Pourquoi pas des kibboutz au Maroc, ou quand les c… volent, ils volent en escadrille

Lu dans L’Economiste, journal marockain de révérence:

Terres collectives: Pourquoi pas des kibboutz?

Entretien avec Abderrahim El Bouhmidi, avocat et professeur universitaire, spécialiste du droit rural

(…)

– Quelle solution préconisez-vous pour les terres collectives?
– Dans ces histoires de terrains collectifs, l’Etat et les tribus se mettent en position de rentiers alors que ce sont des occasions inespérées d’opportunités d’emploi, de mise en valeur et de développement humain. La solution au niveau des terrains collectifs ne peut être que celle des kibboutz à partir desquels il doit y avoir un développement humain et socioéconomique intégré autour d’un même projet agricole.

Allez, brisons les tabous comme dirait Sébastien Fontenelle: pourquoi pas des colonies de peuplement?

En tout cas, si jamais le ministère de l’agriculture aurait besoin d’un concert pour populariser cette notion qui pourrait paraître, au premier abord, quelque peu déconcertante pour le Marocain moyen, il sait à qui demander

2-0 – tack Zlatan!

Certains confondent foot et patinage artistique. Ca n’a jamais été mon cas, et pourvu que le buteur ait la bonne couleur de maillot, je me réjouis plus d’un but comme celui marqué hier par Petter Hansson (2-0 contre la Grèce) ou comme celui que le mythique Hcina avait marqué avec le bas du dos. Un joueur suédois, Klas Ingesson, d’ailleurs du même calibre physique et artistique que Hcina, avait d’ailleurs déclaré que « rien ne vaut de gagner un match sur un pénalty injustement sifflé dans les arrêts de jeu« .

Ce n’est que dans des rencontres où je suis neutre où je me permets de confondre foot et patinage artistique – mais il y en a finalement pas beaucoup: il va de soi que je ne saurais être neutre dans une rencontre impliquant la Tunisie (pardon aux frères tunisiens), la France (j’ai été le seul non-Allemand de la planète à me réjouir de la défaite française contre Schumacher et cie à Séville en 1982 – c’était pour la bonne cause, cherchant à m’attirer les faveurs d’une grande blonde mi-teutonne dans ma classe de 3eme – la manoeuvre ne m’a finalement pas été tout à fait inutile, et l’automatisme est resté) et l’Angleterre (le chauvinisme de leur presse est encore pire que celui des médias français – c’est dire – et pourtant je suis un parfait anglophile), ou, en sens inverse, le Brésil, l’Italie et, assez bizarrement, les pays de l’Est – j’ai un faible pour le foot balkano-soviétique.

Pour ceux qui suivent l’Euro 2008, je ne saurais trop vous conseiller les sites des quotidiens britanniques The Guardian et The Times. La qualité de l’analyse, mais surtout du style (ça vaut bien Tahar Benjelloun et Fouad Laroui réunis), est impressionnante. Voir par exemple le compte-rendu minute par minute du match sur le site de The Guardian, ou l’extraordinaire blog du Times. Pour les francophone, il faut voir du côté d’Arrêts de jeu d’Erwan Leduc et de l’excellent blog de Libération. Malheureusement pour vous, le meilleur blog footballistique que je connais est suédophone – Tre hörnor straff (Trois corners & pénalty).

La suite me direz-vous? Je ne partage pas l’optimisme de la presse suédoise, mais je me dis qu’une qualification pour les quarts est dans leurs cordes. Allez, mes pronostics: la Suède perdra contre l’Espagne (1-2) et battra la Russie (2-1), tombant sur les Pays-Bas en quarts (2-2, défaite 4-5 aux pénalties).

Le reste des résultats – you read it here first:

Quarts de finale:
Portugal-Croatie 2-1
Tchéquie-Allemagne 1-3
Pays-Bas-Suède 2-2 (5-3 aux pénalties)
Italie-Espagne 1-0
Demis:
Portugal-Allemagne 1-2
Pays-Bas-Italie 0-1
Finale:
Italie-Allemagne 1-1 (4-3 aux pénalties)

Les admirateurs de Zlatan peuvent par ailleurs choisir entre trois de ses plus beaux buts sous maillot bleu et jaune – c’est ici, et Ungern signifie Hongrie. J’ai bien évidemment choisi la talonnade de 2004 contre l’Italie.

Fraternité maghrébine

Il n’y a aucune ironie dans le titre. Je viens simplement de découvrir que ce blog et quelques autres blogs marocains figurent dans l’aggrégateur de blogs algériens. Ca fait plaisir et ça ne mange pas de pain, comme dirait Abderrazaq El Melhaoui (vous savez, le copain d’Abdelhaq Bolabola et la bête noire de Madame Tazi).

Par contre, le type de fraternité maghrébine qui ne fait pas du tout plaisir c’est:
1- Que nos frères tunisiens nous aient refilé Roger Lemerre;
2- Qu’après la suspension du droit d’émettre d’Al Jazira au Maroc, nos frères algériens (du moins ceux qui gouvernent ce pays) aient retiré l’accréditation des correspondants de l’AFP et de Reuters à Alger.
3- Les émeutesrévoltes populaires.

%d blogueurs aiment cette page :