Facebook, un espace de liberté? Tu parles!


J’ai toujours eu du mal à me faire à Facebook: je n’y poste que très rarement, et visite encore moins les pages qui y sont. Je préfère de loin les blogs, Twitter ou Netvibes pour m’informer. Le taux de déchet sur Facebook m’impressionne particulièrement: entre la collègue de travail dont les uniques messages sont liés à une sorte de jeu impliquant des oeufs et une ferme, et l’ami respecté, militant des droits de l’homme, qui m’envoie des photos de chatons, le rapport qualitatatif n’y est pas pour ma part.

Depuis quelques semaines, je suis matraqué d’invitations d’amis facebookiens, que je ne connais bien évidemment ni d’Eve ni d’Adam, m’enjoignant de rejoindre des groupes athées. A titre de comparaison, les messages de prosélytisme musulman que j’ai reçus depuis que je suis sur FB se comptent sur les doigt d’une main. Il faut croire que les athées marocains ont un retard à rattraper en matière de prosélytisme, ce qui n’est pas faux quantativement parlant.

Mais en tombant sur ce post de Jillian York sur Global Voices Advocacy j’en suis tombé de ma chaise: "Facebook Removes Moroccan Secularist Group and its Founder":

Moroccan activist Kacem El Ghazzali was recently subjected to Facebook’s TOS when a group he had created, entitled “Jeunes pour la séparation entre Religion et Enseignement” (youth for the separation between religion and education), was promptly removed. El Ghazzali emailed Facebook, but received no response. Two days later, his personal account had been deleted from Facebook as well (the movement also has a blog, hosted on Blogger). He says that while the group was live, he received emails from Muslims who opposed the group, as well as other groups he had created.

Jillian se demande si ce ne serait pas après intervention des autorités sécuritaires marocaines ("Was it under pressure from another country’s government") ou si ce serait plutôt après pression de facebookeurs opposés à ce groupe. Je penche du côté de la dernière alternative. Tout d’abord, il y a bien d’autres groupes marocains sur Facebook athées, et certains Facebookeurs marocains parmi les plus suivis le revendiquent ouvertement. Je ne vois donc pas de raison que ce groupe et ce Facebookeur soient plus exposés au courroux des sécuritaires marocains que ceux-là. D’autre part, ce n’est pas tant l’athéisme ou l’irreligion en tant que tels qui gênent les décideurs marocains – ne serait-ce que parce qu’il y en a sans doute aussi parmi eux – que les conséquences des manifestations publiques de l’athéisme ou de l’irreligion, les craintes étant que cela provoque des violences de la part d’islamistes.

On affirme souvent qu’Internet et les différents réseaux sociaux qui reposent sur lui sont des espaces de liberté – Ethan Zuckerman, co-fondateur de Global Voices, est le premier à la faire - mais outre les censures étatiques et la collecte systématique de renseignements par des services sécuritaires, on est également confronté à la censure privée, même si le terme paraît impropre, car après tout, contrairement à la censure étatique, celui qui ne peut s’exprimer sur Facebook peut le faire ailleurs, comme l’a fait Kacem el Ghezzali avec son blog. De par leur poids en termes d’utilisateurs, les hébergeurs gratuits de blogs ou de courrier électroniques ou les réseaux sociaux ont cependant de facto un poids important sur ce qui peut être dit et diffusé sur Internet. Et il ne s’agit pas de censure au sens propre du terme, puisque c’est par le truchement d’instruments contractuels et non par des mesures de police ou judiciaires que des restrictions sont apportées à ce qu’écrivent particuliers, bloggeurs ou facebookeurs. Néanmoins, de par leur poids, ces sites peuvent, en excluant des utilisateurs, les exiler vers des lieux moins fréquentés d’Internet, ou vers des sites beaucoup moins fréquentés, ce qui est particulièrement génant pour des militants comme Kacem. C’est un peu comme ces petits candidats et petits partis, exclus des grands médias et qui doivent se contenter de leurs tracts ou de leur demi-heure hebdomadaire sur une radio associative écoutée de personne. Comme le soulignent Jillian ("The Risk of Facebook Activism in the New Arab Public Sphere") et The Arabist ("Facebook and Middle Eastern politics"), si Facebook est un instrument à la disposition des militants dans le monde arabe, il est à double tranchant.

Dans le cas présent, si Kacem el Ghezzali et son groupe sur la séparation entre religion et enseignement au Maroc ont été effacés de Facebook, c’est par l’effet des conditions générales de ce dernier, ou plutôt la "Déclaration des droits et responsabilités". On peut présumer que des Facebookeurs aigris à l’idée qu’on ne pense pas comme eux se soient plaints à Facebooks sur la base des dispostions du type "Vous ne publierez pas de contenu incitant à la haine, pornographique, ou contenant de la nudité ou de la violence gratuite" ou "Vous n’utiliserez pas Facebook dans un but d’activité illicite, illégale, malveillante ou discriminatoire" – ce type de dispositions a un champ d’application potentiel tellement vaste qu’il correspond à ce qu’on appelle en suédois "gummiparagrafer" – "paragraphes en caoutchouc" tellement ils sont extensibles. Si la déclaration Facebook évoque des possibilités de recours pour les titulaires de pages ayant fait l’objet d’une résiliation unilatérale, on peut imaginer que cela n’offre aucune garantie sérieuse puisque ces recours seraient de toute façon internes à Facebook. Et puis d’ailleurs, les particuliers ne paient rien pour avoir une page sur Facebook – il va de soi que l’on est plus à la merci de résiliations arbitraires dans ce cas que dans le cas de services payants, plus susceptibles d’amener à une contestation judiciaire.

L’autoritarisme n’est pas seulement dans les rapports politiques, mais aussi – surtout? – dans les rapports de consommation.

About these ads

6 Réponses

  1. On est deux a ne pas supporter FB. Je ne voulais pas y mettre les pieds pardon les doigts jusqu’à l’affaire du sondage telquel & le monde. Je trouve que tel qu’il est utilise par la majorité écrasante c’est surtout un réseau de tberguigue et fouhane international. Et comme tu l’as signale la quantité d’infos livrees VOLONTRAIREMENT par les gens est impressionnante. Face a des questions des agents de l’autorité ils seraient bp plus réticents pour des questions moins personnelles que ce qu’ils ne livrent quotidiennement sur FB.
    Ça serait intéressant de voir ce que FB fera de toutes ces infos.
    Le droit a l’oubli, oublie. Tu as mis le doigt dedans tu ne pourrais pas en sortir. Il n’y a que les canadiens qui sont vraiment a Cheval sur ce sujet.
    Quant a la liberté d’expression, elle est a géométrie variable. Le cas des géants d’Internet qui acceptent sans sourciller les conditions imposées par la Chine. Business is business…

  2. Bien dit pour le "militant respecté des droits de l’homme qui t’envoie des photos de chatons"
    ça me désole de voir certains camarades qui passent des heures à s’envoyer des gifts sur fb alors qu’ils ont mieux à faire: aller apprendre à réaliser de bon sites web ou tenir des blogs pour leurs causes,ou encore plus simple profiter du potentiel relatif de fb au lieu de diliuer leur posts interessants dans une soupe de débilités…

  3. AzUL cher miss n’kafka,

    c’est un sujet pertinent dont la majorité des utilisateurs ne sont pas informer ou au moins ne réalise pas le plus grand danger de sociale network plateforme.

    ►La Censure de Facebook au Maroc:

    ♣la premier censure d’un groupe marocain Facebookien au Maroc c’était le groupe de rifain nadori Achraf Oulhadj «tous contre la dominance de l’oligarchie de la famille fassi al fihiri au maroc »:

    D’abord il faut savoir pour ce sujet de Maroc, ce n’est pas la premier fois que facebook censure et efface un groupe marocain, je vous rappelle que avant quelque moi un jeune rifain de la ville de Nador a pris l’initiative de créer un groupe marocain contre l’oligarchie de la famille al fassi al fihiri et sa «domination charismatique»(voir Max Weber) dans les grandes postes ministérielle et les postes clees dans le gouvernement marocain qui devient de plus en plus ostentatoire ce qu’est antidémocratique et laisse le Maroc retourner vers les années 50,60,70,80 ou les fassis ont construit une oligarchie des fassis et leurs «domination charismatique»(voir Max Weber) des grandes postes le secteur publique comme privée marocain.

    ce groupe intitule «tous contre la famille al fihir »

