Trop de flagornerie tue la flagornerie

Et dire que certains autres Arabes accusent les Marocains d’être trop obséquieux – la fameuse histoire du baise-main royal qui marque les esprits à l’étranger. L’ambassadeur syrien aux Etats-Unis, qui est par ailleurs un bloggeur, postule en tout cas au sommet du podium par cette remarque lancée à un prince royal séoudien, Turki Bin Faisal, ancien chef des services de renseignements séoudiens, lors d’un séminaire à Washington sur la Syrie et le Liban:

I just arrived ten minutes ago and I was particularly delighted to discover that his Royal Highness Prince Turki is among us. I am so happy to meet you again Prince Turki and you know that I’m very.. I’m personally sincere that I hope you will not quote me on this, you are my favorite royal ever, of all nationalities, or all royal dynasties

Par ailleurs, cette scène d’un érotisme torride informe sur la volonté syrienne de rapprochement avec le capo di tutti capi séoudien…

%d blogueurs aiment cette page :