Phosphates: l’Algérie lorgne vers le Maroc

L’Algérie n’est pas seulement riche en gaz naturel (9e réserves mondiales en 2009, sans compter le pétrole), elle a également des réserves importantes en phosphates, selon cet article d’El Watan (via Yabiladi.com). Bien moins que le Maroc – 1er en réserves, 2e en production avec près des deux tiers des réserves connues-mais l’espoir fait vivre.

Repères :

(El Watan 9 janvier 2012)
-A lui seul, le continent africain assure en moyenne plus du quart (25,7 %) de la production mondiale de minerai et d’engrais phosphatés, selon l’IFA. Il pèse 62,8 % des exportations pour seulement 0,5 % des importations. Avec les performances de pays du Moyen-Orient, c’est un total de 84,6 % des exportations mondiales qui est annuellement réalisé.

-Réserves expertisées : 2 milliards de tonnes suffisant pour alimenter l’industrie à son niveau actuel de production pendant une période de 65 ans.

-Réserves prouvées : 1,3 milliard de tonnes (avec un taux de certitude de 60 %)
Prévisions Production/exportation  : 1,5 million de tonnes/an en moyenne

-Production  mondiale moyenne ‘ en million de tonnes’:
*USA : 35
*Chine : 30
*Maroc : 28
*Russie : 11
*Tunisie : 8
*Jordanie : 6
*Israël : 2,9
*Afrique du Sud : 2,6
*Egypte : 2,6
*Algérie : 1,5

-Exportations mondiales moyennes ‘ en million de tonnes’
*Maroc : 11
*Jordanie : 3,2
*Russie : 2,6
*Tunisie : 2,5
*Algérie : 1,5
*Egypte : 1,4
*Togo : 1,1
*Israël : 0,5

L’Algérie est confrontée, outre des réserves bien moindres, à des problèmes similaires que le Maroc – transport des matières premières et mouvements sociaux:

Avec autant de phosphates dans son sol, pourquoi l’Algérie n’arrive-t-elle pas à mieux se positionner mondialement ? La raison est simple : le transport. La Société Nationale des Transports Ferroviaires a actuellement des difficultés logistiques pour acheminer le minerai provenant des sites miniers de Somiphos Tébessa, la filiale numéro un de Ferphos, vers le port d’Annaba, l’un des 10 premiers ports commerciaux du pays. Conséquence : moins de phosphate part pour l’étranger. Pour le mois de septembre dernier, les trains de la SNTF n’ont transporté que 700 000 tonnes de minerais contre 1.1 millions de tonnes commandées par des clients extérieurs. Au final, 60% seulement de la commande a été livrée. Pour remédier à ce souci de poids, l’Algérie a donc décidé de transporter son phosphate dans des gros camions appartenant à une autre filiale du groupe Ferphos, Sotramine. Elle en possède une trentaine mais voilà, la moitié de ces camions est en panne. Difficile de suivre la cadence. (Yabiladi.com 9 janvier 2012)

Quant aux mouvements sociaux:

En cause, à Somiphos, l’on a beaucoup peiné à redresser la barre après plusieurs mois d’incertitudes et de crises sociales, commerciales et financières étouffantes. Somiphos a même vu sa réputation sur le marché international sérieusement entamée, sa crédibilité vis-à-vis de ses clients tout aussi altérée. Pour les quelque 2.400 travailleurs, l’heure est au don de soi, à la remise en cause collective. Ils vont devoir faire abstraction de leurs états d’âme respectifs longtemps dominés par l’esprit tribal et se concentrer sur l’essentiel, à savoir détermination, engagement, rigueur défensive et efficacité. Parce que ce n’est que des mois après qu’ils se sont rendus compte des prolongements des retombées de la grève ayant paralysé l’entreprise pendant plus d’un mois (du 27 avril au 2 juin 2011). (El Watan 9 janvier 2012)

Heureux de voir que la fraternité maghrébine s’étend aux phosphates (la Tunisie est également un important producteur)…

3 Réponses

  1. oncompétence exige !

  2. Les phosphates algériens se trouvant au Sud, elle veut les acheminer vers l’Atlantique afin de réduire les coûts de transport et le rendre compétitif. C’est aussi pour cette raison qu’elle soutien le Polisario pour avoir un accès vers l’atlantique sans passer par le Maroc qu’elle considère comme concurrent au leadership nord africain et donc à éliminer.
    Sa haine envers le Maroc, empire séculaire alors qu’elle (l’Algérie) n’a pas d’histoire puisqu’elle une création du colonialisme français, n’a de limite que les milliards de $ du pétrole et du gaz.

  3. Le Maroc assurera les besoins du monde en phosphate pour les 700 ans à venir

    Les États Unis exigent du Maroc l’ouverture du capital de l’OCP pour régler le conflit du Sahara et pour approuver sa marocanité. Ban Ki Moon n’oserait jamais se prononcer de telles déclarations sans avoir l’accord et le feu vert des 2 membres majeurs du conseil de sécurité qui bloquent ce dossier (la Grande Bretagne et les USA).
    La sécurité alimentaire est le défi majeur de l’humanité pour les prochaines décennies, sa clé se trouve entre les mains du Maroc, qui possède plus de 75% des réserves mondiaux de phosphate qui est nécessaire à l’agriculture et donc à l’alimentation. Bizarrement, tous les envoyés spéciaux du SG de l’ONU étaient des américains sauf Van Walsum !! Les multinationales américaines qui tirent les ficelles de la politique/étrangère de leur pays, nous imposent les nouvelles/anciennes magouilles impérialistes, capitalistes et colonialistes : notre territoire contre notre phosphates, qui assurera la sécurité alimentaire de plusieurs nations dans un futur proche !!
    Le Maroc est une grande nation, qui a une histoire et un héritage à respecter… Nous surmonterons ces secousses, comme nous l’avons fait tout au long de l’histoire de notre pays…

    http://www.bladi.net/maroc-phosphates-monde.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :