Après six ans de détention arbitraire, le journaliste Sami Al Haj libéré de Guantanamo


Le caméraman soudanais d’Al Jazira, Sami Al Haj, a enfin été libéré par l’amrée étatsunienne, après six ans de détention arbitraire. Son avocat, Clive Stafford Smith, fondateur de l’ONG Reprieve, a annoncé cette libération.

On peut présumer que Sami el Haj n’aura droit à aucun dédommagement ni excuses officielles de la part du gouvernement étatsunien, et que les tribunaux étatsuniens ne lui seront d’aucun secours. Rappelons qu’une pétition internationale avait récemment recueilli un million de signatures appelant à sa libération, et – praise where praise is due – qu’il bénéficiait du soutien de RSF (eh oui, Robert Ménard ne fait et ne dit pas que des c…).

Mais après tout, ce caricaturiste a peut-être raison…

Par ailleurs, voici un blog francophone – Chronique de Guantanamo – consacré aux détenus arbitraires de Guantanamo.

%d blogueurs aiment cette page :