« La législation tunisienne dans le domaine des droits de l’homme est déjà largement conforme aux standards internationaux »

Si, si, c’est vrai, puisque c’est écrit ici, en dépit des critiques nihilistes de quelques esprits chagrins:

Herman van Rumpoy, président de l'Union européenne, serre la main à Ben Ali, sous le regard attendri du Guide suprême

En matière de démocratie et de droits de l’homme, le dialogue dans le cadre du sous-comité spécifique prévu en 2009 a eu lieu après la période de référence, en février 2010. Les objectifs fixés par le Plan d’action, notamment en matière des libertés d’association et d’expression, n’ont pas été atteints, ce qui confirme la nécessité de renforcer le dialogue et la coopération dans ce domaine entre la Tunisie et l’UE. La réforme de la justice reste un défi à relever pour asseoir durablement l’État de droit, élément essentiel d’un véritable rapprochement avec l’UE. (p. 2)

En matière de lutte contre la corruption, aucun événement significatif n’est à signaler par rapport à 2008. (p. 3)

La législation tunisienne dans le domaine des droits de l’homme est déjà largement conforme aux standards internationaux. Il existe néanmoins un décalage persistant entre les positions officielles de soutien aux libertés fondamentales et au respect des droits de l’homme et l’application concrète des lois. (p. 3)

En ce qui concerne les conditions de vie carcérale et les droits des détenus, la Tunisie a adopté des mesures visant à faciliter la réinsertion des anciens détenus et à appliquer des peines alternatives à la prison, mais des progrès restent à faire. Le coordinateur général tunisien des droits de l’homme a le droit d’effectuer des visites imprévues dans les prisons. (p. 4)

La Tunisie continue à faire preuve d’une politique étrangère de modération et d’unité dans les diverses enceintes internationales avec une attention particulière attribuée aux affaires régionales et notamment au conflit israélo-palestinien. (p. 5)

La Tunisie a poursuivi ses efforts en matière de contrôle des frontières et de lutte contre l’immigration irrégulière, et s’est dotée des équipements et infrastructures nécessaires pour un contrôle de qualité. L’adoption des nouveaux passeports à lecture optique permet de renforcer la répression des délits liés au trafic des clandestins et l’infrastructure aux points de contrôle des frontières correspond aux normes internationales. (p. 12)

Comme en 2008, la Tunisie a poursuivi ses efforts dans l’application des mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme au sein des institutions financières. La mise en oeuvre d’un régime de contrôle efficace dans les banques s’est renforcée. Une commission spécialisée en lutte contre le blanchiment d’argent a été créée en 2009 et présenterait un rapport début 2010. La Tunisie a demandé l’adhésion au Groupe Egmont. (p. 13)

L’enveloppe financière de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) allouée à la Tunisie dans le cadre du programme indicatif national 2007-2010 s’élève à 300 millions d’euros auxquels se sont ajoutés 30 millions d’euros complémentaires en 2007 (pour le programme d’appui à la gestion budgétaire par objectifs). (p. 18)

Soyons honnêtes – de l’autre côté de l’Atlantique, on a partagé – en public, mais pas dans les cables diplomatiques à usage interne – la même analyse:

« Rumsfeld described Tunisia as a moderate country and a democracy » (Al Jazeera)

Mais ceci serait incomplet sans la finesse d’analyse du locataire du Palais de l’Elysée:

L’un de nos plus grands auteurs, FLAUBERT disait, avec une certaine justesse, qu’en Tunisie le climat est si doux que l’on oublie d’y mourir… À travers l’Histoire, qui n’a succombé aux charmes de cette Tunisie ? (…)

Je sais, Monsieur le Président, le prix que vous attachez au dialogue des civilisations. Une chaire de l’université de Tunis porte votre nom pour permettre à de grands esprits arabes et européens de se rencontrer, d’échanger et de bâtir dans ce respect mutuel sans lequel il n’y aurait ni paix ni harmonie, ce dialogue indispensable (…)

Pour que les civilisations se rencontrent, pour que les Hommes se parlent, il faut la confiance. À ceux qui pensent que l’humanisme est une invention occidentale et qui regardent donc les autres avec un peu de suffisance, je veux rappeler que Tunis a aboli l’esclavage en 1846, deux ans avant Paris, et que la Tunisie fut, en 1861, le premier pays arabe à se doter d’une constitution. Plus tard, le président Bourguiba a fait, le jour même de l’indépendance de votre pays, un double choix fondamental : celui de la modernité pour les Tunisiens, femmes et hommes, et celui de l’amitié avec la France. (…)

Signataire des grandes conventions des Nations unies, votre pays s’est engagé dans la promotion des droits universels et des libertés fondamentales, en respectant — et, Monsieur le Président de la République, j’y suis très sensible parce que c’est une question qui m’a toujours passionné — un moratoire strict sur la peine capitale, à laquelle naturellement j’ai toujours été opposé à titre personnel. Aujourd’hui, l’espace des libertés progresse. Ce sont des signaux encourageants que je veux saluer et qui font écho à ce que disait déjà feu le président Bourguiba lorsqu’il confiait : « Je suis réaliste. Être réaliste, c’est préférer une réforme modeste, qui en permet une autre, à un miracle impossible. » Je sais d’où vous venez, Monsieur le Président de la République, d’où vient la Tunisie et la Tunisie peut se comparer sans rougir à tant d’autres pays. Ces signaux, ces réformes s’inscrivent sur un chemin, étroit et difficile, mais essentiel, celui de la liberté et du respect des individus sans lesquels un pays n’est pas un grand pays. Ce chemin, aucun pays ne peut prétendre l’avoir entièrement parcouru et personne ne peut se poser en censeur. Je viens d’un continent dont l’histoire, y compris l’histoire récente, recèle des tragédies abominables et je ne vois pas au nom de quoi je me permettrais, dans un pays où je suis venu en ami et qui me reçoit en ami, de m’ériger en donneur de leçons. J’ai pleinement confiance dans votre volonté de voir continuer à élargir l’espace des libertés en Tunisie. Nous en avons parlé vous et moi. (2008)

Mais tout est bien qui finit bien: l’Union européenne, les Etats-Unis et la France ont désormais courageusement salué la chute de l’ex-président Zine el Abidine Ben Ali…

Faudel, ou comment ne pas se faire déchoir de la nationalité française quand on est bougnoule

Ayant lu que le ministre français de l’identité nationale préparait une réforme du droit de la nationalité afin de faciliter la déchéance de la nationalité française – pour refus de serrer la main à une dame (ce n’est pas une blague, ça a mené à un refus de naturalisation), port impromptu de babouche ou consommation ostentatoire de viande halal – j’ai compris que Faudel, quoique décu de sarkozysme, tenait à assurer ses arrières. La preuve, lu sur le site du Comité des fêtes et du développement de Beaune et du pays beaunois:

La Vente des Vins – (Les 19, 20 et 21 novembre 2010) 
Les invités de la Vente des Vins de cette 150e édition sont : 

Fabrice Santoro
Eric Carrière
Faudel 

Beaune se parera d’habits de fêtes et de lumières ces 19-20 et 21 Novembre 2010 pour les festivités de la vente des Vins. Mais cette année, le départ des festivités sera donné lors de la Journée des Confrérie le Dimanche 14 Novembre 2010.

Les rues, les places seront animées de musique, de folklore, d’animation au grès des défilés, parades et animations de rues.

Les invités seront intronisés par la Confrérie de BELNUS du CFDB ainsi que le(les) président(s) de la vente des vins 2010 sous le Kiosque de la place Carnot au cœur du Village Bourguignon le Dimanche 21 Novembre à 11h

Le village Bourguignon ou village artisanal sera le rendez vous de l’excellence et du savoir faire de nos artisans qui pendant tout le week-end feront vivre la place Carnot.

La Confrérie de Belnus, le dimanche matin, rendra hommage aux vignerons et personnels de la vigne et du vin au cours de la messe solennelle en la Basilique Notre Dame puis intronisera les invités parrains des festivités (personnalités du spectacle, journaliste) invités par le CFDB ainsi qu’au(x) Président(s) de la vente.

Le troisième week-end de novembre avec le CFDB un rayon de soleil brille à Beaune et dans le Pays Beaunois.

C’est dans la pure tradition bourguignonne que se déroulera LA FETE DE BEAUNE et que nous serons heureux de vous faire vivre.

Vous pourrez également assister au concert de FAUDEL qui aura lieu le vendredi 19 Novembre 2010 à La Comédie du Vin. ( Uniquement sur réservation)

Vous êtes commerçant, artisan, inscrivez vous en téléchargeant le bulletin d’inscription au Village Bourguignon de la Vente des Vins 2010. Cela vous permettra d’exposer votre savoir faire. Réservez votre stand, cliquez sur l’icone ci-desssous !

Bien vu Faudel, avec ça tu devrais ne rien craindre de la nouvelle loi Besson – et je ne saurais trop conseiller à Lies Hebbadj d’en prendre de la graine…

Hommage au 14 juillet

Twitter c’est pas mal finalement, on peut y faire du live-blogging, comme moi hier en rentrant regarder TV5 après la réception de l’ambassade de France pour le 14 juillet:

  • I care sod all about la République, but you have to give it to them; the little buggers certainly know how to throw a 14th July party
    about 14 hours ago from web
  • Apart from North Korea, how many other countries celebrate their national day by having the army marching up and down the square?
    about 14 hours ago from web
  • Am looking at some amazing amount of militaristic propaganda on TV5, on the 14 juillet, with artists in the line. Is it Honduras or France?
    about 14 hours ago from web
  • Still on TV5, Michel Drucker says « l’industrie de l’armement vise la sécurisation des personnels« …
    about 14 hours ago from web
  • Watching TV5 you begin wondering what people hold against the RTM or 2M – Moroccans have at least the makhzen to blame everything on
    about 14 hours ago from web
  • Oh no, a public breach of the 4th Geneva convention on protection of civilians on TV5 – Hélène Ségara is singing live
    about 14 hours ago from web
  • God is great, Hélène Ségara has just stopped singing…
    about 14 hours ago from web
  • On the other hand, she’s even worse when she speaks
    about 14 hours ago from web
  • Aoudou billah, now it is BHL’s Arielle Dombasle who visits French troops in Chad
    about 13 hours ago from web
  • Could TV5 please put Hélène Ségara back on? I’d even settle for a two-hours concert with Johnny
    about 13 hours ago from web
  • Arielle Dombasle in the Chad – how do you say « dame patronnesse » in English?
    about 13 hours ago from web
  • Dombasle’s hips swivel quite nicely though
    about 13 hours ago from web
  • Is Dombasle on a trip or what? I’ve seen zonked out junkies with more genuine sincerity about them…
    about 13 hours ago from web
  • God have mercy, now TV5 broadcasts French minister of defence, Hervé Morin, being interviewed by the sycophantic Michel Drucker
    about 13 hours ago from web
  • Michel Drucker calls a general « mon général »
    about 13 hours ago from web
  • Michel Drucker makes Mustapha Alaoui look and sound like Jeremy Paxman – http://bit.ly/XfIzs
    about 13 hours ago from web
  • Give me a f… break – Morin blushes like a maiden: « les soldats français sont les meilleurs du monde »
    about 13 hours ago from web
  • Now it’s bloody Dombasle’s turn: « les militaires se lèvent chaque matin pour aider leurs prochains »
    about 13 hours ago from web
  • Pass around the popcorn, now pictures of coffins of French soldiers
    about 13 hours ago from web
  • Michel Drucker and TV5 give propaganda a bad name
    about 13 hours ago from web
  • Avital Leibovitch and Mark Regev (http://tinyurl.com/lku4ux), meet Michel Drucker
    about 13 hours ago from web
  • God give me strength, Arielle Dombasle sings with half a dozen soldiers stomping on the spot just behind her
    about 13 hours ago from web
  • On the other hand, standing behind her is probably the only way to get something out of her performance
    about 13 hours ago from web
  • No f… way, now it’s Sarkozy himself who gets his own interview
    about 13 hours ago from web
  • Drucker is giving Sarkozy a metaphorical blowjob
    about 13 hours ago from web
  • not safe for work
    about 13 hours ago from web
  • keep the kids away from TV5 right now
    about 13 hours ago from web
  • oh no, now Drucker asks Sarkozy about the défilé on the Champs Elysées
    about 13 hours ago from web
  • Carla Bruni will get jealous if she watches this
    about 13 hours ago from web
  • but then does « that » count as sex?
    about 13 hours ago from web
  • oh yeah, now Drucker asks Sarkozy about the Tour de France
    about 13 hours ago from web
  • Sports columnist Alain Finkielkraut has some competition, Sarkozy comments on Lance Armstrong
    about 13 hours ago from web
  • Please spare me this: a military orchestra will now play the Marseillaise
    about 13 hours ago from web
  • Guess what they’re all standing up
    about 13 hours ago from web
  • Well, except me then
    about 13 hours ago from web
  • « qu’un sang impur abreuve nos sillons » – wasn’t there a line on that in the Horst Wessel lied?
    about 13 hours ago from web
  • the racket will soon end I hope
    about 13 hours ago from web
  • oh no, they go on with the lesser-known second paragraph
    about 13 hours ago from web
  • « amour sacré de la patrie, soutiens nos bras vengeurs »
    about 13 hours ago from web
  • nothing on the burqa though
    about 13 hours ago from web
  • gosh, this is draining me
    about 13 hours ago from web
  • please turn off the sound
    about 13 hours ago from web
  • well, that was quite something- I’ve got my fill of brainless militaristic propaganda till the soon-to-come Israeli attack on Iran, at least
    about 13 hours ago from web
  • phew, now I can turn my brain on again
    about 13 hours ago from web
  • After watching TV5, I’d like to have a taste of TV Pyongyang – are they on youtube?
    about 13 hours ago from web
  • Actually, concerning the French army media blitzkrieg on TV5 – it was initially shot by TF1, and then re-broadcasted by TV5.
    about 13 hours ago from web
  • Michel Drucker, you ruined my night
    about 13 hours ago from web
  • God please save me from French TV, I’ll take care of the swine flu
    about 12 hours ago from web
  • Précision: l’émission a été diffusée sur TF1 avant d’être rediffusée par TV5.

    The White Man has spoken: the makhzen is good for you

    Amusante cette manie de convier l’Homme Blanc (1) afin de légitimer le régime marocain: on a connu les Constitutions de 1962, 1992 et 1996 rédigées par Maurice Duverger, Georges Vedel et Michel Rousset, les deux derniers étant conviés par Driss Basrila RTM à défendre les projets de constitution soumis au plébiscite populaire – comme si Sarkozy avait demandé à Mohamed Darif et Mohamed Tozy de venir défendre la récente réforme constitutionnelle française sur France 2.

    Récemment, c’est à un nouveau triomphe de la diplomatie pastilla et de son pendant parisien que nous avons assisté: un séminaire – « Le développement politique, social et économique du Maroc : réalisations (1999-2009) et perspectives » – est organisé dans les locaux du Sénat français (et non pas par le Sénat lui-même, comme l’indique de bonne ou mauvaise foi Le Matin du Sahara) sur les dix années de règne de Mohammed VI – on retrouve d’ailleurs Michel Rousset dans la liste des participants. C’est avec une lucidité féroce et une témérité intellectuelle indéniable que Charles Saint-Prot, directeur de l’Observatoire français d’études géopolitiques (OEG), a dressé le terrible constat, dans une allocution sur « Le commandeur des croyants et la réforme du champ religieux: l’Islam du juste milieu« :

    S.M. le Roi, Amir Al-Mouminine, situé au-dessus des autres pouvoirs constitutionnels classiques, est « le symbole et le garant du bien commun, en premier lieu l’unité nationale, tant sur le plan politique que spirituel et cultuel ».

    « Le Roi, Commandeur des croyants, est aussi le principal artisan des évolutions puisque le progrès est naturellement synonyme de continuité »

    Charles Saint-Prot a peut-être des défauts, mais il a au moins le mérite de résister au terrorisme intellectuel ilsamo-nihiliste qui dirige l’intelligentsia marocaine d’une poigne de fer. Le reste de sa harangue, reproduite dans le samizdat clandestin Le Matin du Sahara, a de quoi glacer le sang:

    M. Saint-Prot a souligné que S.M. le Roi, Amir Al-Mouminine, situé au-dessus des autres pouvoirs constitutionnels classiques, est « le symbole et le garant du bien commun, en premier lieu l’unité nationale, tant sur le plan politique que spirituel et cultuel« .

    « Le Roi, Commandeur des croyants, est aussi le principal artisan des évolutions puisque le progrès est naturellement synonyme de continuité« , a dit M. Saint-Prot, qui développait l’axe « le commandeur des croyants et la réforme du champ religieux : l’Islam du juste milieu« .

    Il a fait remarquer que le rôle de l’Institution d’Imarat Al-Mouminine est fondamental dans la gestion du champ religieux et le maintien de l’unité politique, ajoutant que « la notion d’Amir Al-Mouminine combine à la fois la légitimité spirituelle et la légitimité temporelle« . (…)

    Le directeur de l’OEG a, d’autre part, indiqué que « l’identité musulmane du Maroc est l’explication du consensus (Ijmaâ) sans faille réalisé autour de l’institution monarchique qui exprime bien cette heureuse combinaison entre tradition et progrès, offrant ainsi une image paisible et moderne de l’Islam« .

    Deux précautions valant mieux qu’une, un autre témoin de moralité français est convoqué à la barre. Il s’agit de Dominique de Courcelles, présentée comme chercheuse au CNRS. Son parcours académique la qualifie de manière toute particulière à se pronocer sur le Maroc, l’islam et la Commanderie des croyants: entre deux études sur « Le corps des saints dans les goigs catalans de la fin du Moyen Âge » et « Plaidoyer pour un espace à plusieurs voix. A propos des rapports entre pensée et politique selon H. Arendt et A. Finkielkraut« , elle a consacré quelques études en rapport avec le sujet sur lequel elle avait à intervenir: « De la louange collective à l’angoisse du salut individuel…« , « Histoire de la littérature hagiographique… » ou « Entre la folie et les pleurs : la fonction de l’ironie lullienne dans le Desconhort (1295)« . L’expertise qui ressort de ses propos n’en est que plus digne d’éloges:

    Pour sa part, Mme Dominique de Courcelles, directrice de recherche au Centre national français de la recherche scientifique (CNRS), a souligné l’attachement des Marocains à l’essence de ce qui a toujours fait la force de l’Islam marocain, en l’occurrence l’institution d’Amir Al-Mouminine, l’unité du rite malékite, la vertu de l’Ijtihad et le rejet des intégrismes et des extrémismes.

    L’Islam est « une composante de la subjectivité de millions de Marocains et est aussi une composante de la culture et du développement« , a dit Mme de Courcelles dans son intervention intitulée « une nouvelle configuration du politique et du religieux« .

    L’intégration de l’économie marocaine au monde globalisé accompagne les réaffirmations des identités individuelles et collectives ainsi que de l’identité nationale, a-t-elle noté, ajoutant qu' »il est alors possible de parler de démocratie et de démocratisation, de développement humain et d’agir, sans que le religieux et le politique soient en lutte de domination« .

    « L’économique ne peut que profiter des liens réciproques et apaisés du religieux et du politique« , a affirmé Mme de Courcelles pour qui la mise en œuvre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) constitue à cet égard « une étape importante« .

    L’article du Matin du Sahara, probablement rédigé dans la clandestinité, nous apprend que le colloque a été organisé par l’OEG de Charles Saint-Prot et le Centre de droit international et comparé (CEDIEC) de Paris-V. Aucun des noms figurant sur la liste des participants, Michel Rousset faisant bien évidemment exception, ne m’est connu pour ses écrits antérieurs sur le Maroc. Un des intervenants, Stève Gentili, est président de la BRED-Banque populaire, établissement bancaire français ayant signé un accord de partenariat avec la Banque Chaabi Populaire marocaine, banque contrôlée par l’Etat marocain – on présume qu’il aura à coeur de démontrer que les relations d’affaires entre son employeur et l’Etat marocain n’affectent en rien l’indépendance de son jugement sur le Maroc.

    Cette absence apparente de spécialistes du Maroc est sans doute une bonne chose: rien de tel qu’un regard neuf non encombré de connaissances inutiles, futiles voire pernicieuses pour apprécier le Maroc des potentialités tel qu’il le mérite. Les bailleurs de fonds de ce séminaire en auront en tout cas eu pour leur argent. On notera que les Editions du CNRS publieront ce publi-reportage – on ose espérer pour les finances publiques françaises que les commanditaires de ce dernier paieront la note finale.

    Tiens, à propos, le nom de Charles Saint-Prot me dit quelque chose. Ah oui, c’est lui qui a publié une hagiographie de Saddam Hussein du temps de sa gloire (1987), dont la revue Politique étrangère notait que « chantre ou griot, l’auteur ne fait pas dans le demie-mesure, à tel point qu’il n’est pas loin de manquer son but, vendre une image de marque« . Le nationalisme arabe dont il se réclame, dans la lignée d’un gaullisme dont il se réclame également, rend intéressantes et sympathiques certaines de ses analyses, mais le passage du nationalisme arabe à la sauce baathiste à la pastilla pro-occidentale makhzénienne nécessite sans doute un estomac solide.

    C’est sans doute pour montrer sa capacité à épouser les aléas de la vie des affairesméandres de la diplomatie arabe que Charles Saint-Prot a fait de manière répétée la preuve la justesse de la confiance placée en lui – jugez-en:

    • le 12 février 2008, Le Matin du Sahara le cite comme appelant Alger à abandonner son attitude de blocage dans le conflit du Sahara (2)
    • le 24 avril 2008, re-belote, toujours sur l’affaire du Sahara marocain: Saint-Prot décrit dans Le Matin du Sahara le projet d’autonomie marocain pour le Sahara comme étant le meilleur moyen de garantir la stabilité régionale
    • le 18 juin 2008, Le Matin du Sahara le cite comme affirmant que « l’obstination d’Alger met toute la région en danger« 
    • le 9 juillet 2008, Le Matin du Sahara cite notre désormais incontournable expert qui affirme cette fois-ci que l’ouverture des frontières terrestres maroco-algériennes contribuerait à la réussite de l’Union pour la Méditerranée

    Je dois cependant dire que la rédaction du Matin du Sahara et ceux qui la conseillent ont le nez creux: deux de leurs autres experts attitrés és affaires indigènes ont en effet connu quelques déboires.

    L’homme qui valait trois millions, alias Claude Moniquet, président de l’immense European Strategic Intelligence and Security Center (ESISC), après avoir libéré l’URSS, avait été allumé par Maroc-Hebdo pour hostilité viscérale au Maroc quelques mois avant de publier un rapport très favorable au Maroc sur la question du Sahara – tellement favorable que le Journal hebdomadaire avait qualifié ce rapport de « travail de commande » – affirmation qui a coûté trois millions de dirhams pour diffamation au Journal et amené Boubker Jamaï à choisir l’exil. Il est vrai que le journal francophone de référence en Belgique, Le Soir, en avait dressé un portrait le décrivant comme un mercenaire de droite se vendant au plus offrant, ce que l’intéressé a bien évidemment nié. Depuis, l’idéologie néo-conservatrice et fanatiquement pro-israëlienne de Moniquet – son dernier ouvrage, « Gaza, le grand mensonge« , est préfacé par Mohamed Sifaoui et prétend dénoncé la propagande islamiste qui tente d’accréditer la thèse selon laquelle la guerre israëlienne contre Gaza en 2008/2009 aurait été illégale et illégitime – ne l’ont pourtant pas tout à fait démonétisé aux yeux de ses amis marocains, qui y fait appel en 2008 pour un nouveau rapport de l’ESISC sur le Polisario, en reconnaissance sans doute de la bonne volonté de ce dernier (voir cet entretien accordé au Matin du Sahara). Il faut dire que suite à ses propos sur l’islam sur un plateau de la télévision belge, il fût en 2004 agressé physiquement par un footballeur professionnel marocain évoluant en Belgique… On notera enfin que le fameux rapport de l’ESISC de 2005 sur le Polisario n’est plus accessible sur leur site, signe sans doute d’une salutaire prudence…

    Autre grand expert et néanmoins ami du régime marocain, Ayméric Chauprade, enseignait cette matière aux contours aussi flous que le contenu, la géostratégie, discipline appréciée des diplomates, journalistes et militaires et destinée à ceux qui ne maîtrisent ni l’histoire, ni les sciences politiques, ni la langue des pays qu’ils prétendent analyser. Cela l’a amené à devenir conférencier en géopolitique au Collège royal de l’enseignement militaire supérieur du Royaume du Maroc, petit détail que les journaux officiels ou officieux marocains l’interviewant ou le citant (la MAP, La Gazette du Maroc, L’Economiste, La Vie économique, Maroc Hebdo) omettaient de diffuser. Sa ligne politique est souverainiste – un point commun avec Charles Saint-Prot – et plutôt à droite de la droite, s’il faut en juger par les réactions sur la blogosphère suite à son limogeage  le 5 février 2009 de son poste d’enseignant de l’ex-Ecole du guerre française pour ce qui semble être un délit d’opinion (3) – la mise en cause de la thèse officielle autour des attentats du 11 septembre 2001. Comme le rappelle Jean Guisnel du Point sur son blog, il fût directeur de campagne de l’islamophobe Philippe de Villiers aux élections européennes de 2004, opposé à l’adhésion turque à l’UE, s’inquiète de la submersion de la population européenne par les immigrés et est un militant catholique partisan guère opposé aux thèses huntingtoniennes de conflit des civilisations (4) – qualités qui le rendent éminemment bien placé pour prodiguer un enseignement aux officiers de l’armée marocaine… Et c’est sans doute à titre bénévole qu’il est intervenu le 9 octobre 2007 devant la quatrième commission de l’Assemblée générale des Nations-Unies pour défendre les thèses marocaines…

    Etonnante d’ailleurs cette propension des Français d’extrême-droite ou de droite dure pour le Maroc et sa monarchie – il faudrait y rajouter l’historien lepéniste, colonialiste et partisan de l’apartheid Bernard Lugan, pied-noir et auteur d’une dithyrambique histoire du Maroc (5), et feu Jacques Benoist-Méchin, condamné à mort en 1947 pour faits de collaboration avec l’occupant, témoin du coup d’Etat de Skhirat et auteur d’une hagiographie sur la dynastie alaouite – mais c’est la matière à un autre post.

    (1) Clause de style, à ne pas prendre au pied de la lettre bien entendu.

    (2) Je ne lui donne pas tort sur ce coup-là.

    (3) Même si je conçois fort bien que la liberté d’expression d’un enseignant à l’école de guerre puisse connaître des restrictions plus poussées en raison des fonctions sensibles occupées.

    (4) Il  ainsi donné un interview au mensuel d’extrême-droite Le Choc du Mois dans un numéro titré « Oui, les races existent!« …

    (5) Il enseigne lui aussi à l’ex-école de guerre française, tout comme Ayméric Chauprade, mais il est possible de soutenir l’apartheid et la colonisation et de former des officiers français tant qu’on ne touche pas au 11 septembre ou à Israël. Histoire de tradition, sans doute.

    Give me five!

    MIDEAST ISRAEL PALESTINIANS

    2009118212229418621_3

    PALESTINIANS-ISRAEL/

    MIDEAST-ISRAEL-CONFLICT-GAZA-EU-DIPLOMACY

    PALESTINIANS-ISRAEL/

    PALESTINIANS-ISRAEL/

    MIDEAST-ISRAEL-CONFLICT-GAZA-EU-DIPLOMACY

    MIDEAST-ISRAEL-CONFLICT-GAZA-EU-DIPLOMACY

    PALESTINIANS-ISRAEL/

    JERUSALEM/

    MIDEAST-ISRAEL-CONFLICT-GAZA-EU-DIPLOMACY

    JERUSALEM/

    Précision: ces photos datent toutes du 18 janvier et ont été prises à Al Qods/Jérusalem.

    « Tu sais ce que c’est d’être seul contre tous les Arabes ? De les avoir au téléphone ? Ils sont terribles, je te jure »

    C’est pas gentil pour les « copains » de Rabat qui le gavent de pastilla et de cornes de gazelle, et qui lui ont acheté un éléphant blanc ruineux pour le pays – car voici ce qu’on peut lire dans le Monde, qui prend cependant des pincettes:

    « Tu sais ce que c’est d’être seul contre tous les Arabes ? De les avoir au téléphone ? Ils sont terribles, je te jure. (…) Le président algérien Bouteflika, le Tunisien, le roi marocain, la Libye, Israël. Un travail fou. »

    Quelle surprise: l’Elysée dément, de même que Prague au nom sans doute des convenances diplomatiques qui veulent que le contenu d’entretiens diplomatiques restent confidentiels. Permettez-moi néanmoins de souligner la faiblesse du démenti tchèque: le ministre présente des excuses, ce qui laisse supposer la réalité de la fuite (car pourquoi s’excuserait-il d’un article de presse fantaisiste? la France n’est après tout pas un de ces émirats du Golfe ignorant que les pays occidentaux ne dictent pas à leur presse le contenu de leurs articles), et l’ambassadeur tchèque à Paris déclare « je ne peux confirmer la teneur de ces dialogues » – il aurait pu dire « je démens la teneur des propos attribués à Mr Sarkozy« , mais il se contente de constater qu’en tant que diplomate de carrière, il ne peut confirmer (ou infirmer, par extension) le contenu d’entretiens confidentiels entre chefs d’Etat et de gouvernement de pays étrangers. On notera enfin que le conseiller médias de Sarkozy dément avoir reçu des excuses tchèques, comme pour dire que si elles n’ont pas été présentées, c’est qu’il n’y a pas eu de fuite mais plutôt affabulation: »J’ajoute qu’à ce jour, nous n’avons reçu aucune excuse du gouvernement tchèque » – alors que Le Monde rapporte au contraire que le ministre tchèque des affaires étrangères aurait présenté ses excuses. Qui ment? On notera simplement que Sarkozy et ses sous-fifres ont effectivement tout intérêt à démentir à la fois la teneur des propos, et la réalité d’une fuite que sous-entendent les excuses tchèques – car encore une fois, si l’article n’est qu’affabulation, on voit mal pourquoi le gouvernement tchèque aurait à présenter ses excuses, qui n’ont de sens que s’il s’agit d’une fuite, laquelle fuite sous-entendrait que les propos auraient bel et bien été tenus…

    Peut-être ont-ils cependant raison, et peut-être que ces déclarations prêtées à Sarkozy ne sont que le fruit d’un grand complot de l’Intelligence Service, des Frères musulmans et de la secte Moon. Mais on peut aussi se dire que ça fait au moins deux fois alors que ce grand complot frappe – rappelez-vous ce qu’avait écrit Jean Quatremer sur son blog:

    L’histoire se raconte dans les chancelleries européennes. Nicolas Sarkozy, recevant le Premier ministre irlandais, Bertie Ahern, le 21 septembre, puis suédois, Fredrik Reinfeldt, le 3 octobre, se serait livré à une véritable diatribe anti-musulmane devant ses invités. Selon mes sources, le chef de l’Etat s’est lancé dans un monologue confus d’une vingtaine de minutes, « dans un langage très dur, très familier, choquant pour tout dire», contre le « trop grand nombre de musulmans présents en Europe » et leurs difficultés d’intégration. Il a aussi décrit de façon apocalyptique le « choc de civilisation » qui oppose les musulmans à l’occident. Le tout, manifestement, pour justifier son opposition à l’adhésion de la Turquie à l’Union. Mais ses interlocuteurs, qui n’en sont toujours pas revenus, ne sont même pas sûrs de l’avoir bien compris, tant le discours était décousu et surtout hors de propos avec l’objet de ces rencontres, la préparation du Sommet de Lisbonne des 18 et 19 octobre. Ils en ont, en tout cas, retiré la désagréable sensation que Sarkozy, non seulement avait un sérieux problème avec les musulmans, mais avait du mal à maîtriser ses nerfs.

    Comme dit le proverbe suédois, « en gång är ingen gång, två gånger är en vana » – « une fois ne compte pas, deux fois c’est une habitude« .

    %d blogueurs aiment cette page :