours (voir par exemple « Ahmed Benchemsi et Wafa Sultan, ou le degré zéro de la pensée laïque au Maroc« ).

Pour retrouver les tweets consacrés à cette affaire, cherchez grâce au hashtag #9pcMaroc . Je vous conseille tout particulièrement de suivre le twitteur imint (connu comme le bloggeur satwiker), qui suit l’évolution de cette affaire minute par minute.

Quelques autres réactions dans la blogoma (et ailleurs):
– « Etre un 9% ou ne pas l’être. Telle est la question que tu ne peux pas poser » chez Politiquonaute;
– « Les numeros saisis de TELQUEL et NICHANE vont etre publiés » et « La couverture du numéro saisi de NICHANE » de Satwiker;
– « Morocco: Magazines Seized » et « Morocco: “I’m a 9 Per Cent!”« , de Hisham d’Al Miraat;
– « Benchemsi réagit sur France 24 et en Arabe! » sur le blog de Docteur Ho;
– « Saisie des magazines Telquel et Nichane : le mouvement des 9%« , chez une marocaine;
– « Nous sommes 9% et nous pourrons être plus! » par Mounir Bensalah;
un article en arabe chez Hespress;
– laa réaction du bureau central de l’AMDH sur Facebook, exprimant sa solidarité avec les deux hebdomadaires;
– « Deuxième décennie, acte premier : Interdiction de Telquel et de Nichane » de Larbi;

De l’autre côté de la barricade – disons du côté des 91% pas trop mécontents que les 9% se voient intimés une certaine retenue:
– « TEL QUEL et NICHAN SAISIS » de Politis;
– « VOILA COMMENT ON CREE DES FAUX PROBLEMES » de citoyen Hmida;

Ibn Kafka in English

J’ai publié mon premier post sur le blog collectif anglophone consacré au Maghreb, « Maghreb in English« . Ce blog est l’excellente initiative de Kal de The Moor Next Door.

Ma première contribution est intitulée « Morocco out of touch with the emerging left-wing Latin America« .

La blogoma et Gaza – vue des Etats-Unis

Je n’ai jamais cru que les blogs étaient représentatifs de l’opinion publique: s’il fallait se fier aux blogs, François Bayrou aurait remporté les présidentielles françaises de 2007 dès le premier tour et le oui l’aurait l’aurait remporté à tous les référendums européens des dernières années. Les blogs peuvent avoir une influence dans la dissémination de l’information, notamment dans une situation où les médias classiques sont tétanisés par la peur de déplaire aux puissants, voire dans la mobilisation (je pourrais citer un ou deux cas en Suède et aux Etats-Unis), mais ils ne reflètent guère l’opinion publique.

Ce n’est cependant pas une raison pour travestir l’opinion des bloggeurs lorsqu’elle est palpable, particulièrement maintenant, au Maroc et dans d’autres pays arabes, au sujet de la guerre d’agression israëlienne contre Gaza. Deux exemples récents.

Tout d’abord, Magharebia.com, site consacré au Maghreb de l’armée US – I kid you not:

About This Site
15/03/2008

The Magharebia web site is sponsored by the United States Africa Command, the military command responsible for supporting and enhancing US efforts to promote stability, co-operation and prosperity in the region.

The Magharebia web site is a central source of news and information about the Maghreb in three languages: Arabic, French and English. The goal of Magharebia is to offer accurate, balanced and forward-looking coverage of developments in the Maghreb.

Six days per week, the site captures the top news from across the region as reported in local and international media. It also features analysis, interviews and commentary by paid Magharebia correspondents in the region.

Magharebia coverage is distinguished by an in-depth knowledge of local issues – the key players, events and sensitivities that can trigger significant developments – tempered by a cross-regional perspective. It identifies trends, solutions and successes that can serve as models for progress throughout the region.

Il ne faut s’étonner de rien, et je ne serais pas étonné que l’armée israëlienne lance un site maghrébin multilingue pour promouvoir la contribution israëlienne à la prospérité de la région en général et des territoires arabes occupés en particulier.

Toujours est-il que sur ce site, on a pu lire un article de propagande qui ne dépareillerait pas dans Le Matin du Sahara, El Watan, le New York Times ou la Pravda, intitulé « Les bloggeurs parlent de Gaza et de liberté« . Une bloggeuse marocaine est citée, et deux Tunisiens. Ils sont soit critiques du Hamas, soit d’Al Jazeera (l’un des deux bloggeurs tunisiens semble n’avoir aucun avis concret sur Gaza). On le voit, la représentativité de la réaction des bloggeurs maghrébins en général et marocains en particulier est pleinement assurée. J’ai quant à moi été plus frappé par l’évolution inverse de certains bloggeurs marocains, qui en temps normal seraient les premiers à tomber à bras raccourcis sur le Hamas ou le Hezbollah ou à afficher de l’indifférence et qui là ont été d’une virulence dans la dénonciation d’Israël qui m’a étonné.

Le deuxième cas est à peine moins caricatural, et n’est sans doute pas de mauvaise foi: il s’agit de Global Voices qui a publié un post intitulé, de manière très excessive, « Morocco: a country divided over Gaza« , traduit en français sous le titre « Maroc: Un pays divisé sur Gaza« . Le titre laisserait entendre que le Maroc serait partagé entre partisans de l’agression israëlienne et partisans de la résistance palestinienne…

Il m’est arrivé d’être journaliste dans une vie antérieure et la première chose qu’on m’a appris c’est que toute affirmation dans une rubrique devait trouver son fondement dans le corps de l’article – « voix discordantes parmi les bloggeurs marocains » eût été une meilleure rubrique, encore que l’article n’en fait état que d’une seule sur la question de Gaza, mais enfin chacun son boulot. L’article de Global Voices entame en fait sur le communiqué royal annoncant la non-participation royale au sommet de Doha, cite un commentaire sur ce blog m’accusant de lèse-majesté (et accessoirement d’antisémitisme) mais fait l’impasse sur le fait que la critique même non injurieuse d’une déclaration royale est une ligne rouge au Maroc du point de vue pénal…

Il est bien évidemment toujours plus intéressant d’avoir une histoire « homme-mord-chien » – ce qui correspondrait dans le contexte de Gaza à « bloggeurs marocains divisés dans leur condamnation d’Israël » – mais enfin, il ne faut pas non plus tordre les bras à la réalité: les bloggeurs marocains, au-delà de leurs différences d’appréciation parfois substantielles, et même s’ils ne représentent qu’eux-mêmes, ne sont guère divisés, pour ceux qui se sont exprimés là-dessus, sur la condamnation radicale de la guerre israëlienne et des crimes, voire même le rejet d’Israël, et la solidarité avec le peuple palestinien…

Maroc Blog Awards 2009: merci, mais non merci

Je remercie ceux qui m’apprécient et m’ont nominé pour le Maroc Blog Awards 2009 dans la catégorie meilleur blog politique marocain. Je félicite les organisateurs de cette compétition pour leur engagement, leur générosité et leur dynamisme, qui font honneur à la blogosphère marocaine. Leur initiative stimule la blogosphère marocaine et attire sur elle une attention méritée. J’espère qu’elle stimulera l’émulation et la participation accrue des bloggeurs marocains ou s’intéressant au Maroc.

Pour ma part, je refuse humblement et respectueusement toute nomination et toute élection. Je ne cherche aucune reconnaissance. Je ne souhaite en aucune façon participer à ce concours, pour lequel j’ai le plus grand respect et la plus grande estime. Ce n’est pas seulement parce que les circonstances actuelles ne s’y prêtent pas. Je ne participerai pas à la soirée du 31 janvier, à laquelle je souhaite le plus grand succès et la plus grande participation – les échos de la précédente soirée permettent d’augurer d’un succès renouvelé et fort mérité.

Je m’excuse auprès des organisateurs pour les désagréments que cette décision pourrait leur causer. Peut-être aurais-je dû laisser les choses suivre leur cours, sachant que rien ne dit que j’aurais remporté la compétition dans cette catégorie-là. Mais le risque purement théorique m’oblige à annoncer cette décision de cette façon.

Je m’en excuse encore auprès des organisateurs. Je souhaite bon vent aux autres candidats nominés et tout particulièrement, dans la catégorie politique, à Mounir de Moi dans tous mes états, un militant qui démontre que tout n’est pas pourri dans l’USFP chère au souvenir des Marocains. Je demande à ceux qui m’ont nominé ou qui souhaiteraient voter pour moi de bien vouloir respecter mon choix.

Enquête sur la blogoma

Rassurez-vous, ce n’est pas une enquête de police, et elle n’est pas sponsorisée par l’US Central Command. Elle est l’oeuvre de la jeune universitaire étatsunienne Rebecca. L’enquête est ici. Merci de donner un coup de main à Rebbecca en y participant!

%d blogueurs aiment cette page :