Le sort de Gilad Shalit est toujours inconnu, celui de plus de 700 Palestiniens l’est malheureusement plus

0d2dc9f3-c917-4f43-a9d7-d20b730927c8
On ne pourra reprocher à Sarkozy de ne pas avoir le sens des proportions et de la cohérence. De passage à Damas pour vendre son plan de cessez-le-feu, il a ainsi demandé des nouvelles du soldat israëlien Gilad Shalit, également de nationalité française, capturé à Gaza depuis deux ans par des combattants palestiniens. Son sort fait l’objet d’intenses efforts israëliens et d’un travail de propagande impressionnant, l’intéressé, qui servait dans une armée d’occupation et sur un territoire occupé, ayant même été comparé à Ingrid Betancourt, une civile et politicienne kidnappée dans le contexte d’une guerre civile.

Voici ce qu’il a dit:

« President Sarkozy used the opportunity to ask Assad for proof that Gilad Shalit is alive, » said the source. « He told the Syrian president that the matter if of personal interest to him. »

Soit: « Le président Sarkozy a saisi l’occasion pour demander à Assad des preuves que Gilad Shalit est en vie, a révélé une source. Il a dit au président syrien que la question présentait un intérêt personnel pour lui« .

Je dois avouer n’avoir aucune preuve que Gilad Shalit soit encore en vie. Mais je connais le sort récent de 700 Palestiniens.

PS: je me demande si Sarkozy a évoqué le cas du franco-palestinien Salah Hammouri lors de son escale israëlienne.

« Le Hamas doit cesser son agression et la riposte israélienne pourrait affecter le sort du soldat Shalit »

gaza_by_latuff
Voici quelques déclarations, dont la dernière laisse entendre que le sort d’un soldat franco-israëlien serait plus important que celui de centaines de Palestiniens – la fin des violences ne serait pas bonne en elle-même, mais principalement parce qu’elle permettrait la libération dudit soldat:

Le Hamas doit s’assurer que plus de roquettes ne soient tirées en direction d’Israël.

Le Hamas veut l’ouverture du poste-frontière de Rafah seulement afin de voir l’Egypte reconnaître implicitement le contrôle de Gaza par le Hamas.

L’Iran interfère dans les affaires internes arabes.

Nous espèrons que les deux parties cesseront leurs violences afin de nous permettre de pouvoir nous remettre à travailler de nouveau pour la libération du soldat Shalit.

De qui émanent-elles?

1- De Bertrand Delanoë, qui a nommë le soldat Shalit citoyen d’honneur de Paris.

2- De Rachida Dati, Fadela Amara, Malek Boutih, Tahar Benjelloun, Malek Chebel et Soheib Bencheikh dans une tribune commune publiée dans le dernier numéro du Point.

3- Du dernier bloc-notes de Bernard-Henri Lévy.

4- D’Elie Barnavi et Bernard Kouchner, invités chez Laurent Ruquier.

5- D’un ministre des affaires étrangères d’un pays arabe.

Pour vous aider un peu, quelques pistes ici et .

%d blogueurs aiment cette page :