Si vous ne devriez lire qu’un seul blog…

… ce serait Greek crisis de l’anthropologue et historien grec de langue française Panagiotis Grigoriou. Découvert via le portail de gauche Rezo, je ne peux plus m’en passer. La crise du point de vue de ses victimes grecques pourrait être son titre alternatif. Cette crise me rend très pessimiste – de par ses conséquences sociales d’abord, et de par la paralysie qui semble tenir la gauche occidentale (en Amérique latine, elle se pose moins de questions – voir la nationalisation récente de la filiale argentine du géant du pétrole espagnol Repsol par la présidente Cristina Kirchner) – à telle enseigne que la contestation la plus dure de la politique de rigueur de l’UE et du FMi émane sans doute d’un économiste libéral keynésien étatsunien, Paul Krugman. Comparaison n’est pas raison, et je ne crois pas à une guerre européenne aboutissant à un génocide. Mais entre un racisme – l’islamophobie – désormais acceptable, la répétition des erreurs de politique économique de 1929 (une politique de réduction des dépenses publiques en période de récession) et la paralysie politique, ça ne sent pas la rose, et cela impactera l’économie mondiale, le Maroc en premier. Le torrent de mépris et la condescendance vis-à-vis du peuple grec ne sont pas sans rappeler ce qui permit, là aussi sous couvert du paiement des dettes publiques de ces pays, l’instauration de protectorats au Maroc, en Tunisie et en Egypte.

Ne lisez donc pas le blog du camarade Panagiotis si vous croyez que « les marchés » sont une force naturelle, qu’il est impossible de quitter une monnaie commune, que le non-paiement des dettes publiques serait apocalyptique (cf. l’Islande et l’Argentine) et que les critères dits de Maastricht (les fameux plafonds fixés par le Traité de l’Union européenne pour l’accession à l’euro, soit principalement 3% du PIB au maximum pour le déficit budgétaire et 60% du PIB pour la dette publique) sont scientiques et incontestables. Sinon, lisez, en priant que ce que décrit Panagiotis ne soit pas aussi votre futur proche…

%d blogueurs aiment cette page :