    ♣ la 2ieme censure de facebook:
    l’ingénieur marocain Mohamed Benzyane licenciée de la société française installe au Maroc qu’a refuse de participer a un training propose par cette societe avec des coaches qui viennent directement de l’entité sioniste dit Israël,

    un groupe de soutiens pour Mohamed Benzyane etait censure et effacer par Facebook :

    http://www.youtube.com/watch?v=sXXH90m1J20

    ► après google, Facebook est la plus grand plateforme au Monde qui réussit a convaincre ces utilisateurs de s’ autoespionner, c est chaque utilisateur de facebook est un utilisateur qui fait «la masturbation des donnes privée » et celles de son réseaux sociale

    Facebook avec une facteur d’électricité de 1.Million $/mois, et 0,5 million $/ mois, et sans aucun busniess concept clair et transparent qui laisse a justifier comment facebook ose a payer cette lord facteur au temps de crise et encore rembourser tous ces crédits a ces investisseurs inconnue( joint venture dont on parle jamais ) plus avoir un bénéfice
    qui permet aussi payer ces factures et employer et ces actionnaires, ne laisse aucune doute que facebook se laisse faire vendre tous les informations statiques et dynamiques de ces utilisateurs en tous cachette au secteur publique (les États, millitaires, police, service d’espionnage ) mais aussi au secteurs privée qui rêve d’avoir ces donnes dynamiques réale de monde entier pour se lancer dans leurs opérations de markéting ciblée mondiale …

    tous ces raisons ont motivée la continence de certains pour organiser des opérations de «Seppukko virtuelle» ou «suicide virtuelle» a travers des tools ou l’utilisateur se suicide virtuellement de la vie facebookiene , et biensur facebook a interdit tous les groupes qui font la promotion de ce genre de opération de quitter volontairement facebook et effacer tous les donnes privees et le profile facebookiene

    http://www.lefigaro.fr/web/2010/01/05/01022-20100105ARTFIG00551-facebook-interdit-le-suicide-virtuel-.php

    ce n’est que le début facebook va bientôt passer a d’autres méthodes avec des technologies encore plus performant contre ces utilisateurs et leurs groupes et facebook a tous

    Mark Zuckerberg qui étrangement refusent les interviews et détestent les cameras des journalistes et refusent d’etre photographier par ces fans a réussi ce que ni le mossad sioniste, ni la cia, ni fbi ni nsa, ni mi5 n’ont pu realiser

    une machine bigBrother universelle dans le vrais sence de mot et surtout une structure avec de pouvoir beaucoup de pouvoir qu’elle utilise comme contre poids contre les Etats qu’ont besoin d’elle pour que ces derniers ferment les yeux sur les dérives et les méthodes facebookien,

    et rappelez vous d’une chose très important

    si les États comme USA, France, Allemagne réussit a violer leurs propre lois et coopérer avec des criminelles qu’ont travailler dans les banques suisses on achtants leurs CD avec des données de clients des banques pourlequelle ils sont travaillée, alors il faut pas s’étonner que ces mêmes Etats et d’autres sont pres a payer des sommes importants pour avoir vos donnes de Facebook en tous illégalité juridique et tout légalité politique lol

    Amazighement,
    Le Riflandais

  4. Une petite précision : n’importe quel utilisateur peut signaler par simple clique une page à facebook comme faisant la promotion de la haine, et si facebook reçoit beaucoup d’alertes, il désactive la page.

    Il n’y a aucun complot. Facebook n’y est pour rien.

    Par contre le plus dangereux c’est ça http://www.slate.fr/story/18627/de-plus-en-plus-de-racisme-et-de-haine-sur-les-reseaux-sociaux

  5. D’accord avec 7didane…et puis les comptes FB peuvent aussi etre pirates par n’importe qui…J’ai verifie et le compte en question n’a pas ete efface…il est toujours existant en FB !

  6. Je penche vers un employée Musulmans de Facebook qui a pris le jihad au sérieux. Je sais comment la compagnie est organisée (j’y connais du monde), et ce genre de décision est presque toujours pris par la branche locale (MENA dans ce cas particulier).

    Puis franchement, ce qui devrait gêner encore plus que la décision d’une compagnie d’effacer une pages de ses propres serveurs, c’est l’opacité quasi-totale du gouvernement marocain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 104 followers

%d bloggers like this: